Navigation :: Chimea
FAQ :: Rechercher :: Liste des Membres :: Groupes d'utilisateurs :: S'enregistrer :: Profil :: Se connecter pour vérifier ses messages privés :: Connexion

[CJ]Charmante balade au clair de lune...
Aller à la page 1, 2  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Chimea Index du Forum -> Rp: Enezis -> Centre d'affaires
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Aleksiz
Ex-chef de gang / MJ


Inscrit le: 27 Sep 2006
Messages: 870

Phénotype: Irazyn
Points: 1915

MessagePosté le: Sam Mar 03, 2007 4:48 pm 
Sujet du message: Charmante balade au clair de lune...
Répondre en citant

Quelques minutes après "Coffre A Souhaits"

Hop là, la grande route de passée, l'instant de vérité approchait, d'ailleurs jusqu'à la gueule des lieux semblait d'accord avec cette constatation. La nuit avait finie par tomber, et pas franchement au bon moment. Plus ils s'enfonçaient dans le centre d'affaire, plus les hauts buildings empêchait la lumière déjà faiblichonne de la lune de passer, et plus l'ambiance devenait stressante, pesante... Eden était habitué à ce genre de situations, soit se balader seul ou presque dans ce genre de coins, mais cela n'empêchait pas son adrénaline de monter à chaque fois qu'il réitérait ce genre d'intéressante imprudence... Qu'importe, et même tant mieux! Il savait en tirer profit, et était loin d'être du genre à paniquer. Il jeta un coup d'oeil rapide à Adam, histoire de voir comment cela se passait de son côté, puis il coula son regard sur le reste de ce qui les entourait, histoire de vérifier que rien de suspect ne se trouvait trop prêt d'eux... Bon il fallait s'attendre à tomber dans un piège où dans un guet appens à tout moment, bien qu'étant deux ils n'étaient pas dieu, et ne pouvaient pas faire grand chose face à la discrétion de leurs éventuels futurs ennemis, rendue excellente par des années d'expérience et d'entraînement, mais mieux valait éviter de se faire buter bêtement quoi.

Ils en arrivèrent à s'enfoncer assez profondément dans le centre d'affaire, et Eden, prêt à réagir au moindre signal suspect, put constater qu'ils en étaient presque à mi-chemin pour ce qui était de la "zone rouge" de leur parcours... Il lâcha un léger nuage de fumée, qui vu la hauteur des immeubles dans le coin ne risquait pas de les trahir pour un sou, puis il coinça le bout de sa cigarette entre ses deux lèvres, pris du besoin d'avoir ses deux mains de libres... Un des croisements qu'ils devaient prendre approchait. Prudence, prudence... Arrivé à celui-ci, il tourna et... se retrouva face à un bonhomme joyeusement muni d'un pistolet, sur le point de tirer. Il n'eut pas le temps de le détailler. Tout ce qu'il eut le temps de faire, ce fut de se rabattre derrière le mur, tout en tendant un bras en direction d'Adam, histoire que celui-ci n'aille pas plus loin, et qu'il se colle à la protectrice paroi du building... Fichu buildings. Et pourtant qui leur sauvait la vie pour cette fois... La balle passa près, trèèès près de sa tête. Si près en fait qu'elle en parvint à atteindre sa cigarette, qui alla de ce fait virevolter plus loin, bien loin, il ne savait où d'ailleurs... Raah mais c'était pas possible ça! Heureusement qu'en tant que voleur de son état il n'avait pas de problèmes de fric, parce que niveau gaspillage de clopes aujourd'hui, ça y allait... Le souffle court, il expira un grand coup, puis leva son bras armé pour venir enlever la protection du revolver, objet décidément bien utile... Tête contre le mur, ce fut presque amusé, malgré la situation, qu'il commenta:

"Fiou elle est pas passée loin celle là... Je me demande si je vais réussir à achever une clope de plus avant la fin de la journée."

Sans attendre il se baissa, puis jeta un coup d'oeil par delà le mur de béton... Parfait. Cet idiot n'avait pas bougé. Dans le même mouvement et sans hésiter il leva son revolver, visa rapidement, tira, et se replia aux côtés d'Adam... Il savait bien se servir d'un revolver. Avec un peu de chance, malgré l'avantage que l'autre débile avait pris en préparant son coup, l'aurait-il touché... Le contraire l'aurait bien emmerdé à vrai dire, parce qu'il avait pas tellement envie de se mettre à découvert une seconde fois, sâchant que l'autre à moins d'être stupide aurait eu le temps de se remettre en joue, et qu'il n'aurait que peu de chance de se rater... Et bingo. Le cliquetis métallique de l'arme tombant au sol, quelques instants de silence, puis le bruit sourd d'un corps s'effondrant au sol. Eden eut un sourire rayonnant tandis qu'il tournait la tête direction le croisement, puis il jeta un oeil prudent dans la rue adjacente... Nop. Pas de piège, l'autre s'était fait décalquer.

"Il s'est fait avoir, on peut y aller..."

Ce qui ne voulait pas dire qu'il ne fallait pas continuer à faire gaffe à ce qui les entourait. Prenant garde et au corps mort, et à ses possibles alliés encore bien vivants, et surtout bien vivaces, Eden s'engouffra dans la rue, puis s'approcha du cadavre... Il n'avait pas du mourir sur le coup, mais plutôt chanceler un instant avant de tomber en avant. D'un coup de pied nonchalant, et pourtant violent, il retourna feu son ennemi, puis avec une moue exasperée, mains sur les hanches, l'examina. Bientôt il se baissa pour le fouiller, laissa sa carte d'identité sur le mort, mais prit le reste de son porte monnaie.

"Salopard de jimks... C'est un mec d'un gang ennemi, dont les membres ont pas pour habitude d'attaquer en solo... On ferait mieux de se grouiller."

Il mit le porte monnaie dans sa poche, puis lança un regard sérieux à Adam, tandis qu'il achevait.

"On y va."

Et de se relever, prêt à repartir, et à toute vitesse... Si ils ne se dépéchaient pas de regagner le QG, il n'était pas sûr qu'ils y parviennent entiers.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Adam Liadon



Inscrit le: 15 Fév 2007
Messages: 100

Phénotype: Abyn
Points: 255

MessagePosté le: Sam Mar 03, 2007 7:08 pm 
Sujet du message:
Répondre en citant

Beuh. Adam avait tout simplement horreur de ce quartier. S'il avait été seul, nul doute qu'il aurait fait un très grand détour pour ne pas avoir à y passer. Pourquoi? Bah, ce n'était pas tant le fait que le coin soit malfamé, qui l'inquiétait. On était à Enezis pour sûr, et n'importe quel endroit pouvait être le siège d'une superbe embuscade. Bon, ici, peut-être un peu plus qu'ailleurs...Adam n'aimait pas ce quartier parce que son paternel s'y trouvait sûrement, ou bien un autre membre de sa glorieuse famille. A quoi faire? Sûrement magouiller, comme d'habitude. Cette idée le dégoûtait franchement...la dernière fois qu'il avait penetré un de ces bâtiments, c'était encadré par deux gorilles, qui avaient eu la responsabilité de remettre le fils chéri entre de bonnes -doux euphémisme- mains.

Et puis, avec la chance caracteristique qu'il avait, ils allaient bien tomber sur des gens qu'il connaissait, qui le reconnaitraient...et mettrait ainsi joyeusement Aleksiz en danger. Brillante, brillante idée. Il essaya de chasser cette pensée de son esprit. Ce serait là de la pure malchance. D'une manière plus réaliste, ils risquaient simplement de se faire braquer...mais cela n'inquietait pas trop Adam. Ils étaient deux, suffisemment armés...et à moins de s'y prendre mal, ils devraient survivre à la nuit. Puis Aleksiz avait l'air de totalement maitriser la situation. Cette pensée arracha un sourire au jeune homme. Avec un chef de gang à ses côtés, un survivant de la rue, il devait bien être en securité...et lui-même n'était pas tout à fait manchot non plus. Il ne doutait pas avoir l'occasion de le lui prouver dans les heures prochaines.

