Navigation :: Chimea
FAQ :: Rechercher :: Liste des Membres :: Groupes d'utilisateurs :: S'enregistrer :: Profil :: Se connecter pour vérifier ses messages privés :: Connexion

[CJ]Nouvelle ère...
Aller à la page 1, 2  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Chimea Index du Forum -> Rp: Enezis -> Centre politique
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Nathanaël
Rock Star


Inscrit le: 11 Mar 2007
Messages: 407

Phénotype: Abyn
Points: 1465

MessagePosté le: Dim Juin 03, 2007 1:24 pm 
Sujet du message: Nouvelle ère...
Répondre en citant

[Environ quatre heures après la fin de "dans l'enfer du passé"]

Nathanaël se sentait épuisé. Il avait l'impression de ne pas avoir dormi depuis une semaine, ce qui était totalement faux, bien sûr. Seule la nuit avait été éprouvante. L'attente, toujours l'attente...Maintenant, il se sentait partagé. Entre le soulagement à l'idée que les deux frères étaient en vie...et la culpabilité, encore et toujours, bien sûr. Parce qu'il n'en demordrait pas. Il ne savait pas exactement comment tout cela était arrivé. Mais c'était sa faute, en tout cas. Sa faute à lui, à personne d'autre. Cela faisait trois bonnes heures qu'ils étaient rentrés, maintenant. L'actuel centre de la Cinquième Colonne se trouvait dans les dix derniers étages d'un immeuble d'affaires. En fait, tout l'immeuble était à lui, et il y avait installé une societé fictive, histoire de preserver les apparences. Mais tout ce qui était QG avait été remanié de manière à être parfaitement habitable, même si aucun membre n'habitait ici. Ce n'était qu'un simple lieu de réunion...Mais pour le coup, Nathanaël était heureux d'avoir fait ammenagé des chambres.

On avait installé Rivëndal à proximité, où on avait bandé sa blessure par balle à l'épaule, et surtout, la region de sa cage thoracique, avec une attelle, fermement. Au moins cinq côtes brisées. Il ne garderait pas de cicatrices au visage, selon le medecin. Nathanaël ne pouvait pas faire mieux pour lui. Il s'était lui plutôt occupé d'Aleksiz...pansement à son épaule...et un autre medecin avait confirmé son multiple viol. Ca, le garçon ne s'en remettait pas. Il était complètement responsable. Il se demandait encore comment il faisait pour ne pas fondre en larmes, peter un cable, tout casser...Peut-être parce que pour l'instant, il ne pouvait pas se le permettre. Mais plus tard...plus tard, pour sûr, il le ferait. Une jeune femme de sa connaissance était venue passer une chemise et une culotte à Aleksiz, parce que chacun avait ici tôt fait de remarquer que Nathan était incapable d'avoir une pensée cohérente plus de trente secondes, et de s'empecher de trembler.

Maintenant...ça allait bien se passer, pas vrai? Aleksiz dormait, couvert, en securité. Et lui l'avait sous les yeux, affalé dans son fauteuil. Il aurait voulu s'en convaincre, mais c'était impossible. Il restait encore complètement hebeté de tout ce qui s'était déroulé...Il ne pensait à rien, n'arrivait à rien faire. Personne n'était là pour le secouer, même pas Adriel. Et pourtant, il avait absolument besoin, d'être secoué, et d'avoir son ami près de lui. Mais non, pas maintenant, pas tout de suite. Il devait rester auprès d'Aleksiz, c'était la seule chose dont il était pour l'instant sûr...
_________________


Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Aleksiz
Ex-chef de gang / MJ


Inscrit le: 27 Sep 2006
Messages: 870

Phénotype: Irazyn
Points: 1915

MessagePosté le: Dim Juin 03, 2007 2:34 pm 
Sujet du message:
Répondre en citant

Si Aleksiz passa de l'évanouissement à l'assoupissement à un moment donné, il n'empêche que son sommeil fut sans rêve... ce qui n'était pas plus mal. C'était ainsi plus reposant, puis il était déjà assez blessé pour en rajouter une couche avec un cauchemar malvenu, qu'il n'aurait pas pu bien supporter, même si maintenant, sa plus grande angoisse faisait partie du passé, puisqu'il avait retrouvé Rivëndal... et même si cet évenement n'était pas aussi joyeux qu'il l'aurait du. Au moment où il s'était endormi, il aurait pensé dormir comme une masse durant au moins un jour entier, histoire de récupérer... Lorsqu'il reprit conscience, cependant, il eut bien l'impression que ce n'était pas le cas.

Le son commença à lui revenir en premier... les gouttes tombant en masse, et le tonnerre, violent. Il y avait de l'orage... Il se trouvait sous forme féminine et.. oui. Tout lui revenait, ainsi que la raison pour laquelle il se sentait si misérable. L'enlèvement, Liadon, et ce viol continu, qui avait duré jusqu'au matin... jusqu'à le détruire en partie. Et en partie seulement parce qu'il avait gardé bien en vue l'objectif qu'il s'était fixé, atteint au delà de ses espérances. Il ouvrit les yeux, dors et déjà lugubre. Un plafond. La plafond d'un bureau, qu'il entrevoyait sans pour autant le regarder. Bien... Il était en effet plus que vivant, vue que l'antichambre de l'enfer devait être loin de ressembler à ce genre de pièce là. Il allait donc devoir faire avec, même si ça ne le réjouissait plus vraiment. Un instant, morne, il se contenta de rester immobile... puis entreprit finalement de se tourner sur le côté, puis de se redresser, dans un soupir... blasé. Il avait physiquement repris quelques forces, malgré sa détresse intérieure, navrante... Il remarqua qu'on l'avait habillé. Bien. C'était déjà ça... pas la peine de retenir le drap sur lui tandis qu'il se redressait, quoi que l'utilité ne lui en était plus si visible qu'avant. Il leva les yeux sur la pièce... remarqua de suite Nathan, à qui il adressa un regard bref, dénué d'intérêt car de vie. Regard circulaire, juste après... Il n'y avait qu'eux deux, ici. Aleksiz se fichait bien de savoir où il se trouvait, ce dont il se doutait un peu... Une seule chose, maintenant, lui importait. Du moins c'était ce qu'il croyait, ce qu son cerveau lui faisait croire, pour éviter qu'il ne sombre tout à fait. Et Rivëndal? Qu'en était-il de lui? Pourquoi avaient-il été séparés? Les explications à ce genre d'état de fait étaient multiples, certes, il n'empêchait qu'Aleksiz ne pouvait s'empêcher de se le demander. Une légère lueur d'inquiètude traversa son regard, avant qu'il ne le tourne à nouveau sur Nathan, pour s'adresser à lui sur un ton neutre; éteint... à peine moins pîteux que celui que sa voix avait naturellement prise après sa nuit de viol, car plus vivace, mais certainement pas plus joyeux:

"Où est Rivëndal?"

