Univers => Personnages => Chanaan Tarma

Prostitué en fuite
Liens avec:
personne

Thème musical
Omna Magni

Nom: Tarma

Prénom: Chanaan

Phénotype: Aliyn

Sexe dominant: Aucun

Age: 17 ans

Taille: 1m55

Background

Chanaan n'a jamais été mal loti. Sauf peut-être au niveau de son phénotype classifiant, mais ça, c'est autre chose... Il, ou elle naquit en temps que 4ème bambin d'une famille fort aisée, et en resta le cadet, et de loin, sâchant que le plus petit de ses frères et soeurs à sa naissance avait déjà 8 ans. Des souvenirs de l'époque où Chiméa était encore une terre saine et relativement facile à vivre? Il ne lui en reste aucun. Il n'avait que quatre ans lors de la révolution après tout, et pour lui, bien protegé dans son monde de luxe enfantin, ce fut comme si il n'y avait eu aucun changement. Ses parents devinrent de ceux qui quittèrent la voie de la moralité pour faire fortune, si bien que déjà riches, en quelques années ils devinrent multi-milliardaires, "commerciaux" dans l'âme et jusqu'au bout du porte-monnaie... Ils déménagèrent en Ayndra, où ils devinrent gouverneurs de Zebdra. Une ville où il ne faisait pas bon vivre, sauf pour eux en fait, vu le nombre de domestiques qu'ils avaient embauché, ainsi que l'énorme domaine, entouré d'un nombre hallucinant de paratonnerres, qui était le leur... Chanaan ne remarqua rien du tout. Dès tout petit, il fut habitué à ne pas beaucoup voir ses parents, ni ses frères et soeurs, sans doute aussi pervertis que les autres... La solitude ne le pesait pas trop, d'autant qu'il était entouré d'une armada de nounous et autres baby-sitter bien gentilles avec lui, et bientôt à sa botte, alors... tout allait bien, en gros.

Car il était un enfant bizarre, très bizarre, complètement détaché de la réalité, et de ce fait des autres... Ce n'était pas de l'apathie, ni même un quelconque problème psychologique... Juste que c'était sa personnalité que d'être renfermé sur lui même, dans son monde d'images, d'histoires et de questionnement. De questionnement car son corps, changeant sans arrêt, le portait constamment dans une angoissante perplexité... Seul aliyn de son entourage, il voyait bien qu'il était n'y avait que lui à ne pouvoir rien contrôler, et à tout le temps changer de forme, comme si il était instable, incomplet... Dès le plus jeune âge, cette caractéristique fit de lui quelqu'un de relativement désequilibré, incertain, peu sûr de lui dans une certaine mesure, dans le sens où il n'arrivait à déterminer qui il était... Complexé en d'autres termes, avec le sentiment de n'être qu'une chose informe, incapable de se faire sa place au sein des "normes" de ses semblables. Son monde d'images et d'histoires, car dès qu'il fut capable de parler, de comprendre les mots, puis de lire, il profita de ces aptitudes pour fuir par la fiction la réalité... Toujours en train de se créer des existences, toujours en train de jouer un rôle, de se faire des films, de lire, ou de marmonner seul dans son coin, il fut consideré comme définitivement bizarre par ses parents et par leurs connaissances... L'avantage, c'est qu'étant le petit dernier, bien que ne sâchant que faire de lui, on le laissait dans son coin, ou plutôt dans sa chambre, à méditer tel un reclu. Si l'on voulait parvenir à lui parler, il n'y avait pas 36 moyens... Il fallait faire passer le message à travers une histoire, sans quoi jamais il n'aurait accepté d'écouter.

