Navigation :: Chimea
FAQ :: Rechercher :: Liste des Membres :: Groupes d'utilisateurs :: S'enregistrer :: Profil :: Se connecter pour vérifier ses messages privés :: Connexion

[CJ]Appartement de Nayahka
Aller à la page 1, 2  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Chimea Index du Forum -> Rp: Enezis -> Quartier résidentiel
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Rivëndal
Escroc


Inscrit le: 30 Jan 2007
Messages: 193

Phénotype: Diyn
Points: 455

MessagePosté le: Sam Mai 12, 2007 8:05 pm 
Sujet du message: Appartement de Nayahka
Répondre en citant

[vingt minutes après "un soir de pleine lune"]

Dieu que l'appartement lui avait semblé loin. C'était même franchement bizarre, parce qu'il l'avait choisi exprès facilement accessible, et ouvert à toute la ville. Nayahka aimait d'habitude bien marcher. Se promener avait quelque chose de relaxant, bien que les rues d'Enezis étaient très loin d'être sûres...Enfin lui n'était pas un pigeon quoi. Il savait se defendre. Pourtant ce soir, son domicile lui parut particulièrement eloigné. Ce qui était donc particulièrement frustrant. Il avait tenu la main de Myriam tout du long, et avait parfois été obligé de faire des pauses...plus ou moins longues, pour l'embrasser. Il avait faim de tout ça, et de plus encore...

Puis ils étaient arrivés devant son immeuble. Belle bâtisse d'une vingtaine d'étages, bien entretenue. Ils étaient entrés, bien sûr. Obligés de prendre l'ascenseur, parce que Nayahka habitait au quinzième. De même, ce stupide élevateur lui avait semblé particulièrement lent. Tout semblait vraiment le contrarier dans ses projets. Sauf Myriam. Enfin, arrivés. Il plaqua - avec un peu de douceur tout de même - la jeune femme contre le mur, et l'embrassa, le temps de trouver ses clés...voilà qui était fait. Se reculant, il ouvrit fébrilement la porte, devoilant derrière une grande baie vitrée avec vue sur les lumières de la ville, et un lit justement, devant. Aha, ca tombait bien, non? Nayahka avait emmenagé de manière pratique: pas de chambre, pas de chemin à faire. Il referma immédiatement la porte, et plaquant sa compagne contre le battant, l'embrassa pour la énième fois de la soirée. Ils y étaient. Presque. Tant mieux. Nayahka avait un peu de mal à resister à la tentation de se jeter sur elle, dans tous les sens du terme, tel un pervers affamé...qu'il était partiellement. Pour se consoler, il commença illico à tirer sur le noeud de son haut pour le faire ceder. Les choses interessantes allaient enfin commencer...
_________________


Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
Adriel
Guitariste


Inscrit le: 13 Mar 2007
Messages: 126

Phénotype: Abyn
Points: 545

MessagePosté le: Sam Mai 12, 2007 9:01 pm 
Sujet du message:
Répondre en citant

Pour Myriam aussi, le chemin avait été long... bon certainement moins que pour Rivëndal certes, d'autant qu'Adriel était un véritable exemple de patience et de retenue, mais tout de même... Il lui tardait de passer à la suite. Rivëndal la tenait par la main, mais elle n'hésitait pas à se rapprocher plus encore que nécessaire... Il lui était agréable de voir comme elle avait su exciter le pauvre gamin, qui était très loin de se douter sur quel genre de personne il était réellement tombé... Et bien sûr, ses baisers ne tarirent de passion, de plein investissement, malgré leur nombre, qui commençait à s'accumuler... Eh bien. Ils arrivèrent enfin à l'immeuble dans lequel Rivëndal semblait habiter. Grand immeuble d'ailleurs... Ascenseur, et quinzième étage. On y était. Myriam n'était pas contrariante, lorsqu'elle le voulait bien... Après avoir suivi aussi sagement qu'elle le pouvait son futur amant, c'est sans problème qu'elle le laissa la coller contre le mur, pour l'embrasser, encore et toujours. Elle n'eut vraiment le temps de porter ses mains à son dos, puisque déjà il se séparait d'elle, pour ouvrir la porte de l'appartement. Toujours tout sourire, quoi que très loin d'avoir l'air innocente, elle entra... et n'eut le temps de ne détailler que très rapidement ce qui l'entourait. Plaquée une nouvelle fois, mais contre le battant de la porte cette fois, elle sut que ce coup-ci était le bon... et se mit donc en route, réellement. Nouveau baiser auquel elle répondit encore bien entendu... et ses mains qui partaient s'égarer sur son haut, pour le détacher. L'excitation montant, elle même leva ses mains, pour les porter au col du vêtement du jeune homme, et glissant ses doigts experts contre ses épaules, le début de son torse, pour commencer à lui retirer ce qu'il portait... et était dorénavant bien de trop. Il faisait plutôt chaud là non?

Doucement, elle dressa l'une de ses cuisses, pour l'insérer sur ce même rythme entre les jambes de Rivëndal, qu'elle libèrerait très bientôt, elles aussi, de leur prison de tissu... Une fois chacun torse nu, et après avoir éventuellement laissé Rivëndal faire ce qu'il voulait de son corps révelé, sans rompre le baiser elle se plaqua tout contre lui, et attrappa ses mains, pour faire descendre l'union de leur doigts ainsi créée le long de leurs deux corps réunis. Bien vite elle le lâcha, pour porter ses doigts à son pantalon, les glisser dedans, venir chercher son ouverture, tout en taquinant l'intérieur de ce dernier... Les réjouissances avaient maintenant commencé, et inutile de dire qu'elles vaudraient le coup.
_________________


Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Rivëndal
Escroc


Inscrit le: 30 Jan 2007
Messages: 193

Phénotype: Diyn
Points: 455

MessagePosté le: Dim Mai 13, 2007 8:04 am 
Sujet du message:
Répondre en citant

Bon, ça commençait à devenir torride là...Jamais trop pour Nayahka, hein, mais là, ca dépassait tout ce qu'il avait connu ces derniers temps. Il n'était jamais avare de filles et de nouvelles experiences, mais quand il pouvait tomber sur une perle telle que Myriam, les choses prenaient tout de suite une autre ampleur...Et il se sentait -hélas?- celui sans grand talent, simplement poussé par un pur désir sexuel incontrolé. Il en aurait honte sûrement après. Pour l'instant, ca n'avait aucune importance. L'urgent, c'était de réussir à retirer le haut de Myriam. Sans se laisser deconcentrer par la cuisse venue se coincer entre ses jambes, et qui faisait grimper son désir-omètre d'au moins dix crans, comme la jeune femme pu sans aucun doute le verifier, vu qu'il se plaqua subitement contre elle avec un agréable frisson. Soulagement lorsqu'enfin le vêtement céda, et qu'il put voir, et surtout, toucher. Ses doigts s'égarèrent contre la poitrine de la belle, pour venir la frôler, doucement. Pas de précipitation. Et il n'était pas un pervers de base.

Il la laissa sagement attraper ses mains, les faire glisser...avant qu'elle n'attaque dans le vif du sujet. Le jeune homme sentit son coeur s'accelerer brusquement, et son souffle se faire plus court. Qui dominait l'autre là, hein? Ouais bah pas lui quoi hem. Mais ca ne le dérangeait pas du tout. Il laissa une de ses mains s'egarer sur la cuisse de la demoiselle, la caresser suavement, et remonter avec une lenteur calculée jusqu'à l'extremité de son short, pour pouvoir ainsi y glisser un doigt, deux doigts...Puis finalement se decider à mieux: remontant ses deux mains, il deboutonna d'une manière carrément experte le petit short, et passant ses doigts sur les hanches de Myriam, commença à pousser le vêtement serré vers le bas.

Bon, ils n'allaient pas coucher là quand même, c'était le cas de le dire. Il fit glisser ses paumes jusqu'à ses fesses, les taquinant un instant, puis la souleva et alla nouer ses jambes autour de sa taille, histoire de faire le voyage jusqu'au lit, se qu'il fit prestement, avant d'y laisser tomber avec douceur sa compagne du moment, et finir de retirer ce satané petit short bien joli à voir, mais bien frustrant à enlever...
_________________


Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
Adriel
Guitariste


Inscrit le: 13 Mar 2007
Messages: 126

Phénotype: Abyn
Points: 545

MessagePosté le: Dim Mai 13, 2007 9:50 am 
Sujet du message:
Répondre en citant

Ca s'annonçait bien... très bien même. Myriam avait l'habitude de tomber sur des lourdingues, quant il s'agissait de coucher, pour la très bonne raison qu'elle allait avec à peu près tout et n'importe quoi, du moment qu'on savait l'aborder, et qu'elle n'avait pas déjà autre chose en tête. Là, ça valait déjà nettement plus le coup que nombre des soirées qu'elle pouvait passer en parties de jambes en l'air, et ça allait sans doute n'aller qu'en s'améliorant. Elle sentait son corps se réchauffer progressivement, tandis que le désir montait, en elle aussi. Un léger frisson la prit tandis qu'il caressait sa cuisse, puis laissait ses doigts gagner son short, embêtant obstacle si il y en était. Maîtresse de la situation en tous les cas, elle continua son propre manège, en reprenant au bout d'un instant la scéance de déshabillage. Ses doigts vinrent prendre tout en souplesse les bords du pantalon de Rivëndal, pour commencer à les tirer vers le bas, histoire de le défaire intégralement du vêtement.

Chaleur soudaine tandis qu'il portait ses mains plus bas, pour la soulever, nouer ses jambes autour de son corps, chose qu'elle accentua tandis qu'elle se resserrait contre lui, rendait le baiser plus fougueux encore, remontait ses mains contre son corps pour venir caresser son torse, passer dans son dos, enserrer ses omoplates... Elle se retrouva bien vite sur le lit, mais ne cessa en rien ses attentions passionnées, et pourtant maîtrisées. Tandis qu'elle sentait le short glisser contre ses jambes, pour les quitter définitivement, elle leva ces dernières, pour les resserrer contre le corps de Rivëndal... Ce faisant, ses mains vinrent s'égarer plus bas, pour reprendre avec quelques caresses, puis gagner les bords du vêtement restant au jeune homme, et sans attendre, glissant ses mains contre ses hanches, pour commencer à le lui retirer... Les choses sérieuses allaient bientôt commencer, et Adriel comme Myriam étaient maintenant plus qu'impatientes d'y être... Restait encore quelques problèmes à règler, que le désir souffrait difficilement.
_________________


Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Rivëndal
Escroc


Inscrit le: 30 Jan 2007
Messages: 193

Phénotype: Diyn
Points: 455

MessagePosté le: Dim Mai 13, 2007 10:16 am 
Sujet du message:
Répondre en citant

L'attente devenait insupportable, et, paradoxalement, il ne cessait de la faire durer. C'était cent fois plus agréable comme cela, et il savait que ce qui les attendait, allait être cent fois plus plaisant s'ils prenaient un minimum leur temps. C'était un peu ironique certes, quand on repensait au fait qu'ils s'étaient rencontrés il y a approximativement une demi-heure...Mais ça, Nayahka s'en fichait, complètement. L'important, c'était qu'il désirait Myriam presque maladivement. Et plus les vêtements tombaient, plus il devenait dingue à l'idée que ce n'était pas déja fait...Se tortillant, il aida Myriam à le debarasser de son boxer gênant...voilà, pour sa part, il était nu, et fin prêt. Ne restait qu'à débarasser la demoiselle des couches superflues...Ce qu'il alla s'empresser de faire.