C'était primaire... complètement basique, à l'instar de ses pensées, bloquées, pour le moment. Sans doute n'arriverait-il pas à retenir bien longtemps le flot de détresse qui implicitement le faisait déjà souffrir bien longtemps... Mais pour l'instant, il devait essayer de se cantonner au principal, et surtout, de ne pas penser à lui-même... Sa situation était trop catastrophique pour qu'il puisse la supporter.
_________________


Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Nathanaël
Rock Star


Inscrit le: 11 Mar 2007
Messages: 407

Phénotype: Abyn
Points: 1465

MessagePosté le: Dim Juin 03, 2007 4:35 pm 
Sujet du message:
Répondre en citant

Il ouvrait les yeux...et il n'y avait aucune vie dans ce regard. Nathanaël se sentit frissonner, puis bien vite noyé sous un océan de culpabilité. Et c'était reparti...c'était de sa faute. Rien que de sa faute. Il n'avait jamais voulu ça, jamais. S'il les avait cherché, ca avait été pour ce qu'il avait cru être une bonne cause. La Cinquième Colonne avait besoin des Në'Minre. Le monde avait besoin d'eux, pour redevenir meilleur...N'était-ce pas une fin assez bonne en soi? S'il avait su pourtant...s'il avait su. Rien de tout cela ne serait jamais arrivé. Comment ces informations étaient-elles parvenues aux oreilles de Liadon, si vite...Il ne le savait pas encore. Mais en voyant les yeux d'Aleksiz, il sut qu'il trouverait. Et que les personnes impliquées là-dedans connaitraient un châtiment bien pire que la mort. L'idée de trouver d'autres responsables que lui-même dans cette histoire reconfortait sa conscience...de même que la désirable envie de se venger. Et pour sûr, Nathanaël avait toujours eu de grandes affinités avec la vengeance...

Le garçon ne prit pas la parole. Qu'aurait-il pu dire à Aleksiz, alors qu'il se redressait? Est ce que ca va? Je suis désolé? Non, il n'y avait rien du tout à dire. Tout était visible, autant l'état du chef des Libhe Sûl, que le sien, qui suintait l'hagardise, la désolation. Il aurait voulu être fort à cet instant, trouver quelque chose qu'il aurait pu lui dire pour lui redonner courage, l'aider à s'en sortir. Mais il ne trouvait pas les mots. Lui-même avait besoin qu'on le guide, qu'on s'occupe de lui, à cet instant. Mais...mais c'était égoïste de penser ainsi. C'était Aleksiz qui avait souffert. Il devait se montrer fort pour ne pas qu'il tombe plus bas encore. S'il ne le remontait pas lui-même, qui d'autre le ferait? Sa question ne le decontenança pas. Son frère. A quoi aurait-il pu songer d'autres? Rappelle-toi, tu n'es qu'un inconnu à ses yeux, un salopard qui vend sa soeur, et torture...Cette idée, blessante, eut le merite de lui donner un coup de fouet, la force de répondre d'une voix égale, alors qu'il detournait les yeux.

"Dans la chambre d'à côté, il dort...Il y a un pantalon aux pieds du lit si tu veux te lever..."

Il le lui indiqua d'un signe de la tête, et fixa vaguement un point sur le mur près de lui. Il ne voulait plus subir son regard mort et vide. Pire que ça, il ne voulait pas y lire du ressentiment, de la rancune, s'il pouvait en avoir. Il s'en voulait assez comme ça...et il s'en voulait de le cacher si mal.
_________________


Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Aleksiz
Ex-chef de gang / MJ


Inscrit le: 27 Sep 2006
Messages: 870

Phénotype: Irazyn
Points: 1915

MessagePosté le: Dim Juin 03, 2007 5:35 pm 
Sujet du message:
Répondre en citant

A vrai dire, et même dans son état, Aleksiz se rendait compte... qu'il y avait quelque chose d'étrange, qui se passait. La façon dont Nathan le regardait, détournait les yeux... Qu'est-ce qui le poussait à être si... concerné? Pourquoi semblait-il ému, ainsi qu'il l'était, lui qui à l'idée d'Aleksiz était censé être une saloperie de première, allant jusqu'à vendre sa propre famille... alors qu'il avait fait à Joz ce qu'il lui avait fait? Il ne comprenait pas... et ne colmprenait pas non plus ses propres sentiments. Pour la première fois depuis qu'il avait rencontré Nathan, il ressentait, à n'être que seul à seul avec lui, comme un certain réconfort... Une proximité, un sentiment de déjà-vu, même, peut-être... Ridicule. Il devait vraiment être dans un état pitoyable, pour en arriver à dérailler à ce point. Il devait faire l'amalgame avec Eve, sa soeur, ce qui était totalement malvenu. Il n'empêchait qu'à un degré minime, cela lui remettait du baume au coeur, ce qui n'était pas une mauvaise chose... il en avait bien besoin. Il ne ressentait à cet instant aucune rancune... il n'avait pas de place pour ça, ce sentiment reviendrait en heure voulue, lorsqu'il serait temps de dire ce qu'il pensait à la Cinquième Colonne... là, il était juste bon à encaisser les restes de sa soirée, et leurs conséquences.