Avançant à son côté, il l'observa tirer sur sa cigarette, et relacher un nuage de fumée dans l'air. Il ouvrit la bouche pour laisse echapper un commentaire moqueur, mais heurta soudainement le mur de l'immeuble qu'ils longeaient. Bon là, il fallait être realiste: si Aleksiz n'avait pas été là, Adam se serait fait stupidement tuer. Comme quoi il avait de bonnes raisons de ne pas aimer ce fichu quartier! N'empêche que la balle était passée très près de son ami...jusqu'à lui en arracher sa clope.

"C'est peut-être un signe pour que tu arrêtes!"

Et là, Adam s'aperçut que trois de ses dagues s'étaient tout simplement materialisées dans ses mains. Nerveux? Apparemment. Leur sortie avait été aussi instinctive qu'immédiate...comme quoi, chacun ne controle pas chacune de ses réactions...en tout cas, savoir qu'il était prompt à la défense, et à sa propre survie le rassurait un peu. Il resta coller contre le mur, sentant l'adrenaline lui monter à la tête...Il regarda Aleksiz tenter sa chance et se jura que s'il ratait son coup, il essayerait à son tour...ce qu'il n'eut pas besoin de faire, étant donné qu'il entendit très distinctement le bruit du corps, chutant au sol.

Toujours sur ses gardes, il suivit son compagnon, et tourna au coin de la rue. Son taux d'adrenaline retomba à zero, instantanément, à la vue du corps. Cela n'avait rien de rejouissant: Aleksiz venait tout simplement de tuer quelqu'un...Et n'avait pas l'air specialement choqué par cela. Il devait en avoir l'habitude, supposa Adam, avec une once de dépit...Se gardant bien de s'approcher du cadavre, il surveilla les alentours. Les lames brillaient froidement à la lueur des reverberes, et le jeune homme sentait l'ambiance devenir glaciale. Il n'avait aucune envie de moisir ici...sinon, ils allaient tout simplement y rester. Il emboita le pas à son ami sans demander son reste, gardant ses armes bien en main, histoire d'être capable de les lancer au moindre signe suspect. Il trouva néammoins le courage de s'esclaffer.

"Finalement, on se sent pas aussi en securité que ce que je croyais, aux côtés de Sir Eden, le Roi de la Rue!"

Lui adressant un clin d'oeil, et un sourire, il accelera, pour rester à son niveau.
_________________


Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Aleksiz
Ex-chef de gang / MJ


Inscrit le: 27 Sep 2006
Messages: 870

Phénotype: Irazyn
Points: 1915

MessagePosté le: Sam Mar 03, 2007 9:05 pm 
Sujet du message:
Répondre en citant

Le commentaire d'Adam eut le don de le détendre un peu, de l'amuser... et peut-être de le vexer un tantinet aussi. Il avait tendance à être moins susceptible avec certaines personnes qu'avec d'autre, et a priori Adam faisait partie de ces certaines personnes, mais tout avait des limites. Fallait bien avouer qu'il avait bien failli se faire buter, et que niveau sécurité, ses escapades en solo étaient assez olé olé... rien de très étonnant à cela à vrai dire. C'était le cas pour tout le monde, et même pour les membres les plus expérimentés des gangs les plus redoutés... Dans cette fichue contrée, la force n'était que nombre et stratégie. Nombre de pièces dans le porte monnaie, nombre de gars à sa botte, quant à la stratégie, même en en connaissant parfaitement les ficelles, le risque de se faire avoir n'était pas minimal.La preuve: il s'était attendu à se faire attaquer au tournant, ça n'avait pas manqué. Même prévenu il avait failli avoir un joli trou dans la cervelle... Il porta une nouvelle main derrière sa nuque, tandis qu'un sourire blagueur mais presque gêné envahissait ses lèvres, et qu'un rire aussi bref et discret que possible lui échappait. Son autre main, elle, était bien accrochée à son flingue, qu'il avait gardé au poing et prêt à servir à tout moment...

"Roi de la rue? Tu y vas un peu fort... Dans tous les cas je suis pas dieu, et je crois que sur cette foutue île ce doit être à peu près le seul capable d'empêcher ce genre de mauvaises rencontres..."

Roi de la rue... Adam n'avait pas fait exprès, mais ce terme était bien ironique, lorsque l'on y songeait... Habituellement Eden n'aurait même pas fait le lien, mais là, sa rencontre avec Adam était encore trop fraîche, et n'oublions pas qu'il venait de tuer un homme... Il avait appris à se blinder parfaitement à ce genre de choses, certes, il n'empêche que la vue d'un cadavre même seule n'était pas sans provoquer en lui quelques désagréables réminiscences. A ces pensées relativement aigres, son expression réjouie se fondit, pour se faire un peu noire peut-être... Pourtant ce n'était pas du tout son genre que d'être amer, ni de regretter le passé de ce genre de manière. Cynique oui, rancunier envers les meurtriers de sa famille oui, amer non... Il ne s'était amais vraiment soucié de la perte de son statut. Comme quoi tout peut arriver, surtout lorsque ce n'est paaas du tout le moment. Ce sentiment aussi volatile que futile s'estompa vite, et d'autant plus vite qu'il se força à l'évacuer. Pas le temps de se perdre dans ses pensées, il devait rester sur le qui-vive, plus que jamais... En quelques secondes, il parvint à se reconcentrer parfaitement, si bien que l'air sérieux dénotant de toute l'attention qu'il donnait au moindre changement suspect au sein de leur environnement, il se mit à avancer en silence, prêt à agir de nouveau à tout moment.

Le voyage aurait pu bien se passer... Il aurait pu même très bien se passer étant donné qu'étant arrivé presque jusqu'à la sortie du centre d'affaires, il ne firent aucune malencontreuse rencontre. C'est malheureusement alors qu'ils étaient sur le point de passer incognito au sein du quartier résidentiel adjacent qu'on leur tomba dessus. Eden commençait presque à se détendre, et peu à peu, la situation semblait faire de même de façon palpable... Lorsque soudain il tiqua, net, mais n'arrêta pas de marcher. Il fronça les sourcils, puis serra légèrement son arme, prêt à l'utiliser... Adam avait-il remarqué, lui aussi? Ils étaient passé devant une ruelle sombre, et depuis, l'écho de leur pas avait soudainement changé... En d'autres termes, ils étaient suivis, et pas que par un seul homme, plutôt deux ou trois à en juger par le son sourd qui lui parvenait... Bon ça aurait pu être plus, et plus soudainement. Ils auraient pu être encerclés, et se retrouver dans de beaux draps... C'était déjà ça. N'empêche qu'il fallait agir. Peut-être essayaient-ils juste de localiser le QG des sûls, peut-être s'amusaient-ils un peu avant de tirer... Autant ne pas rester à découvert trop longtemps. L'adrénaline montant peu à peu, il jeta un coup d'oeil à Adam, ce avant de lui murmurer assez bas pour que personne d'autre qu'eux d'eux n'entende qu'il avait parlé:

"On est suivis... A la première intersection on se planque, et feu à tout va quand il arrivent, ok? Si ils sont vicieux y a des chances pour qu'on y soit pas seuls, donc gaffe à pas te prendre une balle..."
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Adam Liadon



Inscrit le: 15 Fév 2007
Messages: 100

Phénotype: Abyn
Points: 255

MessagePosté le: Dim Mar 04, 2007 7:06 pm 
Sujet du message:
Répondre en citant

"Dieu? Empecher les mauvaises rencontres? Bah il va être temps de se declarer athé alors, parce que c'est vraiment pas gagné..."

Ouais, Dieu devait bien s'en moquer d'Enezis, et du monde entier. Ou était-il, lors de la revolution? Et après? Il devait avoir des préoccupations plus importantes qu'une bande de Chiméens pervertis...Bah, cela ne gênait pas Adam. Sa vie ayant été une simple succession de désastre, cela faisait longtemps qu'il n'esperait plus rien d'une quelconque divinité. Le monde était fait de hasard, et très souvent, de malchance...quoique il ne s'estimait pas le plus mal loti. Il aurait pu naître dans la rue, misereux, et mourir d'une quelconque maladie...mais non, il appartenait à l'une des plus riches familles d'Enezis. Et peu importait que cela ne lui aille pas: d'autres auraient tué pour se trouver à sa place. Adam était prêt à echanger n'importe quand, en fait...