Reculant la tête, et rompant ainsi le baiser, il laissa ses lèvres effleurer simplement les siennes un bref instant...puis descendit, taquinant son menton du bout de la langue, puis bien vite sa gorge, s'arreta quelque peu sur sa poitrine, continua vers son ventre, son aine...et vint glisser ses doigts au bord de son leger sous vêtement, tandis qu'il commença à le tirer vers le bas...il laissa ses lèvres glisser sur sa peau, sa cuisse alors qu'il descendait le morceau de tissu...et arrivant aux bas, la chose la plus infâme à enlever qu'une femme pouvait selon lui porter, en saisit le bord en même temps que le reste du vêtement, et alla ôter le tout, déposant de menus baiser sur ses mollets, ses chevilles, ses pieds...Puis il remonta, bien sûr.

Ses lèvres revinrent frôler celles de Myriam, et, prêt depuis longtemps déjà, il lui écarta doucement les cuisses, pour enfin passer aux choses serieuses...sauf que voilà. Il était dit que les fils Në'Minre devaient avoir la poisse jusqu'à la fin de leurs jours. Le seuil d'eclairage toléré pour garder sa forme masculine fut franchi...et il se transforma. Sentant sa poitrine gonfler sur celle de la jeune femme, il rompit le baiser, et poussa un soupir exasperé. Se tortillant, il quitta l'étau des jambes de sa compagne, pour tout de même rester contre elle.

"Patiente deux petites secondes..."

Et, pour la faire patienter justement, glissa une main entre ses cuisses, jusqu'à effleurer, et caresser son petit secret de femme...tandis que de l'autre, à tâton, il cherchait desesperemment le fil de la lampe de chevet, le front posé sur le matelas comme tout support...après quinze bonnes secondes de fouille, il trouva enfin, et activa le bouton, provoquant ainsi une fine lumière sur le lit. Voilà. De nouveau lui-même, et toujours aussi prêt. Il revient se glisser contre la jeune femme, ses mains posées sur le lit de part et d'autres de son visage.

"Navré..."

Bien. Ils allaient pouvoir commencer...
_________________


Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
Adriel
Guitariste


Inscrit le: 13 Mar 2007
Messages: 126

Phénotype: Abyn
Points: 545

MessagePosté le: Dim Mai 13, 2007 12:21 pm 
Sujet du message:
Répondre en citant

Hop lààà, quelques instants passés à tirer sur le sous-vêtement de Rivëndal, puis il fut nu. Myriam ne put admirer le spectacle de suite, puisqu'à l'instant même, ils étaient encore en train de s'embrasser... Enfin. Plus pour longtemps, mais la suite l'empêcha tout autant de relever la tête pour observer. Ses lèvres, sa langue contre son corps, descendant doucement... C'était délicieux. De quoi lui en donner un frisson de plaisir, qui courut le long de son échine... De quoi lui faire abandonner pour quelques instants ses plans, dans tous les sens du terme, et lui faire échapper un soupir léger, signe que Rivëndal n'était pas le seul à prendre son pied. Dans d'autres cas, sans doute aurait-elle experimenté plein d'autres possibilités avant d'en venir là où Rivëndal semblait pressé - et à raison - d'aller... Là elle n'en avait même pas eu l'occasion, comme quoi, tout pouvait arriver. En tous les cas, pas à un seul moment, tant qu'elle le pouvait encore du moins, elle n'avait cessé ses caresses, contre son torse, ses hanches... plus bas. Lorsqu'il remonta jusqu'à ses lèvres elle reprit, enfouissant ses mains derrière sa nuque, dans sa chevelure... Il lui écarta les jambes, et bien sûr elle l'y aida. Le moment était venu d'aller plus loin et... Uh? C'était quoi ça? Sentant la poitrine du jeune homme, si l'on pouvait dire à cet instant, gonfler contre la sienne, elle se rappella soudainement un détail... Rivëndal était diyn. Ah... Oui, là ça cassait un peu. Alors que ce dernier s'éloignait d'elle, elle laissa ses bras retomber contre elle, presque avec lassitude... Même pas drôle. Ca les avait bien coupés là... Deux petites secondes d'attente? Bien... Ce n'était pas comme si ils avaient le choix. C'était le genre de choses qu'Adriel trouvait particulièrement drôle, ainsi était-elle en réalité fort amusée, et aurait-elle pu en rire dans un autre cas... Sauf que là Myriam règnait. Et Myriam détestait ce genre de mauvaises surprises.. Une moue boudeuse commença d'envahir ses traits, malgré la main venue lui dire bonjour pour la faire patienter. Tu parles de deux secondes, ce fut presque dix fois plus qui passa... enfin. La lumière fut, c'était l'essentiel. Myriam n'avait encore pas été trop refroidie, par chance... Revenue ou presque à ses premiers sentiments, elle changea son expression capricieuse contre un sourire des plus élargis et pervers, tout en passant ses mains contre la machoire du jeune homme redevenu lui-même.

"Il est pas temps de parler..."

Sa langue darda, pour venir caresser ses lèvres, y entrer si le jeune homme le voulait bien. Pour ce qui était d'une autre entrée, c'était maintenant à lui de jouer, avant que leurs ardeurs ne soient définitivement gâchées.

[Section spéciale]
_________________


Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Rivëndal
Escroc


Inscrit le: 30 Jan 2007
Messages: 193

Phénotype: Diyn
Points: 455

MessagePosté le: Dim Mai 13, 2007 7:43 pm 
Sujet du message:
Répondre en citant

[-> section spéciale]

Voilà, c'était terminé. Déjà! Aurait dit un Nayahka en pleine forme. Sauf que là, il se sentait passablement épuisé par des ébats particulièrement sportifs sous la direction d'une Myriam carrément dominatrice. Ce n'était pas la première fois que cela lui arrivait, mais c'était très rare, et surprenant. Enfin, il n'était pas en état pour l'instant d'avoir conscience de sa soumission totale à la jeune femme lors des derniers instants. La seule chose qui comptait, c'était que tout cela avait été franchement divin. A classer parmi ses meilleurs coups. Bah oui, coups. Pas autre chose. Ne pas oublier que la rencontre datait de moins de deux heures...

