Navigation :: Chimea
FAQ :: Rechercher :: Liste des Membres :: Groupes d'utilisateurs :: S'enregistrer :: Profil :: Se connecter pour vérifier ses messages privés :: Connexion

[CJ]Une soirée tourmentée
Aller à la page 1, 2, 3  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Chimea Index du Forum -> Rp: Enezis -> Quartier résidentiel
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Iohanan
Commercial révolutionnaire


Inscrit le: 15 Juin 2007
Messages: 38

Phénotype: Abyn
Points: 120

MessagePosté le: Lun Juin 25, 2007 7:23 pm 
Sujet du message: Une soirée tourmentée
Répondre en citant

Deux semaines et trois jours avant "Mesures radicales".

Bon. Aujourd'hui c'était soirée repos, pour Iohanan. Enfin repos... Tout était relatif certes. Disons qu'il était pour le moment affranchi de toute tâche en rapport avec la Cinquième Colonne, et qu'il n'avait plus que... oh allez. Quelques monticules de papiers, paperasses et autres rapports et contrats à signer, renvoyer, et caetera... Certaines des tâches qui lui revenaient auraient pu lui être évitées, mais voilà... Sa secrétaire était malade, et il n'allait pas la faire venir au travail avec une fièvre de cheval, tout de même... Quant à prendre quelqu'un en remplacement... Boarf. Il y avait pensé, mais non. Il aimait bien parfois s'imposer quelques difficultés, juste histoire d'avoir l'impression de ne pas être un nanti parfait...

Enfin. C'était ce qu'il avait pensé avant de commencer. Maintenant qu'il était en plein dedans, il commençait un peu à regretter. Il avait tout amené dans le salon, parce qu'après tout, il avait besoin de se détendre, et qu'il préférait travailler sur les genoux qu'assis derrière un austère bureau, quand il le pouvait, et quand il n'avait pas besoin de préserver les apparences. C'était quand même bien plus sympa, quoi... Pas de veste, juste chemise et pantalon. Et chemise déboutonnée de deux crans au niveau du col, non mais, on allait pas se gêner... Il était donc assis bien confortablement sur le canapé, une pochette sur les genoux, surmontée d'un joli papier tout grifonné d'encre d'imprimante haute qualité. Magnifique. Ce qui l'était encore plus, c'était la table basse, devant lui, et souillée d'un désordre paperassien immonde, et qui le déprimait chaque fois qu'il posait l'oeil dessus, ce qui n'était pas le cas à l'instant, puisqu'il était alors penché sur son travail, sourcils froncés, et stylo à la main... Il relisait les closes de ce foutu chiffon, et... Non. Il y avait une embrouille, là. Ca ne lui disait rien qui vaille... Et pourtant, ce n'était pas une affaire qu'il pouvait se "permettre" de ne pas décrocher, même si en son for intérieur, il aurait préferé. Et ça... ça voulait dire coup de fils en nombre en perspective, quiprocos, et possibles réunions supplémentaires. Le pied, quoi... Mais enfin. Il s'en sortirait bien. Il redressa ses lunettes d'un doigt contre l'intervalle de métal surplombant l'arête de son nez, relit une dernière fois ses papiers, en diagonale... Et soupira, changeant d'avis soudainement, avant de se pencher en avant et de tout reposer sur la table. Il retira ses lunettes, qu'il laissa en compagnie des documents, et s'enfonça profondément, lourdement, au fond du canapé, avant de caler sa tête par dessus le dossier, et de fixer le plafond de sa vision floue, pensif...

En ce moment, il était préoccupé. Très préoccupé. Et il n'arrivait que mal à faire la part des choses... Déjà, il y avait eu cette histoire, avec la Cinquième Colonne. On avait retrouvé deux seigneurs, vivants. Le jeune héritier de l'île, ou archipel de Lyann, et son frère, en bonne santé, quoi que devenus tous deux des bandits... Iohanan avait cru mourir à l'entente de cette miraculeuse nouvelle, tant il avait été surpris, et heureux d'apprendre que tout n'était pas perdu, sur ce plan... Qu'il restait des seigneurs bien en vie. Cela aussi avait eu l'effet néfaste de lui rappeller Sara, et de raviver une douleur qu'il avait cru assourdie depuis longtemps, mais bon... Dans l'absolu, tout était bon. Puis tout avait dégeneré... Liadon, avait retrouvé les frères, et les avait capturé. Et s'en était suivi une nuit d'enfer, pour eux, comme pour le gang de l'ainé, qui était alors sombré dans une dépression abominable, dont on voyait mal comment il pourrait se tirer. Cette situation le faisait enrager, et empathe comme il l'était, rien que d'imaginer l'état de ce pauvre Aleksiz le déprimait, et pas qu'un peu... Ce pourquoi il avait fait en sorte de ne pas y être lié, et autant qu'il pouvait de ne pas avoir à le croiser, même si... Même si il devait ABSOLUMENT ne pas avoir l'air suspect. Car voilà. Si les Në'Minre avaient été trainés dans les problèmes, ce n'était pas pour rien... Il y avait un traître dans la Cinquième Colonne, et a fortiori parmi les quelques personnes au courant pour les Në'Minre avant que l'information soit faite public. Quelques personnes dont il faisait partie... Autant dire que tant que la question ne serait pas élucidée, il ne fallait surtout pas qu'on découvre, pour son identité, car il serait d'office accusé, et aurait bien du mal à sauver sa peau... Tout ça l'angoissait, lui pesait, et... En plus de ça, ce n'était pas tout. Il y avait cette histoire, cette rumeur qui lui était parvenue ces derniers jours, concernant Eve... Eve qui avait aidé la Cinquième Colonne en droguant Liadon, et récupérant des affaires appartenant à Aleksiz chez ce dernier... et qui prétendait qu'ils l'y avaient forcée. Qu'ils lui faisaient du chantage, et ce depuis la fin de son enlèvement. D'accord, c'était crédible, plausible, tout ce qu'on voulait... sauf que voilà. Iohanan était bien placé pour être CERTAIN que la Cinquième Colonne n'avait JAMAIS soumis Eve au chantage. Ca aurait été le cas, il l'aurait su, forcément. Alors voilà... Il ne comprenait plus. Eve ne faisait pas partie de la Cinquième Colonne, ça se saurait, et pourtant, elle les aidait... Iohanan était très confus, à ce sujet. Peut-être la chanteuse avait-elle menti, avait-elle d'autres raisons... mais il n'en voyait pas, et aurait voulu tirer tout ça au clair, car il y avait nettement anguille sous roche, dans l'affaire... La prochaine fois qu'il la verrait, il essaierait de savoir. Bref. En attendant... Il avait du boulot, mince! Il devait faire le vide dans son esprit trop plein... Rachel était au lit, l'heure passait lentement, au gré des cliquetis de l'horloge du salon, vestige comme beaucoup des meubles l'habillant du temps où son père règnait sur le patrimoine des Laenor... Il fronça les sourcils, posa deux doigts contre l'arête de son nez, et échappa un long et douloureux soupir. Il allait finir par voir mal à la tête, avec tout ça, c'était bien parti... Et à tous les coups il n'arriverait pas à bosser. Pas assez envie.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Nathanaël
Rock Star


