Navigation :: Chimea
FAQ :: Rechercher :: Liste des Membres :: Groupes d'utilisateurs :: S'enregistrer :: Profil :: Se connecter pour vérifier ses messages privés :: Connexion

[CJ]Take A Break

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Chimea Index du Forum -> Rp: Enezis -> Place aquatique
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Adam Liadon



Inscrit le: 15 Fév 2007
Messages: 100

Phénotype: Abyn
Points: 255

MessagePosté le: Lun Fév 26, 2007 9:19 am 
Sujet du message: Take A Break
Répondre en citant

[Premier post]

Il faisait vraiment très chaud. Ce genre de journée vraiment insoutenable, où il n'existe que deux solutions pour s'assurer une vie decente: rentrer chez soi, et avoir un bon climatiseur, ou bien filer à un endroit avec de l'eau, de la fraicheur. Certes, Adam avait un climatiseur haut de gamme, mais cela aurait signifier rentrer chez soi, ce qui était en fait assez suicidaire. Pourquoi aller chercher les coups de bâtons, lorsqu'on peut les eviter? Le masochisme ne figurait pas encore au nombre de ses goûts...il reviendrait chez lui, bien assez tôt, sûrement. Autant ne pas precipiter les choses qui fâchent.

Alors il s'était rendu sur la place aquatique, l'un des derniers endroits encore un peu pur, et vert. Bon, c'était complètement artificiel, mais cet endroit avait le mérite de pouvoir rappeler les grandes étendues boisées des îles, les lacs, les plaines...maintenant, il serait bien impossible de pouvoir admirer ce genre de paysage de cartes postales, car il n'en existait tout simplement plus. Il se rappelait, et regrettait Lyann, comme elle avait été du temps de son enfance...maintenant, il n'osait l'imaginer. Il fut une époque où son voeu le plus cher avait été de retourner vivre là-bas. Désormais, étant donné l'état de misère, de pauvreté de l'île, il n'y songeait plus: cela l'aurait rendu malade, et aurait encore exacerbé sa degoût envers les commerciaux.

Laissant ses yeux s'egarer sur les bassins, où s'ecoulait une eau des plus pures, Adam se surprit à regretter les jeunes années. Tout est tellement plus simple, lorsqu'on est petit garçon...mais ce n'était plus le cas. S'avançant dans l'ombre des grands arbres, il s'assit entre deux buissons. Inutile de rester là à cuire...Observant les alentours, il finit par retirer son manteau. Il n'aimait d'ordinaire pas s'en défaire, à cause de ses marques, mais il savait parfois faire exception. De plus, il portait une chemise à manches longues, au dessous. Il entreprit d'ailleurs d'enrouler les dites manches pour découvrir ses avant-bras blessés. Pas que ses cicatrices lui fassent terriblement honte, elles étaient simplement difficiles à expliquer, et l'objet de regards, de questions mal placées...

Le garçon soupira, et s'allongea dans la pelouse artificielle, les bras croisés derrière sa tête. Le feuillage lui cachait le ciel, mais il s'en moquait bien, il ne venait pas là pour la vue, juste pour se reposer quelque peu. Il sentait l'acier nu de ses lames contre sa peau, sous le tissu, et cette froide sensation l'apaisa encore. Il était en sécurité, au calme, libre. Il était difficile de pouvoir esperer mieux, étant donné la situation actuelle...Chassant toutes mauvaises pensées de son esprit, et tous problèmes, il ferma les yeux, bien decidé à s'accorder une pause. Les soucis le rattraperaient bien vite, même ceux qu'il avait sciemment provoqués. Il avait des gens à voir, et des mauvais coups à preparer, par la suite. Enfin...mauvais, cela dependrait du sens duquel on l'entendrait. Rien de ce qui pouvait être fait contre les commerciaux ne pouvait être vraiment mauvais...
_________________


Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Ira
Ex-ômologue


Inscrit le: 01 Fév 2007
Messages: 272

Phénotype: Dyin
Points: 65

MessagePosté le: Lun Fév 26, 2007 7:21 pm 
Sujet du message:
Répondre en citant

[Premier post]

Notez que si certaines personnes enlèvent leur manteau quand le soleil brille, profitant parfois de cette opportunité pour se balader torse nu, d'autres préfèrent au contraire rabaisser leur capuche en poussant un grognement caractéristique. Par cette chaude journée, Ira aussi se trouvait dans les parages. Mais elle avait toujours son épais manteau sur elle. Elle détestait la canicule, oui. Mais elle détestait encore plus la lumière. Elle préféra donc prendre sur elle, et tenter de supporter l'insupportable, sans céder à la tentation.

"Maudit... soleil..."

