Navigation :: Chimea
FAQ :: Rechercher :: Liste des Membres :: Groupes d'utilisateurs :: S'enregistrer :: Profil :: Se connecter pour vérifier ses messages privés :: Connexion

[CJ]Un retour peu glorieux...
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Chimea Index du Forum -> Rp: Enezis -> Quartier résidentiel
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Adam Liadon



Inscrit le: 15 Fév 2007
Messages: 100

Phénotype: Abyn
Points: 255

MessagePosté le: Jeu Mar 15, 2007 4:28 pm 
Sujet du message:
Répondre en citant

Adam devait s'avouer l'esprit plus tranquille, une fois dans le couloir. Ce n'était pas un solitaire par nature, et il appreciait la compagnie des autres. Mais se sentir ecouté, observé, d'une manière peut-être pas confiante...c'était toujours gênant. S'il devait les frequenter, le jeune homme mettrait sûrement un certain temps avant de se sentir tranquille, rassuré, integré? au milieu des Sûl. Mais il ne savait pas encore si se rapprocher d'eux, d'Aleksiz, était une bonne idée. Il ne pensait pas à sa securité, qui était inexistante, mais à la leur.
Enezis était un monde de danger certes, et les gangs y avaient affaire tous les jours. Mais son père était comme qui dirait...friand d'acharnement. Surtout quand cela le concernait lui. Il se ferait un plaisir immense d'exterminer toute forme de joie ou de paix pour Adam.

Il frissonna à cette pensée, mais n'en souffla mot. Il n'avait de toute manière pas l'intention de parler de ce genre de...problèmes, à Aleksiz. Chacun devait s'occuper de ses propres affaires, et Adam était assez grand pour se debrouiller seul. Du moins le croyait-il. Il avança dans le couloir, méditatif. Peut-être se permit-il un sourire bref, fugace, à l'idée des malheurs de son ami. Les blagues dont il était victime. Lui-même n'en serait jamais la cible. Certes, il detesterait être dans cette position, mais le cas ne s'envisageait même pas. On ne le laisserait jamais être assez proche de quelqu'un pour cela. Il avait renoncé il y a longtemps à ce qui ressemblait à une famille.

Il entra dans la chambre à la suite d'Aleksiz, et le regarda un court instant aller s'adosser au mur. Lui-même s'approcha d'une des chaises, et y déposa la chemise propre. Il fit ensuite glisser deux de ses dagues hors de ses manches et les posa également. Nonchalemment, et sans se presser, il commença à ouvrir son manteau.

"Tout dépend de ce que tu as envie de savoir."

Neutre. C'était une constatation. Adam n'avait pas envie d'en dire plus que nécéssaire. Il preferait répondre du mieux que possible à ses questions, sans en dire plus que nécéssaire, et si possible, sans mentir.
Il posa son manteau sur la chaise, pour dévoiler une chemise blanche, de bonne facture. Enfin blanche...le col était couvert de sang, et celui-ci s'était imbibé dans le tissu. Il la deboutonna, laissant apparaitre un torse blanc et imberbe. Le jeune homme allait la retirer, lorsque...il prit conscience d'un détail qu'il n'avait pas l'habitude d'oublier.

"Retourne toi, s'il te plait."

Ce n'était pas pas de la pudeur, quoique Aleksiz ne pouvait pas vraiment le savoir. Mais le genre de questions que pouvait susciter ses marques étaient gênantes. De même que la pitié. Adam haissait par dessus tout qu'on ait pitié de lui. Sans bouger, une expression simple sur le visage, il attendit qu'Aleksiz s'execute.
_________________


Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Aleksiz
Ex-chef de gang / MJ


Inscrit le: 27 Sep 2006
Messages: 870

Phénotype: Irazyn
Points: 1915

MessagePosté le: Jeu Mar 15, 2007 7:17 pm 
Sujet du message:
Répondre en citant

Le faible sourire d'Eden disparut, alors qu'une onde très subtile de tension envahissait ses traits... Plutôt que de répondre clairement à sa question, Adam avait été évasif, lui demandant de la préciser, donc de limiter ses réponses au domaine de ce qu'Eden aurait pu de lui même deviner... Boon. En gros, Adam savait à qui ils avaient eu à faire... C'était une chose que l'on pouvait aisément deviner rien qu'à la discussion qu'il avait eu avec l'autre gorille qu'Eden avait latté. Mais en gros aussi, il ne voulait pas trop en dire, et restait prudent quant aux explications qu'il aurait à formuler. Eden resta silencieux un instant, l'observant simplement s'activer, puis il expira un coup, avant d'ouvrir la bouche, prêt à répondre. L'injonction, venue de la bouche d'Adam, l'en empêcha, et lui retira d'ailleurs d'un coup le sérieux de son expression. Il eut l'air un peu perplexe, déboussolé... Se retourner? Du pudisme? Première chose qui serait venue à la tête de tout esprit... Sauf que bon heu, Adam avait le droit d'être pudique, mais juste pour un torse nu, il n'y avait pas franchement de quoi... Qu'importe. C'était ses affaires à lui, et Eden était loin d'avoir envie de le déranger faute à une curiosité mal placée... Ils avaient tous deux bien mieux à faire que cela. Ainsi répondit-il juste, indifférent, sans animosité aucune malgré le contenu de ses paroles:

"Si ça peut te faire plaisir..."

Et il s'exécuta donc. Se redressant vivement, sans décroiser les bras, il se tourna face au mur, puis y posa son front. Yeux fermés, sans plus attendre il continua:

"Ce que j'ai envie de savoir? Juste le nécessaire pour moi, et les autres. Si tu n'as pas envie d'entrer dans les détails je ne te force pas. Je veux juste savoir à qui nous avons eu à faire tout à l'heure, je préfère savoir à quoi m'attendre. Et si possible, je voudrais aussi savoir quelles sont les chances pour qu'à partir des cadavres qu'on a laissé là-bas, ils remontent jusqu'à nous."

Ses yeux se rouvrirent... Mais il n'ajouta rien. Que dire de plus? Que faire de plus? Il ne pouvait qu'attendre la réponse d'Adam, importante pour la sécurité du gang, qu'il aurait peut-être à assurer contre un ennemi de plus de par le futur... Il n'aurait pu dire qu'il ne s'intéressait pas à l'éventuel reste de l'affaire. C'était faux. Il complèterait sa demande une fois les explications d'Adam entendues, et si il sentait qu'il pouvait se le permettre. Sinon, il se retiendrait. Loin de lui l'idée de forcer Adam à parler, même si il sentait bien qu'il avait des problèmes dans le genre plutôt lourds à gérer. Nerveusement il se mit à taper contre le mur du bout de sa chaussure... Une fois ce bref "interrogatoire" passé, nul doute qu'il serait bienvenu pour tous de se détendre pour le reste de la soirée! Même si il doutait quelque peu d'être capable de se détendre avec ce corps-ci, en compagnie des sûls, et dans cette tenue qu'ils lui avaient fait porter... Bref. Chaque chose devait venir en son temps, et ils n'en étaient pas encore là, malheureusement.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Adam Liadon



Inscrit le: 15 Fév 2007
Messages: 100

Phénotype: Abyn
Points: 255

MessagePosté le: Sam Mar 17, 2007 11:21 am 
Sujet du message:
Répondre en citant

Il s'était retourné sans faire d'histoire. Adam se sentait immensément soulagé. Un "non" ou un "pourquoi" l'aurait terriblement embarassé. Et comme les deux hommes ne se trouvaient pas dans d'extremement bons termes, cela aurait pu arriver...Bah, heureusement non. Et peu importe ce que pouvait penser Aleksiz de cette demande, du moment qu'il l'avait accordé.