Inscrit le: 11 Mar 2007
Messages: 407

Phénotype: Abyn
Points: 1465

MessagePosté le: Mar Juin 26, 2007 8:26 am 
Sujet du message:
Répondre en citant

Elle chantonnait et...gambadait. Il n'y avait pas d'autres mots qui lui venaient à l'esprit pour décrire au mieux le leger sautillement qu'elle impregnait à chacun de ses pas, lorsque ses petits talons claquaient sur le sol. Il ne manquait plus qu'un panier d'osier avec une galette à l'interieur, et elle aurait parfaitement pu postuler pour un rôle dans "le petit chaperon rouge". L'héroine, bien sûr. Mais une version moderne, pas la niaiseuse qui se fait manger par le loup. Quoique à bien y réflechir, ce conte prenait une signification toute particulière dans le contexte dans lequel elle vivait...Il était vingt-trois heures, et elle était dans la rue la plus sûre de toute la ville. A condition que "sûr" soit un terme approprié...au moins, ici les bandits ne trainaient pas, à vous guetter sous le porche d'une maison.. N'empêche qu'elle avait un Derringer, dans son minuscule sac à main, serré au creux de son bras. N'allez pas croire, entre coqueterie et securité, une femme peut choisir d'emmener son flingue plutôt que son bâton de rouge à lèvres.

Mais qu'est ce qu'elle fichait là, à cette heure, hein? Eh bien...la grande semaine de rabibochage avec les commerciaux avait commencé. Le mot d'ordre était à regagner leur confiance, par n'importe quel moyen. Enfin. Par presque n'importe quel moyen. Elle avait passé deux trois heures à faire une liste des "moins pires" parmi les influents, qu'elle pouvait aller voir sans craindre de se faire saigner à mort, ou battre. Et Laenor était sur cette petite liste. Et ca ne la gênait pas du tout d'aller le voir...Un gloussement lui échappa à cette pensée. Un gloussement très sincère, et très féminin. Il était jeune, beau, séduisant, riche, bien elevé...Franchement, que demander de plus? Du coup, elle s'était fait archi belle pour l'occasion. Deux mèches de cheveux encadraient son visage avec une symétrie parfaite. Le reste de sa chevelure était remontée en un chignon haut, tenu avec de longues aiguilles, d'où retombaient ses mèches par dizaine, joliment bouclées en anglaise, provoquant ainsi une agréable cascade de cheveux sur son dos nu. En haut, elle portait un bustier rouge, qui mettait en valeur sa poitrine déjà pas si mal du tout, et sa fine taille, rattachée uniquement dans le dos par...un petit noeud qui joignait deux petites lanières, sous ses omoplates. En bas, elle portait une jupe rouge également, qui lui tombait jusqu'aux pieds, assez évasée...mais dont le tissu était si fin, si transparent, qu'il ne cachait rien de ses longues et delicieuses jambes moulées dans des bas noirs, plus porte-jartelle. Plus sous-vêtements, bien sûr. De quoi faire se retourner tous les passants dans la rue. Sauf qu'il n'y avait pas de passants quoi.

Enfin, elle arriva en vue de la maison. La belle et grande maison où l'attendait sûrement le beau Iohanan, déjà au fond de son lit, torse nu, ses petites lunettes reposant sur son nez, en train de lire une revue et...Ahem. Doucement les hormones. Elle avait passé l'âge de se pamer comme une adolescente devant un beau mec. Mais quand ces nerfs atteignaient un certain degré de frisure, surtout chez Nathanaël, elle avait tendance à un peu...perdre le contrôle. Ca promettait d'être interessant. Faisant claquer ses petits talons contre l'allée, elle s'avanca jusqu'à la porte, verifia qu'elle était absolument parfaite -ce qui était le cas, sans aucun doute- puis se décida à sonner, avant de s'appuyer nonchalemment contre le mur, les jambes croisées...dans une position minutieusement étudiée.
_________________


Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Iohanan
Commercial révolutionnaire


Inscrit le: 15 Juin 2007
Messages: 38

Phénotype: Abyn
Points: 120

MessagePosté le: Mar Juin 26, 2007 9:20 am 
Sujet du message:
Répondre en citant

Tic tac tic tac faisait l'horloge du salon, et... Iohanan se serait sans doute endormi sans plus de manières, se réveillant le lendemain l'air très malin, encore habillé, étalé sur le canapé devant son tas de dossiers, si rien ne s'était passé. Il était déjà en train de s'assoupir, ce dont il ne se rendit compte que lorsque la sonnerie de la porte d'entrée retentit, et qu'il accusa le coup en sursautant, et en redressant la tête soudainement. Il tourna les yeux vers l'entrée du salon, ce qui était sommes toute inutile, mais bon... Parfois l'être humain peut avoir des réflexes stupides, et là c'était le cas, d'autant que même si quelque chose avait été à voir dans son champ de vision, Iohanan n'aurait pas été tout à fait à même de l'assimiler, sans ses lunettes... Mais là n'était pas la question. Un visiteur imprévu à cette heure? Il ne s'y était vraiment pas attendu, et surtout cela ne pouvait être grand monde, si ce n'était un assassin quelconque, que ses hommes de main bien camouflés, et surveillant l'avant de la maison auraient sans doute déjà dégommé, ou bien... Ou bien un invité de marque. Et vu l'horaire... oui cela ne pouvait vraiment pas être n'importe qui. A vrai dire, il pensait déjà à Eve, car qui si ce n'est elle se serait permis de venir chez lui sans prévenir, et en pleine nuit? Rachel était bien couché, et n'était pas encore en âge de faire des conneries et de sortir le soir, ce qu'il ne pourrait d'ailleurs pas franchement se permettre même par l'avenir, mais enfin... La maison était grande, et les domestiques sans aucun doute déjà couchés. Puis Iohanan n'aimait pas qu'on fasse les choses à sa place, dans ces cas là... Bref.

Il passa une main contre ses yeux las, soupira, et se pencha en avant pour tatonner quelques secondes sur la table, et bientôt y trouver ses lunettes, qu'il remit sur son nez avant de se lever. Foutus problèmes de vue, tout de même... Lui qui durant de si longues années avait eu une vue d'aigle se retrouvait maitenant à peu près aussi myope qu'une taupe, tout ça parce que c'était de "famille" et que la réalité avait fini par le rattrapper. Enfin. Il avait d'autres préoccupations, comme de traverser la graaaande maison de son père, qui avait limite des allures de château à vrai dire, et d'aller ouvrir à son invité.