Elle murmura ces mots, doucement. Elle ne voulait pas que quelqu'un l'entende, mais elle ne voulait pas non plus le garder pour elle. Tout du moins, elle ne le pouvait pas. Pas quand l'étoile du jour la narguait tant de ses rayons omniprésents. Il y avait très peu d'ombre, et le peu ne lui suffisait pas. Du coup, elle était de mauvaise humeur. Ah oui, pourtant c'était une journée géniale ! Elle avait pu manger à sa faim avec ses économies, aucun ignoble personnage n'est venu la déranger, et elle avait réussi à éviter les guerres de gangs.

Et mieux encore, elle avait de la chance aujourd'hui ! Les quelques malheureux qui s'étaient aventurés dans la rue et qui avaient pu croiser Ira se sont contentés de regarder cette dernière de travers. Pas de remarque peu flatteuse concernant son accoutrement, ni de petits plaisantins qui ont essayé de découvrir son visage. Ah vraiment, on n'a plus aucune raison de se plaindre quand on passe la moitié d'une journée sans mésaventure. Tiens ! Elle se baissa pour regarder si elle ne trouvait pas une pièce sous ses pieds, tant que Dame Chance voulait bien se montrer un peu clémente avec elle !

Non vraiment, ce n'était pas une journée géniale. Il aurait fallu beaucoup plus que ça. Mais si, au moins, il avait fait plus frais... ou plus sombre... mais non. La météorologie, c'est comme les pochettes-surprises : ça ne nous donne jamais ce qu'on aimerait bien.

"Maudite... chaleur..."

Mais, chers amis, ne plaignez pas cette pauvre fille prisonnière des rayons du soleil ! Elle ne veux pas de votre pitié, vous le savez très bien. Laissons-la seule avec ses complaintes et suivons-la dans sa quête d'hydratation. Car c'est parce qu'elle avait soif -ce qui est peu étonnant avec une chaleur pareille- qu'elle était venue à la place aquatique, et non pour se détendre ou se reposer, et encore moins roucouler avec un quelconque bellâtre, contrairement à d'autres. Elle était, donc, allée à la place aquatique. Elle n'y rencontra personne en particulier, et le peu de personnes qui ne faisaient pas parties du décor, elle n'y prêta pas attention pour autant.

Elle se contenta de marcher devant elle, faisant juste attention à ne pas rencontrer d'obstacles. Oh, oui, elle continuait de rouspéter silencieusement, mais je suppose qu'il était inutile de le préciser. D'autant qu'elle ne tarda pas à entendre un bruit caractéristique : de l'eau qui s'écoule. Aussi doux soit-il, ce son eut l'effet d'une aiguille qui éclata la bulle qu'Ira s'était faite. Sortie de ses songes, elle leva la tête en direction de la source. Un bassin ! De l'eau ! Notre Ira venait de trouver un oasis dans ce désert brûlant, applaudissons-la ! Et c'est avec un certain enthousiasme qu'elle releva subitement la tête... qu'elle rebaissa aussitôt après avoir été aveuglée par un rayon de soleil clandestin. Evidemment, cette petite sotte avait oubliée qu'elle s'était condamnée à demeurer dans l'obscurité !

"Maudite... lumière..."

Mais ce qui n'était pas maudit, c'était quand même le bassin. Rien ne semblait l'empêcher d'y aller. Mais... la journée s'était bien déroulée jusqu'à présent, oui. Mais elle n'était pas terminée. Qui sait, sa prochaine mésaventure se déroulerait peut-être à l'instant. Imaginez qu'elle se mette à courir, dans un nouvel élan d'enthousiasme. Et qu'un gros chat trouve le moment opportun pour lui foncer dans la jambe, la faisant trébucher au passage, tandis qu'elle se retrouverait la tête dans l'eau, et le manteau dans la poussière. Hum ? Cela faisait réfléchir notre jeune femme.

Mais aussi paranoïaque soit-elle, elle s'approcha quand même du bassin. Doucement. En marchant normalement, mais avec vigilance. Qui sait ce qui pouvait lui tomber dessus. Mais là, tout avait l'air de bien se dérouler. Pas le moindre petit gêneur... si ! Là ! Attention !... ah, fausse alerte, ce n'était là qu'un petit écureuil qui venait de la croiser. Un soupir traduisant son soulagement, et son agacement, et elle repartit sans hésiter. Encore quelques pas. Encore un... parfait ! Elle était arrivée à destination sans dommage. Peut-être que la chance la souriait enfin, finalement ?

