Navigation :: Chimea
FAQ :: Rechercher :: Liste des Membres :: Groupes d'utilisateurs :: S'enregistrer :: Profil :: Se connecter pour vérifier ses messages privés :: Connexion

[CJ]Retour au bercail
Aller à la page 1, 2, 3 ... 14, 15, 16  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Chimea Index du Forum -> Rp: Enezis -> Quartier résidentiel
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Aleksiz
Ex-chef de gang / MJ


Inscrit le: 27 Sep 2006
Messages: 870

Phénotype: Irazyn
Points: 1915

MessagePosté le: Mar Avr 17, 2007 7:04 pm 
Sujet du message: Retour au bercail
Répondre en citant

Environ une heure après la fin de Le"MoonChild"

Fiou ils étaient arrivés, et c'était pas trop tôt. Eden ne désirait qu'une chose actuellement et c'était d'aller prendre une douche pour effacer au possible cette soirée de son esprit, puis d'aller se coucher sans plus de manières. Il aurait les idées plus claires le lendemain matin. Sauf que voilà, c'était chose impossible pour lui... La raison en était simple: il devait s'occuper d'Eve avant de passer à quoi que ce soit d'autre, aussi harassé et bouleversé soit-il par sa soirée. Cette dernière avait fait sué le monde tout du long, mais sur le coup, il n'était pas en état de s'énerver des gigotements et autres cris étouffés de la chanteuse. Ils étaient parvenus à rentrer sans encombre malgré cela, et c'était tout ce qui comptait. Pietinant dans le ghetto, ils en arrivèrent bientôt à une petite impasse constituée de maisons séparées, minuscules, encore plus délabrées que le reste des habitations, oui... C'était pourtant bel et bien là qu'ils avaient implanté leur QG. Non... Pas à l'intérieur des petites maisons, hein, précisons. Juste que l'une d'elle cachait une trappe au sol... qui déboulait sur un petit escalier, puis sur un refuge sous-terrain, sans doute construit par les habitants du ghetto pour mettre en quarantaine les pestiferés, lorsque l'épidémie débutait juste, et que le désespoir ne s'était pas encore abattu sur la population de ces zones de pauvreté. Lui et les siens s'approchèrent de la petite baraque, puis y entrèrent sans un mot. Les deux gardes étaient restés à leur poste, bien évidemment. Leurs mines plutôt réjouies montrait bien qu'ils n'avaient pas été témoin de son pêtage de câble intempestif, ni tenu au courant... Aucune importance. Et aucune importance si il avait grise mine, et si cela pouvait les étonner. Il agita brièvement sa main en signe de salut, se força à un sourire pâle, puis passa devant pour ouvrir la trappe. Une fois fait il commença à descendre, suivi des autres... L'homme qui portait Eve prit garde à ce qu'elle ne se cogne pas dans l'entrée étroite, signe que ce n'était pas là un balourd et goujat total de service, puis ils arrivèrent en bas. La salle commune...

Cette dernière était plus grande que celle du précédent QG. Ses murs n'étaient pas beaucoup mieux soignés, d'autant que la façon dont l'endroit avait été creusé semblait avoir été très... artisanale. Un peu à la manière d'un terrier, quoi qu'on ne fût pas dans des galleries, mais réellement dans des locaux. Eden appréciait ce style, en fait... Ca n'avait pas été fait pour au départ, étant donné que les concepteurs de l'endroit avaient fait ça dans l'urgence, et avec les piètres moyens du bord, mais cette allure singulière donnait aux lieux un côté très... convivial. Si si. Il n'y avait pas toujours besoin d'énormes moyens pour qu'un lieu devienne agréable à vivre. Bon. Ils venaient à peine d'emmenager, donc ils n'étaient pas encore parfaitement installés, mais tous les meubles y étaient. Conscient qu'il pourraient un jour avoir ce genre de problème, et soucieux de rester discrets, ils n'avaient gardé de leurs butins mobiliers que ce qui pouvait se mettre en pièce détachables, ou bien alors ils avaient acheté. Si si. Même les canapés. Le grand téléviseur avait été vendu. Ils pourraient facilement s'en procurer un autre, et pas moyens de le faire passer par l'entrée... Ils se contenteraient d'un petit écran pour le moment. C'était franchement suffisant, en plus, c'était un objet courant. Résultat, ils se l'étaient déjà procuré. En gros, les fauteuils de cuir, les canapés, et la table étaient de retour. Tout avait été agencé un peu de la même manière que dans le précédent QG, à la va vite. La seule différence était le petit écran qui trônait dans son coin, sur un tabouret vite rajouté. Il faisait un peu tâche mais bon, les libhe sûls s'en foutaient. Le fait était qu'ils pouvaient toujours se tenir informés par le biais du petit récepteur, ce qui était le but, au départ. L'escalier débouchait sur la droite de la pièce, en son milieu. Sur le mur gauche, tout au fond, une porte. A l'extrème opposé, un couloir. A côté de ce dernier, sur le mur de derrière, une autre porte... C'était tout ce qu'on pouvait actuellement voir.

Eden s'avança jusqu'aux canapés, et s'y étala méchamment, tandis qu'il regardait les autres se disperser pour vaquer à leurs occupations. Il passa une main sur son visage fatigué, puis on lui emmena Eve, si bien qu'il regarda son sbire, l'air toujours aussi vif et heureux de vivre, et lui fit signe, négligemment, de l'asseoir sur le canapé face à lui. Bon. C'était une prisonnière VIP? Ok. Alors on allait peut-être lui expliquer où elle était, et de quoi il en retournait. Non... En fait la vraie raison à cela, c'était que si il ne lui avait pas dit de lui même, elle aurait sans doute gueulé pour le savoir. Alors au possible, on allait éviter le massacre, déjà que ça risquait d'être bruyant ici, le temps qu'Eve serait là. L'homme fit asseoir Eve sur le sofa, puis se remit à regarder Eden, en l'attente de ses prochaines instructions. Il hésita un instant, puis lui fit à nouveau signe, s'apprêtant au pire, et d'avance, serrant les dents.

"Enlève lui son baillon, et garde le sur toi, on sait jamais..."

Il allait ESSAYER d'avoir une discussion rapide avec elle, concernant ce qui venait de lui arriver... Le truc, c'est qu'il sentait le sac d'insultes qui allait lui être mis à la figure venir, et qu'il n'était vraiment pas en état de l'accueillir avec philosophie... Quoi que vu comme il se sentait, il risquait de ne même pas l'accueillir du tout.
_________________


Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Nathanaël
Rock Star


Inscrit le: 11 Mar 2007
Messages: 407

Phénotype: Abyn
Points: 1465

MessagePosté le: Mar Avr 17, 2007 7:41 pm 
Sujet du message:
Répondre en citant

Purée de purée! Elle n'aurait jamais imaginé que voyager comme ça était AUSSI désagréable. Ils devaient être mieux installés en enfer, tiens! Déjà, elle avait le sang qui lui grimpait le long du visage car son buste était quasiment à l'envers, et cela lui collait une migraine terrible. Deuzio, elle profitait largement de la totalité des denivelés de terrain, ce qui faisait claquer sa tête contre le dos musculeux de son kidnappeur. Totale joie! Bon peut-être qu'elle n'ameliorait pas les choses à gigoter à qui mieux mieux, mais tant pis. C'était sa ligne de conduite. De même que s'egosiller jusqu'à ce que mort s'en suive. Et ça ne risquait pas d'arriver, elle avait de la caisse en reserve...le privilège des chanteuses. Bon, au moins, vu que personne ne lui avait bandé les yeux, elle avait tout à loisir l'occasion de mémoriser le chemin menant au quartier général des Libhe Sûl. Il changerait sûrement d'emplacement lorsqu'elle serait liberée, mais tant pis. C'était toujours une info, et peut-être une info valable à long terme.