Il reprit son souffle alors qu'il la sentait retomber sur le lit, elle aussi satisfaite. Le sang recommençant à affluer normalement dans son cerveau, il cligna plusieurs fois des yeux pour reprendre ses esprits, mais sans grand succès. La fatigue, et l'exquise sensation de félicité...Il avait eu Myriam (ou plutôt, elle l'avait eu, question de point de vue...), et ça avait été franchement genial. Que désirer de plus? Ah si, dormir avec elle. Puis elle en avait apparemment l'intention également. Il se tortilla un instant pour qu'elle soit instalée le plus confortablement possible, et glissa une main contre son épaule, et l'autre sur sa taille, pour la serrer contre lui. Voilà. Ses yeux étaient déjà fermés, mais lui l'observa quelques instants, la trouvant encore plus belle après leurs sympathiques ébats...romantisme stupide, non? Mais Nayahka avait toujours trouvé les femmes plus belles une fois satisfaites, comblées. Là, elle avait presque l'air innocente. Presque. Il sourit, et déposa un baiser sur son front, avant de caler sa tête contre la sienne, et de plonger dans le sommeil.

Et les heures passèrent, passèrent, jusqu'à ce que dormir ne soit plus nécéssaire, et que la lumière qui filtrait par la baie fasse ouvrir les yeux à Nayahka. Un instant de flottement, tandis qu'il regardait autour de lui. Oui, le nouvel appart'. La soirée avec Myriam, le sexe, et...et tous les détails quoi. Il passa une main sur son visage, tout en jurant à voix basse. Mon Dieu. Cette défaite atroce. Soumission stupide et puérile...Pour le coup, c'est Myriam qui l'avait eu en bonus, et pas l'inverse. Y avait-il une seule seconde où il avait été maître de la situation, franchement? Pas à son souvenir. Le passage durant lequel elle se trouvait au dessus restait particulièrement marquant à son esprit. Damned. Etre le jouet d'une femme n'était pas foncièrement pour lui déplaire, mais le devenir alors qu'il partait avec l'idée de lui en mettre plein la vue et de regner sur les ébats...c'était un echec total.

Mais...n'empêche que cela avait été incroyable. Franchement incroyable. Il baissa les yeux sur Myriam. Hmmm. Elle ne perdait rien pour attendre tiens! Il y aurait une revanche, sans l'ombre d'un doute. En attendant, reveil en douceur. Se penchant, il vint effleurer sa joue du bout des doigts, puis du bout des lèvres, laissant son souffle s'egarer vers sa machoire, son cou, son épaule, avec l'espoir de la faire frissonner, et surtout, de l'eveiller.
_________________


Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
Adriel
Guitariste


Inscrit le: 13 Mar 2007
Messages: 126

Phénotype: Abyn
Points: 545

MessagePosté le: Dim Mai 13, 2007 8:25 pm 
Sujet du message:
Répondre en citant

Tout contre Rivëndal, satisfaite et fatiguée, Myriam... ou plutôt Adriel en l'occurrence, étant donné qu'elle n'avait pour le moment plus vraiment à jouer la comédie, ne mit que peu de temps à s'endormir... Son souffle se calma, jusqu'à trahir son assoupissement, et resserrée contre le jeune homme... elle passa une bonne nuit. Nuit profonde et méritée, et reposante, aussi. Le voile de l'inconscience avait progressivement commencé de se lever, pour la raison qu'Adriel ne dormait jamais bien tard, le matin, même quand elle se couchait à des heures indues... à devoir gérer sa double identité, demandée de ci de là de l'île pour bien diverses raisons, elle, ou il était une personne très occupée. Elle somnolait encore... Non. Elle était même encore assoupie, mais au bord le l'éveil, naviguant sur le fil incertain d'un sommeil en fin de vie. Puis... Un léger contact, le doigt... les baisers. Frôlements auxquels Adriel était loin de s'être attendue ni préparée. Ainsi absorbée hors de son sommeil, elle sentit, en effet, qu'un frisson la prenait. Frisson que Rivëndal était parvenu à lui arracher. Elle cligna des yeux doucement, à deux reprises, puis se tourna sur le dos, tout en grâce voluptueuse bien entendu. Elle laissa l'une de ses mains retomber contre son front, et observa Rivëndal à travers son regard encore à moitié réveillé seulement. Regard qui n'était pour cette fois en aucune manière le reflet de son âme... âme et esprit qui pour leurs parts étaient déjà bien éveillés, tout à fait conscients de ce qu'il se passait. A quelques exceptions près, Adriel était vive à reprendre conscience. Il valait mieux pour elle, sans quoi elle aurait pu risquer de trahir ses secrets. Déjà, elle souriait. Et pas n'importe comment. Pas parce que c'était le matin et qu'elle n'était même pas encore levée que Myriam n'allait pas être vicieuse, hein, car vicieuse, elle l'était de tout temps. Sans attendre, et sans aucune vergogne bien sûr, elle se redressa, pour passer une main dans ses cheveux, dont la coiffure était partie avec les ébats de la veille, mais qui étaient loin de s'être démelés pour autant, très loin, même.

"Déjà le matin? Je vais devoir me barrer..."

