Navigation :: Chimea
FAQ :: Rechercher :: Liste des Membres :: Groupes d'utilisateurs :: S'enregistrer :: Profil :: Se connecter pour vérifier ses messages privés :: Connexion

[CJ]Colère et désespoir...
Aller à la page 1, 2  Suivante
 
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Chimea Index du Forum -> Rp: Enezis -> Quartier résidentiel
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Nathanaël
Rock Star


Inscrit le: 11 Mar 2007
Messages: 407

Phénotype: Abyn
Points: 1465

MessagePosté le: Dim Juin 10, 2007 11:45 am 
Sujet du message: Colère et désespoir...
Répondre en citant

[Sept ou huit après "Nouvelle ère (2)"]

Ca retombait. Maintenant qu'il était tard, et qu'il commençait à se sentir seul. Quoi de plus normal...aujourd'hui était la pire journée de toute sa vie. Il ne devait pas être beaucoup plus de quinze heures, lorsqu'il avait quitté le QG...Aleksiz était resté seul dans la petite chambre, toujours en état de choc...mais Nathanaël ne pouvait rien pour lui. Strictement rien...Il n'était à cet instant même pas capable de s'occuper de lui-même, alors comment aurait-il pu trouver la force, les mots, pour Aleksiz? Tout ça...il verrait tout ça plus tard. Il avait réunis la majeure partie de ses généraux les plus hauts, et leur avait laissé un choix très clair: le suivre, ou rester là. Beaucoup étaient restés, mais nombreux vinrent avec lui, pour...Pour tout ça.

Comment décrire simplement ce qui s'est ensuite déroulé? Il a fait sauter trois immeubles. Les plus importants, les plus puissants qu'il ait pu trouver sur le moment. Les plus bondés aussi...Pour la première fois de sa vie, il ne prit aucun soin des civils, de tout ceux qui bossaient pour les commerciaux, de bon gré, ou non. C'étaient eux qui, les premiers, avaient mêlé des gens qui n'avaient rien à voir dans cette histoire, massacré les Libhe Sûl...Alors ça allait être oeil pour oeil, dent pour dent...Puis Nathanaël était passé à des choses nettement plus sympathiques, libératrices, sanglantes. Il avait attaqué des maisons de commercial. Et non seulement il avait pris grand soin d'eliminer tout ce qui tenait une arme...mais il avait fait aussi massacrer toute famille. Femmes, enfants. Tout ces pourris...il ne pouvait plus les supporter. Pourquoi avoir une quelconque morale, contre ceux qui n'en avaient aucune? Pourquoi aurait-il dû se maitriser, faire preuve de compassion? C'était la guerre...

Puis vint l'heure où, en ne voyant pas Nathanaël se fatiguer, on prit peur. Toute cette opération...C'était efficace, mais trop cruel, trop sanglant. Trop dangereux...Il ne fallait pas ainsi continuer. Alors chacun avait commencé à s'en aller, pour que toute nouvelle attaque devienne inenvisageable, et qu'au final...le garçon se retrouve seul. Rien n'avait changé pourtant, sa colère, sa rancoeur...Il alla donc errer, tuant froidement quiconque se mettait sur son passage, jusqu'à ce que ses pas, étrangement, le ramène...là où les corps étaient encore entassés, et le resteraient. La tristesse succéda bien vite à la haine, et il restait là, hebeté, devant la bâtisse à l'aura de mort...Pouvait-il vraiment...tous les laisser ici, tous ces hommes qu'il avait connu, même si peu, et qui étaient chers au coeur d'Aleksiz? Non...Il ne souffrirait pas qu'on vienne pietiner leurs cadavres. Alors il avait cherché des bidons d'essence, il était entré, en avait mit partout...puis il avait tout fait flamber. A défaut de leur offrir des sepultures décentes...au moins, ils ne seraient pas bafoués dans la mort. Il était resté à regarder les flammes, la fûmée s'elever, noire comme son humeur, comme son coeur...

Mais lorsqu'il n'y eut plus que des cendres...toute vie semblait l'avoir provisoirement quitté. Plus de colère, plus de desespoir, juste une hagardise étrange, une douleur sourde dans tout son être, et la fatigue qui remontait...Il ne lui restait plus rien à faire, pour aujourd'hui. Il n'avait pas le courage de retourner au Quartier Général. Alors...il reprit le chemin de l'appartement, où Adriel était toujours enfermé. Mais peu importait...c'était le dernier endroit où il se sentait bien en ce monde, sûrement. Couvert de sang, la mort dans l'âme, il revint donc, et dans le couloir, introduisit les clés dans les multiples serrures, sans un regard pour son ami, ou quoi que ce soit, d'ailleurs...Ne refermant même pas, il vida le contenu de ses poches derrière la porte, et sans un mot, sans plus rien ressentir, il passa directement dans la salle de bain...où il alluma l'eau, et glissa son visage sous le jet puissant, avec l'espoir secret de peut-être y noyer tout son malheur...
_________________


Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Adriel
Guitariste


Inscrit le: 13 Mar 2007
Messages: 126

Phénotype: Abyn
Points: 545

MessagePosté le: Dim Juin 10, 2007 2:16 pm 
Sujet du message:
Répondre en citant

Si Adriel avait pensé ne pas pouvoir être plus frustrée qu'elle ne l'était déjà, et bien elle aurait eu largement tort... Heureusement en un sens elle ne l'avait pas fait, et avait sans attendre allumé le poste de télévision, mis la chaine qui passait le plus d'infos, et après s'être affalée sur le lit s'était scotchée sur son bouquin en cours, relevant la tête chaque fois que le caractéristique petit jingle retentissait, annonçant le prochain journal.