Enfin, ils parurent arriver, vu qu'ils approchaient de bâtisses...de petites maisons. Bah dis donc, vu le nombre qu'ils étaient, ils devaient carrément se sentir serrés la dedans, hein! Quoique la solution au problème s'imposa très vite à elle, lorsque le gugus qui la portait se mit à descendre dans un passage étroit...en faisant bien attention qu'elle ne se cogne pas. Trop charmante attention. A laquelle elle aurait pu preter un minimum d'attention si elle ne venait pas de passer trois plombs sur l'épaule du type en question. Ca, ça la mettait serieusement de mauvaise humeur.
Il lui fallut un quart de seconde pour conclure qu'elle haissait la déco. Les murs étaient limite en terre et la salle tenait plus d'un terrier pour sales lapins que d'un QG humains! Aucun goût artistique les gangsters. Vraiment. Bon, canapés et tables, ça allait. Mais la taille de la télé!!! Quand Nathanaël s'était rendu là-bas, ils avaient un grand téléviseur. Pas un truc riquiqui. Mais à y reflechir, le home cinema ne serait pas passé par la trappe. Dommage.

Bon. Reperer de quel côté était l'entrée. Bah oui, elle envisageait déjà de se faire la malle. Quoi de plus normal? Toutes les occasions étaient bonnes. Du coin de l'oeil, elle vit Eden aller s'avachir comme un pasha dans un des canapés. Pauvre petit monsieur traumatisé, vraiment! Pouah. Elle connaitrait bien toute la verité, de toute manière. Très bientôt. Enfin, elle l'esperait. Le gugus s'avança lui aussi jusqu'aux canapés. Elle esperait grandement qu'il n'allait pas la jeter par terre, parce qu'elle l'aurait carrément mal pris. S'ils deterraient la hache de guerre...ils allaient le payer cher. Et même s'ils ne le faisaient pas, en fait. Whoua! On la mettait dans la position assise, sur le sofa! Incroyable. Miraculeux. Elle arreta de gigoter du coup, histoire de ne pas se casser la figure.

...et elle n'en crut pas ses oreilles. Lui enlever le baillon? Lui ENLEVER? Dans l'état dans lequel il était? Il allait douiller, ohhh qu'il allait douiller! Et il l'avait cherché, cette fois. Elle en trépignait d'avance, bien que cela soit très interieur. S'il lui laissait l'occasion de s'exprimer, il n'avait pas fini de l'entendre...et il allait en voir de toutes les couleurs. Ca, oui...Ses yeux lancaient des eclairs foudroyants à l'encontre d'Eden, qui pour sûr, devait se douter de ce qui l'attendait...on lui retira le baillon. Elle attendit une seconde, deux secondes...puis prit une profonde inspiration, et entama les rejouissances d'une voix volontaire placée aigue et difficilement supportable.

"BORDEL DE MERDE!! Vous n'êtes vraiment qu'une bande de SALOPARDS! Et vous le roi des ENFOIRES! Sale MONSTRE! ASSASSIN! Mais vous avez vu comment vous avez buté ce type?!! J'arrive pas à y CROIRE! Vous êtes complètement MALADE! De sales RACLURES!! J'ai rien à voir dans vos histoires et vos combines de dégénérés!! Alors J'EXIGE que vous me liberiez SUR LE CHAMP! Qu'est ce que vous avez fait de mes musiciens? D'Adriel? J'espère que vous ne les avez pas tué!! VERMINES! Qu'est ce que vous me voulez??? Vous me tordez les bras depuis DIX PLOMBS! J'ai mal partout! Et maintenant, je pue l'OURS MAL LECHE! J'en ai MARRE! Alors vous avez interet à me LIBERER sinon je vous JURE que vous allez le REGRETTER!"

Elle se tus un instant, le temps de reprendre son souffle.

"ABRUTIS DE GANGSTER DE MERDE!"

Fin. Boarf, c'était pas brillant. Elle avait déjà dit franchement mieux. Mais elle se rattraperait sans aucun doute une prochaine fois. Elle allait après tout sûrement avoir des tas d'occasions pour le faire...Là, elle devait se contenter de fixer Eden d'un air franchement assassin, furieuse et hors d'elle. Et s'il ne repondait pas illico...qu'il ose, et elle continuait de s'egosiller, parole d'Eve.
_________________


Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Aleksiz
Ex-chef de gang / MJ


Inscrit le: 27 Sep 2006
Messages: 870

Phénotype: Irazyn
Points: 1915

MessagePosté le: Mar Avr 17, 2007 8:22 pm 
Sujet du message:
Répondre en citant

Eden posa ses coudes sur ses cuisses, puis le bas de son visage dans ses mains, avant de regarder Eve à qui on était déjà en train de retirer le baillon... Il le sentait mal. Très mal. Mais autant se débarasser de ça au plus vite, pour être tranquille après. Une seconde de silence... deux... Non non non c'était trop beau pour être vrai... Après avoir fait sa tigresse tout du long, et après ce qu'ils lui avaient fait, elle allait forcément profiter de la soudaine liberté qui lui était offerte... pour s'exprimer. Violemment. Et bingo. A la troisième seconde, déjà, c'était parti. Il eut un désagréable frisson à l'entente de la voix suraigue de la chanteuse, rendue désagréable par la colère, et s'apprêta à encaisser, presque blasé...

Une bande de salopards, bah voyons... Le roi des enfoirés... Marrant parce quand on songeait que ça aurait du être le cas... Et... Ah non. Là, c'était un point un peu trop sensible. Si il ne sembla pas réagir au reste de ce qu'elle lui avait sorti, le rappel du... meurtre qu'il venait de commettre le blessa réellement. D'ailleurs, il accusa le coup, et ne put s'empêcher de détourner les yeux, même si ce ne fut que pour quelques secondes... Le reste ne lui fit ni chaud ni froid... En temps normal, cela l'aurait sans aucun doute mis hors de lui, mais là... Là il n'était même plus en état d'être susceptible. Si si, c'était possible... Il était au delà de ces considérations futiles, et cela pour un petit moment... Résultat, il ne bougea pas d'un iota, il attendit qu'elle finisse, complètement... Lorsque ce fut fait, il ne lui laissa pas le temps d'envisager de reprendre les réjouissances. Dans une inspiration il retira les mains de son visage, dévoilant une expression qui s'était encore un peu rembrunie, faute à ce qu'elle lui avait dit concernant... ses récentes actions. Monstre, assassin, complètement malade... Oui bah en effet. Il avait pêté les plombs, et en était déjà assez mal comme cela pour qu'elle vienne lui coincer l'os dans la gorge quoi... Il fut très calme lorsqu'il lui répondit. Il en était à un point tel que c'est limite si il n'avait pas envie de tout lâcher pour ce soir, alors... autant dire qu'il n'avait plus l'énergie de gueuler. Ni l'envie.

"Bien. Ca, c'est fait, et au moins tu sais où tu te trouves... Nous n'avons strictement rien fait à tes musiciens, à Adriel comme aux autres. Ils ont pu se sauver, donc déjà sur ce point, tu peux te rassurer."

Il s'arrêta un très bref instant, le temps de réfléchir à la suite... Comment allait-il la lui exposer? Sur la première idée il repartit, histoire de ne pas lui laisser le temps de le couper:

"Et nous ne te voulons strictement rien, à toi précisément. Tu es notre otage, c'est tout. Tu resteras ici jusqu'à ce qu'on négocie ta libération, puis tu retrouveras ta vie normale..."