Immobile, il écouta Nathan lui répondre. Son frère allait bien... Il dormait à côté. De son côté, visiblement tout s'arrangerait. Il n'avait pas à s'inquièter sur ce point... c'était un soulagement énorme, et pourtant, il aurait peut-être été mieux de l'en dispenser... histoire qu'il n'ait pas autre chose à penser. Puis l'information suivante... le pantalon, au pied du lit. Chose qui affola ses sens, et surtout, son cerveau encore plus que fragilisé, qu'il tentait de reconstituer, de tenir entier et ferme... mais qui il fallait bien l'avouer avait des allures de château de cartes. Il devait le faire... il devait se lever, comme dit. Il devait se rhabiller. Après quelques secondes, temps de battement, silencieusement il acquièsça, avant de tourner la tête avec lenteur... d'observer la pièce de tissu qu'il était censé enfiler. Il n'avait... vraiment pas envie de le faire. Aucune motivation. Aucun but, ou presque... Il allait se lever, oui... et après? Il allait voir comment se portait son frère, pouvoir ressentir la honte plus forte que jamais, maintenant que le calvaire était terminé, à voir son cadet qui, il le savait, le méprisait? Quelle magnifique perspective... et après? Son regard morne se teinta de souffrance, tandis que tout ce qu'il avait voulu retenir peu avant se mettait à l'envahir, à lui rouler dessus comme pour l'écraser. L'humiliation... elle était totale, et pourtant n'était pas seule, dans son malheur. Il l'avait jusqu'à présent occulté, dans l'action, mais si son identité avait été vendue à Liadon... alors il était plus que probable qu'il ne resterait pas le seul à savoir. De toutes façons, pour lui, les rues n'étaient dorénavant plus praticable en toute sécurité. Pire que ça. En tant que chef des libhe sûls... Il mettait le gang entier en danger. Qu'importait la réalité, ce qu'ils saveitn, ce qu'ils ne savaient pas... ils seraient considerés comme "soldats" d'Aleksiz Në'Minre, et pourchassés en tant que révolutionnaires... Aleksiz n'avait plus le choix. Il lui fallait tout lâcher. Pour sa propre sécurité, qui ne lui importait guère... et pour celle de ses hommes, surtout, qui n'avaient rien demandé. Alors... que faire? Toute sa vie, ses ambitions, sa fierté... tout ça était totalement foutu. Il serra les dents. Il devait au moins tenir pour les sûls... pour les libérer de son autorité, de trop dangereuse pour eux. Il fallait qu'il se force à être plus que la loque que Liadon avait fait de lui... c'était le devoir qui lui restait, et qui dans un coin de son cerveau venait remplacer le but qu'il s'était fixé durant la brève mais intense période de captivité vécue par Rivëndal et lui-même. sans un mot il se força à se redresser un minimum, histoire d'atteindre le pantalon cité. Ce faisant, toujours aussi morne, éteint, n'arrivant même pas à simuler une détermination quelconque, qui l'aurait pourtant un peu aidé à s'autoconvaincre, il décreta:

"Aussi rapidement que possible... Je dois retourner au QG... Leur expliquer, et passer la main au prochain..."

A ces mots, sa voix s'étrangla, et il ne put s'empêcher de s'arrêter en plein mouvement, au moment même où il allait poser sa main sur le vêtement. L'action, trop rapide, alors qu'il n'était pas préparé... Et les mots, prenant toute leur réalité tandis qu'il les prononçait... Et surtout. Il ne se sentait... plus digne de les prononcer. Comme si il avait été quelqu'un d'autre... comme si existait une coupure entre sa vie d'avant, et le présent. C'était trop dur. Il n'était pas à la hauteur. Il s'était surestimé en pensant réussir à tenir, malgré le viol, malgré l'état des choses... Quelque chose en lui éclata, à l'instar de son sentiment blasé, trop agréable en l'occurrence. Il se crispa soudain, tandis que les larmes lui montaient aux yeux, et que la douleur finissait par l'emporter. Après quelques secondes de lutte, vaine, il abandonna son idée... il était incapable de se redresser, incapable d'arborer ce qu'il aurait DU arborer. Il se laissa retomber sur le lit, assit... et sans même s'en rendre compte prit ses avant-bras dans ses mains avant de se prostrer, d'essayer de retenir ses sanglots... et de les laisser éclater, violents, désesperés. Il avait honte, se sentait sali, baffoué dans tout ce qu'il était, dans tout ce qu'il croyait... et surtout, il avait perdu tout ce qu'il avait de cher, ou presque... Il y avait quelque chose qu'il avait réussi à échapper au moment même où il avait réussi à le retrouver. C'était bien trop dur pour lui... d'autant qu'il avait presque comme un sentiment de déjà-vécu, d'injustice poignante. en réalité, il avait besoin de quelqu'un à qui se raccrocher, absolument... d'une présence réconfortante, lui prouvant qu'il n'était pas seul, au beau milieu de tous ces gens qui ne l'aidaient que pour l'utiliser... Au delà de tout sentiment raisonnable, ce n'était qu'à un fil prêt qu'il se retenait de sauter au cou de Nathan, qui rationnellement n'aurait jamais du être cette personne à qui il devait se raccrocher... et pourtant, il n'y avait ici que lui... et cette étrange ambiance, cet abruti de sentiment... qui ne voulait pas disparaître, et le pousserait sans doute à agir à la moindre perche lancée, même à peine perceptible.
_________________


Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Nathanaël
Rock Star


Inscrit le: 11 Mar 2007
Messages: 407

Phénotype: Abyn
Points: 1465

MessagePosté le: Dim Juin 03, 2007 7:40 pm 
Sujet du message:
Répondre en citant

Il ne savait plus quel comportement adopter. Mieux, il n'avait pas la force d'y reflechir, de peser le pour et le contre, de se convaincre d'être fort...Il se sentait toujours complètement perdu, hagard, incapable d'un quelconque raisonnement cohérent. Lui qui maitrisait toujours tout, prevoyait tout...rester là sans savoir quoi faire ou dire était effrayant. L'impression que le monde s'était effrondré autour de lui était une chose étrange. Pourtant, il ne cessait de se dire qu'il avait tord de prendre tout ça tellement à coeur. Ce n'était pas lui la victime ici...alors pourquoi être dans un tel état de nerfs? Sûrement...parce qu'il avait eu très peur. Peut-être la plus grande frayeur de toute sa vie. Et c'était ainsi l'occasion de se rendre compte à quel point il tenait à Aleksiz, à quel point la vie lui avait semblé detestable, pendant cette longue nuit, et combien elle était triste désormais...Le pire, c'était qu'il ne pouvait rien pour lui. Il ne pouvait pas le rassurer, le reconforter. Ca n'était pas son rôle. Ils n'étaient même pas amis. Dans cette situation de totale impuissance, il se sentait Eve, plus que n'importe quelle autre identité...Il aurait voulu lui dire que tout se passerait bien, que tout s'arrangerait...Mais il ne pouvait pas.

Toujours sans un mot, et sans croiser le regard d'Aleksiz, il l'observa se redresser, pour prendre le pantalon...Retourner au QG? Passer la main? Nathanaël n'eut même pas besoin de reflechir à l'objection qu'il allait formuler, parce que...Aleksiz était incapable de mener son action à bien. Trop secoué, trop brisé, trop humilié...trop tout. Nouvelle vague de culpabilité...Toute sa vie était finie. Il ne pourrait jamais plus être le simple chef des Libhe Sûl, courir les rues, faire les quatre cents coups...Parce qu'il l'avait retrouvé, tout ceci était fini, définitivement. Par sa faute...Le coeur poignardé, aussi stupéfait que dans une detresse des plus totale, il regarda Aleksiz eclater en sanglots...C'était trop. C'était vraiment trop pour une seule journée. Mû d'un désir irrépressible, il alla illico s'asseoir sur le lit, et serrer le garçon dans ses bras, calant sa tête contre la sienne...C'était si dur de devoir être courageux, alors qu'il était si soulagé, qu'il avait tant de choses qu'il aurait aimé lui dire, toute la verité...