Il passa donc une main dans ses cheveux un peu embroussaillés à force de cotoyer de trop près le tissu du sofa, puis sortit du salon rapidement, pour emprunter le corridor menant jusqu'à l'escalier, le descendre d'un pas vif, tourner, rejoindre le hall d'entrée... Et constater qu'il avait bien fait de ne pas bosser dans son bureau, au second étage, mais dans le salon du premier. Un domestique s'était déjà levé, et était prêt à ouvrir la porte, ce dont Iohanan l'empêcha en posant une main sur son épaule, et en lui adressant un bref sourire, agrémenté d'un ordre sympathique:

"Retourne te coucher, je m'en occupe..."

Note de l'auteur: Il se demandait encore pourquoi les postes libres dans sa demeure étaient si populaires, et partaient comme des petits pains... Bref. Il arriva jusqu'à la porte d'entrée, qu'il ouvrit d'un geste relativement vif... Et dont le mouvement sembla soudain comme se figer, un peu comme si on avait mis une vidéo sur stop, tandis que les yeux de Iohanan effleuraient l'agréable vision... D'une Eve particulièrement divine, ce soir là. Il tilta, et en oublia presque ce à quoi il était en train de penser tout le long du chemin, soit au mystère qui entourait dorénavant la chanteuse. Son regard passa rapidement tout le long de son corps... ce avant qu'il ne lui adresse un sourire chaleureux, et qu'il ne fasse un pas de côté, pour l'inviter d'un bras à passer:

"Bonsoir, entre je t'en prie..."

Non, ça n'était pas sérieux. Ca n'était même pas sérieux DU TOUT, alors qu'il avait tout ce boulot, mais Eve saurait sans aucun doute lui éviter de culpabiliser pour ça, n'est-ce pas? Sa vision enchanteresse avait déjà fait le gros du travail à vrai dire... Bref. Il n'y avait pas que ça. C'était l'occasion ou jamais de tirer les choses au clair à son sujet, il ne devait pas l'oublier... et il ne l'oublierait pas, car malgré tout ce que la visite de la jeune femme pouvait lui inspirer, l'incompréhension et le malaise, chez lui, règnaient. Même si ça ne se voyait pas pour l'instant.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Nathanaël
Rock Star


Inscrit le: 11 Mar 2007
Messages: 407

Phénotype: Abyn
Points: 1465

MessagePosté le: Mar Juin 26, 2007 1:37 pm 
Sujet du message:
Répondre en citant

Elle attendait, attendait...Un instant, la crainte l'envahit: et s'il était de sortie, ce soir, et qu'il ne rentrait pas? Pire que de la crainte, c'était de la deception. La jeune femme se rendit compte qu'elle avait vraiment envie de passer le reste de sa soirée avec lui. Et si personne ne voulait lui ouvrir...franchement, elle allait déprimer. Mais elle retint pourtant un soupir, et garda espoir. La maison était particulièrement grande, alors pour sûr, personne ne campait devant la porte. Puis il était tard, alors...le temps que quelqu'un s'apercevoir qu'on avait sonné, se lève, aille ouvrir...Mais oui! Peut-être qu'elle l'avait reveillé! Gloups...Bah dans ce cas là, elle irait se faire pardonner en rechauffant son lit. Il ne dirait sûrement pas non, hein? Cette pensée lui fit échapper un nouveau gloussement, qu'elle etouffa en se mordant soudainement les lèvres. Du calme. Pas besoin de ressembler à une petite excitée prépubère, surtout que les circonstances ne s'y pretaient pas trop...

Ah! On allait ouvrir, elle l'entendait. Quelques paroles derrière la porte puis...tadaaam Iohanan venait lui ouvrir en personne. Et le regard qu'il lui adressa lui plu, beaucoup. Enormement même. Huhuhu. Elle lui adressa son sourire le plus délicieux, et le plus ravie possible, en laissant à son tour ses yeux s'egarer sur sa personne...fort charmante. Même à croquer. Et elle allait le faire, pour sûr, non mais oh. Et il l'invitait à entrer, directement...Tant mieux tant mieux. La succube était d'ors et déjà dans la place, et ca n'était pour déplaire à personne, pas vrai? Elle quitta donc l'appui du mur et se redressant, passa devant le jeune homme d'un pas lent...mesuré..gracieux...sexy...bref, elle passa, tout en gardant ses yeux rivés dans les siens...avant de detourner la tête pour regarder devant elle une fois entrée, l'ombre d'un sourire ambigue au coin de ses lèvres.

"Je suis désolée de venir si tard, mais je suis hélas très occupée la journée...Je ne vous dérange pas, au moins?"

Et même si c'était le cas, pouvait-il la renvoyer? Franchement, non. Personne ne l'avait encore jamais fait, et ca n'allait pas commencer aujourd'hui, ça...Ne connaissant pas bien la maison, et ne sachant pas où aller, elle attendit donc sagement son hôte, se tournant légèrement pour lui adresser un profil tout en courbes fines et bien formées...
_________________


Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Iohanan
Commercial révolutionnaire


Inscrit le: 15 Juin 2007
Messages: 38

Phénotype: Abyn
Points: 120

MessagePosté le: Mar Juin 26, 2007 2:25 pm 
Sujet du message:
Répondre en citant

Le regard de Iohanan suivit un instant Eve tandis qu'elle entrait au sein de la demeure, puis s'en détacha... à contrecoeur, il devait bien se l'avouer. Mais il fallait bien fermer la porte, quoi... Il ramena donc le battant de celle-ci contre son socle, et verrouilla à nouveau, avant de se tourner vers son invitée, dont la question lui souleva un sourire amusé.

"Non, non, ne t'inquiète pas... J'étais dans la paperasse, mais le coeur n'y était pas."

Et son sourire... resta, doux et bienveillant quoi qu'il ne s'en rendit même pas compte, tandis qu'il s'approchait de la jeune femme; passait à ses côtés, pour l'inviter à continuer.

"Passons au salon, ce sera mieux... Par ici."