"Merci."

Adam ôta sa chemise avec une légère grimaçe, lorsqu'elle glissa sur ses plaies encore fraîches. Entreprenant de la plier, il ecouta néammoins avec une grave attention, et une certaine inquietude, ce que son ami avait à lui demander. Les choses principales, bien sûr. Qui étaient les hommes. Ce qu'ils faisaient là. Le risque de problèmes futurs. La réponse n'allait sûrement pas terriblement lui plaire...
Il déposa le vêtement tâché de sang sur la chaise, et ne répondit pas. Il se donnait quelques secondes pour reflechir. Quelques dizaines de secondes. L'air distrait, ce qui n'était pas le cas, il laissa ses yeux, et ses doigts parcourir ses cicatrices le long de ses bras, tâtant les quelques recentes déjà presque guéries. Il passa de même une main dans son dos. Puis, satisfait de son exploration tactile, et sachant un peu près ce qu'il avait à dire, il prit la parole d'une voix qui se voulait nonchalante.

"Des hommes de mon père. Je ne connais pas leurs noms, et maintenant ça n'a guère d'importance...Ils venaient me chercher. Comme ils sont morts, il en enverra d'autres. Je rentrerais de moi-même avant, bien sûr."

Il se tût un instant. Il fallait en venir aux choses qui fâchent. Adam avait su que cela se passerait ainsi. En appelant à l'aide, il avait su qu'il embarquait Aleksiz dans ses histoires, ses problemes. Qu'il mettait sa couverture, son existence en danger. Et pourtant, son petit désir egoiste l'avait poussé à appeler au secours...

"Il va le savoir. Il va tout savoir. Le calibre de ton arme, combien nous étions, l'heure précise, par où nous sommes partis...alors il remontera jusqu'à toi et les tiens. Et s'il est dans un bon jour, il poussera plus loin ses investigations. Je pense que tu sais ce que cela peut signifier..."

Cela signifiait tout simplement qu'il l'avait mis dans la merde, jusqu'au cou. Involontairement. Ou presque...on ne trompe pas sa conscience. Il aurait pu se taire, et rentrer. Mais non, il avait fallu en arriver là...et il ne serait donc plus seul à payer les pots cassés...quelle idée réjouissante. Il attrapa la chemise propre, mais sans toutefois l'enfiler, se contentant d'en lisser le col.
_________________


Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Aleksiz
Ex-chef de gang / MJ


Inscrit le: 27 Sep 2006
Messages: 870

Phénotype: Irazyn
Points: 1915

MessagePosté le: Sam Mar 17, 2007 9:38 pm 
Sujet du message:
Répondre en citant

Tap. Tap... Tap. Eden arrêta de frapper du pied durant quelques secondes, alors que le silence s'étirait entre lui et Adam, gênant... Etait-il si difficile de répondre à sa question? Cela méritait-il une telle réflexion? Dans tous les cas, Eden commençait à craindre la réponse que pourrait lui livrer Adam, d'autant qu'il avait déjà une petite idée sur la question. Le silence fut rompu, et les craintes d'Eden confirmées... Et cela aurait difficilement pu être pire. Des hommes du père d'Adam, venus pour le ramener chez lui... Ô joie. Adam n'utilisait pas d'armes à feu à ce qu'il semblait, les deux gorilles avaient été tué par balles. Voilà qu'il était maintenant lié à un très probable nouvel ennemi, commercial donc à craindre et pas qu'un peu, et qui l'avait connu par le passé... Tout cela n'avait rien de très réjouissant. Ses traits se rembrunirent, et il garda le silence. Il devait réfléchir, faire en sorte de ne pas subir les conséquences de sa "bonne action" du soir à leur plein... Les sueurs froides ne lui vinrent que lorsqu'Adam reprit.

Il saurait tout? Vraiment? Il le disait avec une telle conviction que l'inéluctabilité des propos de son ami en devenait palpable, et tout simplement effrayante. Le calibre de son arme, qui avait déjà servi nombre de fois pa r le passé... Eden doutait qu'il ait jamais été analysé suite à l'un des meurtres dont il avait été responsable mais bon, après tout lorsqu'on y songeait, il était toujours possible que cette information ait été stockée quelque part... Heureusement son revolver négatif n'avait rien de très spécial. Combien ils avaient été, l'heure précise, par où il étaient partis... Pousser l'investigation plus loin? Oh que oui, Eden était parfaitement conscient de ce que cela pourrait impliquer... Il était d'accord pour se mettre en danger. Après tout c'était habituel pour lui, puis il lui fallait bien assumer les résultats de ses actions propres... Cela ne l'enchantait guère, mais c'était ainsi. Si quelque chose était hors de question par contre, c'était de mettre le gang en péril faute à un caprice de sa part... Jusqu'à présent il avait toujours su doser laisser-aller et sérieux, et si il avait un peu merdé ce coup-ci, il ne comptait pas pour autant abandonner la partie. Il fronça les sourcils, devant bien admettre que soudainement il angoissait. Un noeud se formait dans sa gorge, et Eden espérait que ce qu'il avait prévu suffirait à mettre le gang hors de danger. Avec les commerciaux, on n'était jamais à l'abri. Si le père d'Adam s'acharnait sur lui, il serait vraiment mal. Son identité risquerait vraisemblablement d'être découverte, et après un beau scandale et sans aucun doute une belle scéance d'humiliation/torture, il finirait par rejoindre le reste de sa famille, qui l'attendait depuis 13 ans... Il garda le silence durant quelques secondes, lui aussi. Le front toujours appuyé au mur, il leva une main, la posa sur son menton, signe de réflexion... Puis il répondit, beaucoup plus neutre et sûr de lui qu'il ne l'était en réalité:

"Je vois. On va devoir changer de planque plus rapidement que prévu, mais de toutes façons c'était prévu pour bientôt. Le truc c'est qu'on est les seuls habitants de ce ghetto ci, et ça m'étonnerait pas mal qu'aucun autre gang n'ait remarqué qu'on l'avait investi, ça ne sera donc pas beaucoup mieux..."

Il soupira, exasperé. Déjà un bon point... qui s'avérait relativement inutile. Le père d'Adam aurait juste beaucoup plus de mal à infiltrer leur planque, ce qui n'était pas l'essentiel... Il reprit, sans changer de ton, malgré son sentiment aigu... Les sûls avaient souvent été dans la merde, mais là il ne le sentait pas.

"Pour ce qui est du flingue c'est pas un problème... C'est un négatif, mais d'un genre qu'on rencontre assez couramment. Puis c'est une arme volée, qui a changé de mains pas mal de fois, il pourra pas exploiter cette piste là, ça lui prouvera juste que tu as été aidé. J'irais bien demander aux autres d'aller récupérer les corps mais ça risque bien d'être trop tard... Il est possible qu'il y ai eu des espions? Ou un système de surveillance placé sur ses hommes de main?"