Regard rapide sur les alentours, à la recherche de ses vêtements, sans doute éparpillés. Pas qu'elle fut vraiment impatiente de partir, surtout qu'elle aurait toujours pu en apprendre plus encore sur Rivëndal que ce qu'elle avait déjà cerné de lui, en se pressant un peu moins, mais Myriam était une identité nocturne... La journée, elle se devait de redevenir elle, ou plutôt lui-même, et de gérer ses affaires, d'autant qu'en l'absence de Nathanaël, des responsabilités supplémentaires lui revenaient.
_________________


Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Rivëndal
Escroc


Inscrit le: 30 Jan 2007
Messages: 193

Phénotype: Diyn
Points: 455

MessagePosté le: Lun Mai 14, 2007 11:08 am 
Sujet du message:
Répondre en citant

Hopla, Myriam reveillée, et exactement de la manière dont il l'avait souhaité, c'est à dire un reveil doux, agrémenté d'un leger frisson...hmmm. Pas comme si il en était à sa première fois quoi, hein. Confortablement installé sur le côté, légèrement redressé car appuyé sur le matelas, il laissa la jeune femme s'arracher à lui pour se mettre sur le dos, et put ainsi contempler la vue qu'elle offrait avec un sourire taquin. Bah, ca ne la gênait sûrement pas, et surtout en vue de la nuit qu'ils venaient de passer...de sa défaite, groumph. Franchement, on aurait tout vu. Ce n'était pas parce qu'il gardait le physique d'un adolescent qu'il en avait la mentalité ou l'experience...Sauf que Myriam venait de lui prouver qu'il n'était paaas autant un vrai mââââle que ce qu'il envisageait. Erreur à corriger, vite.

Haussement de sourcils, alors qu'elle se redressait, et qu'elle annonçait texto qu'elle allait se barrer, là maintenant tout de suite. Hein quoi? Le pourquoi du comment Nayahka l'avait abordé commençait à lui revenir à l'esprit: l'affaire avec les Kaers! Et pour le jeune homme, cette histoire ne devait plus souffrir l'attente, parce que rester seul et sans gang dans ses alliés allait finir par lui coûter la peau, assurément. Enezis n'était pas encore suffisemment son terrain de jeu pour qu'il s'y sente en sécurité...A son tour, il se redressa.

"Oui mais non je crois pas non..."

Sans crier gare, et avec une vivacité insoupconnée à cette heure de la matinée, il saisit Myriam par les poignets, et la plaqua de nouveau contre le lit, s'appuyant sur ses avant-bras entravés, et passant au dessus d'elle, son visage à quelques centimètres du sien. Et une putain de mèche dans les yeux. Il souffla pour la degager, et secoua la tête, avant de redevenir serieux, l'air plutôt moqueur, mais plus en aucun cas ni gentil, ni doux, ni même gamin.

"Bien que tout ceci ait été plutôt agréable, ce n'était hélas pas la raison qui m'a poussé à t'aborder, en fait...Je cherchais à rencontrer quelqu'un des Kaers, et on m'a gentiment suggeré ta petite personne, parce que tu étais la plus simple à denicher...Pratique, non?"

Sourire encore, alors qu'il rapprochait son visage de celui de Myriam, et laissait son souffle, ses lèvres s'egarer sur sa peau blanche, pour simplement l'effleurer...Plutôt marrant de se rendre compte à quel point la mémoire masculine était courte, étant donné que Nayahka était tout à fait prêt à remettre ça, si faire se pouvait...
_________________


Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
Adriel
Guitariste


Inscrit le: 13 Mar 2007
Messages: 126

Phénotype: Abyn
Points: 545

MessagePosté le: Lun Mai 14, 2007 1:45 pm 
Sujet du message:
Répondre en citant

Tiens? Rivëndal semblait comme qui dirait ne pas vouloir la laisser partir, mince alors, quelle surprise... Enfin. Pour la surprise, il faudrait repasser. En fin de compte ça n'avait rien d'étonnant, car il était courant qu'on souhaite la rencontrer pour d'autres choses que ses talents au lit, même si c'était la raison pour laquelle la plupart des gens en venaient à l'approcher... A peine prise au dépourvu - et encore c'était là de la pure simulation - tandis que le jeune homme la plaquait contre le lit, elle se remit très vite de sa surprise... Pour laisser paraître son éternel sourire, inquiètant, narquois, amusé. A vrai dire Adriel était surtout agacée par ce changement de plans, qui risquait de lui faire perdre du temps sur ce qu'elle avait à faire d'urgence, et dès qu'elle serait rentrée... Mais bon, tant pis hein, on faisait avec, et nul n'était plus douée qu'elle lorsqu'il s'agissait de prendre sur soi, et d'attendre patiemment que les choses se défassent d'elles-même. Qui plus est, ça lui permettait de passer un peu plus de temps avec Rivëndal, ce qui n'était pas négligeable en matière de gain d'informations pour la Cinquième Colonne. Il n'y avait plus qu'à écouter ce qu'il avait à lui dire. Bien entendu, c'était au sujet du gang... Bon. Il n'y avait plus qu'à voir ce qu'il proposerait, en espérant côté Myriam que cela soit sérieux et intéressant pour eux, et de son véritable côté qu'au contraire, cela soit vite règlé.

L'air de rien... oui car elle savait très bien faire croire qu'elle n'avait pas n'avait pas d'intentions belliqueuses lorsque justement c'était le cas; elle libéra ses avant-bras, et ses mains, pour en retrouver un usage complet. C'était le genre de chose qui allait très vite lui servir.

"Je savais bien que tu étais un petit malin..."