"Je suis là, je te laisse pas...Je ne permettrais pas que ca se reproduise, plus jamais..."

Il sentait les larmes qui lui montaient aux yeux à lui aussi, de plus en plus, sa gorge se nouer...Et à son tour, il pleura. Etrange comme ils devaient se réunir dans les pleurs à chaque fois, cette même situation s'étant reproduite avec Eve...sauf que les choses étaient bien différentes. Tout était si simple, si limpide alors...Maintenant, il avait tout gâché. Irrémediablement tout gâché.

"Je suis désolé...tellement désolé..."
_________________


Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Aleksiz
Ex-chef de gang / MJ


Inscrit le: 27 Sep 2006
Messages: 870

Phénotype: Irazyn
Points: 1915

MessagePosté le: Dim Juin 03, 2007 8:28 pm 
Sujet du message:
Répondre en citant

Aleksiz fut un peu surpris de sentir Nathan s'asseoir à côté de lui, pour le prendre dans ses bras, à vrai dire... Il en fut surpris oui, autant qu'il pouvait encore l'être, mais surtout... soulagé d'un poids, même si c'était minime, même si ça ne rimait à rien. Il avait absolument besoin de réconfort, d'une étreinte amicale, de quelque chose qui lui prouverait qu'il avait encore une quelconque raison d'exister, outre les devoirs que son sang lui faisait porter... et Nathan remplissait ce rôle à merveille, sans qu'Aleksiz ne comprenne encore comment cela se faisait. enfin si. A vrai dire, et même i c'était se tromper gravement, sa présence lui rappellait vraiment celle d'Eve... trop blessé pour se soucier des détails gênants, ou du côté insolite de la situation, il se laissa aller à ses élans premiers. Ses bras se déroulèrent, tremblants, pour venir entourer le corps du jeune homme, le serrer fort, comme si il se trouvait être la dernière chose existant au monde... et il plongea son visage au creux de son épaule, tandis que ses sanglots redoublaient de violence, que son coeur semblait comme vouloir exploser de souffrance, que son esprit semblait ne plus vouloir suivre... à part pour ce que Nathan lui disait, qu'il assimilait alors très bien, sans même trouver étrange d'entendre ce genre de mots sortir de pareille bouche.

Et les pleurs continuèrent, bientôt mêlés à ceux de Nathan, sans encore que cela ne l'interpelle vraiment, même si un côté de son cerveau avait levé un point d'interrogation inconscient, qu'il analyserait sans doute plus tard, une fois calmé... Crispé, resserré fort contre le jeune homme, pleurant sur lui sans vergogne, il ne vit pas les minutes passer, ni les pensées sordides, qui finissaient par se mélanger, pour ne former plus qu'un amas de douleur suintant... Amas qui malgré les minutes passant ne disparut pas, loin de là. Seulement... Aleksiz se calma, car il ne pouvait en être autrement. La douleur... s'intériorisa, rentra dans ses barrières fragiles, sembla comme s'étouffer un peu, sans pourtant le laisser en paix. Elle ne le ferait pas comme ça... Il était encore en vie, et quelque part, un instinct lui disait qu'il devait tenter d'arriver à en profiter tant qu'il le pouvait, même si il n'en avait vraiment plus envie... ce même instinct qui le poussait à aborder les problèmes sérieux, plutôt qu'à s'apitoyer sur son propre et triste sort, ce qu'il aurait été très tenté de faire, comme n'importe qui à sa place, sans doute. Les pleurs s'atténuèrent donc... jusqu'à se calmer, s'arrêter. Il ne quitta pas pour autant l'étreinte de Nathan, qui lui semblait alors vitale... Qui lui redonnait un minimum de force pour la suite, quoi que cette dernière restât très incertaine à ses yeux. Des secondes... ou des minutes? passèrent... jusqu'à ce qu'il tourne la tête sur le côté, rouvre des yeux rougis, redevenus mornes, désesperés... oui. Nathan s'était excusé, ce qui l'avait surpris, tout comme ses larmes, a priori sincères. Aleksiz n'avait plus la force d'en vouloir à personne, mais... cela avait eu le mérite de lui rappeller Liadon, et cette histoire de traîtrise... Il devait absolument s'occuper de ces choses là avant tout autre chose, sinon... il allait perdre les pédales pour de bon. Sa voix était toujours aussi morne et éteinte, inutile de le rappeller, lorsqu'il prit la parole, pour s'expliquer:

"Je te le dit à toi car si ça te concernait, logiquement on serait déjà plus de ce monde... Liadon a dit qu'il tenait ses infos de vous."

Il resta immobile, se sentant bien incapable de bouger, ou même de relever la tête, de tourner ses yeux dans ceux de Nathan... de le regarder. Il avait envie de dormir... d'oublier. De dormir très longtemps même... pourtant il devait absolument gérer. Mais c'était difficile... tellement difficile... Il ferma les yeux, et deux dernières larmes coulèrent de ces derniers.
_________________


Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Nathanaël
Rock Star


Inscrit le: 11 Mar 2007
Messages: 407

Phénotype: Abyn
Points: 1465

MessagePosté le: Lun Juin 04, 2007 7:57 am 
Sujet du message:
Répondre en citant

Pleurer était des plus soulageants. En fait, il n'en avait jamais douté...Il avait toujours besoin d'une bonne crise de larmes pour se remettre lorsque quelque chose de vraiment grave lui arrivait...Mais il n'avait pas pensé que les choses se passeraient ainsi. Que ce soit entre les bras d'Aleksiz qu'il pleure, alors que lui aussi sanglotait abondemment. Il s'était dit qu'il réussirait à se retenir jusqu'à son retour à l'appartement, et que là, auprès d'Adriel, il se permettrait d'être inconsolable...Mais non. Il n'avait pas tenu le coup. Cette experience de l'attente, de la culpabilité, la peur, avait été des plus choquantes pour lui. Il ne voulait plus jamais que cela se reproduise...Plus jamais. Il ne le permettrait pas.