Il s'arrêta. C'était bref, court, et suffisant. Tout était dit... Pfiou il déprimait vraiment. Il sortit son paquet de clope, son briquet, pour s'en griller une... Enfin! Mieux valait tard que jamais. On pourrait toujours considérer qu'il s'agissait de son lot de consolation... L'air toujours aussi morne, il approcha la cigarette de sa bouche pour commencer à la fumer, tandis que négligemment il venait appuyer son bras contre l'accoudoir de droite. Il fixait Eve, intensément malgré son état proche de la loque. Il espérait en son for intérieur... qu'elle n'allait pas se remettre à crier. Non vraiment là pas cool, il allait véritablement finir par avoir des envies suicidaires, si elle continuait ce soir de lui taper sur les nerfs.
_________________


Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Nathanaël
Rock Star


Inscrit le: 11 Mar 2007
Messages: 407

Phénotype: Abyn
Points: 1465

MessagePosté le: Mar Avr 17, 2007 8:44 pm 
Sujet du message:
Répondre en citant

Elle reprenait tranquillement son souffle. Mais c'était quoi ce type blasé? Avec Nathanaël, il avait été nettement plus réactif! Là c'était comme si...il se foutait carrément de tout ce qu'elle pouvait dire, de toutes les injures qu'elle lui envoyait dans la figure. Et...et c'était pas drôle du tout ça! Elle n'avait pas signé pour avoir affaire à un type depressif! Remboursé! Il allait avoir interet à se remettre, sinon elle allait franchement s'ennuyer!
La seule chose qui semblait le blesser, c'était le rappel du meurtre qu'il avait commis. Bien! Bon point à noter. Elle allait se faire un plaisir d'appuyer très exactement là où ça faisait bien mal, jusqu'à ce que Mossieur décide de se reveiller. Et il allait bien le faire, à un moment ou un autre. Personne n'a une reserve infinie de patience. Et Eden moins que les autres, fatigué ou non.

Là, il avait juste l'air...passablement rochon, mais la voix calme. Pfeuh. Pas drôle. Pas drôle du tout. Il allait en baver, elle allait lui faire payer son manque de repartie. Et puis ses réponses...elle sentit un rictus mauvais naître sur ses lèvres. Bien sûr qu'elle savait où elle se trouvait! Il allait peut-être falloir arreter de la prendre pour une abrutie...Et bien sûr qu'ils n'avaient pas touché aux musiciens! Mais qu'est ce qu'il fallait qu'elle fasse, hein? Les remercier pour leur bonté, parce qu'elle était rassurée? Il n'aurait plus manqué que ça, tiens. Le "on te veut rien" c'était vraiment le comble. Ils s'étaient juste contenter de la kidnapper après l'avoir brutalisé au milieu d'un massacre sanglant, pour la garder captive ici à leur merci jusqu'à l'échanger contre une forte somme d'argent. Bref, ils ne lui voulaient rien quoi.

Elle laissa echapper un ricanement, et attendit. Elle le regarda allumer une clope, tranquillement...et elle reprenait son souffle, lentement. Se preparait à ce qu'elle allait dire, et faire. Bah, elle savait qu'elle ne risquait pas grand chose. Autant profiter donc au maximum des occasions qui se presentaient à elle. Paré?

"T'es complètement BOUCHE ou quoi? C'est pas parce que t'as des REMORDS d'avoir TORTURE, MUTILE et ABATTU ce pauvre type qu'il faut oublier ta petite CERVELLE! LAISSEZ MOI PARTIR! Je REFUSE d'être votre otage!!"

Et pour appuyer ses paroles d'un geste convainquant...elle rejeta violemment sa tête en arrière, et réussit à coincer sa langue en travers de sa gorge après un fort déglutissement, dans l'espoir de l'avaler. Enfin, en théorie...Effet immédiat: elle commença à suffoquer illico, et un spasme de douleur la prit, tandis qu'elle se sentait au bord de l'évanouissement. Pas motivé, le Eden, hein? Peut-être pas au point de la laisser crever devant lui quand même...il pourrait alors dire adieu à sa rançon, et plus généralement, à sa vie.
_________________


Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Aleksiz
Ex-chef de gang / MJ


Inscrit le: 27 Sep 2006
Messages: 870

Phénotype: Irazyn
Points: 1915

MessagePosté le: Mar Avr 17, 2007 9:36 pm 
Sujet du message:
Répondre en citant

Fixant Eve en attendant sa prochaine réaction, quoi que ce fut peut-être du masochisme d'agir ainsi, Eden laissa un nuage de fumée s'échapper... avant de tout lâcher d'un coup, au moment où elle se remettait à gueuler. Se renfrognant il laissa un soupir lui échapper... Ce jusqu'à ce qu'elle reparte sur le point sensible déjà frôlé, allant jusqu'à le faire douter de lui. Torturé, mutilé, abattu... Oui. C'est bel et bien ce qu'il avait fait à ce salopard mais... Le regrettait-il vraiment? Oui... et non. D'un côté; il savait qu'il venait d'effectuer exactement ce qu'il voulait voir fait depuis de longues années. Il était juste dégouté d'avoir ainsi perdu son sang-froid, de s'être laissé avoir par cette larve molle, et d'avoir été l'auteur... de ça. D'avoir fait couler le sang de la sorte, d'avoir du assister au spectacle d'un autre massacre, mais dont il avait été l'un des acteurs. Non il ne regrettait pas ce qui était fait. Juste la manière dont cela avait été mené... Sa main se crispa sur sa clope, et son regard se figea en un éclair glacé, effrayant, et bien trop proche de ce qu'il avait pu être durant la récente scéance de torture à laquelle Eve avait assisté. Sur un ton aussi amène et chaleureux que l'air qu'il arborait, sèchement, il ne put s'empêcher de préciser:

"Ce "pauvre type" était un salopard de première classe, il méritait au centuple ce qu'il lui est arrivé..."

Et de se rendre compte que ça n'allait pas aller, là... Non ça n'allait pas aller du tout. Eve n'avait pas fini de le faire suer... tout simplement parce qu'elle venait d'avaler sa langue, pour appuyer ce qu'elle venait de leur raconter... Refuser d'être leur otage, comme si elle avait le choix... Oui sauf que si elle parvenait à se suicider. Hem. Le faisant perdre contenance, la surprise, puis l'effarement, se lirent clairement sur son visage. Non... Mais... Qu'est-ce que cette idiote croyait-elle faire! Dans l'urgence, il retrouva une énergie dont il ne s'était plus cru doté. D'un bond il se redressa, posa sa clope sur la table, pour passer au dessus de cette dernière prestemment et atterrir non pas sur Eve, mais limite... Pas le temps de se poser des questions... Il passa deux doigts dans sa bouche, de chaque côté de sa langue, pour la lui ramener en place, et libérer ses entrées respiratoires... Ce faisant, incrédule et toujours aussi effaré, il ne put s'empêcher de faire remarquer:

"Non mais t'es pas cinglée un peu? Cette histoire ne vaut pas le coup de crever..."