Oh mais ce serait de la folie d'y songer un seul instant, croyez-moi. En attendant, laissons-la souffler tandis qu'elle se baissa. Après avoir posé son sac, à genoux, elle regarda longuement son reflet dans l'eau. Une épaisse capuche qui laissait tout juste voir une partie de ses cheveux et le reflet de ses yeux. Mais elle préféra ignorer ce miroir, plongeant ses deux mains dans le bassin. Hélas, elle ne pouvait pas en sentir toute la fraîcheur car, têtue comme elle est, elle avait AUSSI couvert ses petites menottes. Heureusement tout de même que les gants ne lui empêchaient pas de "saisir" un peu d'eau. Elle s'interrogea quant à la potabilité de sa prise. Aussi, elle se contenta de l'étaler sur son visage en relevant rapidement les mains. Mains qu'elle ne tarda pas à replonger pour recommencer. Cela ne lui donnait pas encore la force de supporter la chaleur, mais plutôt une sensation de bien-être qu'elle savourait réellement. Il ne lui restait plus qu'à voir combien de temps cet instant de félicité durera.
_________________



"La colère donne de l'esprit aux hommes ternes, mais les laisse à leur pauvreté."

Elisabeth Ière
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Adam Liadon



Inscrit le: 15 Fév 2007
Messages: 100

Phénotype: Abyn
Points: 255

MessagePosté le: Mar Fév 27, 2007 9:11 am 
Sujet du message:
Répondre en citant

Adam songea aussi soudainement qu'impromptement qu'il serait une mauvaise idée de s'assoupir ici. Une très mauvaise idée. Ce n'était pas parce qu'il s'imaginait être dans un bosquet naturel, entouré de végétation pure et douce, qu'il s'y trouvait...Non, il était sur Enezis, où chacun épie son voisin, et essaye de s'approprier ses biens pour se sortir de sa propre misère. La prudence conseillerait donc de garder un oeil averti sur les alentours, histoire de ne pas se faire voler. Oh, le garçon ne craignait pas une véritable agression...il était grand, peut-être pas costaud, mais cela suffisait à ecarter la plupart des menaces. Par contre, rien n'empeche un voleur de voler un abruti endormi.

Il soupira, et se redressa en position assise, et mis ses jambes en tailleur. Si un jour il héritait de la société de son père - ce qui était tout de même fort impropable, étant donné que le dit paternel s'était efforcé de le releguer aussi loin que possible dans la liste des postulants- il ferait construire des jardins. Des vrais jardins. Bon ok, c'était une utopie. Nul doute qu'il se ferait egorger dès qu'il ferait connaitre ses projets "chasse, peche, nature et tradition". Adam sourit à cette idée. Ce genre de suggestion suffirait à faire tomber comme des mouches tous les membres de sa famille: crise cardiaque.

Laissant echapper un baillement, il laissa son regard se promener sur les alentours, alors que seule sa tête dépassait du bosquet. Gens peu recommandables, nanas écrevisses en train de bronzer, couples roucoulants, promeneurs, et...tiens? Son cou se tendit pour mieux apercevoir l'étrange personnage qui se tenait près du bassin, à moins de dix mètres. Bref, à la sortie immédiate du bosquet quoi, de dos, et qui ne le voyait assurément pas. Si lui, avait eu chaud, la dite personne devait carrément fondre sous ses vêtements à la limite du polaire. Adam n'était pas stupide: ce n'était assurément pas par soucis de température qu'elle portait tout cet armada, mais par soucis de...discretion? Certes, non. Mais un désir de cacher son identité, sûrement. Ou peut-être juste une lubie?

Le jeune homme sentait sa curiosité croître de seconde en seconde, alors qu'il continuait son observation...il s'agissait sans nul doute d'un individu de sexe féminin, et qui se battait actuellement pour réussir à boire dans le bassin...Adam ne restait aucune pitité, ni aucune moquerie, juste un interet certain pour les petites surprises de la vie, les choses qui vous tombent dessus, et viennent egayer vos journées. Comme de nouvelles rencontres. Avec precaution, il déroula ses manches pour masquer de nouveau ses avant-bras, mais ne rattacha pas les boutons de manchettes. Se relevant ensuite prestement, il essuya son pantalon, et ramassa sa veste, qu'il jeta sur son épaule, la tenant avec index et majeur. Enfin, paré, il s'approcha.

"Bonjour!"

Règle n°1 de l'individu poli, charmant, amène: ne jamais surprendre son futur interlocuteur. Pour cela, annoncer sa présence le plus tôt possible dans le but de l'habituer à l'idée qu'il va devoir mener une conversation avec un inconnu.
Arrivé à proximité, il sourit à la jeune femme, et sans s'approcher plus que nécéssaire, alla s'asseoir sur le bord du bassin, sans crainte le moins du monde une chute.

"Journée atroce non? C'est rare qu'une telle chaleur s'abatte sur Enezis, je crois qu'ici est le seul endroit où la température est décente..."

Règle n°2: entamer la conversation par des banalités. Ne s'attarder que peu sur le sujet, histoire de ne pas passer pour un malotru, et laissant l'autre se meprendre sur vos intentions.
Adam finit par tendre une main gantée, où seuls les bouts de ses doigts blancs depassaient.

"On me nomme Yuu. Est ce que je peux vous offrir un rafraichissement? Ce serait peut-être mieux que l'eau des bassins, non?"