Il la mena donc au travers des couloirs, de l'escalier, et caetera, en tentant de ne pas trop égarer son regard sur son corps plaisant, quoi qu'il se le serait bien permis, si seulement les choses n'étaient pas ce qu'elles étaient. Il ne devait pas se laisser aller à cette soirée, tout simplement... Il lui fallait faire un effort, pour en tirer parti intelligemment. Bref... Ils continuèrent, jusqu'à arriver à la pièce... Qu'il avait laissée dans un beau désordre, tiens. Ce dont il se rendait compte seulement maintenant qu'il y revenait accompagné. La table était dans un de ces états... Excedé, il passa une main contre son crâne, et laissa un enième soupir lui échapper, avant de s'adresser une fois encore à Eve, ne la regardant que brièvement sur le coup, et vu qu'il lui fallait faire quelque chose contre les "quelques" détails gênants qui jonchaient la table.

"Installe toi... Je m'occupe de ce chantier et j'arrive."

Il partit donc directement en expédition déblayage, et rassembla un premier tas de papier, qu'il alla poser sur une commode, dans un coin plus lointain et surtout plus discret de la pièce. Deuxième tas de feuilles... Puis troisième et dernier, qu'il n'amena pas à destination de suite, préférant stopper son mouvement pour chercher à nouveau Eve des yeux, et lui faire une sympathique proposition... Enfin, sympathique. Là encore, chez lui la sympathie était une chose naturelle, ainsi cela n'était-il pas à dessein, voire pas du tout:

"Il est un peu tard, mais tu prendras bien quelque chose?"

Il avait dit ça sans réfléchir une seconde à cette histoire récente avec Liadon, notons. Paradoxal, sâchant que cette histoire d'Eve et de Cinquième Colonne continuait de l'omnubiler...
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Nathanaël
Rock Star


Inscrit le: 11 Mar 2007
Messages: 407

Phénotype: Abyn
Points: 1465

MessagePosté le: Mar Juin 26, 2007 3:46 pm 
Sujet du message:
Répondre en citant

Bien sûr que non, elle ne le derangeait pas...Ca avait été la question la plus inutile du monde, à laquelle elle connaissait déjà parfaitement la réponse. Parfois, les hommes avaient tendance à vouloir protester, objecter, de temps en temps, lorsqu'ils ne l'avaient plus dans leur champ de vision...Mais généralement, dès qu'elle y apparaissait...pouf, toutes pensées belliqueuses quittaient leur cerveau, et ce dernier organe allait soudainement prendre l'ascenseur pour se loger quelques étages plus bas, bien au chaud. Enfin, elle ne leur en voulait pas. C'était une réaction très naturelle devant une jolie fille...Nathanaël lui-même était humain, hein. Enfin, par les temps qui couraient, ce n'était pas une très grande révélation...Il passait sa vie entre les problèmes, sa culpabilité, et son desespoir. Devenir Eve, l'espace de quelques heures, quelques jours, lui faisait le plus grand bien. Ses soucis semblaient soudain bien accessoires...comme maintenant. Mais il n'oubliait tout de même pas pourquoi il était là. Ou plutôt, pourquoi elle, était là.

Puis la compagnie d'une chanteuse canon mondialement connue...c'était bien mieux que de la paperasse, non? La réponse était évidente. De bonne grâce, après avoir hocher vigoureusement la tête à l'invite de Iohanan, elle l'avait donc suivit dans le couloir, l'escalier, jusqu'au salon, à l'étage...Tout en appreciant avec fierté les quelques regards qu'il lui jetait...Et en fait si, elle put constater qu'il devait quand même être assez occupé. Sa table basse était dans un état pire que son bureau quelques jours auparavant...Sauf que lui avait vaincu la paperasse. Il ne l'avait pas delaissé au profit d'une jolie fille. Il retint un gloussement, à cette idée. Histoire de ne pas foutre en l'air sa couverture quoi. A la place, elle hocha simplement la tête.

"Pas de problème."

La jeune femme alla donc s'installer dans le canapé, déposant son petit sac qui servait plus de cachette à flingue à autre chose, entre elle et l'accoudoir...où elle s'accouda negligemment, tout en croisant les jambes, pour commencer à observer Iohanan faire des aller retours dans la pièce avec ses papiers..Jusqu'à ce qu'il stoppe, et la regarde. Pour lui proposer quelque chose, sous-entendu, à boire. Voilà, ça, c'était une perche à surtout ne pas rater. Son sourire se fâna sur son visage, tandis qu'elle se mit à pâlire légèrement -un don très utile que de pouvoir le faire à volonté, d'ailleurs- et ses yeux se baissèrent, tandis qu'elle ramenait ses deux mains contre ses genoux, l'air soudain moins pétillante, plus morose, triste...Après une ou deux secondes de silence, elle releva des yeux presque déjà larmoyants sur Iohanan, pour parler, d'une toute petite voix...

"Est-ce que vous êtes vraiment sûr que vous voulez m'offrir à boire?"

Connaissant Liadon, il n'avait pas dû lesiner sur les détails...La légende d'Eve l'empoisonneuse était sûrement née, depuis le temps. Pas si longtemps que ça, en fait. Elle en gardait encore quelques bleus sur les côtes...
_________________


Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Iohanan
Commercial révolutionnaire


Inscrit le: 15 Juin 2007
Messages: 38

Phénotype: Abyn
Points: 120

MessagePosté le: Mar Juin 26, 2007 4:37 pm 
Sujet du message:
Répondre en citant

Le sourire de Iohanan s'estompa avec celui de la chanteuse, et tandis qu'avec étonnement il la voyait... soudain s'émouvoir, s'attrister de quelque chose... Perplexe un instant, il fit bien vite le lien avec Liadon et ce qui lui était arrivé il y avait peu. C'était tout à fait vrai... Elle s'était débrouillée pour mettre une drogue dans son verre, alors que justement il lui offrait à boire. Si la Cinquième Colonne avait en effet fait du chantage à Eve, Iohanan aurait trouvé tout à fait normale la réaction de la chanteuse, donc... Sauf que voilà. Il fallait partir dans l'idée que sur ce point, elle avait menti. Qu'elle avait donc agi de son plein gré, et que si elle le regrettait, ça ne devait être que modérement... Bref. Il ne comprenait pas bien, et n'en était que plus confus... Faisait-elle semblant? Ou bien... C'était un véritable casse-tête, et Iohanan avait bien du mal à cerner Eve, en gros. Résultat, il eut l'air un peu perdu... Et peut-être un peu méfiant aussi, tandis qu'il lui répondait:

"Si c'est ça qui t'inquiète, j'ai moins de raisons d'avoir à faire à la Cinquième Colonne que Monsieur Liadon, j'imagine que je peux me le permettre... Puis... Ce n'est pas comme si tu agissais de ton plein gré, n'est-ce pas?"