Au début, rien ne s'était passé, chose ma foi plutôt rassurante à son goût, quoiqu'elle sut qu'Eve n'y couperait tout simplement pas. Si Liadon pouvait éviter d'alerter les médias, cela leir ferait toujours moins d'ennemis potentiels... Puis... Les mauvaises nouvelles. Et pas celles qu'elle attendait. Au contraire même. Elle s'était si peu attendue à cela qu'elle s'en sentit un peu vexée... dans sa colère, elle avait oublié certaines hypothèses, qui l'avaient empêchée d'appréhender cette suite. Eh bien... La grossesse agissait-elle déjà sur ses neurones, de façon inhibitrice? Ce n'était pas à espérer... La Cinquième Colonne avait agi, et elle n'avait pas fait semblant. Un immeuble sautant tout d'abord, liquidant patrons et employés... puis un second, et un troisième. Puis des meurtres avaient commencé à avoir lieu, dans les demeures des commerciaux en particulier... Si au départ Adriel s'était contenté d'être perplexe, un peu inquiète face aux violences déversées par Nathanaël, ses sentiments avaient bien vite changé, ce jusqu'à ce qu'elle ait réellement peur... Déjà, ce n'était pas le genre de Nathanaël de tuer des civils au cours des opérations de la Cinquième Colonne... L'état dans lequel elle l'avait trouvé était peut-être en cause. C'était ce qu'elle s'était dit en premier lieu... Puis ça avait continué, et elle avait compris qu'il avait encore du se passer quelque chose... Sans doute quelque chose de dramatique, pour que Nathanaël en arrive à ces extrémités... du jamais vu. Quelle pouvait-en être la cause? Certainement pas leur dispute. Un problème avec les Në'Minre? La mort de l'un d'entre eux, par suicide, ou suite à ce qu'ils avaient subi? Ou alors quelque chose en rapport avec eux... Rivëndal semblait ne pas avoir d'attache particulière, du moins pas sur Enezis... Les libhe sûls alors peut-être? En tous les cas, cela n'annonçait vraiment, mais alors vraiment rien de bon... Elle avait fermé son livre, et s'était intéressée à la télé, strictement, et quitte à devoir zapper à tour de main pour pouvoir trouver un programme en rapport avec ses préoccupations. Nathanaël allait trop loin... Nettement. Ca devenait périlleux, et il risquait en en faisant trop de finir par faire tout capoter. Pourtant, Adriel n'était plus en état de s'énerver. Elle était revenue à son état normal, et comprenait qu'il allait falloir faire avec... Prendre sur elle et attendre, en priant pour que tout finisse "bien".

Puis l'information capitale, qui lui fit un choc certain, puisqu'elle sembla soudain se fermer, à l'entente de cette désastreuse nouvelle... Les libhe sûls avaient été décimés, ce que le journaliste annonçait comme une heureuse nouvelle, un fléau en moins pour la societé. Selon lui, le massacre aurait été revendiqué par un autre gang, ennemi bien connu des sûls mais... ça sonnait faux, tout simplement. Ce gang était franchement beaucoup moins puissant que les libhe sûls l'avaient été... et il était connu qu'il leur arrivait souvent de collaborer avec les commerciaux. Résultat, à l'esprit d'Adriel, une seule solution s'imposait: la réalité de l'affaire avait été masquée, histoire de déshonorer une dernière fois, dans la mort, le gang d'Aleksiz... Une perte de réputation post-mortem, voilà qui correspondait de trop aux perfides manigances d'un commercial, pas vrai? C'était dégueulasse, mais parfaitement crédible. Un peu trop crédible à son goût... Suivi le scandale qui devait forcément suivre, puisqu'on révela la véritable identité d'Eden et Nayahka au grand public, juste après ce qui concernait le gang. Ils étaient vraiment dans une méchante merde... mais enfin. Maintenant au moins, elle pensait pouvoir deviner pour quelles raisons Nathanaël avait grillé un fusible, jusqu'à en arriver là... Elle attendit jusqu'au soir sans bouger... et put enfin souffler, quand plus aucune catastrophe n'arriva. La panique retombait un peu... et ce devait-être fini. Bientôt, Nathanaël rentrerait.

Elle se remit relativement rapidement dans son livre, après avoir medité quelques minutes au sujet des libhe sûls, des Në'Minre, de Nathanaël, de Liadon... Bref. De tout ce qui posait problème en ce moment, ce qui faisait un bon paquet. Elle parvint à faire abstraction de tout... jusqu'à ce que la porte s'ouvre, sur un Nathanaël dans un si piteux état... qu'il ne vint même pas à l'idée d'Adriel de lui rappeller sa rancune et sa déception. De toutes façons, il ne la regardait pas. Couvert de sang, l'air au plus déprimé, il ne ferma même pas la porte avant de passer à la salle de bain. Adriel fronça un peu les sourcils, sous le coup de l'inquiètude remontante. Elle referma son livre, se releva, partit clore la porte restée béante... puis se tourna en direction de la porte de la salle de bain, dans laquelle l'eau coulait déjà. La priorité n'était plus maintenant de sauver la Cinquième Colonne, pour laquelle elle ne pouvait actuellement plus rien, mais bien de s'occuper de Nathanaël, qu'elle avait contribué à mettre dans cet état... Face à ça, le reste s'estompait, et pourrait être traité plus tard, lorsque de tout côté les choses iraient un peu mieux.

Elle allait donc attendre qu'il sorte de là, non pas sur le lit, mais dans le couloir et à côté de la porte, histoire d'être tout proche de lui quand il réapparaitrait. Dans un bref soupir, elle s'appuya contre le mur, puis commença à attendre, prête à tourner sur Nathanaël un visage dépourvu de toute froideur, de toute distance... de tout fantôme de leur dispute. Elle ne voulait surtout pas en rajouter. Nathanaël avait beau avoir fait ce qu'il avait fait... Il n'en restait pas moins ce qu'il était pour elle, et au delà de tout ce qui concernait l'organisation.
_________________


Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Nathanaël
Rock Star


Inscrit le: 11 Mar 2007
Messages: 407

Phénotype: Abyn
Points: 1465

MessagePosté le: Dim Juin 10, 2007 2:48 pm 
Sujet du message:
Répondre en citant

Il se sentait vraiment complètement vide, et c'était une étrange impression...Lui toujours si émotif, il restait là...complètement hébeté, incapable d'avoir une quelconque pensée cohérente...Tout ce qu'il était, tout ce qu'il avait fait, tournait en boucle dans sa tête, sans qu'il puisse en chasser les images, ou bien les maux. C'était...c'était vraiment la journée la plus pourrie de toute son existence, bien pire que celui de la révolution même, où il avait perdu tout ce qui lui était cher...Là, il avait juste l'impression qu'on lui avait arraché le coeur, après l'avoir torturé pendant de si longues heures...Il n'arrivait même plus à s'en vouloir, et dieu seul savait ô combien il chérissait ce sentiment...Il avait toutes les raisons du monde d'éprouver une mordante culpabilité, mais au milieu de toute sa souffrance, ce qu'il ressentait s'était annihilé...