Si Adam n'avait pas été ce qu'il était, peut-être que ses paroles auraient été celles d'un simple et stupide dragueur. Hors, rien dans son attitude, ses manières, bref, sa façon d'être, n'inspirait cela. Il se contentait d'être tout ce que sa famille haissait, et tout ce qui faisait de lui quelqu'un d'apprecier au dehors: gentille, prevenant, ouvert.
_________________


Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Ira
Ex-ômologue


Inscrit le: 01 Fév 2007
Messages: 272

Phénotype: Dyin
Points: 65

MessagePosté le: Sam Mar 10, 2007 8:33 pm 
Sujet du message:
Répondre en citant

Bonjour ? A Ira ? En voila de bonnes ! Elle serait bien restée là à s'asperger le visage pendant quelques minutes. Seule. Mais non. Ca n'allait pas durer. Elle avait entendu quelqu'un l'interpeler. Ou pas ? Pourquoi se serait-on adressé à elle, par ailleurs ? Elle n'était qu'une pauvre femme suffisamment téméraire pour sortir avec un manteau aussi si épais, alors que la chaleur était insoutenable. Non, c'était sans doute un jeune insoucieux qui avait retrouvé sa petite amie, ou son compagnon. Et Ira resterait seule avec ses soucis, et n'aurait pas à s'attendre à d'autres problèmes dans l'immédiat. Dans le doute, elle s'arrêta. Elle releva la tête. Et elle se retourna lentement...

Hélas, tourner la tête lui aura permis d'apercevoir quelqu'un s'approcher d'elle. Oui. D'elle. Pas seulement du bassin. D'elle. Elle releva davantage la tête, accordant peu d'importance aux jambes de l'individu. Comme le ton de la voix l'aurait confirmé, il s'agissait d'un homme. Plutôt grand. Elle s'arrêta à son visage, et remarqua tout d'abord le sourire que dessinaient ses lèvres. Etait-ce un bon signe ? Ou un mauvais présage ? A Enezis, on pouvait s'attendre au meilleur comme au pire. Sans se montrer méfiante pour autant, elle lui répondit d'une voix silencieuse, sans un sourire.

"'jour."

Et maintenant, allait-il passer son chemin, maintenant qu'il avait fait son B.A.BA en souhaitant une bonne journée à la jeune démoiselle qu'était Ira ? Non. L'individu ne tarda pas à s'asseoir à côté d'elle. Elle ne bougea pas d'un millimètre, mais quand bien même, resta sur ses gardes. Elle demeura silencieuse. Il prit la parole. Ira l'écoutait parler de la température ambiante. Certes, c'était insupportable, et Ira était bien la première à s'en plaindre. Mais elle ne confirma pas ses dires pour autant. Elle ne voyait pas l'intérêt de parler du beau temps avec un inconnu. Elle se contenta de l'observer du coin de l'oeil, sans réagir.

Finalement, il changea rapidement de sujet. Il voulait simplement introduire la conversation plutôt que de se présenter directement. Yuu. C'était son nom, du moins selon lui. Simple, concis, Ira le retiendrait facilement. Même si elle n'en avait pas grand chose à faire. Tout en lui tendant la main, le dénommé Yuu lui proposa une boisson fraîche. Ira était tout de même d'accord sur un point, ce serait mieux que de se rafraîchir avec l'eau du bassin. Mais, cela ne cachait-il pas quelque chose ? Pourquoi cette personne voudrait lui proposer de quoi boire ? Ce n'était pas sûr qu'il paye, déjà. Et même s'il payait... dans quel but ?

Après tout, une boisson fraîche, ça coûtait beaucoup moins cher qu'une péripatéticienne. Mais d'un autre côté, qui voudrait faire la cour à une femme vêtue d'un épais manteau, capuche comprise, même avec pareille canicule ? Et comment aurait-il pu avoir la certitude qu'il s'agissait là d'une femme séduisante, ou non ? Cette première hypothèse était donc à rayer, ou du moins, elle était fort peu probable. Deuxième hypothèse, il pouvait s'agir là d'un individu travaillant avec ou/et pour un gang. Il suffisait parfois de racketter le premier venu pour gagner sa journée. Mais Ira était bien peu fortunée, et arrivait tout juste à manger à sa faim. De plus, si elle avait les moyens de s'acheter une glace ou une boisson fraîche, elle l'aurait sûrement fait. Plutôt que de rester là, à s'asperger simplement le visage.

Les solutions étaient nombreuses, et pourtant peu probables. Pourtant, Ira ne voulait pas croire que Yuu voulait lui rendre service ou faire connaissance avec elle par simple... gentillesse ? Non, il devait sûrement attendre quelque chose en retour. Après tout, il était si facile de lui répondre "non merci" et de l'inviter à aller voir ailleurs. Mais d'un autre côté, Ira avait vraiment soif. Et, peut-être que Yuu n'était, en fait, que l'honnête dirigeant d'une entreprise à la recherche d'employés. Ou le simple meneur d'un groupe aux motivations quelconques. Or, Ira avait réellement besoin d'argent. Et elle avait réellement du mal à se trouver un emploi. Dans le doute, elle se laissa tenter.