Difficile... Il était plutôt difficile de remédier à cette situation en fin de compte, ce dont Eden se rendait compte maintenant qu'il essayait de la cerner... Et il remercia le hasard d'avoir fait qu'Adam lui demande de se retourner, car il n'en menait pas aussi large qu'il l'aurait voulu. Il prenait conscience petit à petit de s'être foutu dans la plus grosse des emmerdes dans laquelle il avait jamais réussi à se mettre. Il avait déjà eu à faire à des commerciaux, mais vraiment jamais à une "ancienne connaissance", et surtout pas dans le cadre d'une affaire "personnelle". Le père d'Adam risquait d'être nettement plus tenace que les autres, à qui il avait dérobé biens ou vie. Il commença à se mordiller la lèvre, faute de stress, ce avant d'attendre qu'Adam lui réponde, et finisse de s'habiller.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Adam Liadon



Inscrit le: 15 Fév 2007
Messages: 100

Phénotype: Abyn
Points: 255

MessagePosté le: Dim Mar 18, 2007 5:51 pm 
Sujet du message:
Répondre en citant

Silence...Adam regrettait vraiment tout le bazard qu'il avait mis. Avoir attiré Aleksiz et ses hommes dans un tel noeud de problèmes. C'était...ragant. Angoissant aussi. Le jeune homme avait peur qu'il lui en veuille. Il avait toutes les raisons du monde pour cela à vrai dire. Il mettait en danger sa couverture, son existence. Et si le dernier des Në'Minre mourrait par sa faute...Il ne se le pardonnerait tout simplement pas. Son père serait emplie d'un bonheur sans nom à l'idée d'avoir sous la main le dernier de tous les seigneurs. Il en ferait une grandiose distraction, à ses depends. Puis il le tuerait, en le forçant bien sûr à regarder. Cette pensée le fit frissonner. Il ne fallait pas que cela arrive, pour rien au monde.

Rien dans la voix d'Aleksiz ne laissait supposer qu'il pouvait être fâché contre lui. Adam respira un peu mieux, quoique une bonne dose de soucis l'accablait encore. Qu'ils changent de planque était au mieux. Plus vite ils seraient partis, loin de ce secteur, plus les recherches seraient difficiles. Alors peut-être son père abandonnerait-il...il fallait l'esperer. Mais savoir qu'un ami de son paria de fils avait tué deux de ses hommes allait le rendre...curieux. Le mot était encore faible.
De même, le problème de l'arme était reglé comme n'étant pas une piste potentielle. Cela compliquait de plus la tâche pour son paternel, ce qui était encore mieux. Peut-être y avait-il un mince espoir qu'il ne mette pas la main sur Aleksiz...

Adam se mordilla la lèvre, provoquant ainsi une petite douleur pas vraiment desagreable au niveau de sa petite plaie. Il n'avait toujours pas enfilé la chemise, plongé dans des considerations nettement plus importantes qu'un torse nu et...un dos ravagé.

"Je ne sais pas. Je ne sais vraiment pas. S'il doit les mettre sous surveillance, ce sera des mouchards de mouvement...peut-être en aies-je même un sur moi. Je verifie tous les jours mes vêtements, mais...enfin."

Il se tut. Il n'en avait jamais trouvé, quoi. Mais l'idée qu'il puisse être surveillé en cet instant était...terrifiant. Les hommes de son père pourraient être là...n'importe quoi. Quelle perspective réjouissante. Peut-être ferait-il mieux de s'en aller tout de suite. S'eloigner du QG en eloignerait les problemes. Au moins temporairement.

"Je devrais partir. Je vais vous causer des ennuis indésirables, encore. Pas vraiment ce que j'esperais."

Il renifla bruyamment, de dépit, et jura interieurement. Il ne pourrait pas frequenter Aleksiz parce qu'il était dangereux pour sa securité. Il pouvait se permettre de mettre n'importe qui en danger...mais pas lui. Il était trop important. Trop précieux. Le savait-il au moins? Si cela venait à s'ébruiter...Adam pensa à la Cinquième Colonne. S'ils le savaient, ils n'en reviendraient pas. Ce serait tout simplement la chance de leur vie de renverser tous les commerciaux, autour d'un leader. Que serait Aleksiz. Mais s'il n'avait encore rien fait...c'est que cela ne devait pas être son souhait. Il n'en parla. Il y avait des sujets actuellement plus importants.
_________________


Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Aleksiz
Ex-chef de gang / MJ


Inscrit le: 27 Sep 2006
Messages: 870

Phénotype: Irazyn
Points: 1915

MessagePosté le: Dim Mar 18, 2007 8:52 pm 
Sujet du message:
Répondre en citant

La réponse ne tarda pas, et heureusement, car Eden était malgré tout un peu à cran, avec tout ça... Adam ne savait pas. En soit ce n'était pas très rassurant, car si ils avaient été suivis, les problèmes risquaient d'arriver en masse et un peu trop tôt à son goût... Plus que cela: il serait très vite reperé. Cheveux rouges et longs, yeux turquoises... Ce n'était pas là des couleurs très courantes, et même si les informateurs du père d'Adam ne le connaissaient pas, même si ils n'avaient pas entendu sa discussion avec feu le grand Goliath et ne savait donc pas qu'il était le chef des libhe sûl, il ne faudrait pas grand chose pour qu'ils le retrouvent... Si l'on suivait cette hypothèse, il était dans une méchante merde, et ne pourrait pas y faire grand chose. Autant limiter les dégâts là où on le pouvait encore, et oublier les détails qui fâchaient... On verrait bien. Pour ce qui était des mouchards, si ce n'était que de mouvements, pas trop de problèmes dans ce cas... Sauf que généralement ce genre d'engin n'allait pas sans un système de surveillance sonore. Etrange que le père d'Adam n'utilisa ce genre de moyens, si il était déjà prêt à aller si loin... Bref on n'allait pas s'en plaindre. Si leurs conversations avait été entendues, Eden, ou plutôt Aleksiz, aurait été un homme mort... Ou du moins en très grand danger. Bon... Parfait... Il allait falloir agir sans attendre. Adieu relaxation, du moins pour un certain nombre de ses hommes qu'il allait envoyer surveiller l'entrée de ghettos bien éloignés de celui-ci; ceux qui étaient censés ne pas être fréquentés... Plongé dans ses réflexions, il ne répondit pas vraiment, tandis qu'Adam se taisait. Un "hm" pensif vint remplacer tout autre sorte de réaction... Puis son ami reprit, le faisant tiquer, cette fois.

Partir? Maintenant? Comment ça partir! Bon... Il fallait être réaliste. Il est vrai qu'en fréquentant Adam, Eden s'exposait, et exposait les sûls, à des dangers plutôt malvenus... Ca n'avait pas été le cas jusqu'à présent, mais maintenant qu'il avait tué deux des hommes de son père... Que ça lui plaise ou non, si il devait voir Adam par la suite, cela ne serait pas sans prendre de précautions. Et même comme ça il courrait encore pas mal de risques. En gros ils devraient éviter de trop se cotoyer... Mouais. Enfin. Pour l'instant, qu'Adam reste ou non revenait au même. Un mouchard détecteur de mouvement était plutôt inutile quand son récepteur n'était pas dans un rayon de 50m, et même dans ce cas là, il n'aiderait pas à grand chose pour le coup... Rien de plus que ce à quoi il avait déjà pu aider. Les espions... Soit il n'y en avait pas eu, soit c'était déjà trop tard, alors autant ne pas avoir sauvé Adam des griffes de son père pour rien... Résignation. Ils étaient dans de beaux draps? Eh bien ils feraient avec. Eden eut un bref rictus, puis il haussa les épaules, levant le plat de ses mains, histoire de dédramatiser.

"Vu là où on en est tu sais je préfèrerais que tu restes... Ca serait assez frustrant d'avoir fait tout ça pour rien après tout..."