Comment...comment en était-il arrivé là? Qu'avait-il pu bien faire pour meriter ça? Et Aleksiz? Lui s'était contenté...de suivre la voie qu'il pensait juste, d'essayer de reparer les tords, mettre un maximum de gens à l'abri...derrière la vengeance, il avait juste souhaité rendre ce monde meilleur...Mais ça ne faisait qu'empirer. La vie prenait une tournure si compliquée...qu'il commençait à se demander si elle valait vraiment la peine d'être vécue. Toutes ces conneries...Eve, le groupe, l'organisation...tout ça n'avait plus d'importance, à cause de ce qu'il avait fait. De ce qu'il avait fait à Aleksiz. Et le sang qu'il avait fait couler aujourd'hui ne lui était d'aucun soulagement...Il aurait dû s'en douter, pourtant. La vengeance ne l'avait jamais mené nulle part...

L'eau sur son visage ne le satisfaisait pas, ca n'était pas suffisant...Mais que cherchait-il franchement? A attraper la mort? Peut-être...maintenant, la solution ne lui paraissait plus si innacceptable...Il était donc passé sous la douche, tout habillé, chaussures comprises. Il n'avait plus rien dans les poches, donc ca ne craignait rien...et même dans le cas contraire, il s'en serait foutu. Pour l'heure...plus rien ne comptait. Il alla s'asseoir sous le jet d'eau glacé, et remontant ses genoux, passa ses bras autour, et alla y enfouir son visage. Voilà...il n'avait même pas froid. Il ne ressentait qu'une fatigue latente derrière le néant qui ornait son coeur et sa tête maintenant. Il voulait juste...ne penser à rien.
_________________


Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Adriel
Guitariste


Inscrit le: 13 Mar 2007
Messages: 126

Phénotype: Abyn
Points: 545

MessagePosté le: Dim Juin 10, 2007 3:20 pm 
Sujet du message:
Répondre en citant

Adriel attendit un bon moment... et étrangement, Nathanaël ne sortait pas. L'eau continuait à couler, alors qu'il aurait du avoir fini sa douche depuis longtemps. Il était compréhensible dans son état qu'il puisse avoir envie de rester sous le filet plus longtemps qu'à l'habitude mais... malgré tout, c'était anormal. Elle allait donc entrer, du moins pour voir... Elle se décolla donc de son mur d'une petite impulsion du pied, et décroisa les bras, pour porter une main à la poignée, ouvrir un peu, passer son regard à l'intérieur... et ouvrir en grand. C'était pire que ce qu'elle avait pu imaginer...

Nathanaël était là, sous l'eau... habillé, et prostré. Bon sang... Il était vraiment dans un état lamentable, qu'Adriel ne lui avait jamais connu. Si elle ne regrettait pas son comportement du matin, qui avait été celui qu'elle s'était due d'adopter, elle commençait malgré cela à culpabiliser... Car elle avait été dure, sous le coup de cette colère qui lui était totalement inhabituelle. Nathanaël était quelqu'un de censé, et une fois redevenu lui-même, elle aurait très bien pu lui mettre les points sur les I moins violemment. Mais voilà, elle ne l'avait pas fait, et avait du rajouter un poids... peut-être pas si négligeable que cela à ses soucis. Après une brève seconde de battement... elle n'hésita pas. Elle referma la porte avec douceur derrière elle, puis s'approcha de Nathanaël, sâchant d'avance qu'il lui faudrait prendre quelques précautions. Accablés par le malheur, les gens s'aliénaient, totalement, et leur comportement devenait vite imprévisible, même pour elle... Elle attrappa une serviette au passage, puis passa un bras dans la douche pour fermer l'eau, avant de s'agenouiller avec moult délicatesse, et d'approcher la serviette du visage de Nathanaël, la passer contre sa joue, et ce tandis qu'elle lui adressait un regard tendre, et désolé tout à la fois:

"Arrête donc de te faire du mal... On t'en a déjà assez fait aujourd'hui, tu ne crois pas?"

La serviette gagna ses cheveux, pour commencer à les lui essuyer, et tandis qu'elle s'approchait pour l'étreindre, dans le haut du dos. Elle espérait juste ne pas se faire jeter... Et vu tout ce qui avait eu lieu aujourd'hui, tout était possible. Même ce cas de figure, qui lui aurait semblé complètement irréel avant tous ces évenements difficiles à avaler.
_________________


Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Nathanaël
Rock Star


Inscrit le: 11 Mar 2007
Messages: 407

Phénotype: Abyn
Points: 1465

MessagePosté le: Dim Juin 10, 2007 4:10 pm 
Sujet du message:
Répondre en citant

Quelqu'un entrait...mais il ne s'en souciait pas. Le diable lui-même aurait pu venir ici le chercher que cela n'avait plus aucune importance. Qu'est ce qui pourrait bien avoir, à côté de ce qui s'était aujourd'hui déroulé?...Plus rien, plus rien du tout. Il ne releva même pas la tête, il ne s'en sentait plus le courage. Il voulait tout oublier...le temps, ce qui l'entourait...juste profiter de la sensation glacée de l'eau coulant sur son corps...Des frissons commençaient à courire le long de ses bras, mais ca ne le derangeait pas. Il n'avait pas vraiment froid. Ou plutôt, il était déjà si gelé qu'un peu plus, ou un peu moins...cela ne faisait pas une énorme différence.