"Je veux bien."

Sans se présenter, puisque son interlocuteur ne lui a pas demandé son nom, elle attrapa sa main et commença à se relever. Elle n'était ni enthousiaste, ni souriante. Malgré ces quelques réflexions, elle n'avait aucune idée des réelles motivations de cet homme. Elle demeura méfiante, sans pour autant le montrer, au cas où.
_________________



"La colère donne de l'esprit aux hommes ternes, mais les laisse à leur pauvreté."

Elisabeth Ière
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Adam Liadon



Inscrit le: 15 Fév 2007
Messages: 100

Phénotype: Abyn
Points: 255

MessagePosté le: Dim Mar 11, 2007 10:13 am 
Sujet du message:
Répondre en citant

Elle avait accepté! Inutile de dire que pendant un très long moment, Adam avait cru qu'il allait se faire rembarrer. En fait, lorsqu'il essayait d'entrer en contact avec les gens, c'était très souvent ainsi que cela se passait. Il ne pouvait pas les en blâmer: les temps étaient très dures, et surtout, très dangereux. Qui prendrait le risque de faire confiance à un parfait inconnu, même s'il avait l'air on ne peut plus gentil? Ce monde n'était que masques, mensonges, et interets. Il était bien placé pour le savoir...La prudence commune était tout à fait justifiée, et même recommandée. Il serait peu intelligent de faire une confiance aveugle à son voisin ici, sous peine de se transformer en cadavre dépouillé plus vite qu'il ne fallait pour le dire...

Mais aujourd'hui, ce ne serait pas ainsi, parce qu'elle avait dit oui. Adam se sentait soulagé, et heureux. Son sourire se fit encore un peu plus large, alors qu'il refermait sa main sur celle de son interlocutrice, l'aidant ainsi à se relever. Une fois cela fait, il la lacha, bien entendu, et se tint à une distance respectable de sa personne. Toutes ces petites mesures étaient peut-être stupides, mais le jeune homme faisait tout son possible pour paraitre le plus sincère, et le plus amical possible. Parfois, une simple proximité peut effrayer, et faire douter des intentions de l'autre. Ce n'était pas ce qu'il voulait.

"Vous m'en voyez ravi! Je crois avoir aperçu un marchand ambulant de ce genre, un peu plus loin."

Souriant toujours, il pointa une direction de l'index. Et en effet, un peu plus loin, un petit stand, autour duquel tournait deux ou trois enfants, sans doute mis en appetit par la vue des glaces et des boissons glacées. Baissant le bras, et introduisant sa main dans sa poche, Adam se mit en route dans l'idée de faire les quelques mètres les separant des rafraichissements, en vérifiant bien entendu que son interlocutrice le suivait. Il ne connaissait pas son nom, mais cela ne le derangeait pas. Il ne le lui avait pas demandé, elle ne le lui avait pas dit. Et Adam n'aimait pas être impoli, indiscret. Il ne voulait pas qu'elle s'imagine qu'il lui faisait du grain.
Enfin arrivés, il se retourna de nouveaux vers elle.

"Qu'est ce que vous preferez? Dites moi, c'est moi qui invite."

Lui-même commença à chercher ce qu'il allait prendre...Sûrement pas une glaçe, parce qu'il avait la manie terrible de tâcher ses vetements, comme les enfants de cinq ans...Il prit finalement la resolution d'opter pour une boisson avec de la glace pilée à l'interieur, avec un arôme quelconque, parce qu'il n'avait aucune préférence.
Son regard fut attiré par les trois gamins qui trainaient là, et qui le regardaient avec des yeux...affamés. Il eut un petit rire, avant de passer une main dans ses cheveux.

"Et je suis sûr que vous trois aussi avez déjà une idée de ce qui vous ferait plaisir, n'est ce pas? Allez, je vous prend quoi?"

Concert de cris joyeux. Cela lui fit plaisir, et acheter trois glaces n'allait sûrement pas le ruiner. Des echoppes comme celle là, s'il le voulait, il pouvait s'en acheter une dizaine. Mais ça, il se garda bien de le dire...Ecoutant ce que les trois petits désiraient, il fit signe au marchand qu'il pouvait valider et preparer leurs commandes. Lui-même attendait toujours la réponse d'Ira, avec un sourire.
_________________


Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Era_ Noami
Assassin


Inscrit le: 10 Mar 2007
Messages: 46

Phénotype: Irazyn
Points: 25

MessagePosté le: Ven Mar 16, 2007 9:18 pm 
Sujet du message:
Répondre en citant

[Premier poste]


Era était assise sur un banc, une bouteille à côté d'elle et un bouquin à la main. Elle était sortie pour prendre l'air, mais vu la chaleur qu'il faisait aujourd'hui, un peu d'air lui aurait fait énormément du bien! Ca faisait à peu près une heure et demi qu'elle était assise là, ses yeux parcourant son livre passionnément, buvant de temps en temps de sa bouteille d'eau minérale pour la rafraîchir. Mais maintenant, son eau était chaude et elle commença à se sentir comme assommée à cause du soleil si dur...