En grandissant, il devint un peu plus ouvert, heureusement. Il ne s'intéressait toujours pas à ce qui pouvait être extérieur à son petit monde domestique, comme la politique, les affaires de ses parents, du monde, ni de rien, cela dit lorsqu'on en venait à se lier à lui, on arrivait à tenir des discussions à peu près normales, à ceci près qu'il avait toujours l'air un peu ailleurs, à la masse, désinteressé... Voire même froid et taciturne, mais bon, au moins cela restait-il dans le domaine de l'à peu près "normal". Il était devenu un grand lecteur, à un point tel qu'il ne faisait presque plus que cela. Lire... lire, lire... et écouter les leçons qu'on lui donnait à domicile, puisqu'on s'était arrangé pour qu'il n'ait pas à aller à l'école, mais que tout ce qui soit à apprendre lui soit appris chez lui. Il était au courant, il savait que le monde allait mal, qu'énormément de gens souffraient chaque jour, et qu'il avait une chance inouie de pouvoir vivre comme il le faisait, dans le luxe et l'insouciance les plus totales, cela son percepteur lui enseignait, et dans les livres, ce genre de choses lui étaient dépeintes... sauf que voilà. Lui ne voyait pas, ne pouvait qu'imaginer, et à un degré moindre, la réalité... Il ne s'en rendait pas compte. Qui plus est et malgré son caractère généreux, trop renfermé sur lui même, dans ses existences fictives et ses rêves, il s'en fichait... Sa cage dorée, de laquelle il n'aurait jamais voulu sortir, le blindait. Jusqu'à ses 15 ou 16 ans, ça ne posa aucun problème à personne, cela dit tout changea pour lui lorsque le dernier de ses frères partit de la maison, prêt à monter sa propre entreprise et à conquérir le monde en mettant les pauvres gens d'en bas dans une misère encore plus monstrueuse que celle dans laquelle ils étaient déjà plongés... On jugea alors qu'il était temps de lui faire prendre conscience de son statut, et de SA réalité. Cela n'avait pas été très une urgence jusqu'à maintenant sâchant qu'en tant que quatrième enfant des Tarma, il était destiné à n'hériter que d'une partie minime de l'argent de ses parents, et à être assisté par ses frères toute sa vie, mais tout de même... Il fallait lui apprendre à se débrouiller, à se faire une place, sans quoi il allait bien vite couler, et rester un poids inacceptable pour le reste de sa famille... Sauf que voilà. A rester éloignés de leur propre enfant, les parents de Chanaan n'avaient pas vu venir l'énorme problème qui allait être le leur... Chanaan avait été laissé à lui même si longtemps que son cas, qui dès l'enfance aurait déjà été dur à rattrapper, était devenu irrécupérable. Qu'importe combien ils essayèrent de le sortir de son monde d'illusion pour lui faire prendre les choses en main, qu'importe ce qu'ils firent pour se rapprocher de lui, et formater son esprit... Ils ne parvinrent à l'attrapper, ni à le dompter. Ne comprenant pas ce qu'on voulait de lui, et pourquoi soudainement on le harcelait, Chanaan se mura tout simplement, désobéissant, se plongeant dans ses livres, s'enfermant pendant des jours entiers dans sa chambre... Un an passa avant que l'on considère qu'on ne pourrait définitivement rien en faire. Les liens familiaux n'étaient pas des plus forts dans sa famille... Plutôt que de garder cet exaspérant poids sur le dos, les parents de Chanaan préférèrent s'en débarasser... Et autant faire du profit ce faisant. Ils le vendirent à la première organisation illégale venue, l'une des nombreuses faisant son affaire dans l'esclavagisme et autres rafles d'adultes ou d'enfants, puis ils l'oublièrent en moins de temps qu'il ne faut pour le dire... Une nuit, Chanaan se réveilla en sursaut, tandis qu'on était en train de le ficeler, et de lui mettre un baillon. C'est le dernier souvenir qu'il a de sa demeure, et de sa chambre... Qu'il le voulusse ou non, il allait être forcé à plonger dans la réalité la tête la première, et pas de la manière la plus délicate qui soit. Pour lui, peut-être même cela n'aurait-il pas pu être pire.