Sauf que voilà...quelqu'un fermait l'eau. Et ce quelqu'un bien sûr, c'était Adriel. Qui d'autre, franchement, pouvait bien se soucier de lui? Personne ne l'avait jamais fait...c'était pas aujourd'hui que quoi que ce soit allait changer. Hebeté, il releva la tête, voir ce qu'il se passait...et presque sursauter à sentir le contact pourtant doux de la serviette contre sa joue. C'était...c'était presque impossible pour lui qu'on puisse faire preuve de tendresse à son égard après une telle journée. Et ce qu'Adriel lui disait même...il avait du mal à comprendre. Il se contentait de le regarder, hagard, les lèvres tremblantes...Se faire du mal?...Il ne savait même plus ce que cela voulait dire. Comme si on pouvait être capable de rajouter sur ses épaules une quelconque accalmie...

Il n'était de toutes les manières pas en état de se reprendre pour l'instant, où d'admettre qu'Adriel pouvait avoir raison...Pourtant dieu seul savait que la serviette, et son propre contact lui faisait du bien. Mais...son cerveau restait comme bloqué, coincé sur sa situation si confortable d'avant, et il se refusait à reflechir...à reprendre pied, pour voir la réalité telle qu'elle était...pas du tout agréable. Il tourna donc des yeux vides, aux pupilles dilatées, incapable de fixer quelque chose vers Adriel, tandis qu'il laissait une voix étranglée s'elever...

"L'eau...tu as éteint..."

Levant une main gêlée et tremblante, sans bouger, il alla à tâton chercher le robinet derrière lui, dans l'espoir de continuer sa douche glâcée...
_________________


Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Adriel
Guitariste


Inscrit le: 13 Mar 2007
Messages: 126

Phénotype: Abyn
Points: 545

MessagePosté le: Dim Juin 10, 2007 6:07 pm 
Sujet du message:
Répondre en citant

Bon. La bonne nouvelle, c'était que Nathanaël semblait d'accord pour qu'elle s'approche de lui. La mauvaise... c'était qu'il était en pleine crise de délire, comme le montrait son expression, son regard... Bien peu soucieuse de se faire mouiller ou non, elle s'était calée contre lui, et l'avait étreint quelques petites secondes durant, passant une main dans ses cheveux, dans sa nuque... Jusqu'à ce qu'il essaie de la regarder. Elle avait alors fait de même, pour constater que ça n'allait vraiment pas. Et il lui parlait... de quoi? De l'eau? Bon sang... Il voulait rallumer l'eau de la douche. Vraiment, ça n'allait pas. Fermement, mais sans se départir d'une certain douceur, elle vint prendre sa main dans la sienne, pour l'empêcher de faire une chose pareille:

"Arrête voir ça, tu fais n'importe quoi... Tu vas tomber malade si tu restes là dessous, hm?"

Elle passa sa main libre contre sa joue, avant d'y déposer un léger baiser. Elle commença alors à détacher sa chemise mouillée, tout en continuant de commenter, avec douceur:

"Regarde moi ça, tu es complètement trempé... Tu ne peux pas rester comme ça tout de même..."

Le dernier bouton cèda, si bien qu'elle prit les pans du vêtement pour les baisser, jusqu'à le retirer du corps de son ami, prendre la serviette qu'elle avait laissé sur sa tête, et commencer à l'essuyer, tout en passant une main contre sa machoire pour continuer à caresser sa joue du bout du pouce.

"Tu vas sortir de là d'accord? Tu va t'essuyer convenablement, et on ira dormir, tu en as bien besoin. C'est compris?"
_________________


Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Nathanaël
Rock Star


Inscrit le: 11 Mar 2007
Messages: 407

Phénotype: Abyn
Points: 1465

MessagePosté le: Dim Juin 10, 2007 6:26 pm 
Sujet du message:
Répondre en citant

Il se sentait vraiment...sans volonté, comme une loque. Pire, comme un petit enfant. Mais il ne s'en souciait même pas pour l'instant, il n'en avait même pas vraiment conscience...C'était bien ainsi, au moins...il oubliait ses problèmes, tous les malheurs qui l'accablaient, sa culpabilité étouffante...Il restait là, gêlé, et amorphe. La seule chose qu'il sentait...c'était le contact reconfortant d'Adriel contre lui, sa main, son corps...Il ne voulait pas que cela s'arrête, il voulait qu'elle continue à offrir un peu de sa chaleur...Et pourtant, elle contrariait ses projets insensés du moment...Il étrangla une protestation alors qu'elle saisissait sa main pour l'empecher de rouvrir le robinet. Il voulait l'eau, pourtant...Mais...tomber malade? Comme si...comme si cela avait une quelconque importance maintenant...Pourtant, il ne resista pas, il en était incapable.

Il se contentait de l'observer de son regard vide de toute comprehension, et la laissa retirer sa chemise qui lui collait à la peau...ses doigts contre son corps étaient d'agréables picotis de chaleur qui lui faisait un bien fou, si bien qu'il prit une inspiration un peu tremblante mais profonde et soulageante...Et maintenant torse nu...Il continuait de frissonner. Incapable d'une quelconque pensée cohérente, il opina du chef plusieurs fois pour montrer à Adriel qu'il avait comprit, et glissa son visage au creux de sa main pour chercher son contact encore...

"Compris..."