A son tour, il réussit à se calmer, et si pour lui aussi la blessure n'était désormais plus qu'interieure, elle restait présente. Prête à surgir de nouveau si quelqu'un avait le malheur de lui rappeler...Mais ça n'allait pas arriver, hein? De toutes les manières, il allait bientôt devoir se montrer fort, et assumer ses actes. Lui non plus ne desserra pas ses bras autour d'Aleksiz. Ce dernier ne le faisant pas, cela ne devait pas le gêner, n'est ce pas? Et pour sûr, Nathanaël avait besoin de le sentir près de lui. S'il avait été Eve à cet instant...tout aurait été très différent. Il aurait à loisir pu le consoler, le caliner, embrasser ses cheveux, son visage, tout faire pour qu'il aille mieux...Là, il devait se contenter d'une étreinte qu'il trouvait maladroite, alors qu'il aurait souhaité faire tellement plus...Mais il n'eut pas le loisir de s'en soucier davantage, car déjà Aleksiz prenait la parole...et ses mots le heurterent de plein fouet. Liadon...ses infos...d'eux? Quoi?...

"Non, ce n'est pas..."

Il s'arrêta, pour deux raisons, sa voix s'etrangla. D'abord à cause des larmes qui roulaient encore sur les joues d'Aleksiz, les deux dernieres...et ensuite, parce que ce qu'il allait dire n'avait aucun sens. Si, c'était possible. C'était tout à fait possible. Il y avait bel et bien un traître dans leurs rangs. C'était difficile à croire pour Nathanaël et son organisation selective draconienne, mais...cela n'était pas impropable. Il sentit ses poings se serrer dans le dos du garçon. Celui qui avait vendu les Në'Minre...il allait le payer très cher. Et Nathanaël allait retourner le monde entier s'il le fallait, pour trouver cet enfoiré, et lui faire comprendre sa douleur. Il ramena avec délicatesse Aleksiz tout contre lui, et enfouit son visage dans ses cheveux, pour les caresser, un instant. Désir irrepressible de temoigner un minimum d'affection...

"Je me renseignerais...Est-ce que...est-ce que tu as besoin de quelque chose? Je n'ai pas recuperé tes vêtements, je suis désolé..."

Il ne trouvait toujours pas quoi lui dire, les mots magiques pour l'aider à aller mieux...Mais il commençait serieusement à pressentir que ces mots-là n'existaient pas, et que seul le temps pourrait y changer quelque chose, maintenant...
_________________


Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Aleksiz
Ex-chef de gang / MJ


Inscrit le: 27 Sep 2006
Messages: 870

Phénotype: Irazyn
Points: 1915

MessagePosté le: Lun Juin 04, 2007 8:41 am 
Sujet du message:
Répondre en citant

Aleksiz était, c'était maintenant clair, loin d'être en état d'analyser la situation comme il l'aurait du, de la trouver étrange... non. Et même si il sentait bien que la souffrance l'aliénait, il n'allait pas se départir du réconfort, même insuffisant, qui lui était grâcieusement offert, même par fierté... Sa fierté était dans le coma, de toutes façons, qu'elle soit démesurée en temps normal ou non. Ainsi il se laissa faire, se laissa aller à l'etreinte de Nathan, eut une inspiration saccadée tandis que ce dernier resserrait son corps contre le sien, plongeait son visage dans ses cheveux, lui faisant presque oublier au passage qu'il n'était pas cette personne avec laquelle, inconsciemment, Aleksiz faisait le rapprochement. Il porta une main derrière sa nuque; posa à nouveau son front au creux de son épaule... Il se fichait bien de ce qu'il pouvait alors paraître. Tout ce qu'il savait, c'est qu'il avait besoin de cette présence... Il avait l'absolu besoin de se sentir protegé de sa propre réalité, quitte à se comporter... comme ça. Comme quelqu'un d'autre. Ou comme son lui d'avant peut-être, un peu... quelque part il avait l'impression d'être retourné 13 ans en arrière, quand tout s'écroulait sous lui, un peu comme aujourd'hui...

Bien... Nathan était prévenu de cette histoire de traîtrise, la Cinquième Colonne allait s'en occuper. C'était déjà ça de fait... Quant à lui... Si il avait besoin de quelque chose? Si ce n'est d'un retour de quelques bons jours en arrière, ou d'une attaque aussi soudaine que mortelle, Aleksiz, de façon bien amère, avait du mal à voir de quoi il aurait bien pu avoir besoin sur l'instant, ce que la soudaine lueur lugubre naissant dans son regard caché aurait pu trahir, si justement... ses yeux avaient été visibles à quiconque d'autre que la chemise de Nathan. Et cette histoire de vêtements... Tss. Ses vêtements, qu'est-ce que cela pouvait-il bien lui... Merde! Il redressa la tête subitement, pour regarder Nathan, l'air de prendre conscience très soudainement de quelque chose d'important. Quelque chose d'assez important pour happer l'espace d'un instant sa souffrance, d'ailleurs, puisque lorsqu'il prit la parole, il était presque redevenu lui-même, et ce malgré sa voix blanche:

"Je... J'ai perdu la photo, elle était avec..."

Son expression surprise... se décomposa d'un coup. Encore une chose qu'il avait perdue, avec le peu d'estime que son frère pouvait encore avoir pour lui... Quelle ironie. Il laissa retomber ses épaules, son visage... et sentit un rire nerveux, tout autant que désabusé, le gagner... Rire discret duquel il se laissa secouer, sans se soucier du sordide de la situation, ni de l'air dément que cette soudaine crise pouvait plus ou moins lui donner. Au bout de quelques secondes, il parvint à se reprendre... assez pour forcer les choses à se mettre en place, car il fallait bien qu'il tente d'oublier, ce que ce comportement intransigeant lui permettait de faire superficiellement. Il acheva donc dans un filet de voix, quoi que la motivation n'y fut pas:

"Je veux juste retourner au QG... Tant que c'est pas fait, les autres sont en danger..."

Il se sentait bien incapable d'accomplir ce qu'il s'imposait, mais quitte à être brisé, il préferait l'être pour de bonnes raisons, et pas seulement pour le bon petit plaisir de Liadon...
_________________


Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Nathanaël
Rock Star


Inscrit le: 11 Mar 2007
Messages: 407

Phénotype: Abyn
Points: 1465

MessagePosté le: Lun Juin 04, 2007 11:03 am 
Sujet du message:
Répondre en citant

Il n'avait pas vraiment esperé de reponse de la part d'Aleksiz en fait, parce qu'il s'était dit que ses paroles étaient bien futiles...De quoi pourrait-il bien avoir besoin? S'il avait été à sa place...Oui, il aurait eu besoin qu'on lui fiche la paix, de s'enterrer six pieds sous terre, et de pleurer, ruminer son malheur, sa souffrance, encore et encore...Et pourtant, il aurait voulu être à la place d'Aleksiz. Il aurait voulu que cette douleur soit la sienne pour l'en liberer...Parce qu'il meritait amplement son sort. Parce que tout était de sa faute, si d'autant plus les informations venaient de la Cinquième Colonne elle-même...Ce que le garçon lui disait là achevait de le miner. La photo. La photo était dans une de ses poches...Et il se doutait bien au combien elle pouvait lui être précieuse...C'était un souvenir. Nathanaël n'avait plus de souvenirs désormais de sa...vie d'avant. Et parfois, il le regrettait.