Elle ferma son livre et regarda droit devant elle. Elle n'avait pas remarqué l'arrivée de ce marchand de glaces. Elle se rendit soudainement compte que, depuis le début de sa lecture, elle ne s'était rendue compte de rien. Elle rit doucement. Cela faisait bien longtemps qu'elle ne s'était pas perdue dans son imagination de la sorte. Ce livre devait être bien passionnant.

Elle prit sa bouteille et sentit la chaleur de l'eau à travers le plastique. Elle fronça les sourcils. Cette chaleur commençait à l'énerver. Elle regarda autour d'elle pour voir si elle ne pouvait pas trouver un endroit plus ombrageux. Elle découvrit un arbre pas très loin du banc, et une fontaine assez loin mais bien plus rafraîchissante. Elle regarda de l'un à l'autre, puis elle décida d'aller s'acheter une boisson bien glacée chez ce marchand, puis de s'installer confortablement sous l'arbre.

Elle de leva, tenant le livre d'une main et la bouteille de l'autre et s'avança lourdement vers ce délices si froids... Le soleil absorbait vraiment son énergie. Se sentant de plus en plus mal, elle s'obligea à de distraire de la chaleur, chose quasi impossible. Elle regarda un jeune homme devant le marchand, qui faisait une commande apparemment. Elle vit une glace apparaître sur le comptoir et la regarda intensément, léchant ses lèvres, et elle eut soudainement plus chaud. Elle n'était pourtant qu'en débardeur et en minijupe, comme d'habitude. Une deuxième glace apparut, puis une troisième, et Era remarqua qu'il y avait un groupe d'enfants autour de client. Elle sourit. Ce n'est pas tous les jours sur Enezis que quelqu'un se montrait aussi généreux.

Elle arriva enfin au marchand et regarda les prix. La glace à a vanille coûtait plus cher qu'une bouteille de coca. Elle regarda le panneau d'un air confus pendant un moment, puis se résolut que la glace devait être artisanale, même si cette idée ne collait pas avec le contexte de la ville. Plus rien ne collait avec quoi que ce soit dans sa tête en ce moment, d'ailleurs. Elle dit d'une voix douce et tranquille la seule phrase qui pourrait lui sauver sa conscience à ce moment.

"Une bouteille de coca, s'il vous plait."

Elle détestait la coca, mais elle décida de supporter cette torture le temps qu'elle retrouve son énergie. Juste une petite bouteille, puis elle pourrait s'offrir une bonne glace le lendemain après son travail ce soir.
_________________
Pénètre dans mon monde, et tu trouveras ce que tu n'aurais pu imaginer...

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Ira
Ex-ômologue


Inscrit le: 01 Fév 2007
Messages: 272

Phénotype: Dyin
Points: 65

MessagePosté le: Lun Mai 14, 2007 7:51 pm 
Sujet du message:
Répondre en citant

[Deux mois plus tard...]

Et bien voilà. Elle venait de se relever. Elle aurait pu rester là, assise, à attendre que le soleil daigne se coucher. Mais ça n'aurait pas été très intéressant, il faut bien le reconnaître. Mais au moins, elle aurait évité les ennuis. Dans le pire des cas, on l'aurait poussée dans l'eau. Et maintenant ? Ce dénommé Yuu se tenait devant elle, avec ses petites manières et son inexplicable politesse. Peut-être par galanterie ? En tout cas, il n’arrêtait pas de sourire depuis tout à l’heure. Allez savoir pourquoi. Peut-être avait-il trouvé un sac d’or à sa porte, et qu’il en était tellement content qu’il voulait partager sa joie avec tout le monde ? Noooon. Ca n’arrive jamais à Enezis. Quand on se remplit les poches, on ne cherche pas à les vider bêtement. Et surtout pas pour sympathiser avec une pauvre femme qui ne trouve rien de plus intelligent à faire que de se promener avec un manteau alors que le soleil brille.