Le jeune homme continuait à marcher près d'Aleksiz. Il gardait dans sa main droite trois de ses dagues, et les tenait fermement, sans trembler. Il était capable d'en faire usage à n'importe quel instant, et sans état d'âme. Enfin...pas d'état d'âme immédiat. Mais nul doute qu'il regretterait amerement un meurtre, par la suite. Seule son autre main trahissait sa légère nervosité, car il ne cessait de faire tourner son alliance autour de son doigt. Il considerait le bijou un peu comme une amulette, maintenant qu'il n'avait plus d'autre fonction que la décoration. Il se plaisait à croire que l'objet lui portait chance, bien que cela ne soit assurément pas le cas...

C'était avec soulagement qu'Adam voyait la fin du centre d'affaire approcher, inexorablement. Une fois là-bas, ils seraient enfin tranquille, en securité. Sa tension retombait petit à petit. Ils étaient bientôt sortis...mais il restait sur ses gardes, encore pour ces derniers mètres. Il aurait stupide de se deconcentrer maintenant. Il lui fallut tout de même une bonne dizaine de seconde de plus qu'Aleksiz pour se rendre compte que quelque chose n'allait pas, et un self control incroyable. Ils étaient suivis, il l'entendait à l'écho de leurs pas. Aleksiz l'avait-il remarqué? Il lui jeta un regard en biais, sans tourner la tête. Ses sourcils froncés, et son arme serrée...Adam supposa que oui, et retint un soupir de soulagement. Bon. Ils allaient maitriser la situation, autant que possible. L'embuscade n'en serait pas une, vu qu'ils étaient au courant.

La sortie approchait, encore, encore...Adam se disait qu'il aurait vraiment eu raison de faire un foutu détour pour eviter ce quartier. Deux attaques dans la même soirée, c'était plutôt beaucoup. La présence du Libhe Sûl à ses côtés n'étaient peut-être pas étrangere à cette coincidence...Il ne lui en voulait toutefois pas. Ce n'était pas vraiment sa faute...Aux aguets, il ne fut pas etonné du murmure que lui adressa son ami...et inspira profondément. Ils allaient passer à l'acte. Il se retint bien de hocher la tête, et de répondre, car cela n'aurait servi qu'à se devoiler à ceux qui les prenaient en filature. Pour toute reponse, il eut un imperceptible mouvement du bras, et une dague tomba dans sa main gauche, qu'il tenait serrée contre son manteau, et dont l'eclat seul était visible pour Aleksiz.

Comme prévu, il tourna à l'intersection, et alla se plaquer contre le mur. Levant une des dagues, il garda les yeux fixés vers la rue qu'ils venaient de quitter...les pas se rapprochaient, doucement, mais sûrement. Sa main ne tremblait pas. Dès qu'une ombre apparut au carrefour, il ne se posa aucune question, et lanca, visant assez haut pour pouvoir atteindre un visage, une gorge, ou un thorax. Et à moins que l'individu soit un nain, où porte quelque chose de très dur, il ferait mouche. Il ratait rarement son coup.
_________________


Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Aleksiz
Ex-chef de gang / MJ


Inscrit le: 27 Sep 2006
Messages: 870

Phénotype: Irazyn
Points: 1915

MessagePosté le: Dim Mar 04, 2007 8:06 pm 
Sujet du message:
Répondre en citant

L'intersection approchait, et Eden, la main crispée sur son flingue, sentait le danger monter au fur et à mesure qu'ils avançaient... Pas de problème cependant, pas de panique, ses jambes étaient solides, ce n'était pas ça qui risquait de le faire flancher... Et ils y furent. Ni une ni deux, d'un même mouvement lui et Adam tournèrent... le son d'une balle sifflant dans les airs, qui ne les atteint pas. Cibles mouvantes un peu trop vives et éloignées, ça n'était pas très étonnant. Il s'engouffra dans la rue, et voyant Adam se mettre en position de surveiller leurs poursuivants, il prit parti de vérifier que personne ne les attendait au sein de leur retraite... Un regard rapide sur la rue... Pas une ombre, aucun recoin où se cacher... Parfait. Quoi que... Ses yeux s'attardèrent sur le mur à sa droite, y remarquant une échelle de secours... Pas besoin de beaucoup réfléchir, habitué comme il était à ce genre de situation. Par réflexe il leva tête et pistolet en direction du ciel, ou plutôt de là où se dirigeait la discrète issue qu'il avait bien heureusement remarqué... Une terrasse à environ 6 mètres de haut, et sur cette terrasse au dessus de l'ombre noire de la rambarde, une forme tassée, et l'éclat d'un canon. Ni une ni deux, il visa et tira... pour voir la masse ennemie s'étaler, quelques instants après. Ouf, un de moins, en espérant qu'aucun autre n'attendait là haut. Pas le temps de vérifier, il se plaqua au mur, juste à temps pour voir Adam enfoncer joliment l'une de ses lames au travers de la gorge d'un de leur poursuivants, qui mourant quasiment sur le coup tomba net devant eux... Une gerbe de sang sortit de sa carotide tranchée, et durant une seconde Eden perdit concentration et sang froid, il faut bien avouer. En temps normal ce genre d'ambiance lui convenait parfaitement, mais il n'avait pas l'habitude de voir autant de sang versé... Cela lui rappellait un évenement bien particulier, qui pour sa part avait été bel et bien réalisé intégralement à l'arme blanche, les technologies de l'ôme n'étant à cette époque qu'à leur débuts, même prometteurs... Il écarquilla les yeux, ne put s'empêcher d'échapper un hoquet tenant presque du gémissement, avant de détourner vivement la tête, pris d'une soudaine nausée. Il faillit lâcher son flingue tandis que sa seconde main venait se placer par réflexe contre sa bouche... Un tremblement le prit, tandis qu'il tentait de se raisonner. Merde! Pas le temps pour ce genre de faiblesse! Si il n'agissait pas, ils risquaient de se faire trucider! Il ferma les yeux violemment, puis les rouvrit tout aussi rapidement, avant de prendre une grande inspiration, et de se pencher en avant à l'arrivée d'un nouvel ennemi, qu'il visa de suite, tout en commentant à l'égard d'Adam:

"Bien joué vieux..."

L'ennemi tomba, malgré les mains encore tremblantes d'Eden... Il n'avait pas été prudent à vrai dire celui là, apparaître comme ça devant eux sans prendre garde à ce qui l'attendrait derrière... Avait-il cru qu'Adam et lui s'étaient fait canardés lorsque Eden avait tiré sur le gars caché sur la terrasse? Sans aucun doute vu sa réaction, sans quoi il était un véritable idiot... Eden se plaqua de nouveau contre le mur, prêt à en voir de nouveaux débarquer... Et soudain il prit conscience du danger auquel il exposait Adam, qui aurait certainement eu moins de problèmes à ne pas le suivre à travers le centre d'affaires ainsi qu'il le faisait. Et merde. Si il avait su qu'ils allaient se faire tomber dessus deux fois de la sorte, inutile de dire qu'il aurait fait le détour, histoire de ne pas impliquer son ami d'enfance dans ses problèmes bien à lui... Bon. Il fallait assumer, et surtout, éviter à tout prix qu'Adam risque de se faire blesser. Il resserra sa prise sur son arme, puis il lui commanda à voix basse, espérant qu'il accepterait sa proposition:

"Bon ok. Je reste pour surveiller le bas. Toi monte là haut, fais gaffe à ce qu'il n'en reste pas un de caché, mais je crois pas que ce soit le cas... Vu comme ça se passe de leur côté il aurait déjà tenté quelque chose..."

De là haut, Adam risquerait nettement moins de se faire tirer dessus que d'en bas, puis il se savait capable d'occuper assez leurs poursuivants pour qu'ils n'aient pas le temps de lever le petit doigt sur lui durant son ascension... Déjà une nouvelle ombre approchait, plus prudente, cette fois. D'ici peu il gagnerait le mur opposé, histoire de buter l'ennemi camouflé avant qu'il n'ait le temps de comprendre quoi, si tout bien sûr se passait comme il le voulait.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Adam Liadon



Inscrit le: 15 Fév 2007
Messages: 100

Phénotype: Abyn
Points: 255

MessagePosté le: Mar Mar 06, 2007 8:06 am 
Sujet du message:
Répondre en citant

Mouche. Ce n'était pas vraiment surprenant, et le contraire aurait même été decevant. A cette distance, il n'avait aucune raison de rater sa cible. Et là, pour ainsi dire, il ne l'avait vraiment pas rater...Le seul reconfort pour Adam fut que l'autre mourut apparemment sur le coup, sans trop savoir ce qu'il lui arrivait. Le jeune homme avait horreur de donner la mort, quand il pouvait l'eviter, mais ce n'était pas actuellement le cas. C'était lui, ou eux. Et à bien choisir, il preferait rester en vie. Le sang gicla avec violence, comme animé d'une vie propre, et vint heurter le sol en longues gerbes. Adam se recula légèrement, histoire de ne pas noyer ses chaussures sous le flot. En connaissance de cause, il savait qu'on ne recuperait rien, une fois inbhibé d'une telle dose de sang.