Il ne comprit pas bien pourquoi Aleksiz se mettait soudainement à rire, mais il ne fallait pas être un génie pour conclure que cela n'était pas bon signe. Il craquait, à bout de tout. Ses mains vinrent l'entourer encore, et il le serra de nouveau contre lui. Il ne le laisserais pas couler. Il allait l'aider, autant que possible, à se sortir de là...en commençant par recuperer la photo. Et à y reflechir...il y avait une autre chose qu'il devait recuperer. Le portable d'Aleksiz. Il n'allait pas l'ennuyer en lui en parlait mais...s'il avait enregistré dessus les numeros de téléphone de la Cinquième Colonne, l'objet devait au plus vite disparaitre des mains des commerciaux, quelqu'en soit le prix. Et Eve conviendrait parfaitement à ce rôle...Même s'il ne se sentait pas de le faire. Aller chez Liadon, lui lecher les bottes, et se demener pour reprendre tout ça? Totale joie...Mais il n'avait pas le choix. Il devait le faire, parce que c'était son rôle. Parce que c'était le minimum pour remonter Aleksiz. Posant ses mains sur ses épaules, il se recula légèrement pour le regarder.

"Je vais envoyer quelqu'un recuperer la photo...Pour l'instant, il faut que tu te reposes. Lorsque je reviendrais, je l'aurais, et on ira tous les deux au QG, d'accord? Mais maintenant, il faut que tu restes tranquille."

C'était trop dangereux de sortir maintenant, surtout avec Aleksiz zombifié comme il l'était...Il ne voulait pas de nouveaux ennuis. Les Sul souffriraient une attente de trois ou quatre heures supplémentaires, le temps que leur chef se remette, et que Nathanaël revienne...parce qu'il était maintenant hors de question qu'il le perde de vue. Ca n'arriverait plus.
_________________


Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Aleksiz
Ex-chef de gang / MJ


Inscrit le: 27 Sep 2006
Messages: 870

Phénotype: Irazyn
Points: 1915

MessagePosté le: Lun Juin 04, 2007 9:08 pm 
Sujet du message:
Répondre en citant

Aleksiz attendait donc une réponse, même si d'un côté, il aurait été tenté de tout lâcher, de se laisser retomber, de dormir et pleurer, et souffrir en paix jusqu'à crever de faim, de soif, de tout. Lorsque Nathan s'éloigna de lui, il suivit donc le mouvement, plantant son regard éteint, ravagé, dans celui de son vis à vis... Il fallait absolument qu'il aille au QG, qu'il oublie le reste... tant qu'il le pouvait. Sauf que voilà. Nathan commençait par lui parler de la photo, qu'il allait envoyer chercher... Il devait se reposer... Oui... et non. Aleksiz aurait voulu se récrier à ce moment, mais seule une lueur de désaccord parvint à traverser de sous son état pitoyable, tandis que son corps restait totalement abandonné à son désespoir. De toutes façons, et finalement, la suite vint, lui plaisant nettement plus que ce qu'il avait pensé avoir à entendre. Il allait récupérer la photo, à laquelle il tenait assez pour que cela puisse lui faire "plaisir" de l'entendre... et ensuite, ils iraient chez les libhe sûls, achever ce qui avait été commencé.

Tant que leur départ ne tardait trop... ça lui allait. Il n'avait pas la force d'en demander plus; de résister. Il se contenta donc de baisser la tête, de laisser retomber sa pseudo-détermination, pour à en revenir à son air lugubre, presque blasé, lui donnant des airs de mort vivant. En silence il acquièsça, avant de grogner; de souffler quelques mots, qu'il n'avait plus le courage de prononcer à haute voix:

"Merci..."

Il serait bien resté là, à profiter de l'étreinte réconfortante du jeune homme... mais.. il y avait plus important. La photo, qu'il avait en réalité vraiment envie de récupérer, malgré la futilité de la chose... et le QG. Tout ça devait être fait le plus rapidement possible. Ainsi se força-t-il à se défaire de Nathan, à se détourner rapidement, quoi qu'avec une douceur certaine, que le malheur lui procurait, pour passer son regard mort à travers la fenêtre. Le temps était toujours aussi pluvieux, orageux... et pour une fois, Aleksiz se sentait plus de l'humeur des nuages que de celle des éclairs... En tous les cas, le temps correspondait bien à son actuelle intériorité. Il aurait voulu que cet abruti d'orage s'arrête... Si seulement il avait pu regagner son autre forme, il aurait pu oublier un peu, et se sentir un tout petit peu mieux... il ne savait même pas pour combien de temps Liadon avait déclenché cette putain d'averse. Il ramena ses genoux à lui, les enserra de ses bras, et perdit son menton au creux de ces derniers. Il ne quittait pas le ciel des yeux... et était loin d'avoir envie de se lever. Aller voir Rivëndal, seule chose qu'il était alors en mesure de faire, n'aurait aidé en rien ni son frère, ni lui-même... au contraire, sans doute. Il n'osait même pas y penser.
_________________


Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Nathanaël
Rock Star


Inscrit le: 11 Mar 2007
Messages: 407

Phénotype: Abyn
Points: 1465

MessagePosté le: Mar Juin 05, 2007 9:03 am 
Sujet du message:
Répondre en citant

Cela lui arrachait le coeur de devoir laisser Aleksiz ici seul, mais il n'avait pas le choix. Si ca n'avait été que la photo...peut-être aurait-il attendu, peut-être serait-il resté, et envoyé quelqu'un d'autre la recuperer à sa place. Sauf que là...il fallait également recuperer le téléphone. Au plus vite. Et qui mieux qu'Eve pouvait penetrer en un temps record chez les Liadon de manière securisée? Non, il fallait qu'il le fasse lui-même, maintenant...Et il reviendrait dès que cela serait humainement faisable...Peu importait les consequences pour la chanteuse. Il trouverait une solution, plus tard. Ca n'était pour l'instant pas le plus important...A regret alors, il laissa Aleksiz echapper à son etreinte, se detourner, se prostrer...Et la chose qu'il aurait le plus voulu, à cet instant alors, c'était de le reprendre contre lui. Le serrer dans ses bras, lui dire que tout irait bien, qu'il s'occuperait de tout..Mais il n'était même pas sûr que cela soit vrai. Et pour Aleksiz, il n'était pas Eve. Il se contenta donc de passer sa main dans ses cheveux d'un geste tendre, et se releva, bien à contrecoeur.