Du moins c'était ce qu'elle disait, car bon, si ce n'était la Cinquième Colonne, qui donc aurait pu forcer Eve à faire le boulot qu'elle avait fait? Soit récupérer des affaires appartenant aux Në'Minre? Bien... Ce point délicat était abordé, c'était tant mieux. Maintenant, Iohanan n'allait pas se précipiter, non non non... Pas question. Sinon, ses questions sembleraient suspectes, et il risquait de faire comprendre à Eve qu'il en savait plus qu'il n'y paraissait. Et ça, en ce moment plus que jamais, il ne pouvait se le permettre. Il regagna vivement son sourire, puis se redressa, pour emmener le dernier lot de feuilles à destination.

"Je ne vais pas changer ma façon de te traiter sous prétexte que tu as été forcée de droguer un congénère, tout de même..."

Outch, le mot congénère avait eu du mal à passer. Il espérait juste que l'ironie, le dégout qui l'avaient alors pris ne s'étaient pas trop remarqués, dans sa voix. Lorsqu'il revint, il se dirigea directement jusqu'au meuble qui contenait alcools et verres, puis commença à sortir le nécessaire; ramena le tout jusqu'à la table... en prenant l'initiative de sortir une bouteille en particulier. Il s'assit ensuite à côté d'Eve, et tenta de faire fi de toutes ses inquiètudes, histoire d'être égal à lui-même - soit à sa douceur habituelle - tandis qu'il proposait:

"Voilà. C'est une liqueur particulièrement douce, je ne sais pas si tu as déjà goûté... Mais peut-être préfèrerais-tu autre chose? Quelque chose de moins fort?"

Il porta cependant sa main à la bouteille, en vue de l'ouvrir, si Eve n'y voyait aucun inconvénient... S'arrêta dans son geste, et resta en l'attente de la réponse de la chanteuse. Et plongeant son regard dans le sien ourlé, il fut à nouveau happé par les questionnements. Notons que ce regard lui avait toujours rappellé quelque chose, sans qu'il distingue quoi... Chose qui n'était alors que pour plus le troubler... ainsi que la subtile lueur au fond de ses yeux à lui le montrait.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Nathanaël
Rock Star


Inscrit le: 11 Mar 2007
Messages: 407

Phénotype: Abyn
Points: 1465

MessagePosté le: Mar Juin 26, 2007 5:06 pm 
Sujet du message:
Répondre en citant

Sur le coup, lorsqu'il arrêta de sourire, il n'eut pas vraiment l'air de comprendre de quoi est ce qu'elle parlait. Une once d'inquietude la prit: est ce qu'il n'était pas au courant? Liadon se serait-il retenu de baver les détails, par fierté? C'était...très désagréablement envisageable. Et elle ne se voyait pas lui deballer toute l'affaire comme une concierge, non mais oh. Elle regrettait trèèès trèèès beaucoup d'avoir été obligée d'empoisonner Liadon, c'était ben vrai. Elle était vraiment désolée, honteuse, et tout le tralala. Comment ça, pas crédible? Mais si mais si, tout le monde la croyait. Et c'était bien tout ce qui comptait...Eve n'avait jamais eu aucun antécédent avec la Cinquième Colonne, niet nada. Elle n'avait absolument aucune raison de les aider de son plein gré, et ça, tous devaient le savoir...M'enfin, malgré ça, il parut finalement avoir compris de quoi elle parlait. Pas trop tôt. Et oui, ce n'était pas comme si elle avait agis de son plein gré, ça...Dans la bouche de quelqu'un d'autre, cela faisait toujours bizarre. Elle avait l'étrange impression -une paranoia sans aucun doute- d'y deceler une légère ironie, comme si on ne la croyait pas. Or on la croyait, forcement. Sinon elle serait déjà morte.

Elle regagna son sourire alors qu'il reprenait le sien, l'air apparemment soulagé. Il n'allait pas changer de comportement avec elle après cette malheureuse histoire, et...tiens? L'oreille de Nathanaël fit tilt, et un petit voyant s'alluma dans son esprit. N'y avait-il pas eu dans le ton de Iohanan quelque chose qui n'aurait pas dû y être, à la fin de sa phrase? Hmm...Avait-il eu des petits différents avec Monsieur Liadon, ou bien..? Bah, c'était possible. Très envisageable. Ils passaient leur temps à se faire d'innombrables crasses...Elle devait commencer à voir des trucs qui clochaient là où il n'y en avait pas.

"Merci de me croire..."

Hopla, il s'asseyait, en ramenant avec lui une jolie bouteille et des verres. C'était gentil à lui. Notons quand même qu'il ne lui proposait pas de faire le service, hein...Gentleman ou méfiant, allez savoir avec les commerciaux...En tous cas, ses petites attentions à son egard étaient forts appréciables. En fait, elle adorait ça, qu'on s'occupe d'elle, gentiment. Iohanan était bien un des rares à faire ça avec elle, et elle savourait ces infimes moments où elle ne craignait pas qu'on la batte, la viole, ou bien abuse d'elle au nom de quelques fantasmes...D'où coup, elle fut un peu distraite, et rata complètement ce qu'il se passait dans les yeux du jeune homme à ce moment là...En oublia même de lui répondre, ce dont elle se rappela soudain, et se redressant, colla de nouveau son sourire simple, un peu triste, au bout de ses lèvres, et reposer son bras sur l'accoudoir.

"Est ce que j'ai la réputation de ne pas tenir l'alcool? Je veux gouter, bien au contraire..."

Il n'y avait pas qu'à ça qu'elle voulait gouter, maiiiiis elle s'abstint bien de lui signaler. Ses pensées ne regardaient qu'elle. Mais s'ils s'ennivraient un petit peu, elles pourraient bien devenir carrément réalité, pour le coup...
_________________


Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Iohanan
Commercial révolutionnaire


Inscrit le: 15 Juin 2007
Messages: 38

Phénotype: Abyn
Points: 120

MessagePosté le: Mar Juin 26, 2007 5:39 pm 
Sujet du message:
Répondre en citant

Il y avait des jours où Iohanan maudissait son tempérament trop gentil, et ces jours étaient nombreux, étant donné sa vie. Ses deux vies, même... Et là, c'était un de ces jours, justement. Il avait failli culpabiliser, tandis qu'Eve le remerciait de la croire, alors qu'il ne la croyait bien évidemment pas. Il se reprit juste à temps, et tandis que son coeur se serrait, et qu'il commençait à culpabiliser de sa propre hypocrisie, et de son comportement soupçonneux... IIIIK le frein. Non mais... Il n'allait pas délirer, non plus! Il était extrèmement bien placé pour savoir que quelque chose clochait, et qu'Eve mentait, réellement. Voilà. C'était tout. Peut-être avait-elle d'excellentes raisons, qui le pousseraient à l'apprécier plus qu'il ne l'appréciait déjà... mais ça ne changeait rien aux faits. Voilà. Voilà et... Merde!