Le hoquet que laissa echapper Aleksiz le tira de ses pensées morbides, et perdant le controle sur la situation, rien qu'un instant, il le regarda. Il lui fallut toutefois quelques secondes pour identifier la nature du probleme qui saisissait son ami, avant que la solution ne s'impose toute seule à ses yeux. Laissant echapper un faible juron, il se traita mentalement d'imbécile. Ce n'était pas parce qu'il était devenu chef de gang que sa receptivité aux massacres était devenue superieure à la moyenne, surtout avec ce qu'il avait vécu...Adam se retint donc bien de renouveller l'experience, et ne relanca pas. Et s'il ne lançait pas, il se trouvait être juste un poids au milieu de cette bataille. Il se recula encore pour laisser du champ libre a Aleksiz...

Le jeune homme sentait sa dose d'adrenaline remonter perceptiblement, et son sang battait fort dans ses veines...Il acquiesca au commandement d'Aleksiz sans discuter, et se dirigea prestement vers l'echelle. L'idée ne lui était pas venu qu'il puisse le demander cela histoire de le proteger...Et Adam avait d'autres idées en tête. Il rangea prestement deux de ses dagues, et coinca la derniere entre ses dents. Les mains libres, il fut en haut en quelques secondes. Verifiant que la voie était libre, il se precipita de l'autre côté de la terrasse, là d'où venaient leurs poursuivants, et se pencha. Dans la pénombre, il apercevait l'homme qu'Aleksiz allait sûrement s'appreter à descendre, et plus loin derrière lui, un autre. Juste en dessous de lui, en fait.

La terrasse était bien à six mètres du sol, ce qui était haut, sans être vraiment infranchissable. L'arme toujours coincée entre ses dents, il inspira profondément. Il allait le faire, sans problème. Il lui était déjà arrivé d'executer ce genre d'acrobatie. Mais rarement avec un homme armé en bas, certes. Agrimpant la rembarde de la main droite, il passa de l'autre côté, et se laissa choir le long du mur, aussi silencieusement que possible. Seul son bras tendu et ses doigts serrés autour de la rembarde de fer le retenait de la chute. De toute sa hauteur, le saut n'était plus que de quatre mètres. Avec l'autre au dessous, il ne devrait pas se faire mal. Ou pas trop. Ce n'était pas vraiment le moment de tergiverser.

Il sauta vers l'homme, et lui tombant dessus, entendit son crâne craquer contre le sol betonné. La chute tout de même violente lui arracha un gémissement, et il fut obligé de recracher immédiatement sa dague, sous peine de se gratifier d'un sourire eternel. Abattant son poing dans la figure de son adversaire, il s'assura ainsi de le rendre innoperationnel.
Adam s'empressa ensuite de se relever, se rendant soudain compte de se trouver très en vue, en plein milieu de la rue, et recula vivement vers le mur, en esperant qu'Aleksiz allait abattre immédiatement le dernier de leurs agresseurs, sous peine que lui-même soit la prochaine victime de ce carnage.
_________________


Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Aleksiz
Ex-chef de gang / MJ


Inscrit le: 27 Sep 2006
Messages: 870

Phénotype: Irazyn
Points: 1915

MessagePosté le: Mar Mar 06, 2007 8:52 am 
Sujet du message:
Répondre en citant

Adam avait accepté... Parfait! Eden allait pouvoir achever ce combat avec l'esprit tranquille, Adam devrait ne rencontrer aucun problème à partir de maintenant... Si il avait eu un flingue il aurait même pu finir le combat du haut de son perchoir; avec des dagues, c'était peut-être plus difficile... Bon pas le temps de tergiverser. Tandis qu'Adam montait le long de l'échelle, pour rapidement se retrouver sur la terrasse salvatrice, Eden prit le parti d'agir, aussi rapidement que possible. Il allait se mettre en danger, et l'ennemi ne s'attendait sans doute pas à une telle réaction de sa part. Prestement, restant face à l'ennemi, il rejoignit le mur opposé... et enfin il le vit, dans son champ de vision, et son champ de tir. L'autre surpris commença tout d'abord par sursauter, soit le moment de tirer... Revolver levé, Eden commença à appuyer sur la gachette... pour voir Adam censé être resté là haut voltiger dans les airs, et sauter sur le deuxième gugusse qu'ils étaient encore censés mettre à mal. L'espace d'un bref instant il perdit contenance... Cela aurait été l'un des sûl, ou même quiconque d'autre qu'Adam, sans doute, et même sans aucun doute n'aurait-il pas réagit ainsi, considérant que l'autre faisait ce qu'il voulait de sa vie, y comprit si il voulait taper dans les opérations suicides, mais là... L'idiot! Alors qu'il avait une bonne retraite, qu'il lui suffisait de rester en haut pour que sa vie soit sauve, voilà ce qu'il faisait de la chance qui lui avait été laissée! Eden l'observa, l'air à moitié ahuri, un quart de seconde de trop... Une balle partit, et il faillit bien de se la prendre en pleine tête, à quelques centimètres prêt... Cette mort manquée parvint à le faire revenir à la réalité. Il serra les dent, lâcha un juron, se reconcentra sur l'ennemi, tira et... l'atteint comme prévu, en plein coeur. Adam quant à lui venait de finir l'autre gars... En d'autres termes c'était terminé, ils étaient saufs, ouf... Eden passa une main contre son front, avant de pousser une sorte de soupir exasperé, les yeux fermés... Plus que du soulagement, c'était là du relâchement qu'il traduisait. Le soulagement depuis longtemps s'était mué pour lui en cet espèce de sentiment hybride, un soupçon flegmatique, du moins lorsqu'il s'agissait de décompresser après une bataille.

Il se redressa, puis s'approcha d'Adam, certainement pas prêt à lui avouer le trouble dont il avait été l'objet faute à sa cabriole récente... Sourire un soupçon malin aux lèvres, il mit une main dans sa poche, puis à moitié sur le ton de la plaisanterie malgré le sérieux de ses dires:

"Hey pas mal, tu ferais une bonne recrue tu sais? T'étais pas non plus obligé de te la jouer kamikaze, mais faut avouer que c'était plutôt réussi..."

Puis son sourire disparut, d'une traite, comme si un gant glacial était passé devant son visage pour le rendre sérieux voire austère dans la seconde... Il détourna les yeux sur le dernier ennemi qu'Adam avait mis hors d'état de nuir, puis il demanda, neutre, impassible à en donner la chair de poule aux non-habitués de la rue:

"Il est mort?"
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Adam Liadon



Inscrit le: 15 Fév 2007
Messages: 100

Phénotype: Abyn
Points: 255

MessagePosté le: Mer Mar 07, 2007 12:47 pm 
Sujet du message:
Répondre en citant

Adam entendit la balle siffler avec effroi, et crut un instant qu'Aleksiz allait se la prendre en pleine tête. Il ne se serait tout simplement jamais pardonné d'avoir causé sa mort...S'il n'avait pas encore tiré, c'était sûrement à cause de sa cascade improvisée, et l'avoir deconcentré aurait bien pu lui coûter la vie...et la sienne propre, car une dague ne rivalisait parfois pas avec une arme à feu. A cette distance, par exemple.
Mais c'est avec un soulagement non feint qu'il vit le second coup partir, et l'homme s'effondrer au sol, sûrement mort. Pour preuve, il ne bougea pas. Tant mieux. Adam reprit son souffle. Pas de souffrances inutiles pour leurs agresseurs, juste la mort. Le jeune homme reprenait calme et contenance. C'était fini pour ce soir, ils allaient restés en vie. C'était bien la seule chose à laquelle Adam tenait vraiment...

