Navigation :: Chimea
FAQ :: Rechercher :: Liste des Membres :: Groupes d'utilisateurs :: S'enregistrer :: Profil :: Se connecter pour vérifier ses messages privés :: Connexion

Un jour comme un autre

 
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Chimea Index du Forum -> Rp: Enezis -> Centre politique
Voir le sujet précédent :: Voir le sujet suivant  
Auteur Message
Gavriel
Garde du corps


Inscrit le: 15 Mai 2007
Messages: 8

Phénotype: Irazyn
Points: 10

MessagePosté le: Sam Oct 18, 2008 3:57 pm 
Sujet du message: Un jour comme un autre
Répondre en citant

Deux jours après "Rolfen-Sturgas"...

[Premier post, pas terrible, mais libre]

Centre politique, 14 heures. C’était un jour comme un autre, et comme il en voyait défiler depuis plusieurs années maintenant. Sans surprise, et sans problème. Pouvait-il s’en plaindre ? Certainement pas. Malgré les évènements houleux qui secouaient Enezis de temps à autre, son existence n’en avait jamais été menacée, et les affaires continuaient, ainsi que cela avait toujours été. Enfin, toujours…Il s’agit là d’une notion un peu particulière. Disons donc toujours, depuis son arrivée dans cette nouvelle vie. Cela datait. Combien de temps déjà ? Il n’avait pas compté avec exactitude. Inutile de rouvrir une plaie correctement cicatrisée, et qui ne demandait qu’à être laissée en paix, définitivement. Il n’avait pas de regret quant à ce qu’il avait perdu. Il s’en était embarrassé trop longtemps, meurtri dans sa chair, dans son orgueil, et dans ses sentiments. Tout cela était si loin désormais…Le passé reposait, oublié par tous, même par lui-même, parfois. C’était très bien comme ça. Cet univers n’existait plus, et comparé à d’autres, il n’avait pas l’intention de faire quoi que ce soit pour restaurer l’ancien système. Il avait d’autres ambitions. Non. Ils avaient d’autres ambitions. Pour ça aussi, il y avait encore beaucoup de chemin à parcourir, mais il était patient, et sans aucun doute déterminé. Une lueur d’amélioration dans ce monde sans intérêt. Bientôt, il espérait la trouver. S’il le fallait, il irait jusqu’à la provoquer.

En attendant, ça n’était pas encore pour aujourd’hui, inutile de se leurrer. Enezis était fidèle à elle-même, souillée, malsaine et traîtresse envers ses habitants. Qui étaient d’ailleurs tout aussi atteints qu’elle…Ca, ca n’avait pas changé. Gavriel s’y était habitué, sans aucun mal. Il se fondait dans le décor, d’une certaine manière. Une bonne chose. Ecartant quelques mèches d’un bleu poignant de devant son œil découvert, il fixa le ciel étrangement bleu, un bref instant, pensif. Il faisait étonnement beau, pour la saison. Depuis environ trois quart d’heures, le jeune homme restait adossé à sa moto presque flambante neuve, installée sur un trottoir en face d’un immeuble qui, à quiconque, pouvait sembler identique aux autres. Un petit bijou de technologie noir, zébré d’éclairs bleus eux aussi, qu’il s’était payé récemment, depuis que l’ancienne s’était déplorablement écrasée dans un mur, après un « petit » accrochage. Bah, inutile de repenser à cet incident. Ca faisait partie de son travail après tout. Et il n’était pas spécialement chagriné d’avoir une nouvelle bécane particulièrement puissante et séduisante. Autant que pouvait l’être une machine, bien évident, et autant qu’il pouvait s’attacher aux objets de ce genre…Assis sur le bord du siège, croquant de temps à autre dans une pomme, il attendait, fixant l’immeuble. Le temps étant particulièrement clément, il avait revêtu une simple chemise blanche, sous son blouson de cuir qu’il tenait actuellement sous le bras, et un pantalon renforcé à cause de la moto. Comme très souvent, il était ici pour Skarn. Ce dernier avait un rendez-vous quelconque dans cette bâtisse, à l’instant même, et Gavriel n’aurait su avoir l’esprit tranquille, s’il ne s’assurait pas, même en partie, de la sécurité de la manœuvre. Il commettait peu d’erreurs, mais il ne pouvait les supporter toutefois. Ses yeux exploraient les alentours, vers les différentes fenêtres, et surtout, vers les gens qui entraient, et sortaient de là dedans. Nul signe de danger à l’horizon. Il ne se savait pas infaillible, mais plutôt bon dans son domaine, et surtout, avec de bons reflexes. De nouveau, il croqua dans sa pomme bientôt terminée, tandis que son regard d’un bleu dérangeant continuait de scruter la foule, s’arrêtant parfois sur certains individus, les fixant un instant, et s’en désintéressant aussi vite, redevenus inexistants.
_________________
La Vie que Vous menez Est un Mensonge
Vos Peurs les plus Profondes ne sont Pas une Fiction.

Elles sont Réelles.
Revenir en haut de page
Voir le profil de l'utilisateur Envoyer un message privé
Montrer les messages depuis:   
Poster un nouveau sujet   Répondre au sujet    Chimea Index du Forum -> Rp: Enezis -> Centre politique Toutes les heures sont au format GMT
Page 1 sur 1

 
Sauter vers:  
Vous ne pouvez pas poster de nouveaux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Vous ne pouvez pas éditer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas supprimer vos messages dans ce forum
Vous ne pouvez pas voter dans les sondages de ce forum


MSTrenches war Theme © Matt Sims 2004

Title Images © Medal of Honour - EA Games
Powered by phpBB © 2001, 2004 phpBB Group
Traduction par : phpBB-fr.com