Il baissa les bras, pour les croiser de nouveau... Son cerveau continuait de tourner à toutes vitesses, pour tenter de trouver des solutions à ses problèmes, mais soudainement il n'avait plus envie d'en parler. Il avait senti Adam tendu... Il l'avait senti culpabiliser. C'était son choix à lui, d'être venu le sauver, en sâchant pertinemment qu'il risquait de se mettre dans une situation pas possible ce faisant, alors surtout, il ne voulait pas qu'Adam se sente responsable pour cela... Certes il n'avait pas été en danger de mort, comme on aurait pu le croire, mais Eden pouvait très bien imaginer le genre de raisons pour lequel Adam avait pu désespérer au point d'appeller à l'aide pour ne pas être ramené... Il préférait ne pas y penser. Il avait connu les Liadon du temps ou tout allait encore pour le mieux, et cela aurait fort risqué de lui donner la nausée. Autant couper court à cette discussion, il en savait maintenant assez. Il se redressa, se décollant du mur, puis acheva sur un ton nettement plus léger:

"Autant profiter un peu de ta compagnie, d'autant plus que ça risque d'être difficile à l'avenir avec cette histoire... On ferait mieux de se détendre tant qu'on peut encore le faire."

Touche défaitiste, voire fataliste dans ses propos? Oui certes, on pouvait détecter quelque chose comme cela mais bon... C'était plutôt du réalisme. Eden n'allait pas mentir à Adam, et lui dire qu'il était parfaitement certain de s'en tirer sans encombres... Ce n'était pas le cas.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Nathanaël
Rock Star


Inscrit le: 11 Mar 2007
Messages: 407

Phénotype: Abyn
Points: 1465

MessagePosté le: Mar Mar 20, 2007 9:47 am 
Sujet du message:
Répondre en citant

[Mode incruste]

Foutu orage. Maudite pluie...Ca n'avait pas du tout été prévu à la météo. Nathanaël ne detestait rien de plus que de sentir le chien mouillé...Et cela allait être le cas, sans aucun doute. Il jura, et accelera le pas. Lorsqu'il était parti, son plan lui avait semblé être une super idée. Mais depuis, le déluge avait commencé. Et ca...c'était franchement moins drôle. Il n'était pas trop difficile d'imaginer qu'un abruti avait dû actionner un synthétiseur d'orage. Ou bien que ce revirement météorologique tenait du miracle. Ou du désastre, au choix. L'homme sentait l'eau s'infiltrer dans ses chaussures, et aller inonder ses chaussettes. La poisse, vraiment.

Il y a une heure, Nathanaël était plongé dans le plus profond des ennuis, dans son propre quartier général. Rien à faire. "Eve" était sensé être en studio, donc pas de boulot de ce côté là. Les prochains morceaux étaient déjà terminés, et ses musiciens vadrouillaient sur l'île, donc aucune possibilité de faire une repet'. Le chef de la Cinquième Colonne s'était alors mis à monter des plans, des coups. Enfin...des ébauches, sans grand interet. Un peu irréalisable. Les forces de son organisation étaient très importantes, sans aucun doute, mais...il ne disposait pas du soutien nécéssaire dans la rue. Les rues appartenaient aux gangs, pas à sa propre petite personne. Et c'était un grave défaut, car il peinait encore à savoir tout ce qu'il s'y passait.

Puis l'idée. Et s'il allait proposer un simulacre d'alliance à l'un des gangs? Il avait retourné son bureau à la recherche d'une carte bien précise, qu'on lui avait remise avant-hier. Et sur cette carte, une unique croix. L'emplacement actuel du QG des Libhe Sûl. Obtenu difficilement, d'ailleurs...mais Nathanaël appreciait savoir où chacun se trouvait, histoire qu'aucun facteur aléatoire n'apparaisse dans ses plans. Peut-être allait-il réussir à conclure quelque chose d'interessant, cette nuit, s'était-il dit...Il avait collé quelques documents importants dans le double fond de l'étui de sa guitare sèche, l'avait pris, s'était armé...et était sorti. A deux personnes à qui il pouvait faire confiance, il avait donné des instructions: venez à l'endroit indiqué sur le papier si je ne suis pas revenu dans douze heures. Rien d'autre. Il avait soigneusement évité Adriel, qui n'aurait peut-être pas appuyé à cent pour cent ce genre de plan...trafiqué.


Voilà, c'était ce bâtiment là. Nathanaël écarta de son visage ses cheveux mouillés. Au moins, il y avait un avantage à ce temps desastreux: toute la pourriture était rentrée s'abriter. Il n'avait pas subi d'attaque. Encore heureux, il n'aurait plus manqué que ça!!
Il s'approcha de la bâtisse apparemment déserte. Il savait toutefois que ce n'était pas le cas. L'entrée devait être étroitement surveillée...Mais cela ne se voyait pas, voilà tout. Les Sûl avaient toujours eu la réputation de bien se debrouiller. Il s'arreta à quelques mètres du perron. Inutile de donner une raison à autrui pour se faire tirer dessus. Il jeta un oeil autour de lui, s'assurant qu'il n'y avait personne...et posa dans le sol detrempé son étui. Qui ne prendrait pas l'eau, heureusement. Il l'avait payé cher exprès pour ça, après tout.

"Je viens de la part de la Cinquième Colonne! Je cherche à rencontrer les Libhe Sûl!"

Et comme preuve de sa bonne foi, il commença à se desarmer. Il sortit deux pistolets à ejection négative de sa ceinture, qu'il jeta loin devant lui. Armes suivies de près par deux couteaux tirés de ses chaussures, et un electrochoc venant de la doublure de sa superbe veste rouge dégoulinante d'eau. Bon ok, il était un peu beaucoup armé. Mais quand on sort seul, on est jamais trop prudent.
En attendant, Nathanaël attendait...passablement mouillé, et se maudissant déjà, presque certain d'attraper une pneumonie avant la fin de la nuit si personne ne venait le faire rentrer.
_________________


Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Aleksiz
Ex-chef de gang / MJ


Inscrit le: 27 Sep 2006
Messages: 870

Phénotype: Irazyn
Points: 1915

MessagePosté le: Mar Mar 20, 2007 2:11 pm 
Sujet du message:
Répondre en citant

[Mode pnj only :p]

Les deux gardes avaient quasiment terminé leur tour, et commençaient à fatiguer..; Qu'importe! Bientôt, ils passeraient la main aux deux prochains, et pourraient aller se réchauffer, et se reposer... Hmm... L'attente de cet agréable moment commençait à devenir longuette, d'autant que comme toujours, il ne se passait pas grand chose dehors... La nuit noire, la rue étroite, toujours aussi désespérement délabrée, et une ombre s'arrêtant devant le palier...

... Une ombre s'arrêtant devant le palier??? Les deux hommes dégainèrent, dans un cliquetis métallique, puis pointèrent leurs armes sur la personne qui leur faisait face. Son comportement n'était pas celui d'un membre du clan, même sans pouvoir distinguer son visage, il était donc évident qu'il n'était pas l'un des leurs... Qui était-il alors? Et comment était-il parvenu jusqu'ici? La réponse ne tarda pas. La cinquième colonne? Cherchant à rencontrer les libhe sûl? Les deux hommes baissèrent un peu leurs armes, hésitant un instant. La cinquième colonne... Cela se tenait. Qui d'autre à part cette organisation aurait-il pu localiser leur QG si rapidement, avec un telle précision? Personne... Peut-être les commerciaux, mais ceux-ci n'avaient aucune raison... rentable, de s'attaquer à eux. L'intru comemnça à se désarmer... Et des armes, il en avait pas mal, à croire qu'il en portait pour plus lourd que son propre poids. Ils se jetèrent un regard entendu, puis l'un deux acquièsça, ce avant de s'approcher de la porte d'entrée, arme levée. Gardant l'innattendu invité en joue, il sortit, et libéra le seuil, laissant son collègue faire de même. Ce dernier rengaina sans un mot, tandis que l'autre gardait sa position. Un regard sur les alentours... Personne. Avait-il réellement pris le risque de venir seul? Peut-être histoire de bien montrer la pacifité de ses intentions... Il lui jeta un regard méfiant, puis répondit:

"La Cinquième Colonne n'a pas mal de culot, de se présenter ici sans y avoir été invitée."