Il passa le dos de sa main sur son front pour en écarter quelques mèches. L'adrenaline était considerablement descendue. Il ne restait ici qu'eux, et des cadavres. Ou presque. Cela n'avait vraiment rien de drôle, et c'était même le genre de finalité qu'il detestait. Devoir tuer pour resoudre les problemes...il n'avait jamais considéré ça comme une solution acceptable. Se conduire en meurtrier était pour lui ecoeurant. Par reflexe, il fit tourner la bague autour de son doigt...Poussant un soupir, il alla ramasser la dague qu'il avait lâché dans sa chute, propre, et la rangeant, il se tourna vers Aleksiz.

"Je suis hélas mon propre maître...je t'avoue que j'aurais en plus du mal à m'imaginer sous tes ordres, ce serait plutôt effrayant..."

Il lui adressa un bref sourire, fugace, et vit que celui d'Aleksiz avait disparu. Cela lui aurait fait froid dans le dos, si il avait s'agit de son unique préoccupation du moment. Ce n'était pas le cas. En parlant, il avait senti du sang couler hors de ses lèvres. Adam porta sa main à sa bouche, pour découvrir une petite plaie à la commissure. Il suça le sang sur ses doigts après avoir tâté la blessure, et conclut qu'elle était sans gravité, et ne laisserais heureusement aucune cicatrice...

La voix d'Aleksiz resonnait douloureusement à ses oreilles, tant elle était inexpressive, comme déjà morte. Comme si un bout de son coeur s'était evaporé, en un court instant...lui-même se retourna vers l'homme qu'il avait mis à terre, et se baissant, prit son poul.

"Non. Il doit avoir quelques os de cassés, et je l'ai assommé. En tout cas, nous n'avons plus rien à faire là."

Sans rien ajouter, il se releva, et se dirigea vers son unique meurtre de la soirée, dont le flot de sang commençait à se tarir. Il contourna la flaque qui s'etendait, et se baissant en avant, recupera sa dague, en s'efforcant de ne pas tâcher ses vêtements. Laissant la lame goutter un instant, il tira un mouchoir d'une de ses poches, et la nettoya superficiellement, en songeant à la passer à l'eau, dès que l'occasion se presenterait. Sans plus de ceremonie, il la rengaina, et se retourna vers Aleksiz.
_________________


Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Aleksiz
Ex-chef de gang / MJ


Inscrit le: 27 Sep 2006
Messages: 870

Phénotype: Irazyn
Points: 1915

MessagePosté le: Mer Mar 07, 2007 6:25 pm 
Sujet du message:
Répondre en citant

Adam parmi les sûl... Eden avait dit ça pour plaisanter, mais c'est vrai que d'imaginer la scène était assez... indescriptiblement étrange. Eden se voyait mal en tant que supérieur hiérarchique de son ami, au moins autant que ce dernier devait avoir du mal à se voir sous ses ordres... Puis vu les origines du jeune homme, ce n'était même pas chose à envisager. Cela ne ferait que leur poser des problèmes à tous deux... Bref. Autant cesser de divaguer. L'important n'était pas là, mais plutôt de savoir comment l'autre gars avait fini suite à l'attaque aérienne d'Adam... Ce dernier se baissa pour répondre à sa question, et Eden le suivit des yeux, sans changer d'expression, espérant que l'ennemi serait bel et bien mort sur le coup... histoire de ne pas gaspiller une balle. Et de ne pas avoir à tuer un adversaire déjà à terre aussi, mais ça déjà c'était moins grave. Les scrupules pour Eden n'existaient plus, quant à un quelconque honneur, celui des sûl comme d'un certain nombre de gangs était spécial, et n'avait rien contre ce genre de façons d'agir. Et le verdict tomba. Pas mort, juste assomé. Ok... Il ne restait donc plus qu'à l'achever. Eden laissa Adam se relever, lui laissant le champ libre. Il le regarda s'éloigner, en direction de sa première et sanglante victime, puis tournant de nouveau la tête sur le jimk évanoui, pointa son revolver sur lui dans un soupir blasé... avant de tirer, le tuant à coup sûr d'une balle bien placée. Il en coûtait de s'en prendre aux sûl, le pardon ne serait pas accordé à celui-ci, comme à un bon nombre de gus le précédant... C'était ainsi, et puis c'était tout.

Eden se retourna, en profitant pour rengainer. Vu où ils étaient, ils ne devraient pas se faire attaquer à partir de maintenant. Il entreprit d'aller rejoindre Adam plus loin, puis passa une main contre sa nuque, l'air exasperé, et n'en ayant pas que l'air... Se battre et tuer ne lui faisait pas grand chose, voire rien du tout, par contre, lorsqu'il était question d'abattre un gars qui avait été mis hors d'état de nuir... Ouais bon ok, avouons le! Ca le contrariait un peu, quoi qu'il n'arriva pas à expliquer pourquoi. Ca refroidissait l'ambiance, et ça le foutait dans une sale humeur, voilà, quoi. Arrivant au niveau d'Adam, il lui lança un regard qui sans doute devait être resté un peu froid, avant de l'interpeller, comme si de rien n'était:

"En effet, on peut y aller..."
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Adam Liadon



Inscrit le: 15 Fév 2007
Messages: 100

Phénotype: Abyn
Points: 255

MessagePosté le: Mer Mar 07, 2007 7:49 pm 
Sujet du message:
Répondre en citant

Le coup de feu résonna d'une manière irréelle aux oreilles d'Adam. Un instant, il eut même l'espoir qu'il s'était trompé, et que ce n'était pas Aleksiz qui avait tiré. Il aurait preferé qu'une nouvelle embuscade leur soit tendue, qu'une balle fuse simplement dans l'air...Mais il n'y avait aucun doute possible quant à la provenance du tir. Et qui avait tiré.

Adam avait tout juste rengainer sa dague, et s'était senti soulagé de ne plus avoir à l'utiliser pour le moment. Tous les problèmes étaient terminés. Ils allaient enfin pouvoir reprendre leur route. Alors il s'était tourné vers son ami, et...l'avait vu tenir l'homme étalé au sol en joue. Et tirer. Sur un homme à terre, désarmé, assommé, blessé, et ce par sa propre faute. L'idée ne l'avait absolument pas effleuré qu'Aleksiz puisse faire ce genre de chose. Mais tout prenait une tournure logique dans sa tête. Quelques instants auparavant, glacial, il lui avait demandé si le jimk était mort. Il lui avait repondu que non, et en avait ressenti du soulagement, d'avoir pu eviter un mort. Pas un seul instant, il n'aurait pensé que l'attention qu'il pouvait porter au corps soit pour savoir...s'il devait le finir, ou non.

Si Adam était pâle de nature, il était là tout simplement livide. Ce n'était pas le premier meurtre de sang-froid auquel il assistait. Mais il l'avait vu de personne qu'il savait ainsi: froide, cruelle, ou même ne ressentant aucune émotion. Des pantins, ou des êtres particulièrement mauvais. Le jeune homme ne savait pas quelle issue était la pire...
Il ne repondit pas à Aleksiz, incapable pour l'instant de prononcer un mot. Si l'acte en lui-même était choquant, c'était l'executeur, qui l'était encore plus. Adam se rappela le sourire moqueur d'un petit garçon aux cheveux rouges, treize ans plus tôt, et la langue qu'il lui tira, après une mauvaise blague. Les yeux froids de cette même personne, aujourd'hui, le glaçèrent jusqu'au sang.

"Je crois qu'on ne va plus nulle part."

Sa voix était etonnament sèche. Il n'avait pas l'habitude d'être en colère, et il detestait ça. Il detestait perdre le contrôle, parce que c'était une chose très importante, dans sa vie. Controler ce qu'on est, ce qu'on ressent. Il serra les dents avec violence, en même temps que le poing, et sentit sa petite plaie se rouvrir, et le sang couler. Il le chassa d'un revers de la main, et se tourna vers Aleksiz, pointant un doigt tremblant vers le cadavre encore chaud. Et il finit par perdre la bataille de sa contenance.

"Tu n'avais pas besoin de faire ça putain! Tu n'avais pas le droit de faire ça! Ce que tu es ne t'en donne pas le droit!"