Ira restait perplexe. Mais qui était donc ce drôle d’oiseau ? Il venait de sortir de ses songes une dame qu’il n’avait jamais vue, avant de lui proposer un rafraîchissement. Mais ce n’était pas tout ! Il venait d’offrir des glaces à des petits enfants affamés ! Là ! A l’instant ! Ira ne rêvait pas. Mais elle ne pouvait pas croire un seul instant qu’il faisait ça par simple altruisme. Alors pourquoi dilapider de l'argent pour des sucreries destinées à quelqu'un d'autre ? D’autant plus que cette personne n’avait pas l’allure du riche marchand qui pouvait s’offrir une baguette de pain dans un emballage d’or et d’argent tous les matins. Il suffisait de jeter un oeil à sa tenue vestimentaire : une simple chemise, un simple pantalon. De toutes évidences, même s’il était vraiment riche, il chercherait plutôt à s’en vanter en s’achetant de nouveaux vêtements qu’en offrant des glaces aux enfants. Tout du moins, c'était l'avis de notre dame.

Ira ne cessait de se poser des questions sur cet étrange individu, d’apparence si heureuse alors qu’il n’y avait aucune raison de l’être. En attendant, elle devait répondre à la sienne, de question. Qu’est-ce qu’Ira désirait ? Un peu de tranquillité. Mais cette réponse n’était sûrement pas celle que ce Yuu attendait. C’était pourtant d’autant plus étrange qu’il ait confirmé le fait qu’il paierait. Ira s’apprêta toutefois à lui répondre, sans pour autant lever le regard pour croiser celui de son interlocuteur qui devait le dépasser d’une bonne tête.

"De l’eau. Ca me suffira."

Hé ben oui. Elle répondit ça. Vous imaginez Ira faire un large sourire et dire d’une voix enjouée "Une glace à la vanille siouplaît merciiii !" en sautillant bêtement sur place ? Elle préférait laisser ce rôle aux enfants. De toutes manières, elle détestait les sucreries. Les glaces, les boissons gazeuses, toutes ces friandises ne l’ont jamais fait saliver.

Ira était comme un oiseau, vivant d’amour et d’eau fraîche. Enfin, surtout d’eau fraîche. Mais ça lui suffisait, elle n’était pas exigeante. De plus, elle ne voulait pas paraître trop dépendante des autres. Car, en effet, traitons le problème selon deux points de vue : ce Yuu était un joyeux philanthrope (très improbable !) qui rêvait seulement d’apporter joie et bonté dans ce monde de brutes qu’est Enezis. Ou mieux : il recherchait des employés pour sa petite société, ou pour quelque chose dans ce genre. Il valait mieux éviter qu'Ira n'abuse de sa générosité, pourtant si étrange.

Mais d’un autre point de vue, imaginons que Yuu soit un enfoiré de première catégorie, un pervers, un sadique comme on aimerait les voir finir sous un rouleau-compresseur, MAIS qu’il joue le rôle du doux naïf pour ne pas éveiller les soupçons de ses éventuelles victimes, ce qui le rend encore plus vicieux soit dit en passant. Si Ira commet l’erreur IMPARDONNABLE de lui faire confiance, elle sera finie ! Cet individu finirait par la mener par la baguette, par la tromper, par la kidnapper ou l’endormir en mettant des pilules dans sa glace à la vanille !

Qui sait ? On a beau être paranoïaque, il faut se préparer à toutes éventualités à Enezis. Rester sur ses gardes vingt-quatre heures sur vingt-quatre, voilà la philosophie d’Ira. Ainsi, plutôt que de trop en exiger de la part de ce Yuu, elle préférait s’en tenir au minimum. Pourtant, à bien y réfléchir, le fait qu’elle n’ait demandé que de l’eau pouvait peut-être éveiller ses soupçons. Dans le doute, elle compléta sa précédente réplique, toujours sans lever la tête en sa direction.

"Gardez-en plutôt pour ces enfants... et pour vous."

C’était assez complexe. Si ce Yuu était vraiment un individu peu vertueux, il valait mieux qu’elle reste auprès de lui. Et s’il avait l’intention de ranger ces enfants de son côté ? Pourquoi chercherait-il à faire ça ? Ces enfants l’aideraient-ils à accomplir un objectif ? C’était difficile à dire. Mais si ce Yuu était vraiment ce qu’il semblait être, alors oui, il valait mieux que ces enfants en profitent plus qu’elle. Ira ne savait vraiment pas à quoi s'en tenir avec lui.

Faisant mine d’avoir oublié un instant la présence de l’individu, elle détourna le regard. Elle regardait les enfants se lécher les babines, profitant de l’instant de félicitée qui s’offrait à eux. Elle tourna encore la tête. Une jeune femme demandait une boisson gazeuse au marchand en question. Sûrement une autre victime de la canicule, à en juger par sa commande et sa tenue assez légère. Elle s’attarda sur cette personne un court instant, puis tourna à nouveau le regard, pour contempler vaguement le paysage. Elle ne semblait pas attendre une éventuelle réponse de la part de Yuu. Ou peut-être ne voulait-elle pas d’une éventuelle réponse de la part de Yuu. Toujours est-il qu’elle se contenta de parcourir les environs du regard. Toujours sans un sourire. On n’achète pas un sourire, de toutes évidences.
_________________



"La colère donne de l'esprit aux hommes ternes, mais les laisse à leur pauvreté."