Il voyagea en bâteau, attaché, perplexe et effrayé, jusqu'à arriver dans un port sombre, dans une ville sombre malgré les multitudes de lumières qui y clignotaient... Un endroit se voulant comme accueillant, mais qui en était pourtant à se raidir d'effroi... Il le reconnut, au souvenir des leçons qui lui avaient été données. Enezis... L'île du luxe, et même de la luxure, de la débauche... Et l'endroit où on l'avait amené. Il commença à prendre réellement peur quand il vit là où ses collègues d'infortune et lui-même étaient tirés de force. Le pont... le grand pont, celui qui menait jusqu'à Lynra, l'île du plaisir... Qu'importe combien il put se débattre, cela ne changea rien à son destin. On l'amena à sa nouvelle demeure... une maison close. Et là commença un cauchemar d'une ampleur telle que jamais il n'aurait pu imaginer pareille chose avant... On l'avait fait prostitué, on le forçait à subir les caprices de ce que les autres appellaient des "clients", et le pire, c'est qu'il était populaire... Un aliyn tout d'abord, chose peu courante, puis si chétif et grâcieux, et enfin non-consentant... Un véritable fantasme pour un bon nombre des brutes, clients du lupanar auquel ses parents l'avaient sans aucun scrupule livré. Deux semaines durent passer, avant qu'il ne trouve une opportunité de s'échapper... Le vieil homme en train d'abuser de sa personne s'était soudainement effondré, mort, sans aucun doute suite à un infarctus. Effrayé, choqué, traumatisé plus que jamais, il en avait profité pour fuir par la fenêtre, sans même savoir où aller... Voilà maintenant où il en est.

Psychologie

Chanaan est un garçon, ou une fille d'ailleurs, très intelligent, mais aussi extrèmement naif, avec une grosse tendance à se trouver à côté de la plaque... Renfermé, introverti au possible avec un penchant considérable pour le bovarysme effrené, jusqu'à présent il n'avait pas connu grand chose de la vie, si ce n'est ses côtés idylliques: le luxe, le rêve, la paresse et l'ennui. Ne sâchant sur quel pied danser quant à son identité sexuelle, il préfère l'oublier, l'éluder, et c'est ainsi qu'il en est venu à être extrèmement complexé... Jamais il ne montrerait son corps à quiconque sans y être forcé, et jamais cela ne sera le cas à moins qu'on parvienne à lui faire prendre confiance en lui, et à le faire s'accepter tel qu'il est. Gentil au possible mais complètement ailleurs, il peut sembler froid, désinteressé, cynique, cruel... en fait non pas du tout, c'est jusute qu'il est complètement déconnecté, d'où son flemge légendaire. Chanaa est encore un enfant, ne tirant son expérience que de ce qu'il a pu lire dans sa vie, mais est d'un autre côté extrèmement mature. On fait difficilement moins susceptible que lui dans le sens où il ne considère pas ce que peuvent lui dire les autres de désagréable - lorsqu'il les écoute - comme une atteinte véritable à sa personne, mais soit comme une futilité sans importance dans le cas où ce qu'on lui reproche est infondé, soit comme une critique constructive à prendre en compte à l'avenir lorsqu'au contraire ce qu'on lui reprohe est fondé... Ce qui ne veut pas dire qu'il la prendra forcément en compte une fois cette constatation passée. Chanaan serait plutôt du genre altruiste éperdu, confronté directement à l'injustice, mais en d'autres cas ne s'intéresse aux autres que lorsque ceux ci vont d'eux même vers lui. C'est un peu comme si fréquenter autrui n'était pour lui qu'un "annexe" facultatif à sa vie, et dont il pourrait aisément se passer. Enfin bon... On imagine bien que depuis son arrivée en Enezis, les choses ont un peu évolué. Il était complexé? Eh bien maintenant il est nevrosé! C'était l'étape suivante... N'essayez même pas de le toucher, il ne le supporte tout simplement plus. Une simple tape amicale sur l'épaule et tout à fait involontairement il se mettra à paniquer, presque à faire un malaise, tant le traumatisme de ces deux semaines de viol intensif l'a marqué. (c'était la touche lyzielesque :D) Emmitouflé jusqu'à présent dans ses illusions, il se retrouve maintenant confronté à la dureté des rues d'Enezis, île de dépravation, et ne peut qu'être perdu, définitivement paumé, en vue de la vie menée ici bas, des dangers y règnant... en vue de cette ambiance si différente de tout ce qu'il a pu connaître avant. Effrayé, bafoué et humilié, en plus de cela recherché, il en vient à sombrer dans le désespoir, et à ne plus croire aucun avenir possible pour lui...