Manquait plus qu'à ce qu'elle lui morde les doigts avant qu'il ait eu le temps de les retirer de sa bouche, et ça serait le comble! Non mais alors là, il s'était attendu à tout, mais franchement pas à ça... Si leur otage s'amusait à faire des tentatives de suicide toutes les cinq minutes, franchement qu'est-ce que ça allait donner? Et qu'est-ce que c'était que cette fille exactement, pour avoir des idées pareilles, et cela à peine arrivée?
_________________


Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Nathanaël
Rock Star


Inscrit le: 11 Mar 2007
Messages: 407

Phénotype: Abyn
Points: 1465

MessagePosté le: Mer Avr 18, 2007 7:35 am 
Sujet du message:
Répondre en citant

Bon peut-être qu'elle aurait pu avoir un peu peur, si elle n'avait pas été dans l'immediat en train de suffoquer. C'était même certain. Ce regard qu'il lui avait lancé...était tout à fait effrayant. Il avait eu le même en torturant ce type, en lui explosant les phalanges de chaque membre, un à un...et gloups, ce n'était pas vraiment rassurant. Avoir de quoi il était capable ne la motivait pas trop à continuer de faire la mariole...mais pour l'heure, c'était trop tard.
Eve était bien d'accord que ce type avait merité de mourir, mais quand même. Là, ça avait vraiment été...carrément gore, sanglant. Du meurtre jouissif et gratuit. Du plaisir dans la souffrance...et qu'Eden ait eu, ou non, des raisons de faire ça, n'était pas la question. Pour l'heure, elle s'en moquait, elle était en train de s'etrangler.

Ce n'était carrément pas la façon la plus agréable de mourir, mais selon elle, toute mort non naturelle devait être douloureuse. Enfin, elle n'était pas experte en tentatives de suicide, loin de là...mais si les choses continuaient à ce train, elle pourrait le devenir, tiens. Adriel manquerait serieusement la syncope en apprenant qu'elle avait tenté de mettre fin à ses jours. Même si ce n'était pas ce qu'elle désirait au fond d'elle, parfois hélas, on ne se rate pas...
Un bon point pour Eden, il remarqua très vite qu'un truc clochait, comme en témoignait son air soudainement effaré. A priori, il ne s'y était pas attendu, et ce n'était pas fait pour...au moins, cela eut le merite de le reveiller un peu, vu qu'elle le voyait passer par dessus la table, au milieu des larmes de douleur qui naissaient dans ses yeux et de ses convulsions.

Deux doigts dans sa bouche, et hop voilà, elle était sauvée. Merci Eden. Enfin non, elle n'envisageait pas serieusement de le remercier. Puis il venait de la traiter de cingler, ce qui c'était vraiment le clou de la soirée. Non mais qui était cinglé ici, hein? Est ce que c'était elle qui venait de buter un type après l'avoir saigné comme un porc? Est ce que c'était elle qui avait participé à un foutu massacre et causé un enlèvement? Non. Tous les arguments jouaient en sa faveur à elle.
Tiens. Il était un peu lent à retirer ses doigts. Bah comme ça, il allait payer en direct pour avoir dit qu'elle était barge. Ce qui n'était pas très loin de la verité, en fait...Sans plus attendre et contente d'avoir une telle aubaine...elle planta avec violence ses petites dents pointues dans sa peau, et mordit aussi fort que faire se peut...bien décidée à ne pas le lâcher, quitte à ce qu'il y perde un doigt, non mais. Il avait voulu la secourir, hein? Eve esperait que ses remerciements étaient explicitement à la hauteur de sa consideration pour lui.
_________________


Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Aleksiz
Ex-chef de gang / MJ


Inscrit le: 27 Sep 2006
Messages: 870

Phénotype: Irazyn
Points: 1915

MessagePosté le: Mer Avr 18, 2007 8:07 am 
Sujet du message:
Répondre en citant

Au départ, il n'y cru pas. Pourtant c'était évident, mais il lui semblait en avoir déjà tellement bavé ce soir avec cette histoire de meurtre qu'il lui sembla qu'on ne pouvait pas ENCORE lui rajouter un truc pareil au compteur... Le cri de douleur qu'il échappa, incrédule, fut pourtant ce qu'il lui permit de se rendre compte que c'était exactement ce qu'il avait craint un instant durant qui lui arrivait. Eve avait fermé ses machoires sur ses doigts, l'empêchant de les retirer, ce dont il se serait bien passé... Il serra les dents, tentant de ne pas trop grimacer faute à la souffrance provoquée par les quenottes de la chanteuse enfoncées dans sa peau, mais ne put malgré tout rester de marbre. A moitié paniqué, nerfs alertés, il commença à essayer de retirer ses doigts de la bouche de la jeune femme, en vain... Non mais c'était pas possible! Elle allait finir par les lui arracher! Mais ils la sortaient d'où celle là! C'est d'une voix blanche, et portant quelques involontaires accents de souffrance, qu'il se mit à se récrier:

"Bordel mais tu vas me lâcher oui..."

En son actuel état, il ne se sentait vraiment pas capable de lutter bien longtemps, ni d'imaginer une manoeuvre intelligente qui lui permette de se sortir de là... Bon. Entre ce qu'il se sentait de faire, et ce qu'il DEVAIT faire, il y avait un gouffre. Résultat, il prit sur lui, se forçant à réfléchir tout en continuant ses vaines tentatives de libération... La solution lui vint rapidement une fois son cerveau mis en route, quoiqu'à son goût elle avait un peu trop tardé... Ses deux index étaient coincés, certes, mais le reste de ses doigts était totalement libres... De ces derniers, il appuya donc dans les articulations de la machoire de la demoiselle, pour la forcer à ouvrir la bouche. Ca devait pas lui faire spécialement du bien, mais on ne pouvait pas dire qu'elle fut très douce avec lui elle non plus, tiens... Après quelques secondes de lutte, il parvint à récupérer ses doigts, sur lesquels les marques des dents d'Eve étaient encore bien visibles... Grr... Saloperie va, c'était même plus de la chiantise à ce niveau... Il eut un léger rire, tout à fait nerveux. La scène l'amusait presque tout autant qu'elle l'énervait à vrai dire, surtout en imaginant Ô combien ils devaient avoir eu l'air fin. Bon certes elle avait réussi à le remonter un peu là... Et d'un même temps à refaire monter son degré d'irritabilité. Résultat, sourire acide aux lèvres, et regard déjà nettement plus foudroyant, il ne tarda pas à approcher son visage du sien, tout en lui bloquant la gorge de sa main gauche, sans l'étrangler, mais menaçant malgré tout.

"Je crois pas t'avoir demandé un autographe..."

Non mais oh. Elle se prenait pour qui celle-là! C'est pas parce qu'elle était une chanteuse mondialement connue qu'elle allait pouvoir se permettre de rechigner! Elle était leur prisonnière. Résultat, elle la fermait, ou bien elle allait pourrir dans son coin, saucissonnée et baillonnée jusqu'à ce qu'elle accepte de se calmer, un peu... Maintenant qu'elle savait ce qu'il lui arrivait, et qu'il n'avait plus rien à lui dire de vital, ça risquait très fort de ne pas tarder!
_________________


Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Nathanaël
Rock Star


Inscrit le: 11 Mar 2007
Messages: 407

Phénotype: Abyn
Points: 1465

MessagePosté le: Mer Avr 18, 2007 8:51 am 
Sujet du message:
Répondre en citant

En plein dans le mile! Bah, il allait pas essayer de lui faire croire qu'il ne s'y était pas attendu, hein...Il avait dû s'aperçevoir du danger potentiel à l'instant même où elle avait découverte la charmante opportunité qui s'ouvrait à elle...et sauter sur l'occasion. Et le cri de douleur qu'il laissa echapper lui confirma qu'elle avait eu tout à fait raison de faire ça. Effet garanti, souffrances assurées! A chacun son tour, hein...Ce n'était pas lui qui venait de faire le voyage à dos de colosse, les mains douloureusement liées. Avec sa petite tentative de suicide, c'était la seconde chose capable de le faire réagir efficacement...comme quoi, il y avait des choses auxquelles il n'était pas insensible. Mais on l'est rarement à la douleur.