Il s'approcha de lui, et commença à le fouiller, histoire de vérifier qu'il n'avait gardé aucune arme de secours... Nop rien. Parfait... Peut-être allaient-ils pouvoir s'entendre. Il récupéra malgré tout tous ses biens, et ramassa tout ce qu'il avait laissé par terre, lui expliquant:

"Tu récupèreras tout ça en sortant. Maintenant entre."

Et d'ouvrir la marche, Attendant que l'intru suive... La deuxième garde entrerait en tout dernier, rengainant mais restant méfiant vis-à-vis de l'incongru visiteur que les sûls avaient là. Le garde portant les affaires de Nathanaël s'engouffra dans les couloirs de l'immeuble désaffecté, quant à l'autre, il lui indiqua le chemin, ouvrant la porte menant aux sous-sol de la bâtisse sans plus de manières que cela:

"Par ici."
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Nathanaël
Rock Star


Inscrit le: 11 Mar 2007
Messages: 407

Phénotype: Abyn
Points: 1465

MessagePosté le: Mar Mar 20, 2007 5:18 pm 
Sujet du message:
Répondre en citant

[400!]

Enfinnnnn! Ils venaient ouvrir! Nathanaël commençait à en avoir ras la casquette de se mouiller. Il était trempé, il avait froid, il allait sentir le chien pendant une bonne dizaine d'heures...rien de réjouissant à cela. Seule la vision de la porte s'ouvrant le réjouissait. Deux hommes sortirent. Deux, c'était peu pour garder l'entrée d'un QG, pensa-t-il. A moins que les deux en question soient particulierement efficace. En même temps, l'emplacement était sensé être parfaitement inconnu de tous, donc ils ne risquaient pas grand chose...mais ce que la Cinquième Colonne avait trouvé, d'autres pouvaient le faire.

Bon en tout cas, resté tenu en joue comme ça n'avait rien d'agréable. Nathanaël avait toujours eu des pensées particulièrement stupide durant ce genre de situation. Du type: "et s'il fait une crise cardiaque et que le coup part tout seul?" ou encore "et s'il fait une crise de tremblement et qu'il tire?", ou le celebre et anxieux "et si l'arme avait un disfonctionnement?". Bref. Les trucs qui n'arrivent jamais. Mais il faut bien toujours pimenter la vie, sinon elle n'a plus rien de drôle.

Un sourire malicieux etira les lèvres du jeune homme à la mension de leur "culot" qui devenait somme toute presque légendaire. On ne fait rien si on n'ose rien, pas vrai? Quoique que le chef de La Cinquieme Colonne ose lui-même se balader chez ses ennemis potentiels en se faisant passer pour un messager, ça c'était culoté...mais ça, il ne l'avouerait pas. Téméraire oui, suicidaire non.

"Ah bah...si on ne l'était pas, on ne serait pas aussi populaire, hein? L'invitation a dû s'egarer en route..."

Il resta calme et detendu pendant la fouille au corps. Enfin, autant que faire se peut. Nathanaël se trouvait en fait dans un état d'excitation dangereux pour sa survie. Comme il gardait tout de même une certaine lucidité, il retint tout commentaire moqueur et stupide sur cette fouille, qui aurait pu lui vouloir un poing, ou une balle. Comme déjà, téméraire, mais pas suicidaire, ça...

Il regarda ses affaires s'en aller avec un "gloups" embeté. Bon les armes, il s'en moquait. Il en avait plein en stock. Mais la guitare...c'était SA guitare, et rien n'était au monde plus précieux que ses instruments de musique, ça non. En plus, des plans importants se trouvaient cachés dans l'étui. Très bien cachés d'ailleurs. Et aussi...d'autres armes. Bref, il tenait à ce truc, et la nécéssité de le faire savoir lui devint soudain absolument primordiale.

"Prenez soin comme à la prunelle de vos yeux hein...ca serait bête qu'on se brouille juste pour une guitare."

Peu de choses pouvaient rendre Nathanaël detestable, mais hélas, qu'on touche/abime/utilise ses propres affaires en faisait partie. Malheureusement. Il soupira, et se resigna à faire sans son étui, pour l'instant. Approuvant d'un signe de la tête, il rentra à l'interieur, puis passa une main dans ses cheveux pour en retirer l'eau superficiellement, et enfant, s'engouffra à leur suite vers les sous-sols.
_________________


Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Adam Liadon



Inscrit le: 15 Fév 2007
Messages: 100

Phénotype: Abyn
Points: 255

MessagePosté le: Mar Mar 20, 2007 5:43 pm 
Sujet du message:
Répondre en citant

Eh bien, eh bien...quelle joyeuse histoire. Adam n'aurait pas dit non à dix bonnes heures de sommeil, dans la paix la plus totale, pour se remettre de toutes ces émotions. Sauf que c'était parfaitement irréalisable. Déjà, parce qu'il avait trop de soucis. Comment dormir sur ses deux oreilles lorsqu'on sait ce qui nous attend au matin? Ensuite...parce que la zone de paix qu'il recherchait n'existait tout simplement pas. Chez lui-même? Avec son père? Bah voyons. Dans la rue? Bah tiens. Ici?...Non, pas ici. Ici il mettait plein de gens en danger, uniquement parce qu'il était Adam Liadon, et refusait capricieusement d'obéir à son père. Qui sans aucun scrupule, éliminerait tout le monde, si possible. Gang, ou pas gang. Cela ne faisait à ses yeux aucune différence.

Mais voulait-il rentrer? Certes non, mais là n'était pas la question. Il n'avait juste pas le choix. De gré ou de force, il finirait à la maison. Et de gré serait moins douloureux que de force. Enfin...normalement, dans la bonne logique des choses. Il l'esperait. Ca ne ferait pas de grandes differences. Ca n'en faisait jamais beaucoup...Enfin, il n'allait pas pleurer sur son sort. Il y avait plus demuni que lui. A part les coups, les blessures, il avait tout de même l'argent, et une certaine dose de pouvoir. La liberté de ne pas avoir à mendier, voler. C'était beaucoup mieux que rien.

Et entendre Aleksis insister pour qu'il reste, cela aussi, c'était beaucoup mieux que rien. C'était même ce qu'il avait esperé, au fond de lui. Retiens moi, parce que je ne veux pas y aller. Il approuva d'un signe de tête, avant de se rendre compte que son ami ne pouvait pas le voir, vu qu'il était de dos...Il soupira de sa stupidité. Se detendre oui. Cela serait sympathique, au moins un temps. D'oublier les soucis, juste quelques menues heures...Avant qu'ils soient rattrapés par l'inexorabilité de leurs actions passées, tous les deux.

"Tu as raison. Inutile de me presser."