"Je fais au plus vite pour la recuperer...Repose toi, pendant ce temps. Ici, tu es tranquille."

Il lui adressa un bref sourire, pâle et fugace, qu'il le regarde ou non...Puis se dirigea vers la porte, qu'il ouvrit, et referma. Dans le couloir, trois quatre personnes qu'il connaissait. Il se força à avoir l'air plus enjoué, demanda à ce qu'on garde un oeil sur Aleksiz, sans le deranger, qu'il puisse rejoindre son frère, s'il le desirait...et sans attendre, recupera un sac de sport à lui, où trônait une tenue de secours pour Eve, dans les cas d'urgence, et se decida à quitter au plus vite l'immeuble...
_________________


Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Aleksiz
Ex-chef de gang / MJ


Inscrit le: 27 Sep 2006
Messages: 870

Phénotype: Irazyn
Points: 1915

MessagePosté le: Mar Juin 05, 2007 9:45 am 
Sujet du message:
Répondre en citant

Aleksiz ne quitta pas le ciel des yeux... à quoi bon? Distraitement, il accueillit la main de Nathan, et ses paroles, n'étant malheureusement pas en mesure de le soulager. Etre tranquille... Quelle importance? Souffrir tranquillement, ou souffrir dans l'action... quelle différence? Si Aleksiz avait envie de s'assoupir, pour échapper à cette douleur insupportable qui l'étreignait, de façon contradictoire, il savait qu'il allait très mal supporter le silence, la solitude... le rien. Il allait s'enfermer dans son désastreux cocon, dans lequel il allait s'asphyxier, sans pouvoir en crever... Chouette alors, quelle joie.

Il ne répondit donc pas, n'ayant plus la force d'exprimer son accord autrement que par le silence. Il laissa Nathan sortir... pour se retrouver, comme dit, seul, et sentir de suite une angoisse profoonde l'envahir. Vraiment... cette situation était bien trop similaire à celle qu'il avait vécue 13 ans auparavant, même si n'existait pas cette dimension de drame, de deuils en masse... Il se sentait déjà étouffer sous le poids de tous ces vides qui s'étaient créés en lui. Quelques secondes passèrent... avant qu'il ne détache ses bras de ses jambes, et ne se recouche lourdement, laissant tomber un bras contre ses yeux, qui n'avaient plus besoin de voir. Bouche entrouverte, il inspira, et un léger frisson le prit. Même son confort, même cette sensation de sécurité n'auraient pu l'aider. Quelques minutes passèrent, lancinantes... de plus en plus tumultueuses, violentes... Tout redevenait plus grave et plus poignant... non. Ca n'allait pas. C'est presque à nouveau les larmes aux yeux qu'il se redressa soudain, dans une inspiration... aussi déterminée que possible. Se laisser aller n'était pas une bonne chose, dans ce genre de cas, et la somnolence ne venait pas... Tant qu'il en avait encore le courage, ou presque, il devait brûler ses forces mentales, se redresser, quitte à mal jouer. Et là... il savait qu'il jouait sans doute très mal.

Sans grande motivation il attrappa le pantalon qu'on lui avait préparé, avec succès cette fois, puis se tourna, pour mettre les pieds hors du lit. Un effort mental encore... puis il fut debout, en train d'enfiler, avec lenteur certes, le vêtement. Il l'attacha, puis par réflexe rajusta les bords de sa chemise, quoi qu'être à peu près présentable fut à l'instant le dernier de ses soucis. L'air toujours aussi en forme et heureux de vivre, à un point tel qu'on se demandait encore comment il parvenait à tenir debout, et lui de même, il se traîna à l'extérieur de sa "chambre", pour chercher celle de Rivëndal... Juste le voir. Juste voir où il en était, de ses yeux, être témoin de sa présence physique... pare que l'air de rien ça l'angoissait, et qu'il voulait au moins se départir de ce sentiment négatif là. Même si il allait sans doute s'en rajouter le double sur le dos. Qu'on le guide ou qu'il parvienne rapidement à savoir où aller, il avança, continua... jusqu'à entrer où il fallait, après un bref instant d'hésitation. Il s'arrêta peu après le seuil, car il ne voulait pas vraiment entrer. Nouant ses bras par réflexe, il chercha son frère des yeux, appréhendant ce qui pourrait se passer... Il espérait, à vrai dire, que ce dernier soit encore en train de dormir profondément, qu'il puisse se contenter de l'observer, puis de partir, sans avoir à subir les conséquences du jeu auquel Liadon... l'avait fait "jouer".
_________________


Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Rivëndal
Escroc


Inscrit le: 30 Jan 2007
Messages: 193

Phénotype: Diyn
Points: 455

MessagePosté le: Mar Juin 05, 2007 11:17 am 
Sujet du message:
Répondre en citant

Voilà. Il était en vie. Le constat n'avait rien de très brillant, il avait pu s'en aperçevoir dès l'instant de son reveil. Une putain de douleur au crâne, en premier lieu, et il avait ouvert les yeux...Une jeune femme qu'il aurait trouvé canon en toute autre circonstance lui avait expliqué qu'il se trouvait dans le Quartier Général de la Cinquième Colonne, qu'il ne craignait plus rien, que son frère allait bien, qu'il dormait à côté...Il se sentait un peu comme une plaie béante, et ce n'était pas bien loin de la réalité. Quelqu'un avait eut l'extrême obligeance de lui nettoyer le sang de la figure, si bien qu'il y voyait clair. On avait apparemment recousu son arcade, étant donné les picotements qu'il y ressentait...Son épaule était bandée, et son thorax...platré. Trois côtes cassées, deux fêlées. Il n'avait jamais fait mieux...et cela allait lui valoir au moins trois jours sans quitter le lit, sans pouvoir bouger comme il le desirait...

En ronchonnant, il avait demandé qu'on le relève, donc on avait casé l'oreiller entre lui et le montant du lit...puis on l'avait laissé seul. Il avait eut le temps de détailler la decoration, pour conclure qu'il se trouvait dans un bureau ammenagé en chambre de fortune. Puis il s'était mis à ruminer, bien sûr...Il était soulagé d'être vivant, mais à part cela...C'était la pire humiliation de toute sa vie. Celle d'Aleksiz aussi sans aucun doute, mais ça...Il avait la haine. Il en voulait à son frère, plus que tout. Peut-être avaient-ils été sauvé grâce à lui, oui...Mais ca ne changeait rien à ce qu'il avait fait. Il s'était laissé faire. Sacrifié...Mais lui n'avait rien demandé, putain! Il n'avait jamais voulu ça. Il ne lui était pas redevable de s'être laissé humilier sagement, se faisant ainsi oter toute fierté, tout honneur qu'il pouvait avoir...C'était tout à fait indigne de son sang. Un Në'Minre n'aurait pas fait ça. Rivëndal était sûr d'une chose: s'il avait été à la place de son frère...jamais il n'aurait accepté ça. Il se serait laissé crever. Il les aurait fait crever tous les deux, dès le début.