Alors, tout dégoulinant encore, il se releva, fit deux pas histoire de quitter la douche...et son regard tomba sur le carrelage qu'il mouillait, et pas que d'eau malheureusement. Du sang...Du sang qui n'était pas le sien. Un flash violent de sa journée le prit aux tripes. L'attente nocturne, le viol d'Aleksiz, sa propre humiliation chez Liadon, la dispute avec Adriel, le massacre des Libhe Sûl, la journée d'immondices qu'il avait déclenché...Et de nouveau Aleksiz. Son expression morte, vide de toute vie...Tout ça, s'était à cause de lui. L'air hebeté persista, mais une étincelle atroce de douleur et de culpabilité...qui le jeta sur les genoux, alors qu'un sanglot le prenait, puis un autre...et qu'il fonde complètement en larmes, recroquevillé sur le carrelage à pleurer, autant sur son sort que de celui des Në'Minre, et des centaines de gens qu'il avait aujourd'hui tué...
_________________


Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Adriel
Guitariste


Inscrit le: 13 Mar 2007
Messages: 126

Phénotype: Abyn
Points: 545

MessagePosté le: Dim Juin 10, 2007 7:42 pm 
Sujet du message:
Répondre en citant

Adriel était affligée de l'état dans lequel Nathanaël était, certes... mais cela la rassurait de voir qu'elle parvenait encore à l'atteindre, même si difficilement. Il plongea son visage dans sa main, et Adriel le laissa bien entendu faire, espérant qu'il accepterait de l'écouter comme il semblait alors à peu prêt enclin à le faire. Puis le soulagement. Compris, avait-il dit. Ce n'était pas encore gagné... mais c'était déjà ça. Adriel allait réussir à le sortir de là sans encombre, et ils allaient partir se coucher. Une bonne nuit de sommeil après tout ce temps passé debout ne pourrait faire qu'un bien fou à son ami, et qui sait, peut-être serait-il plus d'attaque le lendemain. S'éloignant un peu de lui elle le laissa se relever, puis fit de même, de manière à faire deux pas sur le côté, et à le laisser passer. Elle le regarda s'avancer, circonspecte quelque part puis... tomber à genoux, pour se mettre à sangloter.

On ne peut pas dire qu'elle fut franchement surprise. Un peu certes, mais ce sentiment restait très attenué. Dans son état, il fallait bien que Nathanaël finisse par craquer, à un moment donné. Et peut-être était-ce mieux que cela soit maintenant, et qu'il reste le moins longtemps possible dans ses dispositions, nocives à sa santé mentales, et pas qu'à ça... N'empêchait qu'il fallait qu'elle soit là pour lui. Le voir ainsi lui faisait mal, et plus que jamais, elle regrettait d'avoir du être aussi cruelle avec lui en ce jour, où tout avait dérapé. Elle fondit donc sur lui sans attendre, et encore une fois sans se soucier de finir complètement trempée, vint prendre son corps bien entre ses bras, caler sa tête contre la sienne, et tenter de le réconforter au possible, même si ça lui serait difficile, et même si il fallait qu'il fasse un bon bout du chemin tout seul, ce à quoi les pleurs devraient l'aider.

"Chuut... Je suis là, d'accord? Pleure tant que tu veux, il faut que tu te reprennes... Rien ne se règlera tant que tu seras dans cet état, et même si ce qui est fait est fait, il y a encore des choses que tu peux changer, hm?"

Elle nageait un peu en eaux troubles, sans informations concrètes, mais bon... Elle se doutait malgré tout un peu de ce qui pouvait bien poser problème à Nathanaël, à l'aide de ce qu'elle avait pu deviner. Le serrant bien fort dans ses bras, elle commença à passer une main dans son dos, dans sa nuque, ses cheveux, ses joues... Pour l'instant, c'était là tout ce qu'elle pouvait faire pour lui.
_________________


Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Nathanaël
Rock Star


Inscrit le: 11 Mar 2007
Messages: 407

Phénotype: Abyn
Points: 1465

MessagePosté le: Lun Juin 11, 2007 12:43 pm 
Sujet du message:
Répondre en citant

C'était vraiment pire que tout...Qui l'eut cru. Il s'était dit qu'en se vengeant, en interiorisant tout ça, en laissant cette masse de sentiments désagréables s'annihiler seule, l'oublier...Cela passerait. Que la colère rentrait le reste futile, peu comparable à sa haine...Mais il s'était leurré, encore. C'était trop dur, il n'était pas à la hauteur...Il ne l'avait pas été aujourd'hui, et demain ne serait pas meilleur. Tous ces malheurs qui l'accablaient...Pourquoi lui, franchement? Pourquoi avait-il merité cela? Il avait...toujours fait tout ce qu'il avait pu, de tout temps, il avait donné le meilleur de lui-même, pour proteger, satisfaire le plus grand nombre...Tous ces sacrifices ne comptaient-ils donc pas? Il ne comprenait pas...il ne comprenait pas comment il avait pu en arriver là, quelle était sa faute première...

Maintenant, tout ce qu'il faisait n'était qu'un enchainement d'echec, et les consequences étaient plus catastrophiques les unes que les autres...Il ne savait plus quoi faire. Et cette culpabilité, si écrasante, ces morts, ce qui arrivait à Aleksiz...il était responsable de tout cela. Si Adriel n'était pas là...pour sûr qu'à cet instant il aurait été capable de se tuer, de l'avoir tant fait souffrir, de l'avoir déçu...Mais il était là, et Nathanaël se serrait convulsivement au creux de ses bras comme une bouée de sauvetage le retenant de se noyer dans cet ocean de desespoir...et c'était sûrement le cas. Il pleurait, encore et encore...et sa voix ne lui parvenait aux oreilles que derrière le bruit amer de ses sanglots. Changer, il pourrait changer des choses...Nathanaël n'en était plus si sûr. Chaque fois qu'il essayait, tout empirait...Que pouvait-il bien faire maintenant?

"Je..je...désolé...je suis tellement désolé..."