Et enfin, il enfila cette chemise. Trop courte au niveau des bras, parce qu'il rendait quelques centimètres à Aleksiz. Ses poignets, et une partie de ses avant-bras étaient découverts, revelant quelques menues cicatrices filiformes, et soignées déjà, et hélas, des traces trop recentes de bleus autour de ses poignets, témoignage trop flagrant des heures à passer attaché...Il ne referma pas non plus la chemise. Devant, presque aucune cicatrice. Deux de chaque côté, passant au-dessus de ses épaules, mais si fines et si blanches qu'elles n'était pas choquantes. Une plaie un peu plus recente, couverte par le tissu, quasiment entièrement, s'étirait sur son côté, pour continuer dans son dos. Celle-là disparaitrait sans nul doute bientot, peu profonde. S'il avait gardé toutes les cicatrices de coups...il ne serait assurement plus qu'un amas de chair sanguinolant.

"Tu peux te retourner, c'est bon."

Sans rien ajouter, il fourra ses mains dans ses poches, sans reprimer un baillement. La nuit s'étirait, mais il était hors de question de la gacher à dormir...
_________________


Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Aleksiz
Ex-chef de gang / MJ


Inscrit le: 27 Sep 2006
Messages: 870

Phénotype: Irazyn
Points: 1915

MessagePosté le: Mar Mar 20, 2007 7:17 pm 
Sujet du message:
Répondre en citant

Et Nathanaël eut droit à une réponse, ma foi assez sympathique malgré la situation, tandis que l'homme emportant ses affaires disparaissait.

"T'inquiète pas, sauf si il y a urgence on n'y touchera pas."

Et de descendre les escaliers, donc menant aux sous-sol. Bientôt, Nathanaël et le garde arrivèrent dans le grand couloir, reliant toutes les pièces de l'étage entre elles. Dans ce dernier, pas âme qui vive... Tant mieux. Cela aurait éveillé les soupçons, et mieux valait que le premier à être mis au courant soit le chef des libhe sûl en lui même. Le garde s'avança, faisant signe à Nathanaël de faire de même, histoire d'aller tout au bout du couloir, à gauche... Il ne laissa pas le jeune homme agir, et prit donc les devants. Il toqua à la porte de la chambre... La chambre d'Eden, bien entendu. Il était certain que c'était là que ce dernier était parti, pour discuter avec celui qu'il leur avait ramené, sans grandes explications.

"Eden? On a un imprévu, la cinquième colonne nous a localisé, et elle nous a envoyé un gars... Il est là, avec moi."

Et avant cela... Avant cela, Eden avait attendu la réponse d'Adam, qui n'avait pas tardé à venir, le soulageant l'air de rien... Il préférait que cela se passe ainsi. Quitte à avoir des ennuis, autant avoir passé un peu de bon temps avant d'être plongé dedans, non? Si bien évidemment... Et Adam semblait être d'accord avec lui. Il laissa un sourire ténu s'étendre sur ses lèvres, tandis qu'il répondait, commençant à décompresser malgré tout ce qui les attendait:

"Je préfère ça..."

Il attendit un peu, ce jusqu'à ce qu'Adam lui donne l'autorisation de se retourner. Ah! Bah c'était pas trop tôt dis-donc... Il s'exécuta sans attendre, passant un regard rapide sur son ami, son sourire s'élargissant de ce fait. Il n'eut le temps de remarquer les bleus à ses poignets... Ses mains avaient été bien trop rapidement glissées dans ses poches, tour adroitement mené. Il commenta donc juste, amusé:

"Franchement ils auraient pu t'en trouver une autre, ils sont lourds quand ils s'y mettent..."

Pas le temps d'extrapoler. Déjà quelqu'un frappait à la porte. Eden sursauta sans pouvoir se retenir... Quelques secondes avant cela, lui et Adam parlaient encore de choses confidentielles, on peut donc comprendre le choc qu'il ressentit à l'approche de cette tiers personne, étant donné qu'ils étaient censés être isolés. Même abrutis comme ils l'étaient, les sûls n'avaient pas l'habitude de ce genre LA d'indélicatesses. Ce fut donc avec une rage tout renouvellée qu'il se tourna vers la porte... avant de laisser son expression partir en déconfiture, prenant connaissance de cause. La cinquième colonne les avaient trouvés??? Ah bah bravo! C'était du joli ça! Et en plus de ça ils leurs avaient envoyé un gars... C'était franchement le moment! C'était franchement la journée! Exasperé au possible il leva les yeux au ciel, claqua la paume de sa main contre son front, tout en marmonnant, pur réflexe d'énervement:

"Bon sang il est véritablement temps qu'on change de planque, ils ont été rapides..."

Puis il s'approcha de la porte... Avant d'hésiter un instant. Nouvelle grimace, puis il jeta un coup d'oeil sur ses jambes, un peu trop mises à nu à son goût malgré la longueur de son manteau... Déjà que l'étoffe noir ne pouvait pas franchement masquer ses agréables attributs, là c'était le pompon! Devoir entretenir des relations diplômatiques dans cette tenue, et après la soirée qu'il venait de passer... Non mais franchement quel cauchemar! Gêné il ferma les yeux, passa une main sur sa nuque, puis soupira, avant de se décider, et d'ouvrir la porte à la volée, avec l'extrème douceur qui le caractérisait. Son regard pétillant d'énervement ne mit pas beaucoup de temps à se poser sur le gars qu'il avait devant lui... A vrai dire il lui bouchait la vue, avec ses grandes pattes et sa tête d'ahuri. Il dut lever la tête pour le regarder dans les yeux, puis il passa entre lui et le chambranle, pour s'appuyer contre ce dernier... Enfin il put voir son charmant invité. Trempé, mais définitivement inconnu, et intru. Eden releva un peu la tête, défiant, et alla directement à l'essentiel, aussi bourrin, ou bourrine en fait, qu'à l'habitude:

"Bon ok. Qu'est-ce que tu viens faire là? Je te préviens si c'est juste pour nous narguer tu vas très mal finir..."

Il commença à taper des ongles contre le bois du chambranle... Foutus ongles noirs, et foutu phénotype. Du coup, cette rencontre inattendue suffisait à le replonger dans les affres de l'irritation... Une moue d'humeur vint s'afficher sur ses traits tandis que d'un regard noir, il observait l'intru, attendant sa réponse... Le garde se recula, puis prit parti de s'en aller, histoire de retourner à son poste. Eden et Adam suffiraient amplement, d'autant qu'ils ne tarderaient sans doute pas à rejoindre la salle commune.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Nathanaël
Rock Star


Inscrit le: 11 Mar 2007
Messages: 407

Phénotype: Abyn
Points: 1465

MessagePosté le: Mer Mar 21, 2007 12:01 pm 
Sujet du message:
Répondre en citant

Aies confiiiaaance...dit le serpent, en pensant à devorer le petit garçon. Mais Nathanaël avait l'habitude de faire confiance, lorsqu'on le lui demandait. Donc, sans trop d'apprehension, il regarda ses affaires disparaitrent vers il ne savait quel endroit, avec on ne sait quelles personnes. Bah, ses flingues il s'en moquait. C'était juste la guitare...Beuh. Le jeune homme pensa qu'il devenait vraiment trop sentimental, avec le temps. Il devait arreter de passer pour un musicos fini et obsédé par tout ce qui produisait du son. Cela ne collait pas vraiment à son personnage de chef.