Elle noua ses bras autour de son cou, très prometteuse, très suggestive bien entendue, et approcha elle aussi ses lèvres des siennes, les ouvrit, s'appreta à l'embrasser... et n'y avait plus qu'à espérer pour lui qu'il ne s'y soit pas trop préparé, sans quoi il aurait risqué de se mordre la langue: sans crier gare elle redressa son genou, pour le faire frapper violemment l'endroit très précis du jeune homme qu'elle avait la veille même gâté. Vlaaan... Ah oui. Ca ca devait faire mal. Surtout que pour uen femme elle était plutôt musclée, et très expérimentée lorsqu'ils s'agissait de foutre des coups surtout là précisément. Sans changer d'expression, ne serait-ce qu'une peu, elle profita du fait que Rivëndal ne devait plus trop être en état de riposter pour se redresser à nouveau, s'étirer grâcieusement, et lui demander ce faisant, comme si de rien n'était:

"Bon alors dépèche toi de t'expliquer, j'ai d'autres chats à fouetter..."
_________________


Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Rivëndal
Escroc


Inscrit le: 30 Jan 2007
Messages: 193

Phénotype: Diyn
Points: 455

MessagePosté le: Lun Mai 14, 2007 3:36 pm 
Sujet du message:
Répondre en citant

La pose était plutôt confortable, mais bon, il laissa Myriam degager ses poignets, et lui s'appuya sur le lit. Inutile de la foutre inutilement en rogne en voulant faire l'abruti dominateur, parce qu'il avait commençé à sentir qu'à ce petit jeu là, il serait au final le perdant. L'adversaire était de taille...Et ce n'était pas franchement dans son interêt de se mettre Myriam à dos. Surprise par contre, lorsqu'elle noua ses bras autour de son cou, avec l'apparente idée de l'embrasser...Comme Nayahka n'était pas encore tout à fait stupide, une lumière "danger! danger!" s'alluma dans son cerveau, pour le prevenir que le comportement de la jeune femme cachait sûrement un truc louche...Mais trop tard quoi. Avant qu'il n'ait pu esquisser le moindre geste de recul, BAM fit le genou. Il echappa un hoquet surpris et douloureux, mais rien d'autre toutefois, se contentant de basculer sur le côté pour retomber dans le lit. Putain. Putain ca faisait vraiment mal! Nettement plus qu'avec ce crétin d'Eden...cette fois, il avait affaire à une vraie pro. Le temps que les petites n'etoiles quittent ses yeux, et qu'il ait repris son souffle, elle s'était redressée, bien sûr. Il fit de même, avec une grimaçe.

"Si douce Myriam, un vrai coeur..."

S'il avait été d'humeur plus méchante, et s'il n'avait pas eu absolument besoin de rencontrer les Kaers...nul doute qu'il aurait frappé la jeune femme. Ou essayer, au choix, quitte à avoir des represailles. Ca, il s'en moquait. Nayahka partait du principe que tout se payait, un jour ou l'autre. Fermer sa gueule maintenant lui apporterait sûrement satisfaction plus tard...Poussant un soupir contri, il se leva, et, nu comme un ver, alla attraper deux valisettes qui trainaient dans un coin de la pièce, et revint les balancer sur le lit, où il s'assit également.

"Tiens, cadeau comme preuve de ma bonne volonté."

Dedans? Chacune contenait huit flingues à ejections négatives, les modèles les plus récents qu'il avait pu trouvé. Et comme il ne faisait rien à moitié, c'était de pures merveilles. Son père adoptif était après tout dans l'armurerie de pointe...il avait gardé des relations dans ce milieu, et c'était bien rappelé que tout matos nécéssitait de l'argent. Il se laissa retomber dans le lit, et croisa ses bras derrière sa tête, les jambes balancant sur le bord du matelas, et continua, qu'elle ouvre ou non.

"Je peux en avoir beaucoup d'autres, et de l'argent en quantité. Je sais que vous n'êtes pas en tête de la liste des gangs, alors j'espère que quelques moyens pourraient permettre de regler ce détail. Voilà, c'est ce que j'ai à vous proposer pour l'instant."

Il marqua un temps d'arrêt, presque hésitant, puis continua finalement.

"En echange...j'ai parfois besoin d'aide pour deux trois bricoles que je ne peux pas faire seul, et qui rapporte. Et puis je ne vais pas être capable de prendre Enezis seul, aha, donc avoir des alliés doit être un bon moyen de survie...Et puis..."

Un sourire franchement moqueur apparu sur ses lèvres, et un ricanement lui échappa.

"...juste pour le plaisir d'imaginer la tête de Keizh en apprenant que je vous finance."

Ah oui, Eden...tout ceci était aussi fait pour avoir le gratifiant sentiment d'emmerder à mort les Libhe Sûl, et de leur rendre l'exclusivité de la rue nettement plus difficile qu'avant...
_________________


Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
Adriel
Guitariste


Inscrit le: 13 Mar 2007
Messages: 126

Phénotype: Abyn
Points: 545

MessagePosté le: Lun Mai 14, 2007 5:42 pm 
Sujet du message:
Répondre en citant

Si Myriam avait souvent le sourire aux lèvres, elle tenait malgré tout d'Adriel, forcément quoi, et savait aussi être pince sans rire. Comme à cet instant, quoi, tandis que Rivëndal lui faisait l'éloge de sa douceur légendaire... Baissant les bras, passant une main contre sa nuque pour en réveiller les muscles encore un peu endormis, c'est sur un ton détaché, et sans un regard pour le jeune homme, qu'elle répondit:

"On me le dit souvent.."