Elisabeth Ière
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Era_ Noami
Assassin


Inscrit le: 10 Mar 2007
Messages: 46

Phénotype: Irazyn
Points: 25

MessagePosté le: Dim Nov 25, 2007 8:39 pm 
Sujet du message:
Répondre en citant

Le marchand acquiesça et se précipita vers un petit réfrigérateur, qu'il ouvrit brusquement, et en extrait une bouteille pleine de la boisson sombre et gazeuse. Era fixa la bouteille d'un air perplexe. Elle ne savait plus ce qu'elle voulait: boire et rester réveillée ou laisser tomber et risquer de tomber dans les pommes. Bien entendu, elle ne risquerait jamais d e se montrer aussi faible à Enezis. C'est vraiment risqué de s'évanouir dans cette chaleur, dans un parc publique, avec tous ces gens… Ils n'attendent plus que ça pour pouvoir s'arracher n'importe quoi tant que ça les gardait en vie.

Ainsi, elle regarda le marchand arriver avec sa bouteille, une bouteille sur laquelle des gouttes commençaient déjà à former à cause le la chaleur. Elle se demanda combien de temps sa fraîcheur durera, quand le marchand demanda l'argent. Elle glissa sa main dans une petite pochette à l'arrière de sa minijupe et en sortit les dernières pièces qui lui restèrent. Elle les regarda brièvement, avant de tendre au marchand sa main gauche avec l'argent et sa main droite pour récupérer la boisson, serrant les dents. Une colère sourde commença à monter ne elle. Il faisait chaud, elle n'avait plus de quoi vivre et pourquoi? Pour une bouteille de la boisson qu'elle déteste le plus.

Elle soupira et s'approcha de la fontaine. Il n'y avait qu'une jeune femme à côté de celle-ci, alors elle ne pensait pas la déranger. Era traversa la petite cour et s'installa à une certaine distance de la femme sur le bord de la fontaine. Elle croisa ses jambes, plaça son livre dessus et tourna le bouchon de sa bouteille de Coca. Era entendit immédiatement le souffle du gaz et vit les bulles remonter rapidement, mes ses réflexes n'ont pas été assez rapides. Elle ne put refermer la bouteille que déjà le liquide acide coula sur ses mains et ses jambes.

Heureusement que le livre n'a pas été touche, sinon elle aurait piqué une crise de nerfs. Elle n'en était pas encore à ce point-là, et se contenté de péter un petit cable en murmurant violemment merde et en frappant le marbre froid et dur de la fontaine de son poing gauche. Elle n'avait rien avec lequel s'essuyer, et elle douta fort que quelqu'un l'aide en lui tendant un mouchoir ou autre. Elle se leva, donc et se pencha sur la fontaine, récupérant un peu d'eau qui tombait de la bouche de l'ange perché sur son nuage en marbre.Cependant, elle dut retirer sa main rapidement. Même l'eau était chaude. Sa main se crispa sur la bouteille et elle ferma les yeux. Elle avait besoin de se calmer deux minutes avant de reprendre sa tâche. Il n'était que le début de l'après-midi, et elle perdait déjà toute son énergie à cause du soleil frappant et des situations stressantes dans lesquelles elle se trouvait.

Elle rouvrit les yeux et remit lentement sa main dans l'eau. Elle tombait durement, et il était difficile d'en garder dans sa main sans qu'elle n'en échappe avec la prochaine grosse goutte qui tombe. Finalement elle réussit à se mouiller les mains assez pour laisser tomber un trait d'eau dur ses jambes pour les rincer. Elle n'avait même pas fini que son top était un peu mouillé. Ce n'était pas une sensation agréable. Évidemment, tout le monde penserait que pendant une journée très chaude, ça fait toujours du bien d'être mouillé. C'était vrai, mais pas ce jour-là. Il faisait tellement chaude que l'eau te brûlait avant de s'évaporer.

Era s'assit de nouveau sur le bord de la fontaine, mais elle était un peu plus proche de cette jeune femme, car l'autre partie du bord était trempée. Elle reprit sa bouteille, qui était considérablement moins froide que quand elle l'avait acheté, et but une gorgée de son contenu, essayant de ne pas grimacer de son acidité. Au moins c'était frais et sucré. Il fallait se concentrer sur le peu de bien-être qu'elle pouvait se procurer pour le moment.
_________________
Pénètre dans mon monde, et tu trouveras ce que tu n'aurais pu imaginer...

Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Chimea Index du Forum -> Rp: Enezis -> Place aquatique Toutes les heures sont au format GMT
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


MSTrenches war Theme © Matt Sims 2004

Title Images © Medal of Honour - EA Games
Powered by phpBB © 2001, 2004 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com