La colère le rendait grossier, et ça non plus, il n'aimait pas. Son trop plein d'emotions ne faisait que s'amplifier. Il n'en voulait pas qu'à Aleksiz, mais aussi à lui-même. Il lui en voulait pour avoir le coeur plus dur que la pierre, pour être devenu si froid et indifferent, et il s'en voulait pour avoir été aveugle, naïf, et avoir eu des espoirs insensés. L'Aleksiz qu'il avait connu était sûrement mort treize ans plus tôt, lors d'un jour particulièrement sanglant.

Il ne voulait plus venir avec lui, il ne voulait plus rencontrer les Sûl, le suivre, même rester avec lui. Il ne voulait plus voir l'assassin qu'était devenu Aleksiz. Machinalement, il fit tourner son anneau autour de son doigt, avec violence.
_________________


Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Aleksiz
Ex-chef de gang / MJ


Inscrit le: 27 Sep 2006
Messages: 870

Phénotype: Irazyn
Points: 1915

MessagePosté le: Mer Mar 07, 2007 8:37 pm 
Sujet du message:
Répondre en citant

Le ton sec d'Adam eut pour effet de glacer les sangs d'Eden, qui d'une traite se raidit... Quelque chose venait de mal tourner, et Eden était quasiment sûr de savoir quoi. Un simple regard sur Adam lui fit comprendre que c'était bien ça, le problème... Eh bien quoi? Qu'y avait-il d'étonnant à ça? Il était lucide ou bien complètement inconscient du monde de pourris aux sein duquel ils déambulaient?? Il le laissa s'exprimer, se rembrunissant au fur et à mesure de ses paroles... qui à vrai dire commençaient à l'irriter. Non-sens. Il se tourna intégralement vers lui, puis échappa un soupir, avant de lui répondre, incrédule:

"Non mais tu te crois où exactement..."

Il s'arrêta. Il n'avait aucune envie de s'engueuler avec Adam, et de voir les choses tourner ainsi n'était bon qu'à le foutre d'une humeur encore plus noire que celle dans laquelle son récent meurtre l'avait plongé... Ca l'énervait, parce que ça le blessait. Encore une illusion qui pour lui s'écroulait... L'imbécile qu'il était. Seule chose de son passé qu'il n'avait pas intégralement perdue? Adam? Bah tiens... Si il réagissait ainsi, il était certain que ça n'allait pas coller aussi bien que prévu entre eux... Il détourna la tête, puis la leva pour regarder le ciel,un instant avant de continuer sur un ton qui pour sa part restait détaché au possible, traduction de sa lassitude, et de sa désillusion:

"Ces mecs voulaient nous tuer. Ca fait bien longtemps qu'ils ont vendu leur âme, et se sont préparés à crever dans ce genre d'affrontement... C'est à se demander si tu te rends bien compte de ce qu'il se passe dans les rues de cette putain d'île..."

Nerveusement il posa une main sur sa hanche... Adam l'énervait, à être si naif... Non mais c'était pas possible d'être aussi sensible en ayant grandi ici! Ah oui petit bémol tout de même... Si Adam avait sans doute eu son lot de problème, il n'avait pas fini son enfance dans la rue... Forcément devait-il donc la voir sous un angle tout différent, et sans doute encore un peu trop edulcoré. Lui, pendant son enfance propre... On l'avait tout simplement formaté, façonné de telle sorte à ce qu'il soit capable de survivre décemment au sein de cet enfer urbain... Quelques souvenirs lui revenant, il cita juste, un peu sèchement:

"Si tu ne le tues pas, ce pourrait bien être toi la victime lorsque tu le rencontreras une prochaine fois... C'est notre façon d'agir, que cela te plaise ou non."

Non mais quelle ambiance... Ca lui tapait sur les nerfs. Il prit parti de sortir une nouvelle cigarette et de l'allumer, quelque peu rageusement certes, plutôt que de s'en prendre à Adam, à qui il ne finirait pas d'en vouloir pour arriver à en être si mièvre après ce qui avait failli leur arriver, et pendant que partout, des horreurs et bien pires que celle dont Eden avait été l'auteur se produisaient.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Adam Liadon



Inscrit le: 15 Fév 2007
Messages: 100

Phénotype: Abyn
Points: 255

MessagePosté le: Mer Mar 07, 2007 9:13 pm 
Sujet du message:
Répondre en citant

Il en avait assez. Il en avait plus qu'assez. Il était déçu, désillusionné, amer. Il s'en voulait parce qu'il avait tué, ce soir, et qu'il n'avait pas pressenti l'execution. Il avait cru un instant en ce monde gris, et c'était que peut-être, certaines choses ne changeaient pas. La réalité était d'autant plus cruelle. Il en aurait pleuré, s'il n'avait pas été si fier. Il ne l'était pas toujours, bien sûr, mais là...cela le revoltait. Pire. Le revulsait.
Il était en colère, et il n'arrivait plus à se mesurer. Peut-être n'en avait-il plus envie. Tout ce qu'il avait gardé en lui, toutes les esperances qu'il avait mis dans ces retrouvailles...Tout cela ressortait, et s'effondrait.

Où il croyait être? Sans aucun doute en enfer! Sa vie n'avait sûrement jamais été pire qu'au jour d'aujourd'hui, alors qu'elle aurait pu être bien meilleure. Désillusion. Deception. Il aurait voulu ne jamais revoir Aleksiz. Se souvenir de lui simplement comme le petit garçon turbulent. Pas comme ce qu'il était devenu, désormais.
Adam était très lucide. Il se rendait parfaitement compte du monde dans lequel ils vivaient, la pourriture qui l'investait. La haine. La violence. Le vice. Mais Aleksiz...s'il avait pensé qu'Aleksiz...à ses yeux, cela avait été inconcevable. Maintenant, c'était réel. Tout avait terriblement changé. Peut-être trop pour lui.

Ils n'étaient plus du même monde. Il était un enfant de la societé, et lui, avait grandi dans la rue. Le faste, et la misère. Ils avaient partagé la douleur, mais cela ne les avait apparemment pas rapproché, parce qu'ils n'y avaient pas réagi de la même manière. Adam avait toujours haît cela, il avait tout fait pour ne pas tomber dans ce cercle. Chaque fois qu'il tuait, c'était une part de son humanité qui mourait avec lui. Et il s'accrochait aux restes avec un desespoir non feint. Il ne restait plus rien chez Aleksiz de cela, apparemment. Juste la survie.
Le sang coula à nouveau de sa lèvre. Il s'aperçut qu'il tremblait, malgré lui.

"Alors nos chemins se separent ici."

Il releva la tête, avec une arrogance et une fierté qui ne pouvaient que lui venir du sang. Il en avait assez de cette situation. Il preferait ne plus revoir Aleksiz, plutôt que de devoir supporter ça. Cette fois, il n'essuya pas le sang, mais le cracha. Il aurait peut-être mieux valut qu'ils ne se reconnaissent pas, et que chacun passe son chemin, sans savoir ce que l'autre avait pu devenir...Adam lui tourna le dos. Il n'avait pas envie de se battre avec Aleksiz. Il n'avait pas envie de s'enerver encore plus, et de faire quelque chose qu'il regretterait. Il ne s'était que trop attardé ici. Peut-être était-il temps de regagner son veritable et detesté monde.

"Toi, et les tiens...Vous êtes aussi pourris qu'eux tous. Tu l'es devenu."

Les commerciaux...rien ne pouvait être pire sur cette île qui ne valait rien. Rien sauf les ravages du temps peut-être. Les souvenirs perdus. Cette stupide vie ne valait vraiment pas la peine d'être vécu.
_________________


Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Aleksiz
Ex-chef de gang / MJ


Inscrit le: 27 Sep 2006
Messages: 870

Phénotype: Irazyn
Points: 1915

MessagePosté le: Mer Mar 07, 2007 10:05 pm 
Sujet du message:
Répondre en citant

Nouveau verdict qui tomba, tandis qu'Adam semblait comme se pâmer, arborant les couleurs d'une éthique idyllique, certes, mais malheureusement désuète et inapplicable depuis des années... Eden l'observa un instant sans broncher, la mine plutôt sombre, puis il rangea son briquet, avant d'expirer une gorgée de fumée, de dépit. Préférant mimer l'indifférence plutôt que d'avouer le mal-être dans lequel cette prise de bec, un peu plus sérieuse qu'une simple dispute d'ailleurs, le mettait, il détourna les yeux, avant de lâcher un bref commentaire, plein d'un cynisme suintant:

"Alleluia..."