Elle se réinteressa cependant à Rivëndal tandis qu'il revenait vers elle avec quelques présents selon ses dires... tournant les yeux sur les valises, directement il ne lui fallut pas plus d'une seconde pour porter ses mains à l'ouverture de ces dernières, du moment qu'elle put y avoir accès. Elle n'était pas avide non, ni impatiente... Juste dure, et sèche. Elle voulait voir de suite de quoi il retournait, sans aucune pitié pour Rivëndal, qui avait à peine commencé de s'expliquer. Si l'intérieur des valises ne lui avait pas plu, tout de suite elle l'aurait coupé, en un refu clair et net, "non ça me va pas, voit ça avec quelqu'un d'autre moi je me barre, à la revoyure et basta...". Elle n'en eut pas l'occasion. D'ailleurs, Adriel remerciait dorénavant le ciel de lui avoir donné le sang-froid hors du commun qui était le sien. Si elle ne l'avait pas possedé, le masque "Myriam" aurait soudain disparu comme par magie, pour laisser paraître tout son intérêt sophistiqué, ses côtés calmes et posés, qui n'avaient rien à voir avec son personnage... Les révélations étaient de taille. Heureusement, en fait, qu'elle n'était pas partie plus tôt. Elle aurait manqué d'apprendre plein de choses importantes...

Malgré tout, son regard s'était fait intelligent, réfléchi. Ca ne faisait rien, car Adriel n'avait pas choisi de jouer une idiote: Myriam était aussi connue pour être très rusée. Elle attrappa l'un des flingues à l'intérieur de la valise pour l'inspecter, moue circonspecte au visage. Ejection négative déjà... bon point. Même si pour un gang, ça restait encore assez facile à voler. Ce qui était vraiment intéressant, pour les kaers comme pour elle, c'était qu'à bien inspecter la marchandise... ce n'était pas de la gnognotte. Loin de là, très loin de là... Elle arrêta de scrupter l'arme, sans la lâcher cependant. Nettement plus sérieuses qu'auparavant, elle tourna les yeux sur le jeune homme, se mit à le fixer. Le marché que Rivëndal voulait passer lui importait peu, mais ses paroles nettement plus. Prendre Enezis seul? Que penser... surtout de la part de celui qui devait se penser le seul survivant des massacres des familles seigneuriales de toutes les terres habitables, et des mers aussi? Quelle était la part de sérieux là dedans, la part d'exagération... Quels étaient exactement ses plans? Adriel ne pouvait que faire multes suppositions pour le moment, mais était bien décidée à en apprendre plus, quelque soit le moyen. En parlant de ça... Rivëndal semblait en avoir, des moyens. Et des ambitions aussi donc... Dernière touche loin, très loin d'être inintéressante, et qui aurait pu le faire tilter si elle ne s'était pas si bien contenue... il avait déjà rencontré son frère, depuis le massacre. Sans doute très récemment donc. Et à en croire ses paroles, il semblait qu'ils ne furent pas en très bons termes... outch. Ca se compliquait là... Le problème allait être à prendre avec des pincettes, à moins de ne faire style "rien vu rien entendu", et de laisser mesquinement les choses se faire comme cela aurait été prévu sans savoir... Bref. Penser Myriam, agir Myriam.

Myriam reposa l'arme dans son étui, à nouveau souriante, et satisfaite, puis referma la valise encore ouverte, pour se pencher très nettement sur cette dernière, et lancer un regard sulfureux au jeune homme face à elle. Elle ne put s'empêcher d'extrapoler un peu sur son frère... histoire de voir comment Rivëndal réagirait, voire répondrait. Ca serait drôle, et intéressant.

"Je suppose qu'il tirerait la tronche, comme d'habitude... Il est aussi malgrâcieux qu'il a de monde au balcon, heureusement pour lui qu'il est bon amant..."

Son sourire s'élargit, puis elle écrasa un index malicieux contre la valise sur laquelle elle était appuyée, avant de conclure avec espièglerie:

"J'emmène ça, et le chef te recontactera, à condition que tu restes accessible, ou que tu me passes un numéro... sinon je suppose que je devrai faire encore une fois l'intermédiaire..."

Regard entendu... Ce n'était pas une possibilité si contraignante que cela, hm? Pour elle non plus, ça tombait bien...
_________________


Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Rivëndal
Escroc


Inscrit le: 30 Jan 2007
Messages: 193

Phénotype: Diyn
Points: 455

MessagePosté le: Lun Mai 14, 2007 6:38 pm 
Sujet du message:
Répondre en citant

Il la laissa attraper une arme, et l'inspecter, autant qu'elle le voulait. Tout ce matos était dors et déjà à elle et aux siens, hein, donc bon...Alala. C'était quand même trop sympa de sa part quoi. Toutes ces armes de qualités si vite dispersées aux quatre vents...Mais ca ne gênait pas Nayahka. Sa générosité était aussi faite pour se debarasser des flingues, qui ne pouvaient rester trop longtemps ici. Il se contentait de ses deux negatifs, et ne prenait donc pas le risque d'avoir des emmerdes pour trafic d'armes. Il aurait plus manqué que ça tiens, la taule..."oho, Nayahka Skrivagner n'est pas fiché dans les registres de l'état civil..." Bah tiens...Après, la piste n'était pas difficile à remonter jusqu'à Rivëndal. C'était même plutôt bizarre que personne ne l'ait déjà fait...enfin. Il n'allait pas s'en plaindre, hein.

De même, il n'avait pas peur que Myriam décide de le trouer. Elle était du genre impulsive et violente, mais sûrement pas de là à le flinguer, il l'esperait. Puis, cette pensée ne lui faisait pas peur. Qu'est ce qu'il avait à perdre, hein? Il observa la jeune femme refermer les valises avec un sourire, et apprecia la vue à sa juste valeur lorsqu'elle se pencha par dessus. Il y avait de quoi regarder hein...Sauf que voilà, ses paroles lui firent perdre tout envie de mater. Eden, bon amant? Chkksss...Nayahka se surprit à pincer les lèvres à cette idée. Est ce qu'elle était en train de lui dire qu'il se débrouillait mieux que lui, à ses yeux, un gamin? Il détourna le regard, histoire qu'elle ne voit pas la glace qui y était née...Il n'avait aucune raison d'en vouloir à la vie du chef des Libhe Sûl, mais si tout le monde lui prenait la tête avec lui, il en trouverait bien une. Pour l'instant, emmerder ce type ne restait qu'un jeu. Il se donna quinze secondes pour repondre, effacer toute amertume de sa voix.