Il serrait ses bras, dans l'espoir de lui faire comprendre, à quel point il s'en voulait, à quel point il aurait voulu être fort, à la hauteur de ce qu'on attendait de lui...Mais il se contentait de grelotter dans les bras de son ami, à pleurer comme un enfant, sans pouvoir s'en empêcher...Mais bientôt...il n'eut plus de larmes. Il se sentait...presque mieux, serré contre Adriel. Comme si les sanglots avaient avec eux entrainés toute sa souffrance, rien qu'un temps...Mais pas la fatigue. Sûrement pas, après des heures d'inquietude, et de douleur...Il sentait ses paupières se faire lourdes, si lourdes, alors que sa respiration se calmait. Oui...il n'était bien qu'avec Adriel, personne d'autre ne pouvait le comprendre, le soulager...Sans s'en apercevoir, presque décontracté, mort de fatigue, et epuisé de ses larmes...il s'assoupit contre son épaule.
_________________


Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Adriel
Guitariste


Inscrit le: 13 Mar 2007
Messages: 126

Phénotype: Abyn
Points: 545

MessagePosté le: Lun Juin 11, 2007 2:11 pm 
Sujet du message:
Répondre en citant

Adriel se contentait maintenant de rester silencieuse, d'être présente, de faire comprendre à Nathanaël qu'elle ne comptait pas le laisser... Qu'aurait-elle pu dire de plus, n'est-ce pas? Nathanaël avait pour l'instant besoin de se lâcher. Peut-être plus tard, de parler. Et peut-être seulement à ce moment aurait-il besoin de ses mots à elle. Elle resta donc à le dorloter, et redoubla de tendresse tandis qu'il tentait de parler entre ses sanglots, pour lui dire... qu'il était désolé. De la culpabilité... Il était vrai qu'il était responsable d'un certain nombre de choses qui s'étaient déroulées aujourd'hui, mais... de quoi s'excusait-il? De son initiative suicidaire du début de journée? Ou bien... de ça, et du reste, soit ce qui était arrivé au Në'Minre, puis aux libhe sûls, puis de ce qu'il avait du faire sous le coup d'une colère sans nom. Au comportement qu'il avait eu quand Adriel l'avait rencontré, puis à ce qu'elle avait entendu aux informations, elle aurait plutôt eu tendance à pencher pour la seconde solution, malheureusement... Il était vrai que Nathanaël avait sa part de responsabilité là-dedans, mais il était très loin d'être le seul. Des informations avaient filtré, lui avait-il dit... cela signifiait une traîtrise, à laquelle Adriel n'avait même pas encore pris le temps de songer, malgré le caractère surprenant de cette information. Ce traître était, selon elle, le plus fautif, pour avoir agi volontairement, et de façon perfide. Elle était la première à avoir engendré ces catastrophes... et les commerciaux, bien sûr, restaient le gros du problème. Nathanaël devait absolument comprendre que même en temps que chef de la Cinquième Colonne, il ne devait pas endosser toute la culpabilité de l'affaire, car elle était complexe, et il en était tant une victime qu'un acteur... Et même si ses paroles ne concernaient qu'eux deux... la conclusion était la même.

"Chuut... Tu n'es pas le seul qui devrait l'être."

Puis elle continua à le serrer dans ses bras, à caresser ses cheveux, doucement... jusqu'à ce que ses larmes s'estompent. Jusqu'à ce qu'il se calme, et qu'il puisse profiter au maximum de l'étreinte dans laquelle ils étaient enlacés. Elle déposa un nouveau baiser sur sa joue, vint à nouveau caler sa tête contre la sienne, et continua de l'enlacer tendrement... ce jusqu'à ce que soudain, son corps lui semble lourd contre le sien. Il s'était endormi. Prévisible, mais peu pratique pour elle, sous cette forme... Se maudissant de ne pouvoir alors en changer; porter Nathanaël jusqu'au lit, elle se contenta tout d'abord de rester ainsi, même si elle était bien consciente du fait qu'ils n'allaient pas pouvoir passer la nuit ici, quoi... Seulement, quelques minutes de sommeil seraient bénéfiques pour lui, lui donneraient sans doute la force de s'essuyer, puis de se traîner jusque dans l'autre pièce. Elle soupira, et resta immobile, laissant les minutes s'égrener à passer ses doigts dans les cheveux de Nathanaël, entortiller doucement des petites mèches autour de ces derniers. Laissant les tristes évenements de la journée, qu'elle n'avait d'ailleurs pu qu'entrevoir passer en boucle dans sa tête à force d'hypothèses et autres possibles versions, elle ne vit pas le temps passer... Cinq minutes? Dix minutes après? Peut-être même quinze minutes... Au bout d'un moment, cependant, elle décida qu'il était temps de quitter la salle de bain, et d'aller continuer la nuit que Nathanaël avait commencé dans un endroit plus décent pour se faire. Elle quitta ses bras, et le soutenant si il ne se réveillait pas attrappa la serviette de bain, pour finir de la lui passer sur le haut du corps, avec douceur, mais assez fort cepenant pour que cela soit efficace, et qu'il soit définitivement tiré de ses songes. Elle lui retira ses chaussures puis porta ses mains à son pantalon pour commencer à le lui retirer aussi, même si il faudrait bien qu'il finisse le travail lui-même. Sourire tendre lancé à son égard, et sans le brusquer elle s'expliqua juste, quoi que ses raisons purent sembler évidentes... du moins à un esprit n'étant ni troublé, ni fatigué; peut-être pas celui de Nathanaël donc:

"Allez, lève toi et termine de te sècher, on ne va pas coucher là quand même..."
_________________


Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Nathanaël
Rock Star


Inscrit le: 11 Mar 2007
Messages: 407

Phénotype: Abyn
Points: 1465

MessagePosté le: Lun Juin 11, 2007 6:45 pm 
Sujet du message:
Répondre en citant

Il dormait déjà, si bien...Ce n'était pas le trou noir, mais presque. Un beau noir d'encre, simple...C'était reposant. Pourtant il n'était pas profondément endormi, non...Les sensations exterieures qu'il éprouvait étaient étonnement claires...et ce n'était pas un mal. Cela lui permettait de sentir la peau chaude d'Adriel contre la sienne, ses doigts qui titiller tranquillement ses cheveux...Il aurait pu continuer sa nuit ici oui, et il aurait été au matin parfaitement reposé. Mais pourtant...ce n'était pas ce qui était prévu. Il sentit son ami se degager de lui, et poussa un leger gémissement de protestation dans son sommeil...Jusqu'à se reveiller, alors qu'elle commençait à l'essuyer, assez pour qu'il ouvre des yeux hebetés, la bouche à demi-ouverte, l'air de se demander où il pouvait bien être...et c'était le cas.