Et ce sentiment continuel d'impuissance...Il haissait ça, de tout son être. Liadon...Liadon ne perdait rien pour attendre. Il allait payer très cher ce qu'il lui avait fait, et ce qu'il avait fait à Aleksiz, même s'il ne pardonnait pas à ce dernier. Tout ce qu'il avait subi...il l'avait accepté. C'était son problème à lui! Pas le sien! Alors...alors il n'était bien sûr pas du tout receptif à une quelconque entrevue avec son frère, ce dont il se rendit compte lorsque ce dernier entra de la pièce. Un regard glacé sur son état lamentable suffit à lui apprendre tout ce qu'il avait besoin de savoir. Mais il s'en fichait. Il ne connaissait pas la pitié, même pour Aleksiz. Encore moins pour Aleksiz. Il n'avait pas besoin qu'on le chaperonne, qu'on le sauve. Il aurait preferé mourir plutot que ça. Alors, il se contenta de se taire, et les bras croisés, tourner son regard vers le mur, les sourcils fronçés, le visage fermé. Mieux valait ça que de laisser eclater toute sa rancoeur...
_________________


Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
Aleksiz
Ex-chef de gang / MJ


Inscrit le: 27 Sep 2006
Messages: 870

Phénotype: Irazyn
Points: 1915

MessagePosté le: Mar Juin 05, 2007 11:58 am 
Sujet du message:
Répondre en citant

Il ne fallut pas bien longtemps à Aleksiz pour se rendre compte que son frère était réveillé, non... Il le sut exactement au moment où ses yeux rencontrèrent les siens, lui enfonçant un poignard glacé là où gisaient déjà les restants de son coeur. Puis il détourna les yeux, dur et froid... sans un mot. Sans un seul mot... même pas désagréable, même pas haineux, même... rien. La solitude totale, qui même ici continuait progressivement de l'impregner. Lui même baissa légèrement la tête, et posa les yeux au sol, plus sordide que jamais, à croire qu'il était encore possible pour lui de tirer une gueule encore plus déprimée. Il s'en était douté, et il avait vu ce qu'il voulait voir, n'estc-e pas? Il avait vu Rivëndal, avait pu constater qu'on l'avait bien soigné, et qu'il se rétablirait... ça aurait du lui suffir. Après tout, lui et son frère depuis le temps n'étaient plus que deux étrangers, vaguement liés par le passé, par la douleur... Deux étrangers dont les tempéraments étaient incompatibles, d'ailleurs, vu là où ils en étaient avant de découvrir leur lien de parenté. Aleksiz avait su d'avance que cette histoire finirait ainsi, à condition qu'ils urvivent tous les deux... il s'était promis d'assumer, d'accepter... c'était maintenant qu'il devait le faire, donc. Sauf que... c'était bien plus dur que selon ses pronostics, voilà le problème.

Voilà où ils en étaient... une semaine à peine avant, Aleksiz pensait son frère mort, mais en gardait encore une image douce, réconfortante... maintenant tout était foutu. Tout ce qui lui permettait de vivre convenablement, tout ce qui pouvait lui être cher... tout ça était brisé. Il avait suivi ce principe qu'il s'était fixé, de tout faire pour que les choses ne se passent pas comme cette nuit d'il y a longtemps, où il avait été impuissant... Il n'aurait du rien regretter, et pourtant... Pourtant... Mais merde! C'était trop d'un coup! Bien trop dur pour lui! Le silence devenait lourd, suintant de tout ce qui était non-dit... et Aleksiz se sentait bien incapable de rester ici plus de cinq secondes supplémentaires, incapable de le regarder, et même de rester dans son champ de vision. Aller voir Rivëndal avait en effet été la pire erreur à faire en cette situation... Il se détourna sans attendre, tentant de contenir l'envie qu'il avait de hurler, pour éviter d'exploser. Il fit un pas, et commença donc de sortir... avant de s'arrêter, et d'alourdir une dernière fois le silence de ses paroles, faussement détachées:

"Je venais juste vérifier que tu étais encore entier..."

Il s'aprêta à partir, rapidement, très rapidement... Regagner sa chambre, et y faire la dernière hose qu'il lui restait maintenant à faire avant de partir pour le QG, soit souffrir dans son coin, en espérant trouver le sommeil pour de bon... même si ses chances pour ce faire venaient encore de se diviser.
_________________


Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Rivëndal
Escroc


Inscrit le: 30 Jan 2007
Messages: 193

Phénotype: Diyn
Points: 455

MessagePosté le: Mar Juin 05, 2007 12:06 pm 
Sujet du message:
Répondre en citant

Il savait qu'il lui faisait mal. Mais cette douleur était reciproque, alors il ne culpabilisait pas de l'infliger. Ils ne pouvaient pas s'entendre, c'était tout. Pas vraiment la même notion de ce que pouvait être l'honneur...Rivëndal ne comprenait pas, et il ne désirait pas comprendre, en fait. Ce qu'avait fait Aleksiz...il ne lui pardonnerait pas, et c'était tout. Peu importait pour lui qu'il soit achevé par son viol, cette torture...Il l'avait voulu. Il savait ce qui lui arriverait, en acceptant. Et Rivëndal ne lui avait pas demandé de subir ça. Bien au contraire...
Ses yeux restèrent fixés sur le mur, et ses bras croisés. Il se moquait bien du silence pesant, et que son frère se sente plus mal encore. Il n'avait aucun reconfort à lui apporter, car tout son être respirait la contestation pour ce sacrifice stupide et humiliant. Que quelqu'un d'autre soigne son petit coeur brisé...Lui aurait preferé garder une image de son frère mort, telle qu'il l'avait auparavant: un petit garçon turbulent, toujours prêt à tout, même aux pires ennuis...Maintenant...Il n'y avait qu'un homme qui avait accepté d'être brisé, et qui l'avait été, pour un amour stupide, et sans aucun sens pour sa personne. Pour cela, il le haissait. Et il se haissait aussi.
_________________


Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Chimea Index du Forum -> Rp: Enezis -> Centre politique Toutes les heures sont au format GMT
Aller à la page 1, 2  Suivante
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


MSTrenches war Theme © Matt Sims 2004

Title Images © Medal of Honour - EA Games
Powered by phpBB © 2001, 2004 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com