"J'ai pas testé hein, tu m'excuseras...Tout ce que j'ai vu, c'est une vierge éffarouchée à gros nibards."

Soupir. Ce qui lui remontait le moral, c'était de savoir que l'affaire avec les Kaers avaient l'air d'avoir une issue favorable. Voir très favorable. Tout sourire, il se redressa, et passa sa main dans le tiroir de la table de chevet, en sortant un post-it et un crayon, puis inscrivit son numero de téléphone sur le premier, avant de le tendre à Myriam.

"Voilà, si ca t'interesse...Sinon j'habite là hein, donc je suis facilement trouvable...Et si tu es mal à l'aise au téléphone, tu peux toujours repasser hein...J'attendrais de vos nouvelles."

Ricanant encore, comme c'était son habitude, il se rapprocha de la jeune femme, gardant quand même soigneusement son entrejambe hors de sa portée, histoire qu'elle n'ait pas de mauvaises idées...Deux fois de suite, ca craindrait serieusement. Déjà pour sa réputation...
_________________


Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
Adriel
Guitariste


Inscrit le: 13 Mar 2007
Messages: 126

Phénotype: Abyn
Points: 545

MessagePosté le: Lun Mai 14, 2007 7:04 pm 
Sujet du message:
Répondre en citant

Oooh, il détournait les yeux? Aurait-il eu comme une pointe de jalousie face à ce que Myriam venait implicitement de lui faire comprendre, qui n'était d'ailleurs en réalité pas ce qu'il croyait, mais ça... C'était mignon tiens... Enfin. Ce qui était moins mignon, c'était les termes qu'il employait pour décrire son propre frère s'en savoir que c'était son frère d'ailleurs, mais ce n'était pas ça qui risquait de chagriner Adriel, qui était loin d'être sensible, et surtout savait être très détachée. Au contraire elle fut fort amusée. Une vierge effarouchée à gros nibards? A peu près oui... C'était à peu près en ça que phénotype discordant et complexes transformaient ce pauvre bougre d'Eden, ou d'Aleksiz, qui de toutes évidences était inscrit dans le club du manque de pot. Elle ne répondit pas. Rivëndal semblait avoir déjà été assez énervé comme ça, elle en savait pas mal suite à leur première rencontre et... elle était pressée. Mieux valait en finir au plus vite. Dernières précisions, elle laissa Rivëndal se rapprocher... pour malicieuse s'éloigner vivement de lui, et descendre du lit; se remettre debout. Elle commença sans attendre à attrapper ses affaires, en vue de se rhabiller.

"Ok je note... Je pense que la réponse devrait pas trop tarder."

Elle enfila sous-vêtement, collant, short... et attrappa les valises pour aller jusqu'à la porte, puisque c'était là que l'attendaient le reste de ses vêtements. Après avoir posé la marchandise, et s'être agenouillée, elle attrappa vivement ses affaires, et les enfila, pour enfin prête, et chargée, se redresser. Elle ouvrit la porte, et accorda un dernier regard à Rivëndal, ainsi qu'un sourire toujours aussi tendancieux.

"A plus tard."

Et d'attendre sa réponse, avant de la passer. Il allait falloir faire vite... avec tout ça, il lui fallait tout d'abord repasser au QG, s'expliquer, avant de regagner l'appartement. C'était plutôt lourdingue, mais bon...
_________________


Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Rivëndal
Escroc


Inscrit le: 30 Jan 2007
Messages: 193

Phénotype: Diyn
Points: 455

MessagePosté le: Lun Mai 14, 2007 7:24 pm 
Sujet du message:
Répondre en citant

Hein quoi? Est ce qu'elle...s'écartait? Humpf. Non mais non. Elle s'en allait...Et Nayahka n'en avait franchement aucune envie. Caprice de gamin, mais peu importait. C'était si soudain...D'habitude au reveil avec les filles...bah voilà quoi. Il avait esperé qu'en la retenant un peu, il lui redonnerait envie...Et bah nan. Echec cuisant. Elle se tirait, avait déjà tourné la page, et allait passer à autre chose. Se taper un autre mec. Putain...Il n'était pas jaloux, mais ca se finissait trop vite. Il aimait bien Myriam. Pas de l'amour hein, sans blague, il ne connaissait pas ce sentiment...Mais elle lui plaisait, sa personne, son caractère. Du coup, il ne l'empecha pas de se rhabiller. Il aurait sûrement pu le faire, en le voulant vraiment. Mais comme il avait de l'estime pour elle, il n'allait pas la forcer. Et il n'avait pas envie de se prendre une balle. Bref.

Une moue boudeuse sur les lèvres, il la regarda remettre ses sous-vêtements, son short si agaçant, attraper les valises, le reste de ses fringues...Beuh. Il esperait la revoir vite. Mais si l'affaire avec les Kaers tournait bien, ca serait le cas, sans aucun doute. Il leva la main pour lui adresser un signe nonchalant, un nouveau sourire s'étalant sur ses lèvres.

"Bye bye, fais gaffe à toi..."

Aha, et même des recommandations. Non franchement, il était trop sympa avec elle...Enfin. Chacun son vice. Soupirant, il se rallongea dans le lit, et tira le drap sur lui. Ne restait qu'à finir sa nuit en grasse-matinée, et après de vaquer à ses occupations, en gardant vif le souvenir de sa merveilleuse nuit...
_________________


Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé MSN Messenger
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Chimea Index du Forum -> Rp: Enezis -> Quartier résidentiel Toutes les heures sont au format GMT
Aller à la page 1, 2  Suivante
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


MSTrenches war Theme © Matt Sims 2004

Title Images © Medal of Honour - EA Games
Powered by phpBB © 2001, 2004 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com