Et Adam de se retourner, prêt à partir... Eden le regarda faire un instant, hésitant, lié à de faux espoir par un brin de sensibilité mal placé peut-être... Puis il fit de même, quoi que n'ayant qu'une envie moderée d'avancer. Ce que pu lui dire... son ex-ami? Sous un autre angle, peut-être aurait-ce pu le blesser... dis comme ça, cela ne parvint qu'à le rendre encore un peu plus blasé par sa propre condition, qu'à lui faire fourrer jusqu'au nez dans son blindage haute efficacité... Et un éclat de rire discret, mais aussi froid, impitoyable, de lui échapper, avant qu'il ne réponde durement.

"C'est pas une nouvelle, sauf que personnellement si je m'étais pas adapté je serais déjà mort: c'était ça ou crever. Et a priori je dois avoir le chic pour m'accrocher à la vie..."

Ses doigts se resserrèrent sur sa cigarette, qui à ce rythme allait connaître une fin aussi précoce que les deux précédentes... Qu'importe combien il pouvait se désensibiliser à tout en règle générale, son coeur se faisait lourd bien qu'il le cachât... Vivement le bâtonnet toxique vint se glisser entre ses lèvres, tandis qu'il tentait de se reprendre... Il commença à avancer, de son côté, et échappa un nouveau nuage de fumée, avec lequel une infime partie de sa tension seulement retomba, et encore... Il aurait mieux fait d'en rester à sa première impression, tiens. Qu'Adam et lui se rencontrent après tout ce temps passé n'avait pas été une bonne chose, au contraire. C'était maintenant pire pour tout le monde... Rien de plus difficile que de devoir renoncer ainsi à quelque chose que l'on croyait avoir perdu définitivement, puis regagné... Mais franchement. Ou Adam avait-il eu la tête, pour croire que pour Eden, les choses en allaient autrement qu'ainsi qu'il venait de le définir... Les libhe sûl avaient pourtant une foutue réputation. Après quelques pas, un besoin soudain le prit, si bien que renonçant au silence qu'il avait prévu de garder suite à ses propos, sans réfléchir, il ajouta:

"Fait quand même gaffe à toi sur le retour..."

Et chier. A la fin de sa phrase, sa voix s'était éteinte, presque brisée. Qui maudissait-il pour faute de sensiblerie... Il baissa la tête, fronçant les sourcils, puis accélera la cadence, préférant bien vite oublier cette soirée... Oublier. Peut-être était-ce lâche, mais c'était la le meilleur moyen qu'il connaissait pour se débarasser de ce qui dérangeait... Les fantômes amers de ces choses rayées d'une croix rouge pouvaient alors revenir à tout moment, mais si il avait du mener de front le combat contre tout ce qui sans qu'il le montre lui pourissait la vie, il en serait devenu complètement cinglé...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Adam Liadon



Inscrit le: 15 Fév 2007
Messages: 100

Phénotype: Abyn
Points: 255

MessagePosté le: Jeu Mar 08, 2007 5:19 pm 
Sujet du message:
Répondre en citant

Il ne se retourna pas. Cela aurait été sincèrement inutile, et aurait sûrement augmenté sa douleur. Il regrettait presque de ne pas avoir lui-même tué l'homme, lorsqu'il lui avait sauté dessus. Cela aurait été comme de la légitime défense, et ce meurtre de sang-froid n'aurait pas eu lieu. Il ne se serait pas disputé avec Aleksiz, et aurait pu le suivre, sans faire de difficulté. Il aurait preferé que les choses se passent ainsi, autrement. Maintenant, c'était contre toute logique et toute morale. Survivre...Adam ne voyait pas où était la survie dans un geste qu'il estimait gratuit. Avec toutes les attaques, tous les pourris qui foulaient le sol de l'île, en épargner un, ou le tuer, ne changeait rien à la donne, à l'insecurité. Alors pourquoi pas rester un peu humain? A part la vie, les gens n'avaient souvent plus rien. Et l'arracher...c'était pire que tout.

Il serra les poings, en entendant les pas d'Aleksiz s'eloigner quelque peu, et resta immobile. Ses inspirations étaient lentes et profondes, et peu à peu, il regagnait son calme, et son visage reprenait des couleurs. S'enerver avait été stupide. Cette dispute aussi. Mais nécéssaire, pour faire comprendre à Adam leurs différences. Il avait mieux valut qu'il s'en apercoive dès maintenant, plutôt que d'avoir attendu, et que des liens se soient reforgé, avoir atteint le point de non retour. La deception n'en aurait été que plus grande, et douloureuse.
Le garçon ne prit pas la peine de repondre à ses recommandations. Il savait bien se garder seul lui aussi. Il frequentait la rue depuis un moment tout de même. Personne n'est invincible, ni infaillible, mais même seul, il avait bon espoir de rester en vie.

Après que les pas se fussent encore un peu plus eloignés, il se remit en marche, pour passer par un autre chemin, et retarder sa sortie du centre d'affaires. Il quitta ainsi la rue principale, esperant choisir des raccourcis. A y reflechir, l'envie ne lui prenait plus de rentrer chez lui. Il avait louer une chambre, et broyer du noir. Adam n'était plus en colère, juste plutôt peiné. Il avait cru retrouver un ami. Il l'avait déjà perdu, et ce, par choix. Parce qu'il avait pensé ne pas pouvoir le suivre dans la voie qu'il semblait avoir emprunté...

Plongé dans ses reflexions, il marchait lentement, sans vraiment lever le nez. Ce n'était pas très prudent, mais le bruit de la fusillade avait dû eloigner pas mal de ceux qui auraient eu l'idée de venir les depouiller. Du moins, il l'esperait. Son état de faiblesse émotionnelle l'empecha de voir les choses venir, et c'est trop tard qu'il entendit les pas, de la personne qui venait face à lui. Son sifflotement resonna bientôt dans l'air, et ce bruit lui fit dresser les cheveux sur la nuque. L'homme était grand. Plus grand que lui-même, ce qui n'était pas peu dire. Son père s'arrangeait toujours pour envoyer des sbires plus imposants, plus forts que lui. Celui là, Adam le connaissait un peu. Il l'avait déjà ramené, avant. Il se souvenait de cet incident comme particulièrement douloureux.

Son souffle se bloqua, et de nouveau, il pâlit, esquissant un pas en arrière. Il savait généralement assumer le fait qu'il était temps de rentrer. La tête haute, il se laissait faire, en sachant parfaitement le sort que sa famille lui reserverait. Mais des fois, il ne pouvait le supporter. Aujourd'hui était un de ces jours, où l'idée de se faire maltraiter, humilier, était intolérable. Un jour où il savait que son mental n'y resisterait pas.

"Petit petit petit...il est temps de rentrer à la maison..."

"Non. Je ne vais pas vous suivre, c'est hors de question."

Il recula encore, d'un pas, deux pas. Il était prêt à se battre contre lui s'il le fallait, à se débattre, à le tuer. Ce n'était vraiment pas la soirée appropriée. Adam se sentait si...instable, fragile. Une occasion rêvée pour son tortionnaire de père, de pouvoir le briser à sa guise, avec encore plus de plaisir qu'un jour normal.
L'autre avait esquissé une moue amusé, alors qu'une étincelle de cruauté brillait au fond de son regard. Il fit à son tour quelques pas.

"Mais ton père se moque de ton avis. Et nous aussi."

Adam se rendit compte trop tard, bien trop tard, qu'ils étaient deux. A l'instant même où on le ceintura, en fait, emprisonnant ses bras le long de son corps. Celui qui avait sournoisement fait le tour était aussi imposant que son partenaire, et peut-être plus musclé encore. Il le tenait bien. Adam commença à paniquer. A franchement paniquer, alors qu'il essayait desesperement de se débattre.

"A L'AIDE!!!"