Un instant, hagard, il regarda autour de lui...La salle de bain oui. La douche gêlée...rien que cette pensée suffit à le faire trembler de froid. Son attention retomba sur Adriel alors qu'elle otait ses chaussures, deboutonnait son pantalon...Se lever avait-elle dit, pour ne pas coucher là? La chambre oui...Il voulait aller dans le lit, se serrer encore contre Adriel, se rechauffer...Alors il hocha la tête, et mû par un désir soudain...alors plaquer ses lèvres contre les siennes, pour un baiser aussi passionné...que complètement desesperé. Bien vite, il baissa la tête, l'esprit de nouveau vide de toute pensée...et se levant difficilement, il laissa glisser son pantalon sur ses jambes, fit deux pas pour en sortir, et attrapant la serviette, la passa distraitement, maladroitement le long de son corps...Avant de tout simlement la lâcher, de faire les quelques pas le menant au lit...pour s'y effondrer, purement et simplement, les cheveux encore gouttant...Mais il s'en souciait peu. Le contact des draps de soie, de l'oreiller moëlleux était étonnemment doux contre sa peau meutrie...Il trouva tout de même la force de relever la tête, toujours l'air un peu hebeté, mais la fatigue le gagnant encore, progressivement...

"Adr..iel?"

Ses yeux papillonnaient, il ne voyait plus grand chose, et sa respiration déjà se faisant plus lente, plus longue...le mouvement qu'il esquissait de son bras pour l'atteindre mourut avant d'être accomplit, et bien vite...il se rendormit.
_________________


Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Adriel
Guitariste


Inscrit le: 13 Mar 2007
Messages: 126

Phénotype: Abyn
Points: 545

MessagePosté le: Lun Juin 11, 2007 9:15 pm 
Sujet du message:
Répondre en citant

Adriel du bien s'avouer qu'elle ne s'était pas attendue à ce que Nathanaël l'embrasse, maintenant là, tout de suite, à peine éveillé, après ce qu'il s'était passé peu auparavant. Elle lâcha soudainement les bords de son pantalon pour lever les mains, jusqu'à les poser dans son dos, et donner le meilleur d'elle-même pour réagir avec tendresse à ce baiser, qui était... un bon signe. Un très bon signe même. Signe que cela commençait à aller mieux, même un peu. Elle le laissa s'éloigner, et l'observa attentivement, tandis qu'il se relevait, et faisait ainsi qu'elle lui avait dit de faire, en se déshabillant, puis s'essuyant, avant de lâcher la serviette pour aller sans attendre se coucher. Adriel ramassa le rectangle de tissu, le remit en place correctement, puis suivi Nathanaël déjà effondré au lit, où il pourrait véritablement dormir cette fois-ci. Elle s'approcha de lui, lui sourit tandis qu'il tournait la tête vers elle, pour l'appeller.

"J'arrive."

Elle se pencha vers lui, tandis qu'il tendait son bras pour l'atteindre et... sbam. Voilà qu'il s'était rendormi. elle échappa un soupir léger... Vraiment, il était dans un sale état. Il allait falloir du temps pour réparer tout ce qui s'était fait aujourd'hui... Un peu amère à cette idée, et à l'idée surtout de n'avoir rien pu faire alors que les drames se succédaient, elle se redressa... pour se rappeller qu'elle était elle même bien mouillée après cet épisode salle de bain plutôt unique en son genre. Elle passa brièvement une main contre son visage, rassurée de voir terminé cet épisode éprouvant tant pous Nathanaël que pour elle, puis elle retira ses vêtements mouillés; les posa sur la première chaise venue, avant de sans attendre aller le rejoindre au lit. Il était temps de dormir... oui.

Elle passa au dessus de lui assez délicatement pour cette fois ne pas risquer de le réveiller - quoi qu'elle doutât qu'il fut encore en état de se réveiller pour si peu - puis se laissa tomber à ses côtés, avant de venir tout contre lui, et de l'enlacer dans son sommeil; de poser sa tête contre son torse pour sans attendre et sans vergogne commencer elle aussi à chercher le sommeil. Le lendemain viendrait... et avec un peu de chance le choc serait passé, même si il resterait encore sans doute pas mal de choses à faire pour qu'on puisse vraiment dire que ça recommençait à aller. Peut-être en apprendrait-elle plus aussi... Elle murmura doucement et pour elle-même:

"Non mais quelle histoire..."

Puis elle se pelotonna contre Nathanaël, se décontracta, et chassa tous ses soucis, pourtant prenants... pour bientôt s'assoupir, calmement.
_________________


Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Nathanaël
Rock Star


Inscrit le: 11 Mar 2007
Messages: 407

Phénotype: Abyn
Points: 1465

MessagePosté le: Mar Juin 12, 2007 8:43 am 
Sujet du message:
Répondre en citant

Il n'avait jamais eu autant besoin de dormir qu'en ce jour...D'habitude, le sommeil était quelque chose d'ennuyeux, mais qu'il était obligé de subir, car il n'était qu'humain...souvent, c'était une perte de temps qui ralentissait ses projets. Mais aujourd'hui...c'était infiniment libérateur. La meilleure chose qu'il ait jamais connu...Alors il dormait, profondément, sans rêver...et c'était heureux. Après tous ces évènements...seuls les cauchemards auraient pu l'étreinte. Et si pour l'heure, il était en paix...mais ca ne durerait pas. Un jour ou l'autre...tout ça allait lui retomber dessus, pour de très longues nuits de douleur...Enfin. Là, il se reposait...et rien ne lui faisait plus de bien que le contact de la peau d'Adriel contre la sienne. Douce, fraîche, agréable...Aux heures les plus agréables de la nuit, il ramena instinctivement ses bras autour de son corps, pour la serrer encore...