Bref. Il lui fallait passer à autre chose là, tout de suite, maintenant. Et la dite chose était la réponse d'Eve quant à sa proposition, même si cette réponse avait été un peu tardive... chose dont il ne s'était même pas rendu compte d'ailleurs, lui-même ayant alors été plongé dans ses pensées. Elle acceptait... Parfait! Il n'aurait pas à se relever. Souriant de plus belle il acquièsça, et ouvrit donc la bouteille, pour verser l'alcool en quantité décente dans leurs deux verres. Il tendit le sien à la chanteuse, prit le second, puis cherchant ses yeux leva le récipient, histoire de trinquer:

"Santé."

Et sans attendre, il plongea ses lèvres dans l'alcool sucré, mais puissant, qu'il contenait. Ca allait lui faire du bien, après ces rudes journées qu'il venait de passer... Puis peut-être cela lui délierait un peu le cerveau, à défaut de la langue, qu'il devait s'efforcer de bien maîtriser pour éviter de se mettre en danger. Il plongea un instant ses yeux dans le vide, pensif, et avala une gorgée... Une seconde... Il fallait qu'il prenne les choses en main, et ce n'était pas en laissant la chanteuse croire qu'il pensait tout ce qu'elle disait vrai, et plus à mettre en doute, qu'il allait y arriver. Il ne fallait pas non plus qu'elle se croie en danger, sans quoi il n'arriverait à rien en tirer... C'était difficile. Très difficile. Mais il se devait d'essayer... Alors il souffla un long instant, avant d'à nouveau la regarder, souriant gentiment, mais l'air... déterminé, cependant. Peut-être un peu trop notons, mais il ne le faisait pas exprès. Il n'était pas habitué à jouer le vilain méchant commercial dans l'intimité...

"Dis voir... Je n'ai aucune envie de te causer des problèmes, aussi quoi qu'il en soit je le garderai pour moi à mes propres risques et périls mais... La Cinquième Colonne t'a t-elle réellement fait du chantage?"

Elle ne le croirait sans doute pas... Comment le pourrait-elle? Il était censé être une véritable pourriture sur pattes après tout... Et pourtant, c'était ici et maintenant qu'il était véritablement sincère, quelle ironie. Il reposa son verre, sans cesser de fixer ses yeux, sérieux, y cherchant le moindre changement, la moindre miette de réaction à se mettre sous la dent... Pour l'instant il ne pouvait sans doute espérer mieux.
_________________




Dernière édition par Iohanan le Mer Juin 27, 2007 9:29 am; édité 1 fois
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Nathanaël
Rock Star


Inscrit le: 11 Mar 2007
Messages: 407

Phénotype: Abyn
Points: 1465

MessagePosté le: Mer Juin 27, 2007 9:11 am 
Sujet du message:
Répondre en citant

Ahh, elle aimait rendre les hommes heureux. Comme Iohanan à cet instant qui semblait satisfait qu'elle accepte son alcool, et qui n'avait donc pas à se relever, de nouveau. La vie était faite de petits plaisirs de ce genre...Puis si ce qu'il lui offrait à boire pouvait l'egayer un peu, cela ne lui ferait franchement pas de mal. Elle ne risquait de toutes les façons pas de lâcher des informations compromettantes, ça...Surtout avec Iohanan. S'il devait y avoir un seul et unique commercial avec qui elle pouvait laisser sa méfiance retomber, ne pas craindre trop de coups fourrés, c'était bien lui. Après tout, quand on regardait son passé, il avait peut-être le sang d'un commercial, mais pas vraiment le comportement...
Elle sourit donc de plus belle, alors qu'il remplissait son verre, et le leva à son tour en plongeant ses yeux au fond des siens.

"Santé!"

Puis elle alla tremper ses lèvres fines dans l'alcool...et lui découvrant un goût sucré, agréable, en avala une gorgée, puis une autre. Le liquide lui picota doucement la gorge en descendant...Hm oui, il devait être assez fort. Mais pas assez pour qu'elle roule sous la table, et trop bon pour qu'elle se refuse à une seconde gorgée...Sauf que voilà. Les paroles de Iohanan eurent soudain de quoi la surprendre, sincèrement. De même que son air soudain serieux, determiné, alors qu'il lui disait...qu'il n'allait pas lui causer de problèmes, qu'elle pouvait lui déballer la vérité, quoi. La surprise était totale, mais elle la contenut à merveilles, ne laissant qu'un mince étonnement transparaitre sur ses traits. Elle avait attendu un peu de suspicion de la part de n'importe qui...mais pas de lui, quoi. N'avait-il pas dit auparavant qu'il la croyait? Pourquoi se retracter maintenant alors? Et surtout...d'une manière pas franchement fine quoi. Croyait-il franchement qu'elle allait lui cracher le morceau, tout ça parce qu'il était mignon, et qu'il lui faisait une promesse de securité les yeux pleins d'étoiles? C'était louche ce truc...Vraiment louche. Elle avait beau reflechir, elle ne voyait pas vraiment quel élement compromettant elle aurait pu laisser echapper pour lui faire penser qu'elle mentait...Humpf.

Bref, en tous les cas, elle n'allait pas se laisser dérouter par une remarque de ce genre. Le but était de rester crédible. Ses yeux se remplirent de larmes instantanément, comme par magie, et alors qu'elle reposait sa coupe d'une main déjà un peu tremblante, elle commença à repondre d'une voix...étranglée, faible, comme si la chanteuse allait...se mettre à pleurer. Et si Iohanan avait le malheur d'insister encore, elle allait le faire, gare à lui.

"Vous...vous ne me croyez pas...Je n'avais aucune raison de faire ce que j'ai fait...je ne veux de mal à personne et...et..."

Et elle se tut, alors qu'un sanglot désagréable remontait depuis sa gorge. A y réflechir, elle avait raté sa vocation. Ce n'était pas chanteuse qu'elle aurait dû faire, mais actrice...
_________________


Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Iohanan
Commercial révolutionnaire


Inscrit le: 15 Juin 2007
Messages: 38

Phénotype: Abyn
Points: 120

MessagePosté le: Mer Juin 27, 2007 9:56 am 
Sujet du message:
Répondre en citant

Iohanan avait donc maintenant l'occasion de découvrir qu'Eve... était vraiment une excellente actrice. Parce que bien sûr il lui était impossible de la croire. Et tout ça n'était pas pour le rassurer, ni pour l'arranger... Il se rendait compte qu'il devait se méfier doublement de la jeune femme, car ainsi qu'il avait trop souvent tendance à l'oublier, il était consideré comme l'ennemi de ses propres convictions, qu'Eve pouvait potentiellement partager, étant donné ce qu'elle avait fait. D'un côté, avec ce qu'il savait d'elle, il voyait mal la chanteuse retourner sa veste soudainement, et passer aussi vite du côté des "gentils", mais bon... On l'avait déjà compris, il était confus, ne comprenait rien, et Eve ne l'éclairait maintenant en rien. Au contraire, le brouillard s'épaississait, et il se mettait de plus en plus à douter...