Elle tenait en tout cas bon, et gardait ses dents bien serrées et bien enfonçées, malgré ses protestations. S'il continuait à gesticuler, il allait perdre une phalange, sans aucun doute. Cela la traumatiserait sûrement un peu de finir avec un bout de chair humaine dans la gorge, mais elle s'en remettrait. Lui..peut-être pas. Et comme quoi l'être humain a tout de même un minimum de jugeotte, même dans les situations critiques, il comprit enfin qu'il s'y prenait mal, et tenta vainement de lui ouvrir les machoires...Quoique vainement n'était pas un terme juste. Il arrivait à lui faire un peu mal...et finit par gagner la bataille en sortant ses doigts indemnes. Juste gratifiés de petits marques de dents. Bien fait pour lui.

Rire nerveux de sa part...au moins, elle avait réussi à lui remonter le moral. Merci qui hein? Aucun reconnaissance, vraiment. Mais cela la rendait carrément plus joyeuse de voir qu'il avait repris du poil de la bête...L'ambiance aurait été très barbante s'il avait continué façon blasé et depressif. Aucun interêt. Et puis il était nettement plus craquant l'air acide et foudroyant. Elle en aurait bien fait son p'tit dej mais...ce n'était pas le moment. Ce serait pour plus tard. Pour l'instant, sa mauvaise humeur lui faisait apparemment prendre des risques. Comme approcher son visage aussi près du sien. Bon, il ne risquait pas grand chose, vu sa main serrée sur sa gorge...mais quand même.

Elle le gratifia d'un regard particulièrement assassin, et y mit dedans à quel point elle allait le faire souffrir, s'il ne la relachait pas. Bah, il ne le ferait pas de toute manière, mais cela ne coutait rien d'essayer. L'espoir fait vivre...et elle était loin d'abandonner la partie. De guerre lasse, elle se contenta de lui cracher en pleine figure, pour continuer dans le même ordre d'idée...peu lui importait qu'il la baillonne, et la colle dans un coin. Ils ne pourraient pas faire comme si elle n'existait pas indefiniment...

"Abruti!"
_________________


Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Aleksiz
Ex-chef de gang / MJ


Inscrit le: 27 Sep 2006
Messages: 870

Phénotype: Irazyn
Points: 1915

MessagePosté le: Mer Avr 18, 2007 9:30 am 
Sujet du message:
Répondre en citant

Toujours ce regard noir, violent... Il laissa son sourire s'élargir un peu, tandis qu'un bref rire moqueur lui échappait. Qu'est-ce que ça pouvait bien lui faire qu'elle lui en veuille, ou qu'elle ne soit pas heureuse de son sort? Elle avait déjà bien du bol d'être protegée par la Cinquième Colonne, tout ça parce qu'un de ses musiciens en était un membre bien placé, hein... Ah. Elle n'avait pas fini de lui cracher dessus. Et au sens premier du terme cette fois...

Bon. Ca n'était pas la première fois que ce genre de trucs lui arrivait, et ce n'était pas non plus le genre de trucs qui était le plus prompt à l'énerver, surtout ce soir où ses nerfs s'étaient déjà bien... lâchés . Hem. Et pas de la façon la plus innocente qu'il soit... Résultat il ne broncha pas, sa paupière tréssaillant juste un instant, du côté où le crachat était arrivé... De sa manche libre, il vint essuyer la salive d'Eve, sur sa joue, pour l'écouter l'insulter une dernière fois. Abruti... Ah tiens, et un de plus au compteur. C'était le mot doux qu'on lui envoyait le plus couramment à la figure, étrangement, et celui duquel il avait tendance à s'autogratifier lorsqu'il s'insultait tout seul, ce qui avait tendance à arriver relativement souvent. Après tout ce qu'Eve avait pu lui sortir, il faisait bien pâle figure, et ne réussit à ne l'énerver qu'à peine plus que ce qu'il était déjà... Cela restait donc encore très ténu. Ce fut sur un ton toujours... moqueur, qu'il continua:

"Eh bien quoi? C'est tout ce qu'il te restait à dire? T'aurais peut-être du éviter de gaspiller ta salive, si c'était pour perdre l'inspiration en même temps..."

Bon. Il n'allait pas rester collé à elle 500 ans, hein. Il commençait à en avoir marre, alors il allait la foutre dans la chambre qu'il avait prévu de lui accorder et... Ouais non. Une chambre? Et puis quoi encore. Vu comme elle avait été méprisante, elle ne méritait qu'une chose, c'était qu'on le soit aussi à son égard. Elle était leur butin, alors elle irait avec les butins. Ca tombait bien la seconde salle, la plus petite, était encore totalement vide. En plus de dormir à même le sol, elle ne pourrait rien s'amuser à tenter. Enjoy... Prenant garde à ne pas se faire happer un nouveau doigt ou quoi que ce soit ce faisant, il quitta le canapé, et se releva. Il la regarda pendant un instant durant, encore, puis la quitta des yeux, pour balayer la salle commune de ces derniers. L'homme qui avait porté Eve jusque là y était encore. Ah. Tant mieux. Ils allaient avoir le calme cette nuit... S'éloignant de la prisonnière, il s'adressa à lui:

"Hep! J'ai changé d'avis. Remet lui son baillon, et emmène là dans la seconde salle de stockage... Pour elle c'est le plus adapté."

L'homme, avec un très léger sourire aux lèvres, se releva, et sortit le baillon, prêt à s'exécuter.
_________________


Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Nathanaël
Rock Star


Inscrit le: 11 Mar 2007
Messages: 407

Phénotype: Abyn
Points: 1465

MessagePosté le: Mer Avr 18, 2007 10:12 am 
Sujet du message:
Répondre en citant

Et il ricanait...Bon pour sûr, c'était toujours plus encourageant que des soupirs exasperés. Elle le preferait vraiment avec un peu plus de tonus, bien qu'il restait ce soir encore un peu à la ramasse, à cause de cette histoire. Elle esperait vraiment qu'Adriel n'avait pas manqué une miette de la scène. Auquel cas il devait déjà avoir scrupuleusement noté tout ça dans sa petite tête, et commençerait promptement les investigations. Et si ce n'était pas le cas...Ca devrait attendre qu'elle, ou plutot, que Nathanaël rentre au QG. Dans perpet'. Mais bon, il avait lui-même signé pour une periode de detention longue et fastidieuse, et donc, ne le regrettait pas. A moins qu'on lui fasse très mal, ce qui n'était pas encore le cas. Et elle ne pensait pas franchement que les Sûl iraient jusqu'à là. Quoique vu l'état d'esprit du chef...aucune certitude à avoir.

Bon bah se faire cracher dans la figure n'avait pas l'air de trop le traumatiser hein. Elle recommençerait à l'occasion puisque ça ne le derangeait pas...C'était assez bizarre, comme on peut être susceptible à certaines choses, et pas à d'autres. Mais Eve ne savait pas grand chose de la susceptibilité parce que par nature, elle n'avait honte de rien, ne craignait rien qu'on puisse lui dire...Pas qu'elle n'avait ni orgueil, ni fierté, loin de là. Mais des mots n'arrivaient sûrement pas à les atteindre. Tout ça, ce n'était que du vent. Elle s'en était aperçue il y a fort longtemps...
Et non, elle avait encore beaucoup de choses à dire. Mais elle avait le temps, beaucoup de temps devant elle. Il n'avait pas idée du petrin dans lequel il venait de se fourrer...mais elle allait lui fait découvrir, sans aucun doute possible.