Description physique

Première chose que chacun de remarquer en observant Chanaan, hors du fait qu'il fasse plus jeune que son âge, et cela qu'il soit sous l'une ou l'autre de ses formes: il est extrèmement chétif, à un point tel qu'on pourrait avoir l'impression qu'il risque de s'envoler au moindre coup de vent, ou qu'une simple pichenette suffirait à le casser... Et en effet, on ne peut pas dire qu'il soit d'une grande résistance physique, ni d'une nature faite pour le sport, même si il ne s'agit chez lui que d'une caractéristique comme une autre bien que poussée, et non pas liée à une quelconque maladie qu'il aurait pu développer. Fragile et gracile, un coup de cygne, et des traits fins lui donnant l'air d'avoir été scuplté dans un bloc de cristal... En gros et qu'importe la forme sous laquelle il se trouve, Chanaan est d'une beauté délicate et féminine, qui pourra plaire de beaucoup à certains, et en faire rire d'autres, lui pour sa part il n'y fait pas grande attention. Il garde les cheveux relativement courts, lui balayant le visage et la nuque en mèches indisciplinées. Noire d'encre, soyeuse, presque raide mais assez souple pour avoir un semblant de volume, sa chevelure libre voire négligée ajoute l'air de rien à son charme innocent. Son visage ovale, presque rond, porte en son sein de bien agréables attributs, dont un regard expressif, puissant, soit à peu près la seule partie de son anatomie pouvant dégager une quelconque impression de force. Ses yeux, de départ doux, sont d'une couleur s'alliant parfaitement à son teint blafard, et au jais de sa tignasse: bleu-gris, tirant sur une toute petite pointe de vert, si subtile qu'on ne peut pas vraiment parler de nuance de turquoise, mais plutôt de bleu canard. La plupart du temps, il reste impassible, dégageant une impression de flegme et de détachement total. Son regard perçant, envoûtant, ne traduit alors qu'un simili de lassitude totale, blasée au possible... Il n'en reste pas moins fascinant, presque palpable. Qu'il soit sous forme masculine ou féminine, il ne change pas de taille. Il reste juste à ses humbles 1m55, et ce n'est pas plus mal, vu la fréquence avec laquelle il change de sexe, bien involontairement... A vrai dire, les différences entre ses deux formes restent relativement discrètes, aux yeux d'autrui. Les traits de son visage ne changent pas d'un poil, son allure chétive reste chétive dans l'un ou l'autre des deux cas... Seule son ossature et ses formes, nettement plus galbées lorsqu'il est elle, sont capables de trahir son changement de condition, du moins lorsqu'il est vêtu ainsi qu'il a l'habitude de se vêtir. En effet sous sa forme féminine, ses mains deviennent plus fines, arachnéennes, quoi que l'étant déjà pas mal dans l'autre cas. Sa chute de reins reste plutôt discrète, mais sa poitrine, petite mais relativement charnue pour sa taille, ne saurait être masquée par les habits qu'il porte. Quels habits justement? Eh bien... Des pulls à cols roulés, trop grands pour lui qui plus est, ne laissant voir que la moitié de ses mains et lui descendant jusqu'au quart de la cuisse. N'allez pas croire que cela le fait ressembler à un sac à patates, au contraire, il est de ces personnes à qui ce style va plutôt bien. Pour le bas, un simple pantalon sans aucune particularité si ce n'est qu'en tous les cas il sera loin d'être moulant. Chanaan n'aime pas être vu, ni être remarqué. Pour ces mêmes raisons il a tendances à s'habiller de couleurs passe partout, sombres, bien souvent du noir.

Autre, particularités

Chanaan est du genre à se métamorphoser toutes les 10 à 40 minutes... Il a tendance à rester plus longtemps sous forme masculine que sous forme féminine pour des raisons physiologiques que seul un médecin serait capable de comprendre, sans doute... De toutes façons les différences de durée sont relativement minimes. Il ne se met que très rarement en colère, donc à ce niveau il n'a pas trop de problème, cela dit l'effroi ou la surprise ne manquent pas de le faire se transformer dès qu'ils pointent leur nez, le transformant alors en véritable "feu clignotant" vivant...

Pendant

Non

Retour