Il s'était bien douté qu'Eve ne lui déballerait pas tout sur un plateau d'argent, juste parce qu'il lui faisait une jolie promesse, qu'elle pensait certainement qu'il pourrait très bien ne pas tenir... Le problème à l'instant, c'était sa réaction. Etre sur le bord de pleurer, comme ça... Iohanan n'allait pas pouvoir insister bien longtemps. Ca serait trop suspect, puis il n'avait pas pour réputation de faire pleurer les gens pour leur tirer des informations. Pas dans ce genre de cadre là tout du moins... Bref. En tous les cas, il n'avait pas l'air convaincu. Voire même il avait l'air carrément dubitatif, et ça aurait été pas mal qu'il s'en rende compte... Le problème, c'est que ce n'était pas le cas. Gardant le silence un instant, plongé dans ses réflexions, il alla chercher son verre qu'il avait reposé, puis le porta à ses lèvres, pour finir son contenu cul sec, et le reposer. Toujours sérieux, yeux fixés sur la table pensivement, et presque impitoyable sur le coup - ça aurait été le cas si il avait cru qu'Eve disait vrai - il tenta de répondre, prudemment:

"C'est vrai que je vois mal pourquoi tu l'aurais fait... Quoi que... Les affaires que tu as récuperé appartenaient à quelqu'un que tu avais déjà rencontré auparavant, il me semble... Ce n'est pas celui là même qui t'avais enlevée?"

C'est vrai... Il venait de tilter, ce qui d'ailleurs se voyait. Il n'y avait même pas pensé... Franchement il y avait des jours où il était un véritable idiot. Bref... Aleksiz et Eve s'étaient déjà rencontrés, et peut-être que vu le temps passé ensemble... Peut-être y avait-il un lien? Il retourna sur Eve, et vint poser une main tendre contre sa joue. Ce ne suffirait pas à la mettre en confiance, mais il voulait au possible lui faire comprendre qu'il ne lui voulait aucun mal... même si ça n'était pas crédible, d'accord. Il y avait des fois où son statut de commercial le mettait véritblement sur les nerfs, comme maintenant...

"Ca n'a vraiment aucun lien?"

Mais soudain... Le trouble de nouveau. Même si cela avait été le cas, comment Eve aurait-elle pu être au courant de cette affaire si rapidement, et pour agir si prestemment, sans informations de la Cinquième Colonne... Etait-ce là l'action du traître? Peut-être... Après tout, la Cinquième Colonne ni lui même ne pouvaient se vanter de connaître les motivations de ce dernier... Enfin. Il allait s'en arrêter là, sans doute, si Eve continuait de nier. Après, ce serait trop dangereux.
_________________


Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Nathanaël
Rock Star


Inscrit le: 11 Mar 2007
Messages: 407

Phénotype: Abyn
Points: 1465

MessagePosté le: Mer Juin 27, 2007 1:18 pm 
Sujet du message:
Répondre en citant

Fichtre. Voilà qui était fort problématique. Iohanan n'avait pas l'air convaincu. Mais alors paaas du tout. Il y avait un souci, forcément, quelque chose qui clochait. Eve le sentait, et ne voyait de toutes les manières pas d'autres solutions à la situation actuelle. Elle avait beau ressasser ça, refaire le film dans sa tête encore et encore...De tout ce qu'elle avait dit, de tout ce qu'elle avait fait depuis que cette histoire avait eu lieu elle n'avait RIEN laché de vraiment compromettant auprès des commerciaux. Rien qui justifiait une telle méfiance à l'égard de sa version, et surtout de la part de Iohanan. Malgré tout, il agissait comme si...comme si il était en possession d'une donnée qui faisait que, quoi qu'elle puisse dire, il ne pouvait accorder aucun crédit à ses paroles. Et ça, franchement, c'était éffrayant. Très éffrayant. Etait-il possible que...l'espion soit de chez lui? Non, franchement, non, ca n'était pas crédible. Elle se montait la tête pour rien. Il avait le droit d'avoir des doutes, c'était plus que normal, tout de même. Il devait peut-être s'inquieter pour sa propre sécurité. Bref, l'important était donc d'arrêter cette discussion à défaut de réussir à le convaincre tout à fait, s'il ne le désirait pas.

Ses yeux s'embuèrent encore de larmes alors qu'il glissait une main contre sa joue, pour emettre l'hypothèse d'un lien avec Aleksiz. Il était malin, mais une petite amourette de vacances ne justifiait pas une trahison pareille, pas du tout. Allez, il pouvait bien se brosser pour obtenir la vérité. Mais maintenant qu'il avait autant insisté, il pouvait être fier d'avoir gagné le gros lot. Le sang quitta le visage de la chanteuse, alors qu'elle saisissait son bras, tremblante, et alla enfouir sa tête contre son épaule pour se mettre à pleurer convulsivement, serrant son bras contre elle comme une supplication pour qu'il accrédite sa version...Ralala. Heureusement qu'elle avait laissé tomber le mascara pour ce soir. Rester nature à de très nombreux avantages dans ce genre de situation. Elle laissa une voix faible s'elever, et entrecoupée de multiples sanglots violents.

"Non...je ne l'ai pas fait pour ça...Pou..pourquoi ne voulez-vous pas me croire? Je suis...je suis désolée, tellement désolée...je regrette..."

Qu'il ose insister encore et elle lui faisait le grand jeu du malaise. Personne n'avait encore resisté à ça.
_________________


Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Iohanan
Commercial révolutionnaire


Inscrit le: 15 Juin 2007
Messages: 38

Phénotype: Abyn
Points: 120

MessagePosté le: Mer Juin 27, 2007 1:57 pm 
Sujet du message:
Répondre en citant

Bon, eh bien résultat... Rien. Niet, nada. Il n'allait rien apprendre de plus ce soir, à son grand malheur... A lui donc les doutes et la perplexité persistants... Et peut-être même plus qu'avant. Elle avait l'air vraiment sincère, et ça s'était effrayant, ainsi qu'il s'en rendit compte lorsqu'elle saisit son bras, et partit plonger son visage contre lui, à pleurer, à parler, en larmes... Par réflexe, il porta ses mains autour d'elle, pour la consoler... Alors qu'en réalité, il ne devait pas y avoir de raisons de le faire, n'est-ce pas? C'est ce qu'il pensait, vraiment... Et si le moindre doute venait le tenter, il le rejetait de toutes ses forces. Ce genre d'opération n'aurait pas été classée top secrète au point qu'il n'en ait pas ouie dire, non, non, et non... La Cinquième Colonne n'avait PAS menacé Eve, à point c'était tout. Il ne manquait plus qu'à se qu'il se mette réellement à culpabiliser, maintenant, tiens...