Pour se reveiller, le lendemain, plus dispo...et avec surtout toute sa tête. Plus de fatigue mais...le poids encore écrasant de ses soucis, dès l'instant où il ouvrit les yeux. Il ne bougea pourtant pas. Adriel dormait encore, serrée contre lui, en une si petite tenue qu'un menu sourire apparu aux coins de ses lèvres...mais il n'avait pas le coeur à ça. Il repensait déjà...à Aleksiz. Il n'avait même pas été prendre de ses nouvelles. Et il ne s'en sentait pas plus capable maintenant...Il avait mal à la tête, sûrement de la fièvre, les membres douloureux...rien d'extraordinaire en vue de la journée d'hier, en fait. La situation...aurait difficilement être pire. Déjà las pour le reveil, il glissa une main contre la joue d'Adriel, et laissa courir ses doigts contre sa peau, distrait, méditatif, le temps qu'elle se reveille...
_________________


Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Adriel
Guitariste


Inscrit le: 13 Mar 2007
Messages: 126

Phénotype: Abyn
Points: 545

MessagePosté le: Mar Juin 12, 2007 9:55 am 
Sujet du message:
Répondre en citant

Adriel dormit comme une souche, et devait remercier pour cela ses capacités d'abstractions qui pouvaient lui donner l'air d'être complètement insensible, chose qui tout de même n'était pas tout à fait vraie... Elle non plus ne rêva pas... ou du moins ne s'en rappellait-elle pas au réveil. Réveil plutôt agréable d'ailleurs... Avec l'impression d'être étendue dans un nid de chaleur et de bien-être, elle sentit un agréable contact gagner sa joue, caresser sa peau, lui procurant un léger frisson tandis qu'elle émergeait, et ouvrait ses yeux, les laissait papillonner un instant. Elle était avec Nathanaël, à l'appartement... après cette catastrophique journée d'hier. C'était vrai... Premier souci: voir comment son ami allait après cette nuit qu'elle espérait réparatrice. Bien décidée à ne pas lui montrer ses inquiètudes, ou du moins pas trop, histoire de ne pas l'inquièter lui non plus, plus qu'il ne l'était encore, elle l'observa un court instant.

Son regard avait perdu son côté halluciné, il avait maintenant l'air calme pas tout à fait au meilleur de sa forme mais... bon. C'était déjà une énorme amélioration. Il semblait s'être repris un minimum... le minimum qu'il lui fallait pour commencer à guérir, lentement. Rasurée elle se resserra contre lui, et toujours tendre lui adressa un nouveau sourire, avant de poser une main sur sa joue, et de coller son front au sien, sans le quitter des yeux:

"Ca va un peu mieux?"

Elle remarqua qu'il était brûlant, mais n'en fit pas trop cas. Ca ne devait rien être de grave... juste le contrecoup de toutes ces violentes, ces nocives émotions. Si il avait besoin de parler, elle était prête à l'écouter, et même plus que prête, vu que de savoir ce qui se passait exactement la démangeait. Si il ne s'en sentait pas encore prêt, elle attendrait, tenterait d'oublier son envie de savoir, ses incessants questionnements, et ferait tout ce qui était en son possible pour qu'il aille mieux, autrement, si elle y pouvait encore quelque chose...
_________________


Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Nathanaël
Rock Star


Inscrit le: 11 Mar 2007
Messages: 407

Phénotype: Abyn
Points: 1465

MessagePosté le: Mar Juin 12, 2007 10:57 am 
Sujet du message:
Répondre en citant

Elle se reveillait...C'était soulageant pour Nathanaël de ne pas être seul, à cet instant. S'il l'avait été...peut-être à cette heure-ci serait-il mort de froid dans la salle de bain...Peut-être serait-il dans le même état qu'Aleksiz. Quoique leurs malheurs n'étaient en rien comparable, et Nathanaël n'était vraiment pas à plaindre, si on en venait à le faire...Il n'avait pas tout perdu en l'espace de vingt quatre heures non. Il avait juste...participé à lui oter tout cela. Culpabilité mordante encore, et pourtant...Et pourtant rien de ce qu'il pourrait faire ne changerait ce qui s'était passé. C'était...fait. Il regrettait, bien sûr. Plus que tout il regrettait...Mais Nathanaël n'était pas du genre à se lamenter sur son sort pendant des siècles. Il se rendait bien compte que c'était trop tard...Et que la seule chose à faire, maintenant, c'était d'assumer. Il devait reparer les dégâts qu'il avait causé, trouver une excuse à Eve, s'occuper d'Aleksiz...

Mais Adriel était là, près de lui. C'était l'important. Tant qu'il avait son soutien...il pourrait s'en sortir, il arriverait à surmonter tout cela, et même sa culpabilité. Bien qu'à son sujet aussi, il avait beaucoup de choses à se repprocher...son acte inconsideré, et l'avoir frappé. Ce qu'il exprima alors qu'il la resserrait contre lui. L'idée ne lui en venait même pas qu'Adriel puisse subir une cruelle désinformation, et attende avec impatience des nouvelles...La seule chose qu'il voyait pour l'heure, c'était qu'il était encore fatigué, fievreux, avec un amer goût de rancoeur au fond de la gorge, et une honte certaine...Baissant les yeux, il laissa sa main retomber contre elle.

"Excuse moi."

A quoi d'autre pouvait-il penser? Ca n'allait de toutes les manières pas, et la seule chose qu'il pouvait faire pour se sentir mieux actuellement, c'était de supplier Adriel de lui pardonner, de ne pas l'abandonner à son triste et douloureux sort, à une solitude qu'il ne supporterait de toutes façons pas. Maintenant...il avait besoin d'elle à ses côtés plus que jamais auparavant.
_________________


Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Ce sujet est verrouillé; vous ne pouvez pas éditer les messages ou faire de réponses.    Chimea Index du Forum -> Rp: Enezis -> Quartier résidentiel Toutes les heures sont au format GMT
Aller à la page 1, 2  Suivante
Page 1 sur 2

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


MSTrenches war Theme © Matt Sims 2004

Title Images © Medal of Honour - EA Games
Powered by phpBB © 2001, 2004 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com