En tout cas, c'était tellement futile et stupide qu'elle ne releva même pas. Eve par contre, était très peu sensible à la provocation. Ca avait toujours été elle la provocatrice, dans n'importe quelle situation...et l'heure n'était pas à entrer dans le jeu des gangsters, loin de là. Le jour n'était pas encore arrivé où elle se laisserait marcher sur les pieds, et foutre d'elle impunément. Mais ça...c'était juste minable. Par conséquent, peu digne de ses attentions.
Enfin, Mossieur se décida à se relever. Super. Il n'allait pas coucher là quand même. Elle, pas sûr...enfin bon. Elle n'avait pas grand espoir sur son confort materiel les prochaines semaines. Si elle vivait dans un luxe absolument effarant et même outrageant, Nathanaël avait passé de longues nuits dehors, à dormir sous des ponts ou dans un caniveau. Alors à moins qu'on l'oblige à dormir debout...mais ce n'était pas non plus comme si elle avait l'intention de dormir. Elle lui jeta un dernier regard assassin, avant qu'il prenne la parole, s'adressant au gugus sur qui elle avait voyagé.

Sa décision ne l'étonna pas. Elle aurait fait exactement la même chose si elle s'était trouvée à sa place, ce qui n'était hélas par le cas. Elle se trouvait être absolument insupportable avec eux, ayant une incapacité totale à la negociation ou l'obeissance...et n'avait pas l'intention de changer ça. Quoi de plus normal qu'on la traite comme un vulgaire objet, un butin? Elle l'avait cherché, merité, et elle n'avait pas de regrets. Elle savait qu'elle en aurait demain matin lorsqu'elle se serait défonçée le dos, mais tant pis. Une mortelle froideur l'envahit. Elle n'allait pas se remettre à gigoter, ni s'humilier devant ces types en opposant de vaines supplications. Elle braqua sur Eden un regard brûlant d'un feu vert coulant et dégoulinant de haine, mais sa voix fut sèche et aussi coupante que la glace.

"Vous allez tous payer pour ça. Que je survivre ou non à cette histoire, on vous fera tous crever, toi, et ta sale bande de chats de gouttieres, soi en sûr. Vous allez regretter de vous en être pris à moi."

Pas de cris, ni d'injures. Pour ce soir, c'était fini. Demain serait un nouveau jour, pour sûr...Détournant finalement la tête, elle regarda s'avancer le type vers elle d'un air determiné. Digne et fière. Elle allait parfaitement assumer son sort et leur prouver à tous qu'ils avaient commis une grave erreur.
_________________


Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Aleksiz
Ex-chef de gang / MJ


Inscrit le: 27 Sep 2006
Messages: 870

Phénotype: Irazyn
Points: 1915

MessagePosté le: Mer Avr 18, 2007 1:40 pm 
Sujet du message:
Répondre en citant

La chanteuse n'avait pas réagi à ses propos peu agréables... boap. Il ne s'y était pas attendu en fait, ça n'avait pas spécialement été fait pour. Juste que ça l'aurait passablement irrité de ne rien répondre aux insultes de la jeune femme, et de prendre sans broncher... Bref. Il n'avait pas relevé son manque de réaction, étant donné que ça lui importait à peu près autant que ses premières chaussettes. Ce qui le fit se retourner par contre, ce furent les nouvelles plaintes de la jeune femme, dites sur un ton qui collait parfaitement à la menace proferée... sauf que voilà. La dite menace, elle ne l'inquiètait pas. Kidnapper Eve était certes une action risquée mais... bon quand on voyait tous les autres danger qui planaient sur sa tête en ce moment, franchement, c'était loin d'être le plus problèmatique. Le dit problème avait déjà été retourné, discuté... bref. Il n'y avait plus franchement de quoi en faire un plat. Eve certes ne pouvait pas le savoir, tout comme elle ne pouvait pas deviner que dans son lot d'ennuis, elle n'était pas l'élément premier... Avec une moue indifférente qui relevait presque du foutage de gueule, il la regarda s'exprimer, puis resta silencieux un petit instant durant, ce avant que dans un nouveau ricanement son sourire sarcastique ne réapparaisse comme par magie sur son visage, quoi qu'il n'eut toujours pas tout l'éclat qu'il possèdait habituellement.

"On parie?"

Il récupéra sa clope, et en secoua les cendres dans le récipient prévu à cet effet, avant de se remettre à la fumer... Son subordonné était arrivé jusqu'à la jeune femme, et s'occupait maintenant d'elle, remettant son baillon en place. Il croisa les bras... Cette soirée, et cette prise de contact violente étaient très révelatrices des quelques semaines d'enfer qu'ils allaient devoir passer. Ca allait être marrant, tiens. Laissant un bref soupir lui échapper, de deux doigts de sa main "armée", distraitement, il se gratta la tempe, puis regarda l'homme partir avec leur "cadeau empoisonné". De retour sur l'épaule de ce parfait gentleman leur charmante "victime" encore une fois devait être parfaitement ravie...

"Tu la fouilleras tout de même, histoire de vérifier qu'elle n'a rien plus rien sur elle. Je veux qu'on la surveille aussi... Si ça ne te gêne pas, prend le premier tour de garde, pour la suite on fera dans l'ordre de placement des lits, à l'inverse de ce qu'on fait d'habitude..."

Toujours souriant, quoi que ce fut clairement ironique, il agita sa main en signe d'au revoir à l'encontre de la jeune femme, qui certes risquait de passer une mauvaise nuit... Oui il était un enfoiré. Et elle, c'était une vipère, et une teigne en surplus. Comme quoi entre personnes très respectueuses et respectables, on se comprenait...

Eve fut amenée jusqu'au long couloir, accessible depuis la salle commune, et qui menait à presque toutes les autres pièces du nouveau QG... Des portes, pleins de portes... En tous cas ce fut la première venue qu'Eve intégra, en compagnie de son porteur attitré... Un petit corridor, large pour une personne seulement, puis une pièce minuscule, totalement vide... parfaite pour passer une nuit horrible, à même le sol rocailleux, quoi. On se serait cru dans une cave. L'homme jeta Eve à terre sans beaucoup de manières, quoi que sans trop de violence non plus. Après avoir refermé la porte, il commença à la fouiller.

Eden, à l'entente de la porte qui se fermait, sentit un soulagement certain l'envahir, quoi qu'il fut encore anxieux, blessé, comme si un morceau de glace s'était fiché en son coeur, et le torturant, y fondait. Fiou... Bon alors avec le phénomène qu'ils avaient accueilli en tant qu'otage, c'était fini pour ce soir. Et tant mieux. Il commençait à sérieusement ne pas avoir envie de voir le lendemain arriver... Rien que quand il faudrait la nourrir... Brrrouh. Pas la peine d'y penser, pour l'instant. Première chose à faire: courir sous la douche. Seconde chose à faire: courir au lit, en priant pour que les cauchemars ne l'assaillent pas cette nuit... enfin fallait pas trop rêver. Eden avait la très mauvaise impression qu'à ce niveau, il allait encore être mieux servi qu'à l'habitude... Son sommeil allait être sportif, mais bon, au moins aurait-il pour avantage de le reposer au moins un peu. Il retourna s'asseoir sur le canapé, pensif, le temps de finir sa clope... Mégot jeté, il se releva, puis commença à passer dans le couloir, pour prendre la seconde porte. La salle de bain, quoi qu'elle ne ressemblât pour l'instant à rien qui puisse être dôté de ce nom. Disons qu'elle était dans un drôle d'état, à l'instar du reste des installations... un évier et une cabine de douche restaient du temps où elle était encore vraiment utilisable, et sinon... Hem. Pas grand chose de probant. On y avait ajouté une chaise vite fait, histoire de dire que, et on avait pas eu le temps de faire mieux, si ce n'est installer le système d'eau courante portatif, fonctionnant par bombonnes de gaz et d'eau comprimés. Après avoir fermé la porte à clé, il ne tarda pas à poser ses vêtements sur l'unique chaise de disponible, puis à passer sous l'eau, qu'Eve devait très clairement entendre depuis son "ilôt paradisiaque", étant donné qu'ils n'étaient actuellement séparés que par un mur fin, et peu isolant qui plus est.
_________________


Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Nathanaël
Rock Star


Inscrit le: 11 Mar 2007
Messages: 407

Phénotype: Abyn
Points: 1465

MessagePosté le: Mer Avr 18, 2007 5:36 pm 
Sujet du message:
Répondre en citant

Il se fichait pas mal de ce qu'elle pouvait bien dire. Quelque part, il n'avait pas tord. Nathanaël s'était evertué à le rassurer, à lui faire comprendre qu'il n'y aurait aucun problème, aucun retour de bâton, jusqu'à réussir à l'en persuader. C'était des menaces dans le vent, qui n'avaient aucun raison de l'inquieter. Et Eden ne semblait pas être le genre de type à avoir des doutes stupidement. Il avait de l'assurance, et c'était une bonne qualité. De la prudence aussi certes, mais là, il pouvait se permettre de ne pas s'affoler pour ça.
Enfin, elle aurait quand même apprecié voir naître une once d'hésitation sur son visage. Mais ce ne fut hélas pas le cas. Juste de la moquerie, du sarcasme. Elle tenait le parie quand même sans problème. Elle leur avait dire qu'ils regretteraient, et ils le feraient. Elle allait leur faire regretter.

De nouveau le baillon. Elle ne se debattit pas, se contentant de jeter un regard assassin au gugus...qui s'en moqua royalement, se contentant de la jeter de nouveau sur son épaule. Nouvelle douleur, exactement là où elle avait eu mal pendant le transport...c'était vraiment une position géniale. Elle poussa un soupir au travers du tissu, inaudible.
Ce qui la fit par contre réagir, ce fut la suite. Elle s'était attendue à ce qu'on la surveille. Ils n'avaient pas fous, pas téméraires, pas imprudents. C'était normal d'instaurer des tours de garde, au moins au début...mais la fouiller...ca c'était autre chose. Elle se sentit pâlir illico, avec un très mauvais pressentiment. Restée captive, entourée de monde c'était une chose...mais seule avec un gus dans une pièce déserte, et qui avait l'ordre de la fouiller, s'en était une autre. Il allait en profiter. Ce sale type allait en profiter. L'occasion était vraiment trop belle pour ne pas la rater. Et après tout ce qu'elle avait pu dire...on ne lui ferait pas de cadeau.

Elle ignora complètement le signe que lui adressa Eden, ironique à souhait. Lui aussi devait bien se douter de comment cela allait se passer...peut-être même était-ce fait exprès. Elle recommença à se debattre sur l'épaule de l'homme. Mécontentement encore. Et anxieté pas vraiment simulée. A ce qu'elle put voir, ils empruntèrent la premiere porte, et traversèrent un corridor. Avant qu'il la jete par terre sans douceur. Bah tiens, maintenant que le chef n'était plus là...sa tête claqua douloureusement contre le sol et elle sentit son épaule commencer à la demanger. Mais ça n'était pas trop un problème. L'homme approchant pour la fouiller, si. Elle se remit à gesticulere, en rivant ses yeux assassins sur lui, dans l'espoir de le dissuader de toute mauvaise pensée...

Le bruit de l'eau, bien vite. Elle sentit quelque chose se tordre dans sa poitrine, et se rendit compte que c'était son coeur. Sa captivité n'allait peut-être pas être aussi marrante que ça, en fait. Sous cette forme, elle avait tendance à avoir des désirs particulièrement aigus, et qu'elle avait du mal à reprimer. Comme prendre une douche par exemple. Une douche brûlante. Elle en avait pris une, dix jours auparavant, avant l'amour avec Adriel...Cette pensée lui noua la gorge, et elle se maudit de laisser son esprit se disperser. Elle avait mieux à faire qu'avoir des regrets. Empecher ce type de la fouiller, par exemple. Bien qu'elle n'y pouvait pas grand chose, en réalité...
_________________


Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Aleksiz
Ex-chef de gang / MJ


Inscrit le: 27 Sep 2006
Messages: 870

Phénotype: Irazyn
Points: 1915

MessagePosté le: Mer Avr 18, 2007 6:44 pm 
Sujet du message:
Répondre en citant

S'approchant, sans broncher, l'air relativement impassible du moins pour le moment, le gangster s'approcha d'Eve, se baissa, et l'attrappant par les épaules la fit se rasseoir. Il la dévisagea, la regarda même de la tête aux pieds... et laissa un sourire ténu s'afficher sur ses lèvres. Bah tiens. Il avait parfaitement compris que ce qu'on lui avait demandé de faire avait dans ce cas là quelque chose de plutôt marrant. Prenant garde à ne pas se prendre de coups, ce qui dut sans doute ralentir son rythme de fouille, il commença par la jupe, à l'extérieur, en tapotant histoire de voir si rien d'étrange n'était à remarquer... et puis à l'intérieur, tiens, hop là, très vite fait. Il fallait s'assurer que tout allait parfaitement bien, hein... On avait vu de quoi la demoiselle pouvait être capable avec sa magnifique tentative de suicide, alors autant ne pas risquer que pire n'arrive. Si si c'était là ses plus profondes motivations. On y croyait, hein? Il passa le long de ses bas, au cas où que quelque chose y soit caché, puiis... Il leva les yeux sur le corset, tout en zyeutant bien comme il faut sur la poitrine de sa propriétaire, mais ça, hem. Bien entendu, il n'y avait rieeen de pervers là dessous.

Impossible de la fouiller à l'intérieur de ce dernier. Résultat, il allait falloir lui enlever, et regarder ce qu'elle pouvait bien y cacher... héhéhé. L'homme ne se fit pas prier, d'autant qu'Eve selon lui avait largement mérité ce qu'il lui arrivait. Etre cruel avec une femme cruelle, ce n'était pas ce qu'il y avait de plus injuste, pas vrai? Se postant derrière elle, prêt à lutter si il le fallait, il approcha ses mains des agraffes du vêtement... Elle était attachée, et possèdait nettement moins de force physique que lui, du moins sous cette forme, et sans aucun doute sous l'autre aussi. Résultat, il arriverait à ses fins, très rapidement... Et si elle se dandinait de trop, elle risquait d'avoir une petite surprise... lorsqu'il tenterait de l'immobiliser.

Eden lui était encore sous l'eau... Et rien à dire, une bonne douche, c'était bien agréable. Il lui aurait été difficile de se sentir complètement purifié après les évenements de la soirée, certes, mais tout de même... il était un peu soulagé. Progressivement, la violence du souvenir le quittait, en compagnie de l'eau et des bulles de savon. Proche comme il l'était d'Eve, et ce malgré le bruit de la douche, il pouvait entendre quelques sons, agités, en provenance de la salle où elle devrait passer cette nuit, et sans doute nombre d'autres. Ca ne l'inquiètait pas... Il avait pu tester la marchandise, et savait maintenant à quel type de resistance s'attendre de la part de la chanteuse... elle aurait pu crier qu'il n'aurait pas trouvé cela étrange. En plus, ses hommes savaient comme lui qu'il fallait faire attention à leur otage, ce coup-ci, si ils tenaient à leur vie... Il retira ses cheveux mouillé de son visage, puis expira un coup, tentative pour se décontracter... Les deux doigts que la jeune femme avait bien failli lui arracher l'élançait, et il se prit à repenser à la manière dont il avait du lui sauter dessus pour l'empêcher de s'étrangler, avant que... Il se prit à sourire. C'était exaspérant, et pourtant, après coup, franchement ça l'amusait... Ca allait être un vrai cauchemar, pourtant... Il devait bien avouer qu'il trouvait à Eve un caractère intéressant. Pour lui même, il chuchota, ce avant de continuer:

"Ca va donner tiens..."