Pourtant, c'était fait. Et quand bien même il pensait toujours avoir raison... Il était vraiment le dernier des abrutis, quand il s'y mettait... En tous les cas, ça ne tombait pas si mal, puisqu'était venu le temps d'arrêter de chercher la petite bête, et d'accepter la défaite. Il posa sa tête contre celle d'Eve, et commença à passer une main contre son dos, pour continuer... A la "rassurer", la "consoler", ainsi qu'il avait commencé de le faire involontairement. Tout de suite nettement plus doux, il s'excusa donc:

"Chut, d'accord, d'accord... C'est moi qui suis désolé, je ne voulais pas te blesser, d'accord? Je te crois..."

Et de culpabiliser doublement, encore une fois pour rien. Mais si Eve avait semé un tout petit peu de doute dans son esprit, c'était assez pour cela... Et c'était à s'en arracher les cheveux, notons, mais enfin... Il ne pourrait sans doute plus se permettre d'en rajouter des couches par l'avenir... Autant donc clore la discussion, et les pleurs de la chanteuse, sur le même ton:

"Je ne te poserai plus d'autre question à ce sujet, à l'avenir."

Il attendit le temps qu'il fallait pour qu'elle se calme, puis l'éloigna un peu de lui, pour l'observer l'ombre d'un sourire doux baignant à nouveau ses traits. Il passa un doigt contre ses yeux humides, toujours intérieurement partagé entre confusion et culpabilité... Si il ne pouvait rien savoir, il devait du moins rester méfiant.
_________________


Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Nathanaël
Rock Star


Inscrit le: 11 Mar 2007
Messages: 407

Phénotype: Abyn
Points: 1465

MessagePosté le: Mer Juin 27, 2007 2:28 pm 
Sujet du message:
Répondre en citant

Ahahaha! Cette fois, il était cuit. C'était la défaite totale. D'un autre côté...elle n'avait pas envisagé de perdre cette bataille, un seul instant. Franchement, c'était même facile. Dès qu'on commençait à pleurer, les hommes avaient une fâcheuse tendance à oublier les questions qu'ils voulaient poser...et Iohanan n'était pas du genre à faire pleurer les filles, pas vrai? Si ça avait été un goujat comme Liadon, elle aurait dû mettre quadruple dose, mais là...Ca suffisait, tout simplement, ainsi qu'elle pouvait le constater alors qu'il passait sa main contre son dos, posait sa tête contre la sienne...Hm...Qu'est ce qu'on était bien là...Bon, ne pas oublier de continuer à chouiner. Ce qu'elle continua à faire de plus belle alors que son petit corps frèle se resserrait contre le sien, et qu'elle put ainsi sentir sous son poids son appréciable jeu de muscles...Et encore, elle esperait que ce n'était là qu'un avant-goût...Il avait maintenant beaucoup de choses à se faire pardonner, pas vrai?

Bon, au moins au final, il la croyait. Ou il disait le faire, et c'était suffisant pour l'instant. Plus tard...Nathanaël menerait l'enquête, savoir où la réputation d'Eve en était. Et si d'autres commerciaux avaient soulevés autant de doutes désagréables également...Comme il promettait de ne plus rien dire sur ça, elle se calma, petit à petit, le flot de ses larmes se tarit...Et encore toute chamboulée, elle le laissa l'eloigner de lui -a regret certes-, pour qu'il sèche ses larmes avec un doux sourire...Aaaalalala. Elle sentait son petit coeur fondre d'un presque amour pour Iohanan. Ce garçon était franchement bon à marier. Mais à consommer avant le mariage. Vivement, sans plus rien dire, les yeux encore rouge, elle alla nouer ses bras autour de son cou...et l'air pseudo-desesperée, plaqua ses lèvres sur les siennes. Là, s'il retrouvait encore quelque chose à redire, alors qu'elle pressait son corps contre le sien...Franchement, elle n'y comprendrait plus rien.
_________________


Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Iohanan
Commercial révolutionnaire


Inscrit le: 15 Juin 2007
Messages: 38

Phénotype: Abyn
Points: 120

MessagePosté le: Mer Juin 27, 2007 2:55 pm 
Sujet du message:
Répondre en citant

La grande question de la soirée serait sans doute: pourquoi Iohanan fut-il surpris, à cet instant précis? Il sursauta presque tandis qu'Eve lui sautait littéralement dessus, pour plaquer ses lèvres contre les siennes en un pourtant très prévisible baiser. Mais qu'il n'avait pas prévu, lui, en l'occurrence, le changement de situation ayant sans doute été trop brusque pour son cerveau embrouillé. Si il eut un mouvement de recul réflexe... Le réflexe passa bien vite la main à son esprit, et à d'autres instincts. Il retourna plaquer ses bras dans le dos d'Eve; jusque dans sa nuque, puis les y passant doucement se pencha en avant, de telle sorte à renverse la chanteuse dans ses bras; poser son dos contre les coussins confortables du canapé, et y terminer leur baiser, sans aucun doute premier d'un bon nombre d'agréables choses... Qu'ils n'allaient peut-être pas non plus faire en plein salon. Ca manquait comme qui dirait un peu d'intimité, même en pleine nuit... Et puis bon. Ils pouvaient être nettement mieux installés... Après quelques secondes auxquelles il aurait pourtant voulu donner suite, il coupa leur échange, pour souriant proposer à voix presque basse d'aller voir ailleurs... Si ils y étaient:

"Nous ferions peut-être mieux d'aller ailleurs...?"

La méfiance? Oh, elle était encore là, si si, tout à fait... Juste un peu en tâche de fond, quoi. Pour le moment, il n'avait pas vraiment de raisons d'être sur ses gardes, seulement... Sauf si Eve avait soudain pour idée de le poignarder, mais bon... Il l'imaginait mal faire ça, et ainsi foutre sa vie en l'air définitivement. Ses lunettes commençaient à glisser sur son nez, et il fut forcé de libérer l'une de ses mains pour les y redresser, et les empêcher de tomber. Première soirée de "repos" depuis un long moment, il pouvait tout de même bien se permettre de se relâcher un peu, avec ce que la chanteuse lui offrait...
_________________


Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Chimea Index du Forum -> Rp: Enezis -> Quartier résidentiel Toutes les heures sont au format GMT
Aller à la page 1, 2, 3  Suivante
Page 1 sur 3

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


MSTrenches war Theme © Matt Sims 2004

Title Images © Medal of Honour - EA Games
Powered by phpBB © 2001, 2004 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com