Il avait crié, aussi fort qu'il l'avait pu, en esperant que quelqu'un entende. Que quelqu'un reponde. Que quelqu'un vienne...ce qui était plus qu'improbable. Aleksiz devait déjà être loin, bien loin. Un violent coup dans l'estomac lui coupa le souffle, et il hoqueta, sentant ses genoux se derober sous lui. On continuait de le tenir fermement. Il prit un nouveau poing, au visage, et il sentit sa lèvre se fendre pour de bon. Cette fois, il était assez sonné pour arrêter de gigoter, même momentanément. Il continua d'essayer de tortiller ses bras, ses mains, presque inconscient. Mais il savait qu'il avait perdu. On lui aggrippa les cheveux pour le forcer à relever la tête, et il grimaça de douleur.

"Allez...on l'attache et on l'emmene. On va pas y passer la nuit."

Il sentit un objet sec et rugueux contre sa peau, et supposa qu'il s'agissait d'une corde. A nouveau, desesperemment, il se debattit, essayant de liberer une de ses mains. Sans succès. La corde se resserra vivement autour de ses poignets, sans qu'il ne puisse l'empecher. Bientôt, ils auraient terminé, et n'auraient plus qu'à l'emmener. Et le coup qu'avait pris Adam au visage l'empechait sans le moindre doute de se defendre honorable, et d'essayer d'empecher cela. Sa tête retomba contre sa poitrine.

"A l'aide...à l'aide.."
_________________


Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Aleksiz
Ex-chef de gang / MJ


Inscrit le: 27 Sep 2006
Messages: 870

Phénotype: Irazyn
Points: 1915

MessagePosté le: Jeu Mar 08, 2007 7:04 pm 
Sujet du message:
Répondre en citant

Eden continua donc d'avancer... que faire d'autre? Tout avait été foutu en l'air en moins de temps qu'il ne fallait pour le dire, et ça, il n'était pas prêt de l'avaler... La mine sombre, quittant peu à peu son masque d'indifférence, il mit les mains dans ses poches, et commença dès lors à broyer du noir, se répétant encore et encore les même choses, au sujet d'Adam, de cette dispute, de tout ce qu'elle avait mis à jour... Il tourna au croisement... Il n'avait plus aucune envie de rentrer. Non c'était bon quoi, les autres allaient encore le faire chier, lui poser des questions, le seriner jusqu'à ce qu'il leur sorte une explication... Ca pouvait attendre. Il n'était pas d'humeur pour ça, si il rentrait maintenant, il allait tout faire pêter sans que quiconque comprenne pourquoi... Il s'arrêta, puis s'adossa au mur, avant de baisser la tête, toujours et encore muet... Puis ce qui avait besoin de sortir sortit enfin, si bien que violemment il tapa du poing contre le mur, et s'écria, au risque d'ameuter l'ennemi:

"PUTAIN DE MERDE!"

Et de se laisser glisser contre le mur, jusqu'à s'asseoir par terre, mortifié... Ce n'était pas souvent qu'il en arrivait à se mettre dans ce genre d'état, mais pour Adam, qu'il avait cru retrouver pour finalement... Soupir. Il laissa sa tête retomber, amena ses deux mains au dessus de son crâne, puis s'immobilisa, prêt à déprimer durant quelques instants. Tout ça passerait bien vite, le temps qu'il parvienne à le jeter aux égouts... le truc c'est qu'il l'avait coincé au travers de la gorge, et qu'il ne voulait pas s'évacuer facilement. Quelques minutes durent passer pendant lesquelles, plongé dans ses réflexions, il parvint à se calmer un peu... Puis ce qui fit s'évaporer son état pensif en à peine un instant... Un cri, comme désesperé. A l'aide? La voix d'Adam... D'une traite il releva la tête, écarquillant presque les yeux au passage... Que se passait-il? Il s'était fait attaqué, seul? Vraiment, cette journée, plus qu'étrange, ne leur était pas favorables, et à tous deux... Il n'hésita pas une seconde, mais posa une main derrière son crâne avant de se relever, comme exasperé... Et de se plaindre, bien que l'interessé ne fût pas là pour l'entendre:

"Espèce d'abruti..."

Vivement il se redressa, et s'élança sans attendre en direction de là d'où le cri provenait... Il porta la main à sa ceinture et sortit de nouveau son arme, la préparant à l'action... Quelques rues vite passées, ce avant d'arriver approximativement à destination. Il ralentit la cadence, histoire de ne pas se faire repérer en arrivant. Un croisement... Il s'approcha prudemment de l'angle du mur pour regarder à droite, à gauche... personne. Bien... Il prit à gauche, puis à la nouvelle intersection, regarda de nouveau sur les côtés... Et se recula, silencieusement. A droite, dans la rue, deux hommes gigantesques entouraient Adam... attaché. Le coeur d'Eden manqua un battement, puis il fronça les sourcils, réfléchissant à toute vitesse. Bref regard sur les alentours... Hmm... Rien qui ne lui permettrait une attaque surprise rapide, malheureusement. Peut-être pouvait-il en avoir un, mais le second... Le second il n'en aurait pas le temps. Il pourrait sans doute le mettre en joue, mais le risque était trop grand qu'il se serve de l'argument "Adam" pour qu'Eden se risque à tirer directement. Il ne lui restait plus qu'à se mettre à découvert, et à bluffer, en espérant qu'Adam n'ait pas été suivi depuis trop longtemps... Dans le cas contraire il risquait fort de ne pas être crédible dans le rôle qu'il comptait jouer, sauf si... bien. Il pouvait s'en sortir même dans ce cas... et avec un peu de chance. Bon. Il fallait agir, il n'avait pas 500 ans pour ce faire. Vivement il se pencha en avant, visa l'un des deux hommes, tira... Et le vit s'effondrer. Bingo... Mais ce n'était pas fini. Il ne baissa pas son bras, et visa directement le second, avant de se dégager de sa cachette, un sourire tout aussi confiant que vicieux aux lèvres... Il était là dans le rôle qui lui convenait le mieux, soit le sien, son lui d'Enezis lorsque rien ne lui rappellait qu'après tout, ce n'était pas exactement cela qui le définissait, dans sa nature profonde comme dans son identité. Sarcastique et acide... C'était ainsi qu'il avait l'habitude d'être lors d'un affront. Cette facette de sa personnalité ne serait sans doute pas pour plaire à Adam, mais de toutes les manières, tout était fichu à ce qu'il semblait, et il n'avait pas le temps de se soucier de ce genre de détail. C'étaient des vies; leurs vies; qui étaient mises en jeu.

"Tiens tiens... Comme qui dirait j'ai vu de la lumière, et je suis entré... Un kidnapping dis moi mon grand? Mais c'est que la prise ne doit pas être sans intérêt dans ce cas..."

Bon... Maintenant, l'heure était à mettre en place tous les éléments du puzzle rapide qu'Eden avait construit dans sa tête, de manière à former un ensemble cohérent... Sans quitter sa cible des yeux ni se déconcentrer, il s'adressa à Adam, froid, impitoyable et mordant:

"Plutôt décevant de ta part Yuu... Tu avais promis de n'être impliqué dans rien si ce n'est ce que tu sais, le temps de boucler l'affaire... C'est peut-être juste pas de bol, mais c'est assez suspect pour que je considère le contrat comme brisé, hors tu sais ce que ça signifie... Navré de la tournure qu'a pris notre dernière discussion, vu que nous risquons fort de ne plus en avoir aucune à l'avenir... Enfin tout dépend encore des explications que tu vas me fournir de suite..."

Il raffermit sa prise sur son arme, la faisant cliqueter au passage, puis laissa son sourire s'élargir... tout juste sadique. Presque sur un ton léger, implicitement menaçant, il acheva:

"... Si ce gent Goliath accepte de te lâcher et de partir bien tranquillement, bien entendu..."

C'était tordu, dieu que c'était tordu... Mais au moins c'était à peu près crédible. Il aurait difficilement pu faire mieux, et s'assurer de ne pas se faire avoir... Après si les deux gorilles les suivaient depuis longtemps, et avaient écouté leurs conversations, il risquait d'être dans la merde... Mais ils n'en étaient pas là. Et quand bien même serait-ce le cas, il improviserait.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé Envoyer un e-mail
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Chimea Index du Forum -> Rp: Enezis -> Centre d'affaires Toutes les heures sont au format GMT
Aller à la page 1, 2  Suivante
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


MSTrenches war Theme © Matt Sims 2004

Title Images © Medal of Honour - EA Games
Powered by phpBB © 2001, 2004 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com