On ne pouvait pas dire qu'Adam ne l'avait pas prévenu... Mais il se demandait si ce dernier aurait pu imaginer que ça puisse aller jusque là, et ce dès l'arrivée.
_________________


Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Nathanaël
Rock Star


Inscrit le: 11 Mar 2007
Messages: 407

Phénotype: Abyn
Points: 1465

MessagePosté le: Mer Avr 18, 2007 7:10 pm 
Sujet du message:
Répondre en citant

Ca allait mal se passer. Tout cela allait vraiment mal se passer, elle commençait à le sentir très distinctement. Elle n'en était pas à trembler, mais affichait une mine relativement inquiète lorsqu'il s'approcha, agrippant ses épaules nues pour la redresser, la mettre en position assise. Elle n'avait en verité pas vraiment le choix...et toute gesticulation trop violente la ferait immediatement retomber en arrière avec un beau claquement de tête contre le sol. Et s'évanouir à cet instant n'était sûrement pas la meilleure idée qu'elle aurait pu avoir de la soirée, en fait.
Le sourire du gangster confirma ses pires craintes...il ne fallait pas être un génie pour voir dans cette fouille une opportunité inesperée d'en profiter. Et puis, c'était Eve, après tout. Le fantasme du trois quart de la population portée sur la chose...

La jupe, d'abord. Exterieur...elle ne bougea pas. Pas besoin de lui donner une raison de s'attarder de ce côté-ci. En fait, tant qu'il n'allait pas plus loin, elle n'avait pas de raison de s'en faire. Ou tout du moins, elle l'esperait. Intèrieur...rapide. Il ne remonta pas sa main plus que nécéssaire, bien qu'elle s'attarda sur ses bas. Peut-être...peut-être avait-elle tord de trop s'inquieter.
Mais la manière dont il se mit soudain à regarder son corsage lui prouva que non. En général, elle ne voyait aucun inconvénient à être matée. Si elle s'habillait comme cela, ce n'était en aucun cas pour des prunes, il fallait en convenir...elle avait toujours apprecié d'être vue, regardée, admirée. Etre un fantasme masculin n'était pas une pensée désagreable. Mais en général, sauf pour les commerciaux avec lesquels elle se devait de coucher, on ne la touchait pas. On regardait, et on ne posait pas les doigts.

Mais lui, il allait le faire. Elle le sut dès l'instant où il alla se placer derrière elle. Une fouille superficielle n'allait pas suffir non. Il devait s'assurer avec grand plaisir qu'elle ne cachait rien sous son corset. Et donc lui enlever. Elle devint subitement blanche comme un linge. En général, Eve n'était pas un modèle de pudeur. Et là, ce n'était pas vraiment cela non plus le probleme. Elle s'était trouvée nue devant des dizaines d'hommes, et selon leurs goûts douteux, parfois pas pour des choses de l'amour, juste pour le plaisir des yeux. Mais ils avaient l'argent, le pouvoir, et Nathanaël les faisait mourir. Donc tout roulait. Mais ce type...il allait avoir la totale, pouvoir la tripoter, et en plus s'en vanter auprès des autres, sans aucun doute. On cache rarement ce genre d'exploit.

Ce n'était pas vraiment la panique, mais un desaccord très net, qui la poussa à se débattre et gigoter violemment lorsqu'il approcha ses mains des agrafes. Non non, hors de question de se laisser faire. Si elle bougeait suffisemment, il ne réussirait peut-être pas à les faire sauter. De guerre lasse, peut-être renoncerait-il à cette étape. Peut-être, peut-être...Beaucoup de peut-être. Mais elle n'avait pas vraiment le choix. Elle se mit à crier au travers du baillon de plus belle. Quelqu'un devait bien l'entendre...mais ici, tout le monde se moquait pas mal de son sort. Et quelque part, elle était responsable. Elle l'avait bien cherché...mais tant pis, elle se debrouillerait seule, autant que faire se pouvait. Hors de question de se laisser faire sans livrer bataille. Ils ne lui voulaient strictement rien, hein, c'était bien ce qu'avait dit Eden? Tu parles. Les hommes étaient bien tous les mêmes. Vu qu'elle était là, autant ne pas laisser les bonnes choses se perdre, n'est ce pas?
_________________




Dernière édition par Nathanaël le Jeu Avr 19, 2007 7:30 am; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Aleksiz
Ex-chef de gang / MJ


Inscrit le: 27 Sep 2006
Messages: 870

Phénotype: Irazyn
Points: 1915

MessagePosté le: Mer Avr 18, 2007 7:36 pm 
Sujet du message:
Répondre en citant

Haha! C'est qu'elle se débattait la bougresse! Elle l'aurait voulu, et surtout, qu'elle ne compte pas à ce qu'il abandonne en si bon chemin! Non disons que si l'appat du gain avait été moins puissant, il aurait presque pu être un peu négligeant, et on avait bien dit presque, mais là... Même pas la peine de rêver. En plus, comme son genre n'était pas quelque chose de fixé, il lui arrivait relativement couramment de prendre sa forme féminine... résultat il savait s'y prendre, que cela plaise à Eve ou que cela ne lui plaise pas! Il eut un peu de mal à dégraffer le corset, mit peut-être quatre fois plus de temps qu'il ne l'aurait du pour ce faire, pourtant, il y arriva. Et elle pouvait bien continuer de gigoter et de crier, il n'empêche qu'il parvint à tout retirer, pour finir ses vérifications... pas question de s'en arrêter là cependant. Non non non il allait en profiter, bah tiens. Déjà, joli spectacle en vue, qu'il ne manqua pas de contempler avec... ravissement. Ensuite, ce qu'il s'était promis de faire muettement, si la jeune femme ne se laissait pas faire... Se baissant vers elle, et passant un bras sur l'avant de son corps, il la plaqua contre lui, tout en maintenant d'une main une des ravissantes "surprises" qu'il avait trouvé dans le paquet. De son autre main, il lui maintint la tête. Pas question de se prendre un coup de boule par inadvertance quoi... Puis il murmura à son oreille:

"Si tu ne te calmes pas, princesse, je risque d'avoir un peu de mal à te rhabiller... Ca serait dommage tout de même, hm?"

Sourire vicieux... Dommage pour qui seulement? Pas vraiment pour lui... Mais bon. Il n'était pas si méchant que ça. Il en profitait vite fait, et voilà... Une fois fait il la laisserait tranquille. Avec d'autres gardes que lui par contre, sans aucun doute, pour la jeune femme les difficultés viendraient.
_________________


Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Chimea Index du Forum -> Rp: Enezis -> Quartier résidentiel Toutes les heures sont au format GMT
Aller à la page 1, 2, 3 ... 14, 15, 16  Suivante
Page 1 sur 16

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


MSTrenches war Theme © Matt Sims 2004

Title Images © Medal of Honour - EA Games
Powered by phpBB © 2001, 2004 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com