Sauf que là, il ne jouait pas le chef, mais le pauvre délégué du chef envoyé se jeter dans la gueule du loup...Il ne doutait pas que la rencontre se passerait bien quand même. Les Sûls prendraient-ils le risque de buter un émissaire de la Cinquième Colonne? Si Nathanaël mourrait, il ne doutait pas qu'Adriel les traquerait jusqu'au dernier pour ce geste. Il est toujours rassurant de savoir que quand on va mourir, on ne sera pas le seul. Déformation professionnelle.
Il s'engouffra dans les escaliers, dans les sous-sols pour parvenir dans un couloir vide. Super animation...quoique être accueillit par une bande de loubards hyper méfiants n'aurait pas été du plus sympathique non plus.

Il suivit l'homme jusqu'à une porte, au fond, et attendit sagement. Un sourire fugace apparu sur ses lèvres à l'idée d'être un "imprévu"...comme quoi les gangs n'aimaient pas vraiment qu'on les prenne par surprise...il s'en rappelerait. Lui, ca ne le gênait pas qu'on debarque au siège de l'organisme, si on avait une bonne raison de le faire. Il acceptait tout le monde à bras ouverts...sauf les espions. Mais son systeme était assez efficace pour que leur nombre soit très limité. Du moins il l'esperait.

La porte ne s'ouvrit pas immédiatement. Plus exactement, elle finit pas s'ouvrir à la volée...Nathanaël pencha la tête sur le côté pour voir la personne qui était apparue...et eut le reflexe exceptionnel de penser à garder la bouche fermée, pour eviter de gober l'air. Une fille, ahaha! C'était une...Oula. Le jeune homme retint in extremis le commentaire qui allait s'epanouir sur ses lèvres, et qu'il savait en cette seconde qu'il lui aurait valu une balle. Le chef ne devait pas être d'une humeur terrible terrible...et cela se comprenait, bien sûr. Il eut envie de rire, mais ce n'était pas une super idée non plus.

Il était de notoriété que le chef des Libhe Sûl detestait sa forme féminine. C'était une rumeur, avec quelques fondements, qui circulait entre les differents gangs...et qui était donc parvenue aux oreilles de Myriam, donc d'Adriel, puis à celles de Nathanaël. Il avait toujours estimé ce détail sans importance, mais maintenant qu'il se trouvait sur le fait...c'était plutôt marrant. Un peu embêtant pour son esperance de vie moyenne, étant donné ses tendances malicieuses quand de trop belles occasions se presentaient, mais tant pis. Au moins, pensa-t-il en constatant la couleur des ongles d'Eden, preuve de son phénotype; je n'aurais pas été le seul emmerdé par l'orage. Consolation suffisante.
Le garde libéra enfin la vue, et Nathanaël se remit en parfaitement position verticale.

"Me mouiller juste pour venir vous narguer? Quelle perte de temps...Heureusement, je ne suis pas venu uniquement pour ça. Mais peut-être que je vous...dérange? Je peux peut-être attendre...une heure ou deux, que vous ayez...fini, hein. Ca ne me gêne pas."

Là, sans nul doute, son esperance de vie avait chuté. Le jeune homme avait désigné d'un signe de la tête l'inconnu aux cheveux si blonds qu'ils en paraissaient blancs, derrière le chef. Chemise ouverte, air ebourriffé. Et Eden, en femme, la tenue...assez courte, de ce qu'il pouvait voir. Seuls, dans une chambre. Il n'avait pu s'en empecher, le sourire entendu était né au coin de ses lèvres. Cela avait été trop tentant...et pourtant, fort improbable. Il pouvait y avoir des milliers de raisons pour mettre deux adultes responsables dans une pièce, autre que celle-ci...mais il était bien plus drôle d'imaginer ce genre de chose. Bien plus drôle d'enerver encore un peu plus un chef de gang bien remonté...Et dont la haine se retournerait bientôt contre lui. Dommage...
_________________


Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Aleksiz
Ex-chef de gang / MJ


Inscrit le: 27 Sep 2006
Messages: 870

Phénotype: Irazyn
Points: 1915

MessagePosté le: Mer Mar 21, 2007 6:24 pm 
Sujet du message:
Répondre en citant

Bien... Cet abruti de la Cinquième Colonne avait donc à leur parler de choses sérieuses, chouette alors... C'était juste dommage qu'Eden ne fût d'humeur à les entendre. Sauf que la suite... Comment ça attendre? Attendre qu'ils aient fini? Mais euh... Qu'ils aient fini quoi? C'était une évidence, sauf que pour Eden c'était si improbable, impossible, complètement ridicule, qu'il n'aurait jamais pu envisager que ce fût de cela que l'intru était en train de parler. Tout d'abord perplexe il ne répondit pas, ce jusqu'à ce que pointe le sourire sur les lèvres du nouveau venu... Tiiiing, idée. Ah non mais... tout de même pas! Il eut un bref sursaut, écarquilla les yeux, laissa sa bouche s'entrouvrir, puis vivement se tourna vers Adam... Chemise ouverte, l'air à moitié échevelé... Et lui même en tenue de... Dieu que c'était porteur à confusion. Et de se remettre à rougir. Arrrg, non mais trois fois en moins d'une heure, à croire que ça allait devenir une habitude, lui à qui cela n'arrivait jamais! Avec raideur, fulminant, il se tourna d'une traite, pour se remettre à fixer son charmant invité. Sous la colère, il tentait de cacher sa gêne, mais il fallait bien avouer qu'il n'était pas très doué à ça lorsqu'aucune vie n'était mise en jeu. Il se redressa, serrant les poings pour éviter de succomber à ses pulsions meurtrières, ou tout du moins violentes, puis évita au mieux de balbutier - ce qui ne fut pas tout à fait une réussite d'ailleurs - tandis qu'il répondait, sec et brutal:

"F... Ferme là au lieu de sortir des absurdités! J'espère que ce que tu as à dire vaut le coup, parce que je sens que je vais avoir très vite envie de te démonter..."

Et... et... Et il retint de justesse l'envie qu'il avait de faire ravaler son horripilant sourire à cet agaçant individu... Oui agaçant, c'était le terme, et c'était ainsi qu'il voyait le coup venir... Violemment il croisa les bras, puis souffla avec tout autant de délicatesse, tandis qu'il baissait la tête, et essayait de se calmer... Il s'énervait trop vite. Bien trop vite... Mais ce qui était drôle c'est qu'habituellement il ne se faisait jamais la réflexion. La présence d'Adam devait vraiment avoir une sorte d'effet sur son comportement après tout. Bon. Ok... Direction la salle commune quoi. Il pointa la porte de cette dernière du doigt, alors qu'un peu plus doucement, mais tout de même bougonnant, relativement menaçant, il achevait:

"Si tu veux parler c'est par ici, et retiens tout type de commentaires malvenus à l'avenir si tu tiens à tes dents..."
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Adam Liadon



Inscrit le: 15 Fév 2007
Messages: 100

Phénotype: Abyn
Points: 255

MessagePosté le: Mer Mar 21, 2007 7:06 pm 
Sujet du message:
Répondre en citant

Eden s'était retourné, après qu'il lui eut demandé, enfin. Il aurait pu enfiler la chemise dès le début, et avoir toute cette discussion de face, mais...il est des choses qu'on dit plus facilement sans réel vis à vis. Et sans un regard pour vous juger. Surtout le regard incquisiteur d'Aleksiz, et dans lequel on pouvait lire chacun de ses sentiments...Surtout les plus...négatifs. Il ne devait pas le faire exprès, peut-être n'en avait-il même pas vraiment conscience, mais...c'était là. Douloureux parfois.

Il lui adressa un sourire engageant, tout en enfouissant ses mains dans ses poches, encore un peu plus. Cacher ses foutus marques. Cela aurait tout simplement franchement gâché l'ambiance à peu près correcte qu'ils essayaient d'établir...par de nouvelles questions dérangeantes, auxquelles Adam ne voulait pas répondre. Pas du tout. Il y avait eu bien assez de questions et de mystères pour la soirée. Autant se reposer...

"Bah elle est un peu petite, pour sûr...mais je m'en accommoderais bien, t'inquiète pas."

Puis le derangement, déjà. Aux coups frappés sur la porte, Adam se sentir se raidir. Peut-être n'allaient-ils pas avoir la tranquillité désirée, en fait...Ce n'était vraiment pas un bon jour. Pas une seule minute de simple paix ne leur serait accordée, ça...Adam était presque pressé qu'une nouvelle journée débute. Elle ne pouvait qu'être meilleure. Du moins l'esperait-il. En tout cas, les nouvelles étaient étonnantes. Un type...de la Cinquième Colonne? Et dire qu'Adam avait pensé à eux rien que quelques minutes auparavant...comme quoi, c'était le destin. Mais ce qu'ils venaient faire là...restait un mystère. De rumeurs, ils n'avaient pour l'instant jamais eu beaucoup de relations avec les gangs.

Aleksiz ronchonna, et alla ouvrir la porte à la volée, ce qui était apparemment son habitude. Dûe à un temperament un peu trop enflammé...cette idée fit encore sourire Adam, qui ne cessait d'observer avec plaisir tout ce que son ami était devenu, malgré ses tords, et ses défauts. Il n'avait en tout cas pas l'air ravi d'avoir affaire à ce type. Comprehensible. Eux qui avaient décidés de se reposer...c'était un echec, hélas. S'ils devaient avoir une réunion, tous les deux, elles dureraient sûrement longtemps.

En tout cas, l'inconnu avait une tête qui revenait mal à Adam. Pas au sujet de son apparence physique en soi...mais à cause de la lueur moqueuse, au fond de ses yeux. A cause du commentaire, qu'il eut, comme Aleksiz, un peu de mal à saisir. Avant que la lumière se fasse à son esprit. Il rougit violemment, lui aussi, de la base du cou à la pointe des oreilles, et jusqu'à la racine des cheveux, et ce une demi-seconde avant qu'Aleksiz se retourne vers lui. L'autre pensait qu'ils...? Intolerable, stupide! Adam secoua la tête avec vivacité pour evacuer cette innombable idée. A y reflechir, leur comportement terriblement gêné, à tous les deux, ne jouaient pas en leur faveur...dans le genre relation non-assumée, ils faisaient très forts. Alors qu'il n'y avait là réellement aucune relation.

"Ce n'est pas du tout ce que vous croyez."

La répartie d'Aleksiz fut meilleure, plus sèche, plus sévère, plus efficace. Et il avait bien raison. Ce blanc-bec, de la Cinquième Colonne, ou non, faisait preuve d'un sens de l'humour assez douteux pour sa securité. Surtout ici. Adam aurait pu à cet instant reboutonner sa chemise, mais cela aurait signifié sortir ses mains de ses poches...Et le moment n'était peut-être pas idéal pour exhiber ses sublimes stigmates. Il se contenta d'hausser les épaules pour approuver son ami, bien assez furieux comme cela. Il sentait peu à peu la rougeur quitter son visage, ce qui n'était pas non plus du luxe.

Sans rien ajouter d'autre, il attendit lui aussi la réponse de l'inconnu, au sujet de ce dont ils devaient parler...Et si Adam n'était en rien concerné, il se sentait lui brûlant de curiosité, de savoir ce qui pouvait pousser la Cinquième Colonne à faire un coup avec un aussi puissant gang que les Libhe Sûl...
_________________


Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Nathanaël
Rock Star


Inscrit le: 11 Mar 2007
Messages: 407

Phénotype: Abyn
Points: 1465

MessagePosté le: Mer Mar 21, 2007 7:47 pm 
Sujet du message:
Répondre en citant

Ah excellent. C'était vraiment excellent. En plus, il était susceptible! Un instant, Nathanaël avait bien cru que les deux autres n'avaient rien compris à la blague, et d'ailleurs, n'allaient rien comprendre. Ca aurait été franchement vexant. Puis prouvé qu'ils n'avaient aucun sens de l'humour...Bon là, certes, ils n'avaient pas ri, mais tourner aussi simultanément façon pivoine, c'était très flatteur pour Nathanaël. Il savait parfaitement que ce qu'il venait de dire était stupide, mais mettre les autres dans une position inconfortable est toujours généralement assez amusant. Sauf quand l'autre a parfaitement les moyens de vous etriper. Mais Nathanaël n'avait pas trop peur de se faire etriper, donc, il tentait. Jusqu'au jour où il perdrait, certes...mais ce n'était pas encore ce jour.

Son sourire ne quitta pas ses lèvres, mais il devint plus raisonnable, moins moqueur. Parce qu'il n'avait tout de même aucune envie de se prendre un poing en pleine figure. Parce qu'il tenait un minimum à ses dents. Puis s'il devait manquer une ou deux quenotes à Eve, cela nuirait gravement à son charme, pour sûr. Et puis, cela ne serait à rien de braquer Eden contre lui. Il venait là pour lui proposer un plan. Un plan qui allait terriblement avantager les Sûl, s'il reussissait à le fignoler, et qui lui assurerait leur soutien. Un plan risqué, mais...on n'a rien, sans rien, pas vrai?

Alors, Nathanaël reussit à écraser, à mettre sa fierté de côté, parce que c'était nécéssaire, et qu'il était bon joueur. Posant une main sur son coeur, il s'inclina brièvement, avant de se redresser.

"Pardonnez moi. On ne m'a pas envoyé ici pour vous manquer de respect, au contraire. Mon chef souhaiterait que nous puissions nous entendre, car il a grand besoin de votre soutien, mais aussi beaucoup à vous offrir. Au fait, je m'appelle Nathan."

Ce n'était qu'un demi mensonge, mais plein de bonnes intentions. Se presenter comme le chef de la Cinquieme Colonne le mettrait dans une position de pouvoir délicate. Seul ici, il serait à leurs mains, et beaucoup plus à découvert en tant que chef, qu'en tant que pauvre envoyé de bas étage. Il y avait beaucoup d'avantages à n'être qu'un sous-fifre au sein d'importantes affaires...Les petits ont toujours les yeux, et les oreilles aux bons endroits...Ils n'ont peut-être pas la puissance, mais sont toujours bien mieux informés, entourés que les plus grands.
Bon bien sûr, les Suls seraient un peu fâchés lorsqu'ils apprendraient que Nathanaël était en réalité le chef, maiiiis...peut-être que cela n'arriverait jamais, qui sait? Ou dans très longtemps. Et si son secret venait à être dévoilé, ce ne serait plus un problème, parce que Nathanaël serait un homme mort.

Il n'ajouta rien, et approuva d'un signe de tête, prêt à suivre Eden, et son mysterieux ami blond, à l'endroit où il voulait les mener pour discuter...sûrement un lieu où d'autres membres du gang seraient présents.
_________________


Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Chimea Index du Forum -> Rp: Enezis -> Quartier résidentiel Toutes les heures sont au format GMT
Aller à la page Précédente  1, 2, 3, 4, 5, 6, 7  Suivante
Page 2 sur 7

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


MSTrenches war Theme © Matt Sims 2004

Title Images © Medal of Honour - EA Games
Powered by phpBB © 2001, 2004 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com